Accueil du site pour apprendre le français Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien


  • GENIAL !
    Recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français...
    Cliquez ici !






    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Traducteurs gratuits
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Essai argumenté - Lettre au Directeur

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Essai argumenté - Lettre au Directeur
    Message de rafaelix posté le 13-06-2017 à 13:17:14 (S | E | F)
    Bonjour à toutes et à tous,

    Pourriez vous m'aider à corriger cette lettre ?

    Merci.


    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
    Consigne:
    Vous écrivez à la rédaction d’un journal pour donner votre avis sur les causes défendues par les écologistes. Vous expliquez quelles sont selon vous la valeur et les limites des positions adoptées par les écologistes, notamment quand elles entrent en conflit avec d’autres intérêts.
    %%%%%%%%%%%%%%%%

    Monsieur le Directeur
    Journal Le Figaro
    11, avenue des sapins
    75010 - Paris

    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l’entretien à M. Dupont, responsable de l’association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière à votre journal. Là-bas, M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l’environnement est l’objectif le plus important de la société actuelle et, donc, toutes les autres considérations doivent être mises à l’écart. Il donnait l’exemple, à son avis très positif, de l’interdiction totale de la chasse aux peuples aborigènes dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l’opposition et les démonstrations de proteste des locaux, il exprimait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien pour que la loi soit approuvé.

    Après avoir appartenu pendant beaucoup d’années au partit Vert, je me tiens pour quelqu’un qui est conscient des problèmes de l’environnement. D’ailleurs, je connais bien la situation des natifs inuits dans ma condition d’expert en langues d’Amérique. J’ai eu l’opportunité de voler là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable. La chasse des certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de mettre du beurre aux épinards. Bien qu’il soit évident qu’il y a des espèces qui sont en danger de disparation qu’il faut absolument protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L’économie des inuits dépende de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture pourrait bientôt être en risque de disparation, effacée par la globalisation.

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd’hui qu’elles risquent de provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait combiner sagement une défense des animaux et de la culture de ces peuples.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de ginaika, postée le 13-06-2017 à 13:46:00 (S | E)
    Bonjour,
    Je corrige les fautes que j'ai vues mais il est possible que j'en oublie certaines.

    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l’entretien à M. Dupont, responsable de l’association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière à votre journal. Là-bas (à remplacer par dans + nom qui désigne les colonnes d'un journal + Nom du journal), M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l’environnement est l’objectif le plus important de la société actuelle et, donc, toutes les autres considérations doivent être mises à l’écart. Il donnait l’exemple, à son avis très positif, de l’interdiction totale de la chasse aux peuples aborigènes dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l’opposition et les démonstrations de proteste (substantif féminin) des locaux, il exprimait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien pour que la loi soit approuvé. (accord au féminin).

    Après avoir appartenu pendant beaucoup d’années au partit (orthographe) Vert, je me tiens pour quelqu’un qui est (préférer une formulation plus directe) conscient des problèmes de l’environnement. D’ailleurs, je connais bien la situation des natifs inuits dans (étant donné) ma condition d’expert en langues d’Amérique. J’ai eu l’opportunité de voler (autre verbe) là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable. La chasse des (au singulier) certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de mettre du beurre aux (autre préposition+ Article pluriel) épinards. Bien qu’il soit évident qu’il y a (subjonctif) des espèces qui sont (subjonctif) en danger de disparation qu’il faut (subjonctif) absolument (pronom qui reprend les animaux) protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L’économie des inuits dépende (orthographe) de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture pourrait bientôt être en risque de disparation (mettre le verbe à l'infintif) , effacée par la globalisation.

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd’hui qu’elles risquent de provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait combiner sagement une défense des animaux et de la culture de ces peuples.

    Hormis ces quelques petites fautes, je trouve ton texte vraiment bien écrit !
    Bonne journée,
    Ginaika






    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de rafaelix, postée le 13-06-2017 à 17:25:00 (S | E)

    Merci de votre aimable commentaire.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l’entretien à M. Dupont, responsable de l’association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière à votre journal. Dans la rubrique 'Ecolo', M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l’environnement est l’objectif le plus important de la société actuelle et, donc, toutes les autres considérations doivent être mises à l’écart. Il donnait l’exemple, à son avis très positif, de l’interdiction totale de la chasse aux peuples aborigènes dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l’opposition et les démonstrations de protestation des locaux, il exprimait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien pour que la loi soit approuvée.

