Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Savoir par cœur, aider à corriger

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Savoir par cœur, aider à corriger
    Message de datchay91 posté le 28-11-2018 à 00:04:54 (S | E | F)
    Bonsoir. Merci de me dire si j'ai fait des erreurs en traitant ce sujet s'il vous plaît.

    Sujet : Montaigne a dit : « Savoir par cœur n'est pas savoir ».

    Introduction
    pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessous avant de procéder au commentaire et à l'explication de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant un enseignement appris et assimilé. Il joue le rôle d'un sujet dans cette phrase. Par contre, savoir qui se trouve en seconde position et qui est un nom exprime un ensemble de connaissances. En d'autres termes, nous pouvons interpréter la citation par : " apprendre par cœur n'est apprentissage ". Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur l'oubli et non sur compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    Franchement, savoir par cœur est mauvais pour initiation comme nous le signale l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans certaines mesures. Par exemple, pour bien faire les mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il est ainsi, ce n'est donc pas de savoir.

    Conclusion

    En définitif, savoir par cœur, non seulement il est mal vécu par la plupart des élèves mais il leur bloque aussi la mémoire et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile.
    En évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    Merci d'avance, chers correcteurs ! Je vous souhaite une excellente soirée pleine d'agréables rêves et bon repos. À bientôt.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de gerold, postée le 29-11-2018 à 11:03:00 (S | E)
    Bonjour Datchay

    ujet : Montaigne a dit : « Savoir par cœur n'est pas savoir ».

    Introduction
    pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessous ci-dessus avant de procéder au commentaire et à l'explication vous expliquez avant de commenter de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant un enseignement appris et assimilé. Il joue le rôle d'un sujet dans cette phrase. Par contre, savoir qui se trouve en seconde position et qui est un nom non, c'est un verbe dans les deux cas, pour que savoir soit un nom, il faudrait un déterminant (le savoir) exprime un ensemble de connaissances. En d'autres termes, nous pouvons interpréter la citation par : " apprendre par cœur n'est apprentissage " c'est plutôt une paraphrase qu'une interprétation. Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur l'oublice n'est pas logique et non sur il faut un article compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    Franchement cherchez une autre expression, savoir par cœur est mauvais pour article et plutôt un autre nom initiation comme nous le signale j'éviterais ce mot dans une dissertation, employez le verbe "dire" l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans certaines mesures au singulier et avec un article. Par exemple, pour bien faire les autre article mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il il manque un petit mot est ainsi, ce n'est donc pas de article contracté avec la préposition savoir.

    Conclusion

    En définitif, savoir par cœur, enlevez la virgule et "il", placez le verbe avant non seulement il est mal vécu par la plupart des élèves mais il leur bloque aussi la mémoire ce n'est pas très clair, voulez-vous dire que la place occupée par le savoir par cœur dans la mémoire empêche d'apprendre des choses plus utiles ? et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile.
    En autre préposition avec un article évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas ajoutez un adverbe sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    Vous pourriez dire aussi qu'apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire

    -------------------
    Modifié par gerold le 29-11-2018 11:03





    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de datchay91, postée le 30-11-2018 à 00:59:09 (S | E)
    Bonsoir, gerold. Je vous suis vraiment très reconnaissant d'avoir abusé de votre temps pour me corriger. Je me rends compte qu'on ne veut plus me répondre quand je poste un sujet ce dernier temps. Et je ne comprends pas pourquoi.

    Sujet : Montaigne a dit : « Savoir par cœur n'est pas savoir ».

    Introduction
    pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant un enseignement appris et assimilé. Il joue le rôle d'un sujet dans cette phrase. En d'autres termes, nous pouvons dire, parlant de la citation : " apprendre par cœur n'est pas apprentissage ". Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur l'oubli ( je dois remplacer ce mot par un autre ? ) et non sur la compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    En vérité, savoir par cœur est mauvais pour l'apprentissage comme nous le dit l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans une certaine mesure. Par exemple, pour bien faire les mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il ne l'est pas, ce n'est donc pas du savoir.

    Conclusion

    En définitif, savoir par cœur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur bloque aussi la mémoire ( pour vous répondre, oui) et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire
    Par évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas plus sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    Merci infiniment, gerold, de votre aide ! Je vous souhaite une excellente soirée pleine d'agréables rêves et bon repos. À bientôt.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de gerold, postée le 30-11-2018 à 11:42:12 (S | E)
    Bonjour Datchay

    Je ne pense pas que les autres membres du forum ne veuillent plus vous répondre, ils n'ont peut-être pas le temps en ce moment et, parfois, il y a beaucoup de demandes. En tout cas, je suis toujours heureux de vous aider et vous n'abusez pas de mon temps.

