Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Le bien

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Le bien
    Message de boyraz posté le 04-02-2018 à 14:01:17 (S | E | F)
    Bonjour, s'il vous plait aidez moi à corriger mes fautes. Merci d'avance.
    Un jour, Une riche femme conduisit sa voiture dans une route déserte et quand soudain, il en fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit de la voiture et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, il n'a pas su le réglé. À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda le secours des passagers mais aucune voiture ne lui stoppa. Le temps s'écoule et la nuit tombe. Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit un homme qui conduisit une ancienne voiture. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était un
    malfaiteur. Finalement elle le fit un signe de main. L'homme arrêta la voiture et lui demanda de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route elle duit demanda : " Quel est votre nom ? et vous faites quoi de votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit la culpabilité parce qu'elle crut que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. La femme voulut lui donner de l'argent comme contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas pris de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dont besoin. "
    Quelques jours plus tard la femme, la femme alla au café. À un certain moment, il remarqua que la serveuse avait une mauvaise mine, elle marcha à peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme en stupéfiant.
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travaille pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint les paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre à la table et partit.
    Quand la femme arriva pour ranger la table ; elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la femme lui laissa cette argent. La femme se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez lui. Elle entra à sa maison en criant et prononçant le nom de son mari : " Adam, Adam ... " Et elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire. J'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dont besoin sans regret car si vous faites du bien ; vous trouverez du bien.


    Réponse : Le bien de jij33, postée le 06-02-2018 à 07:48:18 (S | E)
    Bonjour
    Merci de proposer des textes un peu plus courts pour faciliter la tâche des correcteurs !

    Un jour, (pas de majuscule) Une riche (après le nom) femme conduisit (imparfait) sa voiture dans (autre préposition) une route déserte et (supprimer) quand (virgule) soudain, il (accord avec "voiture") en (supprimer) fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit de la voiture (inutile) et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, il (accord) n'a pas su (passé simple) le réglé (orthographe). À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda le secours des passagers (les passagers, ce sont les personnes qui sont dans sa voiture, or elle est seule !) mais aucune voiture ne lui stoppa (verbe s'arrêter). Le temps s'écoule et la nuit tombe (ne changez pas de temps : passé simple). Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit (je suppose qu'elle voit la voiture avant de distinguer l'homme ; à reformuler) un homme qui conduisit une ancienne voiture. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était peut-être un malfaiteur. Finalement elle le (autre pronom personnel car ce n'est pas un COD mais un COS) fit un signe de main. L'homme arrêta la voiture et lui demanda (plutôt "proposer") de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route elle duit (avez-vous relu ? Ce mot n'existe pas ; on attend un pronom personnel) demanda : " Quel est votre nom ? et (majuscule après un point d'interrogation et inversion du sujet pour la phrase interrogative qui suit) vous faites quoi de votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit (ajouter une préposition : on se sent coupable de quelque chose) la culpabilité parce qu'elle crut (remplacer par un infinitif passé précédé d'une préposition) que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. La femme (un pronom personnel sujet évitera la répétition) voulut lui donner de l'argent comme (autre mot) contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas pris (à l'infinitif) de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dont (pas de pronom relatif mais la préposition paronyme suivie du déterminant défini) besoin. "
    Quelques jours plus tard la femme, la femme (avez-vous relu ?) alla au café. À un certain moment, il (pronom féminin, puisqu'il reprend "femme") remarqua que la serveuse avait une (supprimer : on dit avoir mauvaise mine) mauvaise mine, (à la place de la virgule, mettre une conjonction de coordination, puis le verbe "marcher" à l'imparfait) elle marcha à grand-peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme en stupéfiant (incorrect : remplacer par l'adjectif de la même famille, au féminin).
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travaille (orthographe) pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint les paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre à (autre préposition) la table et partit.
    Quand la femme arriva pour ranger la table ; (pas de point-virgule mais une virgule) elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la femme lui laissa (au plus-que-parfait) cette argent ("cadeau" éviterait la répétition). La femme (remplacer par un pronom personnel) se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez lui (au féminin). Elle entra à sa maison (supprimer) en criant et prononçant (supprimer) le nom de son mari : " Adam, Adam ... " Et (pas de majuscule) elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire. (virgule à la place du point) J'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dont (on dit "les gens dans le besoin") besoin sans regret car si vous faites du bien (pas de point-virgule mais une virgule); vous trouverez du bien.
    Bonne correction, que vous n'oublierez pas de présenter autant que nécessaire, jusqu'à ce que votre texte ne contienne plus d'erreurs.



