Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Réquisitoire sur l'alcool et les jeu

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Réquisitoire sur l'alcool et les jeu
    Message de koozhi posté le 18-03-2018 à 11:17:48 (S | E | F)
    Bonjour,
    J'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes".
    J'ai décider de faire un réquisitoire mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon travail et donner un avis, et les éventuelles fautes ?
    Merci d'avance !



    Chers camarades, madame bonjour,
    Aujourd’hui je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites moi qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention quand je parle de boire c’est de l’alcool bien sur.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'Ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments de fêtes. Bref on le voit partout. Mais pourquoi boit-on ? Avant cela j’aimerai vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans est une personne comme les autres, il mange bien, a des hobbies et à même d’assez bonne note à l’école. Un jour la classe décide d’organiser une souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité sauf Luc, ces camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec qu’eux. En fait je vous ai menti, Luc a une différence par rapport aux autres, c’est qu’il ne boit pas d’alcool. Au jour du souper, après de nombreuses réflexion notre très cher Luc décide quand même d’aller au lieu du rendez vous. Contre sa volonté, Luc réussi à boire un verre de vodka qui va étonner ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe ...

    Par cette histoire, on comprend le problème qu’a rencontrer Luc. Je me pose alors la question. L’alcool est-il un moyen de sociabilisation des jeunes ?
    Tout d’abord il est vrai qu’on entend souvent dire que l’alcool joue un rôle dans la socialisation et surtout celle des jeunes. Mais ce n’est pas totalement vrai.
    Lorsqu’on boit de l’alcool, est ce vraiment-elle qui nous permet de socialiser ? Non. En effet, prenons l’exemple de Luc. Il a pu s’intégrer dans le groupe pas parce qu’il a bu de l’alcool mais car il a fait tout simplement une chose que ces camarades font. Et si Luc avait bluffé et qu’au lieu d’avoir pris un verre de vodka, il avait eu un verre d’eau, ça aurait pu aussi fonctionner. On pourrait identifier ça un phénomène de conformisme. De nos jours , beaucoup de jeunes se mettent à boire très tôt. Certains trouvent que l’alcool les rendent “ cool” , ça leur permet de s’intégrer plus facilement aux autres , et ils se sentent plus grands . Ils ne pensent qu’aux regards des autres , et à leurs apparences , sans se soucier des conséquences que cela peut provoquer sur leur santé. De plus ils ne se limitent pas qu’à boire, de plus en plus de phénomène arrive chers les jeunes comme le ‘’binge drinking’’ (boire pour boire afin d’atteindre l’ivresse).

    Ensuite, on dit que boire de l’alcool permet d’aller plus facilement vers les autres. En effet certains jeunes sont, il est vrai, timides, mal dans leur peau ? L’alcool répond bien à ces problèmes, il apaise les angoisses, il désinhibe, facilite l’échange, donne du courage, c’est un facteur de socialisation, qui peut s’avérer être une faiblesse chez certaines personnes, qui s’alcooliseraient par manque de confiance en eux Mais n’oublier pas que la désinhibition qu’entraîne la surconsommation d’alcool peut devenir lourdeur aux yeux des autres et finir par mener à l’exclusion sociale, particulièrement délétère.
    Enfin si la non-consommation d’alcool fait qu’on se sent moins sollicité par nos pairs, que si les liens se cassent, ce ne sont alors pas de vrais amis.

    En conclusion, malgré les idées reçues, ce n’est pas l’alcool qui nous socialise puisqu’on intègre ou non un groupe selon notre façon d'être, les points communs, les discussions. Donc si vous devez boire pour intégrer un groupe, laissez tomber car devoir faire une chose que vous n’aimez pas et que vous la regretterez est la pire des décisions.


    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 13:03:24 (S | E)
    Bonjour.


    Les fautes sont assez nombreuses dans ce texte. C'est pourquoi je vais commencer par vous en signaler quelques-unes () et je vous propose de continuer par la suite, quand vous aurez diffusé une autre mouture dans laquelle vous aurez corrigé celles-ci.