    Après avoir appartenu pendant beaucoup d’années au parti Vert, je me tiens pour quelqu’un conscient des problèmes de l’environnement. D’ailleurs, je connais bien la situation des natifs inuits, étant donné ma condition d’expert en langues d’Amérique. J’ai eu l’opportunité de voler (autre verbe)( pourquoi ? ) là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids et isolés endroits que le temps qui est indispensable. La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de mettre du beurre dans les épinards. Bien qu’il soit évident qu’il y ait des espèces qui soint en danger de disparation qu’il faille absolument les protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L’économie des inuits dépende de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture pourrait bientôt être en risque de disparaître, effacée par la globalisation.

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd’hui qu’elles risquent de provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait combiner sagement une défense des animaux et de la culture de ces peuples.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%





    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de ginaika, postée le 13-06-2017 à 18:01:45 (S | E)
    Bonjour,
    Je complète ma correction :

    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l’entretien à M. Dupont, responsable de l’association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière à (autre préposition) votre journal. Dans la rubrique 'Ecolo', M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l’environnement est l’objectif le plus important de la société actuelle et, donc, toutes les autres considérations doivent être mises à l’écart. Il donnait l’exemple, à son avis très positif, de l’interdiction totale de la chasse aux peuples aborigènes dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l’opposition et les démonstrations de protestation (de colère) des locaux, il exprimait (affirmer à conjuguer) que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien pour que la loi soit approuvée.

    Après avoir appartenu pendant beaucoup d’années au parti Vert, je me tiens pour quelqu’un conscient des problèmes de l’environnement. D’ailleurs, je connais bien la situation des natifs inuits, étant donné ma condition d’expert en langues d’Amérique. J’ai eu l’opportunité de voler là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable. La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de mettre du beurre dans les épinards.(oui, mais c'est peut-être plus que cela, leur principale ressource pour survivre, non?) Bien qu’il soit évident qu’il y ait des espèces qui soint (orthographe) en danger de disparation (orthographe + conjonction qui indique l'ajout) qu’il faille absolument les protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L’économie des inuits dépend de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture pourrait bientôt être en risque de disparaître, effacée par la globalisation.

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd’hui qu’elles risquent de provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait combiner sagement (autre verbe qui signifie que l'on rend les deux choses compatibles) une défense des animaux et de la culture de ces peuples.






    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de faissal1234, postée le 13-06-2017 à 20:58:49 (S | E)
    je ne suis pas daccord avec vous



    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de ginaika, postée le 13-06-2017 à 21:19:58 (S | E)
    Vous avez le droit. D'ailleurs, je suis très loin d'être infaillible.
    Si vous pouvez proposer une meilleure correction, ne vous gênez pas.




    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de rafaelix, postée le 14-06-2017 à 10:18:49 (S | E)

     


    (*) mettre du beurre dans les épinards.(oui, mais c'est peut-être plus que cela, leur principale ressource pour survivre, non?) Je, je... J'avais recemment lu cette expression et je voulais bien l'utiliser. Mais, oui, vous avez raison. Je me suis souvenu d'une autre plus oportune.


    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l’entretien à M. Dupont, responsable de l’association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière dans votre journal. Dans la rubrique 'Ecolo', M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l’environnement est l’objectif le plus important de la société actuelle et, donc, toutes les autres considérations doivent être mises à l’écart. Il donnait l’exemple, à son avis très positif, de l’interdiction totale de la chasse aux peuples aborigènes dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l’opposition et les démonstrations de protestation des locaux, il affirmait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien pour que la loi soit approuvée.


    Après avoir appartenu pendant beaucoup d’années au parti Vert, je me tiens pour quelqu’un conscient des problèmes de l’environnement. D’ailleurs, je connais bien la situation des natifs inuits, étant donné ma condition d’expert en langues d’Amérique. J’ai eu l’opportunité de voler là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable. La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de (*) boucler leurs fins de mois.  Bien qu’il soit évident qu’il y ait des espèces qui soient en danger de disparition et qu’il faille absolument les protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L’économie des inuits dépend de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture pourrait bientôt être en risque de disparaître, effacée par la globalisation.

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd’hui qu’elles risquent de provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait concilier une défense des animaux et de la culture de ces peuples.


    Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.