    Réponse : Le bien de boyraz, postée le 06-02-2018 à 23:48:28 (S | E)
    Un jour, une femme riche conduisait sa voiture sur une route déserte quand, soudain, elle fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, elle ne sut pas le régler. À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda le secours des véhicules mais aucune voiture ne lui s’arrêta. Le temps s’écoula et la nuit tomba. Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit une ancienne voiture qui s'approcha d'elle conduit par un homme. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était peut-être un malfaiteur. Finalement elle lui fit un signe de main. L'homme arrêta la voiture et lui proposa de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route elle lui demanda : " Quel est votre nom ? Et faites-vous quoi dans votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit de la culpabilité de croire que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. Elle voulut lui donner de l'argent de contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas prendre de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dans le besoin. "
    Quelques jours plus tard la femme alla au café. À un certain moment, elle remarqua que la serveuse avait mauvaise mine et marchait à grand-peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme stupéfaite.
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travail pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint les paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre sur la table et partit.
    Quand la femme arriva pour ranger la table, elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la femme lui avait laissé ce cadeau. Elle se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez elle. Elle entra en criant le nom de son mari : " Adam, Adam ... " et elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire, j'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dans le besoin sans regret car si vous faites du bien, vous trouverez du bien.
    Merci infiniment jij33



    Réponse : Le bien de jij33, postée le 07-02-2018 à 07:00:15 (S | E)
    Bonjour boyraz
    C'est beaucoup mieux !
    Pour la préposition utilisée devant contrepartie, voir le petit cadre en haut à gauche de ce Lien internet
    Pour la formation et l'emploi de l'infinitif passé : Lien internet

    Un jour, une femme riche conduisait sa voiture sur une route déserte quand, soudain, elle fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, elle ne sut pas le régler. À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda le (supprimer) secours des (contraction de à + les) véhicules (ajouter une proposition relative composée de deux mots : le pronom relatif sujet et le verbe passer, puis virgule) mais aucune voiture ne lui (supprimer) s’arrêta. Le temps s’écoula et la nuit tomba. Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit une ancienne (à placer après voiture : mon ancienne voiture, c'est la voiture que je possédais avant. Une voiture ancienne, c'est une vieille voiture) voiture qui s'approcha d'elle (virgule) conduit (accord : qu'est-ce qui est conduit ?) par un homme. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était peut-être un malfaiteur. Finalement elle lui fit un signe de (ajouter le déterminant défini) main. L'homme arrêta la voiture et lui proposa de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route (virgule) elle lui demanda : " Quel est votre nom ? Et faites-vous quoi (autre pronom interrogatif, placé après "Et") dans votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit de la culpabilité de croire (infinitif passé, car elle l'a cru un moment, mais elle ne le croit plus) que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. Elle voulut lui donner de l'argent de (autre préposition) contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas prendre de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dans le besoin. "
    Quelques jours plus tard (virgule) la femme alla au café. À un certain moment, elle remarqua que la serveuse avait mauvaise mine et marchait à grand-peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme stupéfaite.
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travail pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint (on dit se souvenir de : donc remplacer "les" par la contraction de de + les) les paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre sur la table et partit.
    Quand la femme (on se perd un peu dans toutes ces répétitions du mot femme. Remettez "serveuse" ici) arriva pour ranger la table, elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la femme cliente lui avait laissé ce cadeau. Elle se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez elle. Elle entra en criant le nom de son mari : " Adam, Adam ... " et elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire, j'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dans le besoin sans regret car si vous faites du (peut se dire, mais le déterminant défini conviendrait mieux) bien, vous trouverez du bien (correct, mais "ce bien vous sera rendu" serait mieux).
    Bonne continuation.



    Réponse : Le bien de boyraz, postée le 07-02-2018 à 13:28:05 (S | E)
    Un jour, une femme riche conduisait sa voiture sur une route déserte quand, soudain, elle fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, elle ne sut pas le régler. À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda secours aux véhicules qui passèrent, mais aucune voiture ne s’arrêta. Le temps s’écoula et la nuit tomba. Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit une voiture ancienne qui s'approcha d'elle, conduite par un homme. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était peut-être un malfaiteur. Finalement elle lui fit un signe de la main. L'homme arrêta la voiture et lui proposa de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route, elle lui demanda : " Quel est votre nom ? Et qu'est-ce que faites-vous dans votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit de la culpabilité d'avoir cru que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. Elle voulut lui donner de l'argent en contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas prendre de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dans le besoin. "
    Quelques jours plus tard, la femme alla au café. À un certain moment, elle remarqua que la serveuse avait mauvaise mine et marchait à grand-peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme stupéfaite.
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travail pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint des paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre sur la table et partit.
    Quand la serveuse arriva pour ranger la table, elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la cliente lui avait laissé ce cadeau. Elle se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez elle. Elle entra en criant le nom de son mari : " Adam, Adam ... " et elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire, j'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dans le besoin sans regret car si vous faites le bien, ce bien vous sera rendu.
    Merci beaucoup jij33