    Bonjour,
    (la majuscule est précédée d'une virgule : à changer) J'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes" (ne serait-ce pas une forme interrogative directe).
    J'ai décider (passé composé : auxiliaire et participe passé) de faire un réquisitoire(signe de ponctuation) mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon travail et donner un avis, et les éventuelles fautes (ajouter un verbe) ?
    Merci d'avance !



    Chers camarades, madame bonjour, (expression à changer)
    Aujourd’hui (la majuscule est précédée d'une virgule : à revoir) (virgule) je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites moi (il manque un signe entre les deux) qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention (virgule) quand je parle de boire c’est de l’alcool bien sur (il manque un accent).
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'Ouzo (nom commun) en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments de (pluriel) fêtes. Bref(virgule) on le voit partout. Mais pourquoi boit-on ? Avant cela (virgule) j’aimerai (mode conditionnel) vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans(virgule) est une personne comme les autres, il mange bien, (j'ajouterais "il") (j'ajouterais une virgule et "il") a des hobbies et (c'est le verbe "avoir" ici et j'ajouterais également "il") à même d’assez bonne note (une ou plusieurs ?) à l’école. Un jour (virgule) la classe décide d’organiser une (à accorder) souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité sauf Luc, ces camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec qu’eux (un élément à supprimer). En fait (virgule) je vous ai menti, Luc a une différence par rapport aux autres, c’est qu’il ne boit pas d’alcool. Au jour du souper (à exprimer autrement), après de nombreuses réflexion (revoir l'accord) (virgule) notre très cher Luc décide quand même d’aller au lieu du rendez vous (il manque quelque chose entre les deux mots). Contre sa volonté, Luc réussi (mettre le verbe au bon temps) à boire un verre de vodka (virgule) (ce) qui va étonner (autre temps du verbe) ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe ... (jamais d'espace avant des points de suspension)


    Je vous remercie de bien vouloir corriger cette première partie.

    Bon courage.



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 13:55:59 (S | E)
    Merci d'avoir répondu ! J'ai corrigé les fautes mais je ne suis pas sur de certaines.

    Bonjour,
    j'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes ?"
    J'ai déci de faire un réquisitoire, mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon travail et donner un avis, et trouver les éventuelles fautes ?
    Merci d'avance !



    Bonjour à tous,
    aujourd'hui, je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites moi, qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention, quand je parle de boire c’est de l’alcool bien sûr.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments des fêtes. Bref, on le voit partout. Mais pourquoi boit-on ? Avant cela, j’aimerais vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans, est une personne comme les autres, il mange bien, il a des hobbies et il a même d’assez bonnes notes à l’école. Un jour, la classe décide d’organiser un souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité sauf Luc, ces camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc a une différence par rapport aux autres, c’est qu’il ne boit pas d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc décide quand même d’aller au lieu du rendez-vous. Contre sa volonté, Luc réussit à boire un verre de vodka, ce qui va étonner (Je ne vois pas la faute :/) ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe...




    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 14:46:32 (S | E)
    C'est mieux, mais il y a encore quelques fautes ou des points à revoir dans cette 1re partie.

    Merci d'avoir répondu ! J'ai corrigé les fautes (virgule) mais je ne suis pas sur (non : adjectif ici) de (non : je préfère "pour" ici) certaines.

    Bonjour,
    j'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes ?"
    J'ai décidé de faire un réquisitoire, mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon travail (lire mon texte) et (remplacer "et" par une virgule) donner un avis (me donner des conseils), (supprimer la virgule) et trouver les éventuelles fautes (me signaler les fautes éventuelles) ?
    Merci d'avance !



    Bonjour à tous,
    aujourd'hui (personnellement, je mettrais un point d'exclamation suivi d'un A majuscule), je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites moi (il manque un trait d'union), qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention, quand je parle de boire (virgule) c’est de l’alcool bien sûr.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments des fêtes. Bref, on le voit partout. Mais pourquoi boit-on ? Avant cela, j’aimerais vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans, est une personne comme les autres, il mange bien, il a des hobbies et il a même d’assez bonnes notes à l’école. Un jour, la classe décide (passé) d’organiser un souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité (en contexte, j'ajouterais une virgule ici) sauf Luc, ces (forme possessive) camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc a une différence (OU : est différent) par rapport aux autres, c’est qu’il ne boit pas (il ne boit pas) d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc décide (c'est du passé) quand même d’aller au lieu du rendez-vous. Contre sa volonté, Luc réussit à boire un verre de vodka, ce qui va étonner (Je ne vois pas la faute :/) (autre temps : cela se passe dans le passé, le futur proche utilisé ne convient pas ici) ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe...