    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%








    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de ginaika, postée le 14-06-2017 à 12:06:14 (S | E)
    Bonjour,
    Votre lettre me semble tout à fait correcte ! Mais d'autres membres pourront apporter des compléments/corrections supplémentaires !
    On pourrait éventuellement écrire ceci : La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur moyen de subsistance." Ainsi l'on traduit l'idée que si on leur enlève la possibilité de chasser, on tue ces peuples. Voyez si cela correspond à l'idée que vous voulez exprimer.
    Bonne journée !
    Ginaika




    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de timlanglais, postée le 14-06-2017 à 12:30:19 (S | E)
    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l’entretien à M. Dupont, responsable de l’association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière dans votre journal.
    J’écrirai « Je vous écris suite à la publication de l’entretion avec M.Dupont»,
    ‘par rapport’ est pour une comparaison
    ‘l’entretien à’ est une forme orale pour dire ‘l’entretien accordé à’, on a un entretien avec quelqu’un

    Dans la rubrique 'Ecolo', M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l’environnement est l’objectif le plus important de la société actuelle et, donc, toutes les autres considérations doivent être mises à l’écart.

    Je suggère de mettre ‘et que, par conséquent’ à la place du «et, donc » - le ‘que’ reprend la subordination et par conséquent est un synonyme qui sonne mieux avec ce que
    On met les choses ‘de côté’ quand on n’y touche plus pendant un moment, si on les met à l’écart c’est qu’on les exclut d’un groupe : toutes les autres considérations doivent être mises de côté.

    Il donnait l’exemple, à son avis très positif, de l’interdiction totale de la chasse aux peuples aborigènes dans quelques régions du Nord du Canada.

    Mettre "L’interdiction totale de la chasse qui a été imposée aux peuples autochtones" car sinon le sens n’est pas clair, on pourrait supposer qu’on faisait la chasse aux autochtones (aborigène est très connoté Australie, autochtone est plus général et de toute façon, au Canada, autochtones désigne collectivement les Amérindiens, les Inuits et les Métis)

    Malgré l’opposition et les démonstrations de protestation des locaux, il affirmait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien pour que la loi soit approuvée.
    Mettre ‘Malgré l’opposition et les manifestations de protestation des locaux’ - démonstation est un faux-ami de l’anglais ‘demonstation’, en français c’est une explication argumentée) et changer la fin "réussi à convaincre le gouvernement canadien d’approuver sa loi." car on dit convaincre quelqu’un de quelque chose

    Après avoir appartenu pendant beaucoup d’années au parti Vert, je me tiens pour quelqu’un conscient des problèmes de l’environnement.

    remplacer par "je me considère comme quelqu’un" (‘Je me tiens pour’ ne me semble pas français)

    D’ailleurs, je connais bien la situation des natifs Inuits, étant donné ma condition d’expert en langues d’Amérique. (majuscule sur Inuits)

    J’ai eu l’opportunité de voyager là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable.

    Voler là bas, c’est soit prendre sans permission, soit être dans les airs, ça ne va pas. Attention au sens

    La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de boucler leurS fins de mois.

    L’économie des Inuits dépend de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture pourrait bientôt être en risque de bientôt disparaître, effacée par la globalisation.

    pourrait bientôt (possibilité) + risque (possibilité) cela fait trop. Mettre 'leur culture risque de bientôt disparaître"

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd’hui qu’elles risquent de provoquer des conséquences inattendues.

    "que leur influence est si forte qu'elle risque de provoquer" si c'est l'influence qui cause les effets, si vous voulez dire que ce sont les associations qui sont en cause on écrira plutôt "que leurs actions peuvent provoquer des conséquences inattendues."

    Bon courage

    Le retour à une régulation intermédiaire pourrait concilier une défense des animaux et de la culture de ces peuples.

    Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.




    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de rafaelix, postée le 14-06-2017 à 20:35:18 (S | E)

    Bonjour ginaika,


    La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur moyen de subsistance." Ainsi l'on traduit l'idée que si on leur enlève la possibilité de chasser, on tue ces peuples.

    Non exactement. Je voulais exprimer que les Inuits d'aujourd'hui, des citoyens canadiens integrés dans la vie moderne de leurs villages du "Grand Nord", n'ont pas une vaste gamme d'options pour gagner leur vie et cette chasse ancestral est une façon de "boucler leurs fins de mois". Je ne dirais pas qu'on tuerait ces gens, mais qu'ils auraient du mal à vivre là-bas et que, finalement, ils migreraient vers le sud de leur pays.

    Merci de vos corrections.





    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de rafaelix, postée le 16-06-2017 à 18:36:45 (S | E)

     


    Bonsoir timanglais,


    Merci de vos intéressants commentaires.


    (*) Je pensais a 'interdire q. ch à q.un' mais, s'il y a un malentendu, je prends volontiers votre suggestion.