    Réponse : Le bien de jij33, postée le 07-02-2018 à 22:45:32 (S | E)
    Bonsoir boyraz
    Un jour, une femme riche conduisait sa voiture sur une route déserte quand, soudain, elle fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, elle ne sut pas le régler. À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda (déterminant (ou article) partitif) secours aux véhicules qui passèrent (l'imparfait exprime la répétition : il conviendrait mieux), mais aucune voiture ne s’arrêta. Le temps s’écoula et la nuit tomba. Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit une voiture ancienne qui s'approcha d'elle, conduite par un homme. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était peut-être un malfaiteur. Finalement elle lui fit un signe de la main. L'homme arrêta la voiture et lui proposa de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route, elle lui demanda : " Quel est votre nom ? Et qu'est-ce que faites-vous (mal construit ; un pronom interrogatif COD doit remplacer "qu'est-ce que") dans votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit de la culpabilité d'avoir cru que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. Elle voulut lui donner de l'argent en contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas prendre de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dans le besoin. "
    Quelques jours plus tard, la femme alla au café. À un certain moment, elle remarqua que la serveuse avait mauvaise mine et marchait à grand-peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme stupéfaite.
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travail pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint des paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre sur la table et partit.
    Quand la serveuse arriva pour ranger la table, elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la cliente lui avait laissé ce cadeau. Elle se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez elle. Elle entra en criant le nom de son mari : " Adam, Adam ... " et elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire, j'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dans le besoin sans regret car si vous faites le bien, ce bien vous sera rendu.




    Réponse : Le bien de boyraz, postée le 08-02-2018 à 14:47:59 (S | E)
    Un jour, une femme riche conduisait sa voiture sur une route déserte quand, soudain, elle fit un ronronnement et s'immobilisa. La femme descendit et ouvrit le capot pour détecter le problème et le résoudre mais malheureusement, elle ne sut pas le régler. À cet instant, la pluie se mit à tomber fortement. La femme demanda du secours aux véhicules qui passaient, mais aucune voiture ne s’arrêta. Le temps s’écoula et la nuit tomba. Elle prit peur et ne sut quoi faire. Quelques minutes plus tard, elle vit une voiture ancienne qui s'approcha d'elle, conduite par un homme. Elle voulut lui demander de l'aide mais elle hésita car elle avait peur ; elle pensa que c'était peut-être un malfaiteur. Finalement elle lui fit un signe de la main. L'homme arrêta la voiture et lui proposa de monter ; la femme lui exprima ses remerciements.
    En route, elle lui demanda : " Quel est votre nom ? Et que faites-vous dans votre vie ? "
    Il lui répondit : " Je m'appelle Adam et je suis chauffeur de taxi. "
    Le femme se rassura un peu. Elle ressentit de la culpabilité d'avoir cru que c'était un homme dangereux.
    Adam emmena la femme à son siège. Elle voulut lui donner de l'argent en contrepartie mais il refusa en lui disant : " Mes parents m'ont enseigné de ne pas prendre de l'argent contre une faveur mais je vais vous demander d'aider les gens dans le besoin. "
    Quelques jours plus tard, la femme alla au café. À un certain moment, elle remarqua que la serveuse avait mauvaise mine et marchait à grand-peine ; elle lui demanda : " Est-ce-que vous avez un problème ?
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte. "
    " Enceinte, et vous travaillez ! " répliqua la femme stupéfaite.
    La femme lui dit qu'elle vivait des situations difficiles ; elle avait besoin de ce travail pour aider son mari et assurer une belle vie à ses enfants.
    La femme se souvint des paroles d'Adam et laissa une très grande somme d'argent et une lettre sur la table et partit.
    Quand la serveuse arriva pour ranger la table, elle trouva la lettre et l'argent. Elle la lut et se rendit compte que la cliente lui avait laissé ce cadeau. Elle se mit à pleurer de joie et se précipita sur-le-champ chez elle. Elle entra en criant le nom de son mari : " Adam, Adam ... " et elle lui raconta l'histoire.
    À partir de cette histoire, j'ai constaté qu'il faut toujours aider les gens dans le besoin sans regret car si vous faites le bien, ce bien vous sera rendu.
    Merci encore une fois jij33.



    Réponse : Le bien de jij33, postée le 08-02-2018 à 15:28:01 (S | E)
    Cette fois c'est correct, sauf un oubli de ma part... et une étourderie de la vôtre !
    Le serveuse lui répondit : " Je suis enceinte." Bien sûr, vous savez qu'une personne qui attend un enfant se met au féminin...
    Un petit reproche : vous répétez trop "la femme". Il faudra veiller à utiliser davantage la pronominalisation, au besoin en variant les pronoms : elle, celle-ci, cette dernière.
    Vous affinerez cela en écrivant beaucoup et souvent .
    Bonne continuation sur ce site !



    Réponse : Le bien de boyraz, postée le 08-02-2018 à 20:13:54 (S | E)
    Merci beaucoup pour vos conseils jij33. C'est gentil de votre part



    Réponse : Le bien de boyraz, postée le 08-02-2018 à 22:33:10 (S | E)
    Bonsoir jij33, j'ai un souci.
    Dans la phrase suivante : " Le temps s'écoula et la nuit tomba. "
    Est-ce que on peut employer dans cette phrase le présent ?
    Car dans ce cas on parle d'une vérité scientifique. Merci d'avance.



    Réponse : Le bien de jij33, postée le 08-02-2018 à 22:53:59 (S | E)
    Bonsoir
    Votre texte est un récit, donc un déroulement d'actions. On pouvait hésiter entre l'imparfait descriptif et le passé simple narratif et ces deux temps pouvaient se justifier, mais en aucun cas on n'aurait pu ici employer le présent.



    Réponse : Le bien de boyraz, postée le 08-02-2018 à 23:13:43 (S | E)
    Merci jij33.😃😃




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.