    Je vous suis vraiment très reconnaissant d'avoir abusé de votre temps pour pris le temps de me corriger. (ce que vous avez écrit signifierait que c'est moi-même qui abuse de mon propre temps)

    Sujet : Montaigne a dit : « Savoir par cœur n'est pas savoir ».

    Introduction

    Pour commencer, nous nous proposons de définir les termes vous ne définissez que "savoir", il faudrait définir aussi "par cœur" ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant un enseignement appris et assimilé. Il joue le rôle d'un mieux : seulement la préposition sujet dans cette phrase. En d'autres termes, nous pouvons dire, parlant de la citation : " apprendre par cœur n'est pas apprentissage ". Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur l'oubli ( je dois remplacer ce mot par un autre ? en ajoutant un article, vous pouvez transformer "par cœur" en nom; "mémoire" conviendrait aussi, mais il y a déjà "mémorisation" dans la phrase ) et non sur la compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    En vérité, savoir par c?ur est mauvais pour l'apprentissage comme nous le dit l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans une certaine mesure. Par exemple, pour bien faire les des mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par c?ur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il ne l'est pas, ce n'est donc pas du savoir.

    Conclusion

    En définitif adjectif au féminin, savoir par c?ur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur bloque aussi la mémoire ( pour vous répondre, oui) (bloquer ne va pas très bien ici, plutôt saturer ou surcharger) et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par c?ur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire
    Par autre préposition, avec un article évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par c?ur sans les comprendre, ne serait-il pas plus sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par c?ur ?

    Au lycée, j'ai eu, notamment, un professeur de mathématiques (qui n'avait sans doute pas lu Montaigne) qui nous disait "vous n'avez pas à comprendre, mais seulement à apprendre".

    À bientôt.

    -------------------
    Modifié par gerold le 30-11-2018 11:44



    -------------------
    Modifié par gerold le 30-11-2018 11:48





    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de datchay91, postée le 01-12-2018 à 00:47:45 (S | E)
    Bonsoir, gerold. Merci encore une fois de votre aide.

    Introduction

    Pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant un enseignement appris et assimilé. Il joue le rôle de sujet dans cette phrase. En d'autres termes, nous pouvons dire, parlant de la citation : " apprendre par cœur n'est pas apprentissage ". Par coeur signifie tout simplement par mémorisation. Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur l'oubli et non sur la compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    En vérité, savoir par cœur est mauvais pour l'apprentissage comme nous le dit l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans une certaine mesure. Par exemple, pour bien faire des mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il ne l'est pas, ce n'est donc pas du savoir.

    Conclusion

    En définitive, savoir par cœur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur sature aussi la mémoire et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire
    À l'évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas plus sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    Sinon comment trouvez-vous mon argumentation, cher correcteur, gerold ? Je vous souhaite une excellente soirée. À bientôt !



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de gerold, postée le 02-12-2018 à 08:30:56 (S | E)
    Bonsoir Datchay

    Introduction

    Pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant un enseignement appris et assimiléon ne peut pas dire, à mon avis, qu'un verbe signifie un nom, employez une complétive avec "que", le verbe "acquérir" à la forme qui convient et le nom correspondant à "connaître" (au pluriel). Il joue le rôle de sujet dans cette phrase. En d'autres termes, nous pouvons dire, parlant de la citation : " apprendre par cœur n'est pas apprentissage ". Par cœur signifie tout simplement par mémorisation. Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur l'oubli vous ne pouvez pas opposer l'oubli et la compréhension, utilisez le substantif de "répéter" et non sur la compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    En vérité, savoir par cœur est mauvais pour l'apprentissage comme nous le dit l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans une certaine mesure. Par exemple, pour bien faire des mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il ne l'est pas, ce n'est donc pas du savoir.

    Conclusion

    En définitive, savoir par cœur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur sature aussi la mémoire et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire.
    À l'évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas plus sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    Votre argumentation me semble correcte, le développement est peut-être un peu court.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de jij33, postée le 02-12-2018 à 09:00:05 (S | E)
    Bonjour
    À moi aussi le développement me semble court et je pense que dans une première partie, vous auriez dû évoquer les cas dans lesquels l'apprentissage par cœur est indispensable : comment retenir les verbes irréguliers d'une langue si on ne les apprend pas par cœur ? Les tables d'addition, de multiplication ? D'une part, on n'a pas toujours une calculatrice sous la main, d'autre part, on peut avoir besoin de calculer mentalement... Ce ne sont que deux exemples, mais il en existe bien d'autres. Personnellement j'aime, parmi les centaines de vers que j'ai appris, être encore capable d'en réciter un grand nombre, et avoir appris par cœur des phrases de philosophes me permettait, en un temps lointain, d'émailler mes devoirs de philo de citations qui impressionnaient favorablement mon correcteur, même si ma réflexion n'était probablement pas de haut niveau... Enfin, je ne vois pas comment on peut devenir mathématicien, avocat, médecin, pharmacien, biologiste, etc. sans avoir ingurgité par cœur des tonnes de connaissances ! Les capacités de notre cerveau sont infinies : n'ayons pas peur d'apprendre par cœur !
    Bon dimanche.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de datchay91, postée le 03-12-2018 à 04:45:02 (S | E)
    Bonsoir à tous ! C'est très gentil de votre part.