    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 15:04:36 (S | E)
    Merci d'avoir répondu ! J'ai corrigé les fautes, mais je ne suis pas sûre pour certaines.

    Bonjour,
    j'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes ?"
    J'ai décidé de faire un réquisitoire, mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon texte, me donner des conseils et me signaler les fautes éventuelles ?



    Bonjour à tous !
    Aujourd'hui, je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites-moi, qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention, quand je parle de boire, c’est de l’alcool bien sûr.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments des fêtes. Bref, on le voit partout. Mais pourquoi boit-on ? Avant cela, j’aimerais vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans, est une personne comme les autres, il mange bien, il a des hobbies et il a même d’assez bonnes notes à l’école. Un jour, la classe a décidé d’organiser un souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité, sauf Luc, ses camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc est différent par rapport aux autres, il ne boit pas d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc a décidé quand même d’aller au lieu du rendez-vous. Contre sa volonté, Luc réussit à boire un verre de vodka, ce qui étonnèrent ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe...



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 15:24:43 (S | E)
    Nous devrions pouvoir nous intéresser à la 2e partie du texte dans peu de temps (après quelques modifications seulement dans la 1re ci-dessous)...


    Merci d'avoir répondu ! J'ai corrigé les fautes, mais je ne suis pas sûre (bien sûr, "sûre" est correcte si vous êtes un femme, mais il ne l'est pas si vous êtes un homme) pour certaines.

    Bonjour, (je préfère un point ou un point d'exclamation, puis une majuscule)
    j'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes ?"
    J'ai décidé de faire un réquisitoire, mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon texte, me donner des conseils et me signaler les fautes éventuelles ?



    Bonjour à tous !
    Aujourd'hui, je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites-moi, (l'emploi de la virgule est facultatif ici) qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention, quand je parle de boire, c’est de l’alcool bien sûr.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments des fêtes. Bref, on le voit partout. Mais pourquoi (en) boit-on ? Avant cela, j’aimerais vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans, est une personne comme les autres, il mange bien, il a des hobbies et il a même d’assez bonnes notes à l’école. Un jour, la classe a décidé (passé simple) d’organiser un souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité, sauf Luc, ses camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc est différent par rapport aux autres, il ne boit pas d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc a décidé (passé simple) quand même d’aller au lieu du rendez-vous. Contre sa volonté, Luc réussit à boire un verre de vodka, ce qui étonnèrent ("ses camarades" est le COD et non le sujet) ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe...

    Par ailleurs, pour ce qui concerne le titre de votre envoi, n'auriez-vous pas pu écrire "Réquisitoire contre l'alcool et les jeux" ?

    -------------------
    Modifié par bernard02 le 18-03-2018 15:29





    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 15:31:50 (S | E)
    Merci d'avoir répondu ! J'ai corrigé les fautes, mais je ne suis pas sûr pour certaines.

    Bonjour !
    J'ai un plaidoyer/réquisitoire à présenter dans quelques jours sur ce sujet : "L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes ?"
    J'ai décidé de faire un réquisitoire, mais je ne suis pas très bon en français.
    Est-ce que vous pourriez lire mon texte, me donner des conseils et me signaler les fautes éventuelles ?



    Bonjour à tous !
    Aujourd'hui, je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites-moi qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention, quand je parle de boire, c’est de l’alcool bien sûr.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments des fêtes. Bref, on le voit partout. Mais pourquoi en boit-on ? Avant cela, j’aimerais vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans, est une personne comme les autres, il mange bien, il a des hobbies et il a même d’assez bonnes notes à l’école. Un jour, la classe décidait d’organiser un souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité, sauf Luc, ses camarades disaient qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc est différent par rapport aux autres, il ne boit pas d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc décidait quand même d’aller au lieu du rendez-vous. Contre sa volonté, Luc réussit à boire un verre de vodka, ce qui étonna ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe...