    (**) C'est drôle. Le vrai frère est le mot espagnol manifestación et je me laisse aller au faux frère anglais demonstation. I had it coming!


    (***) "je me tiens pour" Oui, je dirais qu'il est une imitation directe de l'espagnol.


     


    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


    Monsieur le Directeur,


    Je vous écris par rapport à l'entretien à M. Dupont, responsable de l'association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière dans votre journal. Dans la rubrique 'Ecolo', M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l'environnement est l'objectif le plus important de la société actuelle et que, para conséquent, toutes les autres considérations doivent être mises de côté. Il donnait l'exemple, à son avis très positif, de l'interdiction totale de la chasse qui a été imposée aux peuples autochtones (*) dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l'opposition et les manifestations (**) de protestation des locaux, il affirmait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien d'approuver la loi.



    Après avoir appartenu pendant beaucoup d'années au parti Vert, je me considère comme (***) quelqu'un conscient des problèmes de l'environnement. D'ailleurs, je connais bien la situation des natifs Inuits, étant donné ma condition d'expert en langues d'Amérique. J'ai eu l'opportunité de voler (évidement, non dérober. Cela n'a pas le sens d'aller en avion ?) là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable. La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de boucler leurs fins de mois. Bien qu'il soit évident qu'il y ait des espèces qui soient en danger de disparition et qu'il faille absolument les protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L'économie des Inuits dépend de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture risque de
    bientôt disparaître, effacée par la globalisation.


    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd'hui que leurs actions peuvent provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait concilier une défense des animaux et de la culture de ces peuples.


    Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.


    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%


     



    -------------------
    Modifié par rafaelix le 20-06-2017 09:58





    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de rosebonbon, postée le 16-06-2017 à 20:34:43 (S | E)
    Bonsoir!
    Je n'ai pas lu le texte entier mais vous avez oublié une erreur dans la première phrase:
    "Je vous écris par rapport à l'entretien à M. Dupont"
    Cette préposition est ici incorrecte et inappropriée. On dit plutôt "avoir un entretien avec quelqu'un" et non "avoir un entretien à quelqu'un" qui ne veut rien dire!
    Je vous laisse rectifier la phrase...
    Bonne soirée!



    Réponse : Essai argumenté - Lettre au Directeur de rafaelix, postée le 19-06-2017 à 16:54:46 (S | E)

    J'ai changé le mot 'entretien' par 'interview', qui exprime mieux ce que je veux dire.


    Est-ce que quelqu'un peut commenter l'utilisation de 'voler' ?


    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
    Monsieur le Directeur,

    Je vous écris par rapport à l'interview de M. Dupont, responsable de l'association écologiste « Les feuilles », paru la semaine dernière dans votre journal. Dans la rubrique 'Ecolo', M. Dupont expliquait que la lutte pour la défense de l'environnement est l'objectif le plus important de la société actuelle et que, para conséquent, toutes les autres considérations doivent être mises de côté. Il donnait l'exemple, à son avis très positif, de l'interdiction totale de la chasse qui a été imposée aux peuples autochtones dans quelques régions du Nord du Canada. Malgré l'opposition et les manifestations de protestation des locaux, il affirmait que son association avait réussi à convaincre le gouvernement canadien d'approuver la loi.

    Après avoir appartenu pendant beaucoup d'années au parti Vert, je me considère comme quelqu'un conscient des problèmes de l'environnement. D'ailleurs, je connais bien la situation des natifs Inuits, étant donné ma condition d'expert en langues d'Amérique. J'ai eu l'opportunité de voler (évidement, non dérober. Cela n'a pas le sens d'aller en avion ?) là-bas et voir la pression à laquelle ils sont soumis par des activistes citadins, qui ne restent dans ces froids endroits que le temps qui est indispensable. La chasse de certains animaux est pour ces peuples, non seulement une tradition du passé, mais leur façon de boucler leurs fins de mois. Bien qu'il soit évident qu'il y ait des espèces qui soient en danger de disparition et qu'il faille absolument les protéger, on ne peut pas négliger la protection des cultures du monde. L'économie des Inuits dépend de la chasse et, avec cette interdiction, leur culture risque de bientôt disparaître, effacée par la globalisation.

    Les associations écologistes devraient comprendre que leur influence est si forte aujourd'hui que leurs actions peuvent provoquer des conséquences inattendues. Le retour à une régulation intermédiaire pourrait concilier une défense des animaux et de la culture de ces peuples.

    Je vous prie d'agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%







    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français
    Partager : Facebook / Google+ / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.