    Introduction

    Pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant avoir acqui et assimilé un enseignement ou des connaissances. Il joue le rôle de sujet dans cette phrase. En d'autres termes, nous pouvons dire, parlant de la citation : " apprendre par cœur n'est pas apprentissage ". Par cœur signifie tout simplement par mémorisation. Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur la répétition et non sur la compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    En vérité, savoir par cœur est mauvais pour l'apprentissage comme nous le dit l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans une certaine mesure. Par exemple, pour bien faire des mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il ne l'est pas, ce n'est donc pas du savoir.

    Conclusion

    En définitive, savoir par cœur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur sature aussi la mémoire et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire
    À l'évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas plus sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    Oui, je le vois, le développement a besoin d'être un peu plus détaillé. Avec le temps, je le ferai.

    jij33 vous avez dit : " je pense que dans une première partie, vous auriez dû évoquer les cas dans lesquels l'apprentissage par cœur est indispensable ". Mais d'après la méthodologie de dissertation que j'ai lue, pour ce genre de plans, on doit d'abord soutenir l'avis du sujet avant de contredire, c'est-à-dire parler du côté bon puis mauvais et ensuite, en faire, la somme : thèse, antithèse et synthèse.

    Bonne soirée ! Merci de votre remarque, jij33.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de gerold, postée le 03-12-2018 à 07:09:53 (S | E)
    Bonjour Datchay

    Pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant avoir acqui vérifiez le participe et assimilé un enseignement ou des connaissances. ...


    En définitive, savoir par cœur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur sature aussi la mémoire et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire le point manque

    Je ne vois pas d'autres erreurs.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de jij33, postée le 03-12-2018 à 07:40:06 (S | E)
    Bonjour datchay91
    Le plan dialectique (thèse, antithèse, synthèse) n'est pas du tout celui que vous avez adopté dans le traitement de votre sujet, donc votre argument ne tient pas dans la réponse que vous me faites. En outre, le plan dialectique est très artificiel et les élèves ont toujours beaucoup de difficultés à faire une vraie synthèse équilibrée. Quoi qu'il en soit, ils doivent toujours terminer sur l'idée qu'ils défendent. Or, celle que vous défendez est que l'apprentissage par cœur est inutile et néfaste. Vous auriez donc eu le plus grand mal à rédiger une synthèse équilibrée : dans ce cas, il ne faut pas s'obstiner à fournir un plan dialectique, ce que vous n'avez d'ailleurs pas fait.
    Schématiquement, votre plan aurait donc pu et dû être :
    - Introduction : présentation et explication de l'idée de l'auteur, avec apport d'une contradiction ou de nuances, puis annonce de votre plan.
    - Première partie. Contradiction de l'idée de l'auteur : les bienfaits du "par cœur" (au moins trois arguments détaillés et trois exemples) + transition vers votre propre opinion (C'est donc bien ici, dans cette première partie, qu'il fallait développer l'idée du caractère nécessaire de l'apprentissage par cœur dans certains cas).
    - Deuxième partie. Défense de l'opinion de l'auteur, qui est aussi la vôtre (au moins trois arguments détaillés et trois exemples).
    - Conclusion synthétisante : brève reprise des deux parties, se terminant par une affirmation forte, la vôtre, et s'ouvrant si possible sur un nouveau questionnement.
    Votre devoir aurait ainsi été beaucoup plus équilibré, sans pour autant tomber dans les pièges et difficultés du plan didactique.



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de datchay91, postée le 04-12-2018 à 02:01:29 (S | E)
    Bonsoir à tous ! C'est très gentil de votre part.

    Introduction

    Pour commencer, nous nous proposons de définir les termes ci-dessus avant de procéder à l'explication et au commentaire de la citation. Savoir, c'est un verbe du troisième groupe signifiant avoir acquis et assimilé un enseignement ou des connaissances. Il joue le rôle de sujet dans cette phrase. En d'autres termes, nous pouvons dire, parlant de la citation : " apprendre par cœur n'est pas apprentissage ". Par cœur signifie tout simplement par mémorisation. Cette expression est le plus souvent utilisée à l'école par les enseignants lors d'une leçon qui, selon eux, mérite une mémorisation pour ne pas être oubliée, mettant ainsi l'accent sur la répétition et non sur la compréhension. Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas d'apprendre par cœur.