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 15:33:40 (S | E)
    Je voulais écrire l'alcool et les jeunes



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 15:43:26 (S | E)
    "Un jour, la classe décidait (décida) d’organiser un souper pour fêter la fin des examens.".

    "Tout le monde y était invité, sauf Luc, ses camarades disaient (je mettrais l'imparfait si c'était en règle générale, mais le passé simple si c'était plutôt à cette occasion-là) qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc est différent par rapport aux autres, il ne boit pas d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc décidait (le passé simple est préférable ici) quand même d’aller au lieu du rendez-vous.



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 15:50:01 (S | E)
    Je vous cite : "Je voulais écrire l'alcool et les jeunes" ! Je ne suis pas sûr que vous vouliez écrire également un réquisitoire contre les jeunes. Ne serait-ce pas plus simplement (et seulement) un réquisitoire contre l'alcool ?



    -------------------
    Modifié par bernard02 le 18-03-2018 15:50





    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 15:52:37 (S | E)
    Bonjour à tous !
    Aujourd'hui, je vais vous parler d’un sujet que vous connaissez tous. Dites-moi qui n’a jamais bu dans cette classe ? Attention, quand je parle de boire, c’est de l’alcool bien sûr.
    L'alcool fait incontestablement partie de notre culture et de nos traditions. La bière en Belgique et en Allemagne, le vin en France, l'ouzo en Grèce, etc., sont autant d'exemples que l'alcool fait depuis longtemps partie de nos mœurs et de nos habitudes. Il est présent à l'apéritif dans un restaurant, aux moments des fêtes. Bref, on le voit partout. Mais pourquoi en boit-on ? Avant cela, j’aimerais vous raconter une petite histoire. Luc, 17 ans, est une personne comme les autres, il mange bien, il a des hobbies et il a même d’assez bonnes notes à l’école. Un jour, la classe décida d’organiser un souper pour fêter la fin des examens. Tout le monde y était invité, sauf Luc, ses camarades dirent qu’il n’avait pas le droit d’être avec eux. En fait, je vous ai menti, Luc est différent par rapport aux autres, il ne boit pas d’alcool. Quand le jour du souper arriva, après de nombreuses réflexions, notre très cher Luc décida quand même d’aller au lieu du rendez-vous. Contre sa volonté, Luc réussit à boire un verre de vodka, ce qui étonna ses camarades. Son action lui permit par la suite d’intégrer le groupe...

    Désolé, je me suis trompé de temps ^^




    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 15:55:53 (S | E)
    J'ai mal formulé mon titre.
    Je voulais faire un réquisitoire sur la question '' L'alcool est-il un moyen de socialisation des jeunes ? ''

    En fait, j'ai essayé de prouver que l'alcool n'est pas un moyen de socialisation

    -------------------
    Modifié par koozhi le 18-03-2018 15:57





    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 16:00:42 (S | E)
    Pour la dernière partie de votre texte, je devrais pouvoir vous répondre dans la soirée. Mais, je me suis déjà aperçu que les fautes étaient nombreuses, je vous propose donc de commencer à les corriger vous-même et d'envoyer une nouvelle version améliorée auparavant, si vous avez un peu de temps disponible.


    Bonne fin d'après-midi.



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 16:03:31 (S | E)
    Merci à vous aussi



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 16:04:08 (S | E)
    Votre texte envoyé à 15 h 52 est correct !



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de bernard02, postée le 18-03-2018 à 17:38:19 (S | E)
    En attendant que je puisse regarder un peu mieux (dans la soirée), je vous ai déjà repéré des points à revoir dans la dernière partie, en espérant que vous aurez le temps de les corriger et d'envoyer une version modifiée avant ce soir.

    Par cette histoire, on comprend le problème qu’a rencontrer Luc. Je me pose alors la question. L’alcool est-il un moyen de sociabilisation des jeunes ?
    Tout d’abord il est vrai qu’on entend souvent dire que l’alcool joue un rôle dans la socialisation et surtout celle des jeunes. Mais ce n’est pas totalement vrai.
    Lorsqu’on boit de l’alcool, est ce vraiment-elle qui nous permet de socialiser ? Non. En effet, prenons l’exemple de Luc. Il a pu s’intégrer dans le groupe pas parce qu’il a bu de l’alcool mais car il a fait tout simplement une chose que ces camarades font. Et si Luc avait bluffé et qu’au lieu d’avoir pris un verre de vodka, il avait eu un verre d’eau, ça aurait pu aussi fonctionner. On pourrait identifier ça un phénomène de conformisme. De nos jours , beaucoup de jeunes se mettent à boire très tôt. Certains trouvent que l’alcool les rendent “ cool” , ça leur permet de s’intégrer plus facilement aux autres , et ils se sentent plus grands . Ils ne pensent qu’aux regards des autres , et à leurs apparences , sans se soucier des conséquences que cela peut provoquer sur leur santé. De plus ils ne se limitent pas qu’à boire, de plus en plus de phénomène arrive chers les jeunes comme le ‘’binge drinking’’ (boire pour boire afin d’atteindre l’ivresse).

    Ensuite, on dit que boire de l’alcool permet d’aller plus facilement vers les autres. En effet certains jeunes sont, il est vrai, timides, mal dans leur peau ? L’alcool répond bien à ces problèmes, il apaise les angoisses, il désinhibe, facilite l’échange, donne du courage, c’est un facteur de socialisation, qui peut s’avérer être une faiblesse chez certaines personnes, qui s’alcooliseraient par manque de confiance en eux Mais n’oublier pas que la désinhibition qu’entraîne la surconsommation d’alcool peut devenir lourdeur aux yeux des autres et finir par mener à l’exclusion sociale, particulièrement délétère.
    Enfin si la non-consommation d’alcool fait qu’on se sent moins sollicité par nos pairs, que si les liens se cassent, ce ne sont alors pas de vrais amis.

    En conclusion, malgré les idées reçues, ce n’est pas l’alcool qui nous socialise puisqu’on intègre ou non un groupe selon notre façon d'être, les points communs, les discussions. Donc si vous devez boire pour intégrer un groupe, laissez tomber car devoir faire une chose que vous n’aimez pas et que vous la regretterez est la pire des décisions.



    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 17:54:15 (S | E)
    Par cette histoire, on comprend le problème qu’avait rencontrer Luc. Je me pose alors la question. L’alcool est-il un moyen de sociabilisation des jeunes ?
    Tout d’abord il est vrai qu’on entend souvent dire que l’alcool joue un rôle dans la socialisation et surtout celle des jeunes. Mais ce n’est pas totalement vrai.
    Lorsqu’on boit de l’alcool, est-ce vraiment t-elle qui permet de nous socialiser ? Non. En effet, prenons l’exemple de Luc. Il a pu s’intégrer dans le groupe, pas parce qu’il a bu de l’alcool, mais car il a fait tout simplement une chose que ses camarades font. Et si Luc avait bluffé et qu’au lieu d’avoir pris un verre de vodka, il avait pris un verre d’eau, cela aurait pu aussi fonctionner. On pourrait identifier cela a un phénomène de conformisme. De nos jours, beaucoup de jeunes se mettent à boire très tôt. Certains trouvent que l’alcool les rendront “ cool”, cela leur permet de s’intégrer plus facilement aux autres, et ils se sentent plus grands. Ils ne pensent qu’aux regards des autres, et à leurs apparences , sans se soucier des conséquences que cela peut provoquer sur leur santé. De plus, ils ne se limitent pas qu’à boire, de plus en plus des phénomènes arrivent chers les jeunes comme le ‘’binge drinking’’ (boire pour boire afin d’atteindre l’ivresse).