    Développement

    En vérité, savoir par cœur est mauvais pour l'apprentissage comme nous le dit l'auteur. Vécue comme un vrai enfer par la plupart des élèves à l'école, cette méthode d'apprentissage est loin d'aider à l'ouverture d'esprit de l'apprenant et à son développement. L'enseignant, le bon, doit laisser ses élèves s'exprimer en disant ce qu'ils pensent et apporter leur jugement personnel, et non les contraindre de faire ce qui leur est confus. Il est possible que l'élève apprenne sa leçon par cœur sans comprendre, un peu comme quelqu'un qui chante dans une langue qu'il ignore. Ce qui n'est pas du tout logique. Toutefois, le savoir par cœur demeure efficace dans une certaine mesure. Par exemple, pour bien faire des mathématiques, il est nécessaire de connaître les formules par cœur. En effet, le vrai savoir doit être utile à son détenteur. Pour Montaigne, ce genre de savoir, ne contribuant pas au développement des capacités intellectuelles de l'élève, n'est point instructif. Puisqu'il ne l'est pas, ce n'est donc pas du savoir.

    Conclusion

    En définitive, savoir par cœur est non seulement mal vécu par la plupart des élèves mais il leur sature aussi la mémoire et les empêche de s'exprimer et de penser. C'est pourquoi Montaigne ne le considère pas comme un savoir bien qu'il soit parfois utile. Apprendre par cœur (par exemple des poèmes) permet quand même d'exercer la mémoire.
    À l'évidence, au lieu de forcer l'élève d'apprendre ses leçons par cœur sans les comprendre, ne serait-il pas plus sage de l'aider à les comprendre sans les connaître par cœur ?

    jij33, si je vous comprends bien, d'une part, le plan que j'ai adopté pour traiter le sujet n'est pas celui que je pense être dialectique et d'autres parts, pour qu'il le soit, je n'aurais pas en première partie dû soutenir le point de vue de l'auteur, c'est-à-dire dit que Montaigne avait raison. Mais plutôt, j'aurais contredit l'auteur en parlant de bon côté avant d'en parler de mauvais. Pour vous, pour que je sois plus clair, ça doit être bon côté+mauvais côté+la somme et non, mauvais côté+ainsi de suite. C'est ça ? Mais pourriez-vous me dire s'il vous plaît, quel plan j'ai adopté pour traiter ce sujet ? Est-ce que si je refais le travail, suivant votre démarche, vous allez être là pour m'orienter ? Vous savez, j'ai toujours eu de bonnes notes en matière de dissertation et rédaction malgré que je ne maîtrise pas bien la langue française. J'ai grand besoin de votre aide, à vous tous les correcteurs, pour écrire et parler correctement le français, langue complexe de molière, et surtout, maîtriser l'exercice de dissertation grâce à vos explications, à vous jij33, en français facile et à vos simples exemples.

    Bonne soirée et merci à vous deux ! On ne saurait jamais vous remercier assez tellement vous nous apprenez beaucoup de choses !



    Réponse : Savoir par cœur, aider à corriger de jij33, postée le 04-12-2018 à 14:32:21 (S | E)
    Bonjour datchay91
    Si ce texte est un devoir à rendre et si vous pensez que votre développement conviendra à votre professeur, vous pouvez le laisser tel quel, car votre jugement est un peu plus nuancé qu'au début. Il ne m'aurait pas convenu quand j'étais professeur de français ; j'aurais exigé deux parties bien distinctes, c'est pourquoi je me permets de vous conseiller à l'avenir, pour ce type de devoir, la méthode évoquée dans mon message précédent.
    Vous dites : "je n'aurais pas en première partie dû soutenir le point de vue de l'auteur, c'est-à-dire dit que Montaigne avait raison. Mais plutôt, j'aurais contredit l'auteur en parlant de du bon côté avant d'en de parler de du mauvais. Pour vous, pour que je sois plus clair, ça doit être bon côté+mauvais côté+la somme et non, mauvais côté+ainsi de suite. C'est ça ?"
    C'est bien ça pour ce sujet-ci, puisque vous adoptez la pensée de l'auteur (aspect positif d'abord, puis aspect négatif). Si vous aviez pensé le contraire, c'est-à-dire qu'il est important d'apprendre certaines choses par cœur, il aurait fallu inverser l'ordre.

    Une petite précision sur la phrase suivante : "Dans les lignes ci-après, nous verrons s'il est bon ou pas (lisez le lien qui suit) d'apprendre par cœur." Lien internet
    Il sera inutile de renvoyer le texte que gerold vous a aidé à corriger.
    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Google+ / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.