    Ensuite, on dit que boire de l’alcool permet d’aller plus facilement vers les autres. En effet certains jeunes sont, il est vrai, timides, mal dans leur peau. L’alcool répond bien à ces problèmes, il apaise les angoisses, il désinhibe, facilite l’échange, donne du courage, c’est un facteur de socialisation, qui peut s’avérer être une faiblesse chez certaines personnes, qui s’alcooliseraient par manque de confiance en eux. Mais ne l'oublier pas que la désinhibition qu’entraîne la surconsommation d’alcool peut devenir lourdeur aux yeux des autres et finir par mener à l’exclusion sociale, particulièrement délétère.
    Enfin, si la non-consommation d’alcool fait qu’on se sent moins sollicité par nos pairs, si les liens se cassent, ce ne sont alors pas de vrais amis.

    En conclusion, malgré les idées reçues, ce n’est pas l’alcool qui nous socialise puisqu’on intègre ou non un groupe selon notre façon d'être, les points communs, les discussions. Donc si vous devez boire pour intégrer un groupe, laissez tomber car devoir faire une chose que vous n’aimez pas et que vous la regretterez est la pire des décisions.

    J'ai un peu corrigé le texte. J'attends votre réponse

    -------------------
    Modifié par koozhi le 18-03-2018 17:57





    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de alienor64, postée le 18-03-2018 à 18:39:27 (S | E)
    Bonsoir koozhy

    En attendant bernard02, voici quelques indications supplémentaires pour que vous puissiez finaliser correctement votre texte :

    Par cette histoire, on comprend le problème qu’avait rencontrer(vous n'avez pas compris l'indication donnée : ce n'est pas le temps du verbe qu'il faut changer, mais c'est conjuguer correctement 'rencontrer' au passé composé : auxiliaire + participe passé et non infinitif) Luc. Je me pose alors la question. L’alcool est-il un moyen de sociabilisation des jeunes ?
    Tout d’abord (virgule) il est vrai qu’on entend souvent dire que l’alcool joue un rôle dans la socialisation et surtout celle des jeunes. Mais ce n’est pas totalement vrai.
    Lorsqu’on boit de l’alcool, est-ce vraiment t-elle(à enlever ; cela n'a pas de sens. Mettez un pronom démonstratif neutre devant 'qui' : lisez ceci et corrigez : Lien internet
    qui permet nous de (inversez ces deux mots) socialiser ? Non. En effet, prenons l’exemple de Luc. Il a pu s’intégrer dans le groupe, pas(incorrect ; à remplacer par 'non') parce qu’il a bu de l’alcool, mais car (répétez 'parce qu' ') il a fait tout simplement une chose que ses camarades font. Et si Luc avait bluffé et qu’au lieu d’avoir pris un verre de vodka, il avait pris un verre d’eau, cela aurait pu aussi fonctionner. On pourrait identifier cela(à remplacer par ce que ce pronom représente : 'comportement') a(préposition, donc : accent) un phénomène de conformisme. De nos jours, beaucoup de jeunes se mettent à boire très tôt. Certains trouvent que l’alcool les rendront(sujet de ce verbe : 'l'alcool') “ cool”, cela leur permet (à remplacer par le gérondif de 'permettre', en intercalant le pronom personnel COI 'leur' entre les deux éléments du gérondif ; enlevez aussi la virgule)) de s’intégrer plus facilement aux autres(incorrect : on ne s'intègre pas 'aux autres', mais 'dans un groupe'/ 'dans une communauté'... En revanche, on 's'adapte' aux autres, on 's'assimile' aux autres'),(pas de virgule) et(enlever ; mettre un point-virgule) ils se sentent (ici, mettez l'adverbe qui signifie 'à ce moment-là' : ne recopiez pas cette indication) plus grands. Ils ne pensent qu’aux regards des autres,(pas de virgule) et à leurs apparences(pourquoi ce pluriel ?) , sans se soucier des conséquences que cela peut provoquer sur leur santé. De plus, ils ne se limitent pas qu’à boire (à remplacer par le nom qui correspond à ce verbe, précédé d'un déterminant défini),de plus en plus des(préposition et non déterminant) phénomènes arrivent chers(orthographe) les jeunes comme le ‘’binge drinking’’ (boire pour boire afin d’atteindre l’ivresse).

    Ensuite, on dit que boire de l’alcool permet d’aller plus facilement vers les autres. En effet certains jeunes sont, il est vrai, timides, mal dans leur peau. L’alcool répond bien à ces problèmes, il apaise les angoisses, il désinhibe, facilite l’échange, donne du courage,(autre signe de ponctuation plus fort que la virgule) c’est un facteur de socialisation, qui peut s’avérer être une faiblesse chez certaines personnes,(pas de virgule) qui s’alcooliseraient(pas de conditionnel, mais indicatif présent) par manque de confiance en eux(accord avec 'personnes'). Mais ne l'oublier(erreur : enlevez le pronom 'l' et conjuguez 'oublier' à l'impératif) pas que la désinhibition qu’entraîne la surconsommation d’alcool peut devenir lourdeur(autre mot) aux yeux des autres et finir par mener à l’exclusion sociale, particulièrement délétère.
    Enfin, si la non-consommation d’alcool fait qu’on se sent moins sollicité par nos pairs, si les liens se cassent, ce ne sont alors pas de vrais amis.

    En conclusion, malgré les idées reçues, ce n’est pas l’alcool qui nous socialise puisqu’on intègre ou non un groupe selon notre façon d'être, les(déterminant possessif) points communs, les(même remarque) discussions. Donc(virgule) si vous devez boire pour intégrer un groupe, laissez tomber(expression trop familière ; à reformuler correctement) car devoir faire une chose que vous n’aimez pas et que vous la(enlever) regretterez est la pire des décisions.

    Bonne soirée






    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de koozhi, postée le 18-03-2018 à 19:06:47 (S | E)
    Par cette histoire, on comprend le problème qu’a rencontré Luc. Je me pose alors la question. L’alcool est-il un moyen de sociabilisation des jeunes ?
    Tout d’abord, il est vrai qu’on entend souvent dire que l’alcool joue un rôle dans la socialisation et surtout celle des jeunes. Mais ce n’est pas totalement vrai.
    Lorsqu’on boit de l’alcool, est-ce vraiment elle qui permet de nous socialiser ? Non. En effet, prenons l’exemple de Luc. Il a pu s’intégrer dans le groupe, non parce qu’il a bu de l’alcool, mais parce qu'il a fait tout simplement une chose que ses camarades font. Et si Luc avait bluffé et qu’au lieu d’avoir pris un verre de vodka, il avait pris un verre d’eau, cela aurait pu aussi fonctionner. On pourrait l'identifier à un phénomène de conformisme. De nos jours, beaucoup de jeunes se mettent à boire très tôt. Certains trouvent que l’alcool les rendra “ cool”, en leur permettant de s’adapter plus facilement aux autres et ils se sentent à cette instant là plus grands. Ils ne pensent qu’aux regards des autres et à leur apparence, sans se soucier des conséquences que cela peut provoquer sur leur santé. De plus, ils ne se limitent pas qu’à l’absorption, de plus en plus de phénomènes arrivent chez les jeunes comme le ‘’binge drinking’’ (boire pour boire afin d’atteindre l’ivresse).

    Ensuite, on dit que boire de l’alcool permet d’aller plus facilement vers les autres. En effet certains jeunes sont, il est vrai, timides, mal dans leur peau. L’alcool répond bien à ces problèmes, il apaise les angoisses, il désinhibe, facilite l’échange, donne du courage : c’est un facteur de socialisation, qui peut s’avérer être une faiblesse chez certaines personnes, qui s’alcooliseraient par manque de confiance en elles. Mais n'oubliez pas que la désinhibition qu’entraîne la surconsommation d’alcool peut devenir lourd aux yeux des autres et finir par mener à l’exclusion sociale, particulièrement délétère.
    Enfin, si la non-consommation d’alcool fait qu’on se sent moins sollicité par nos pairs, si les liens se cassent, ce ne sont alors pas de vrais amis.

    En conclusion, malgré les idées reçues, ce n’est pas l’alcool qui nous socialise puisqu’on intègre ou non un groupe selon notre façon d'être, nos points communs, nos discussions. Donc, si vous devez boire pour intégrer un groupe, abandonner car devoir faire une chose que vous n’aimez pas et que vous regretterez est la pire des décisions.

    Merci à toi alienor64, j'espère pouvoir enfin finaliser mon texte

    -------------------
    Modifié par koozhi le 18-03-2018 19:08





    Réponse : Réquisitoire sur l'alcool et les jeu de alienor64, postée le 18-03-2018 à 22:44:27 (S | E)
    Bonsoir koozhi

    Par cette histoire, on comprend le problème qu’a rencontré Luc. Je me pose alors la question.(ici, enlevez ce point ; mettez deux points pour introduire cette question : et placez-la entre guillemets '... ') L’alcool est-il un moyen de sociabilisation des jeunes ?
    Tout d’abord, il est vrai qu’on entend souvent dire que l’alcool joue un rôle dans la socialisation et surtout celle des jeunes. Mais ce n’est pas totalement vrai.
    Lorsqu’on boit de l’alcool, est-ce vraiment elle(erreur : que représente ce pronom personnel féminin ? Relisez attentivement l'indication dans la correction précédente et le lien que je vous ai proposé, puis corrigez) qui permet de nous socialiser ? Non. En effet, prenons l’exemple de Luc. Il a pu s’intégrer dans le groupe, non parce qu’il a bu de l’alcool, mais parce qu'il a fait tout simplement une chose que ses camarades font. Et si Luc avait bluffé et qu’au lieu d’avoir pris un verre de vodka, il avait pris un verre d’eau, cela aurait pu aussi fonctionner. On pourrait l'(à enlever ; s'il vous plaît, lisez l'indication dans la correction précédente et mettez le mot que je vous ai déjà indiqué, COD du verbe 'identifier', précédé d'un déterminant démonstratif ) identifier à un phénomène de conformisme. De nos jours, beaucoup de jeunes se mettent à boire très tôt. Certains trouvent que l’alcool les rendra “ cool”, en leur permettant de s’adapter plus facilement aux autres et(enlever ; mettez un point-virgule : déjà signalé) ils se sentent à cette instant là(vous avez sensiblement recopié mon indication : mettez un adverbe (un seul mot) et non une locution adverbiale) plus grands. Ils ne pensent qu’aux regards des autres et à leur apparence, sans se soucier des conséquences que cela peut provoquer sur leur santé. De plus, ils n e se limitent pas qu’à l’absorption(enlever : mettez le nom qui correspond au verbe 'boire'),(autre ponctuation plus forte que cette virgule : point-virgule) de plus en plus de phénomènes (ici, mettez un adjectif pour qualifier le nom 'phénomènes') arrivent chez les jeunes comme le ‘’binge drinking’’ (boire pour boire afin d’atteindre l’ivresse).

    Ensuite, on dit que boire de l’alcool permet d’aller plus facilement vers les autres. En effet certains jeunes sont, il est vrai, timides, mal dans leur peau. L’alcool répond bien à ces problèmes, il apaise les angoisses, il désinhibe, facilite l’échange, donne du courage : c’est un facteur de socialisation, qui peut s’avérer être une faiblesse chez certaines personnes,(pas de virgule : déjà signalé) qui s’alcooliseraient(indicatif et non conditionnel) par manque de confiance en elles. Mais n'oubliez pas que la désinhibition qu’entraîne la surconsommation d’alcool peut devenir lourd(erreur d'accord, mais autre adjectif) aux yeux des autres et finir par mener à l’exclusion sociale, particulièrement délétère.
    Enfin, si la non-consommation d’alcool fait qu’on se sent moins sollicité par nos pairs, si les liens se cassent, ce ne sont alors pas de vrais amis.

    En conclusion, malgré les idées reçues, ce n’est pas l’alcool qui nous socialise puisqu’on intègre ou non un groupe selon notre façon d'être, nos points communs, nos discussions. Donc, si vous devez boire pour intégrer un groupe, abandonner(erreur ; impératif + mettez un COD à ce verbe pour préciser ce que vous abandonnez) car devoir faire une chose que vous n’aimez pas et que vous regretterez est la pire des décisions.

    Bonne soirée




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.