Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Les personnes ayant des besoins spécifiq

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Les personnes ayant des besoins spécifiq
    Message de fatiati51 posté le 10-04-2020 à 14:33:36 (S | E | F)
    Bonjour,
    S'il vous plaît, pouvez vous m'aider à corriger ce texte ? Merci.
    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont toute personne souffrant d’une difficulté entravant sa scolarisation, sa socialisation ou son insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé le terme précédemment utilisé pour qualifier cette catégorie, celui de personne handicapée dotée d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes possédant des difficultés différentes telles que les paralysés, les sourds, les muets, les autistes, les névrosés et les psychotiques.
    Au paravent, les gouvernements ne donnaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit : une discrimination flagrante à leur égard. Actuellement, sous la pression des associations de l’état civil intéressées de ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. Pour cet effet, elles ont créé le ministère de la solidarité à qui s’incombe la planification et la mise en œuvre des stratégies visant la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et que chacune d’elles exige un soin spécifique, autant de difficultés que de soins, le ministère a procédé à la création des centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique, la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes d’où une infime partie profite de leurs services; or, celle qui réside dans de petites villes n’en bénéficie pas. Le soin de ceux-ci incombe aux associations, quoiqu’elles accomplissent leur mission avec le moindre d’équipement et sans le soutien en matière de formation continue et financement de l’état. Une autre partie des concernés qui habite dans les villages reste à l’écart de tout intérêt particulier que ce soit de la part de l’état ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leur effort pour que tous les concernés en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de ses adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leur droit.


    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de alienor64, postée le 10-04-2020 à 16:06:29 (S | E)
    Bonjour fatiati51

    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont toute personne(enlever ; pronom démonstratif suivi du pronom relatif sujet) souffrant(indicatif présent) d’une difficulté entravant sa(autre déterminant possessif) scolarisation, sa(idem) socialisation ou son(idem) insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé le terme précédemment utilisé pour qualifier cette catégorie, celui de personne handicapée dotée(accord) d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes possédant des difficultés différentes telles que les paralysés, les sourds, les muets, les autistes, les névrosés et les psychotiques.(ce sont les différentes difficultés que vous devez énumérer, non les personnes qui en sont affectées. De plus, le mot 'difficultés' est mal employé ; il s'agit davantage de handicaps et pour certains de pathologies plus que de simples difficultés : mais si vous trouvez que le mot 'handicap' est péjoratif, trouvez un terme approprié)
    Au paravent(orthographe), les gouvernements ne donnaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit : une discrimination flagrante à leur(à l'égard de qui ? Vous venez de parler de 'catégorie' ; ce déterminant ne convient pas) égard. Actuellement, sous la pression des associations de l’état civil(autre terme) intéressées de(autre préposition) ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. Pour(autre préposition) cet effet, elles ont créé le ministère de la solidarité(majuscules pour la 1ere lettre des noms) à qui s’incombe(ce verbe n'est pas pronominal) la planification et la mise en œuvre des stratégies visant (ici, préposition) la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et que(autre conjonction de subordination exprimant la cause) chacune d’elles exige un soin spécifique,(pas de virgule) (ici, participe présent de 'entraîner') autant de difficultés que de soins, le ministère a procédé à la création des(préposition) centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique, la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes (virgule)d'où seule une infime partie (ici, conjuguez 'pouvoir' + infinitif) profite de leurs services;(erreur d'espace) or, celle(à remplacer par un nom) qui réside dans de petites villes n’en bénéficie pas. Le soin de ceux-ci incombe (sujet et verbe au pluriel) aux associations, quoiqu’elles(incorrect : le sujet doit être le même que celui de la proposition principale ; à remplacer par un pronom relatif sujet ; enlevez la virgule) accomplissent leur mission avec le moindre(à remplacer par un adverbe de quantité) d’équipement et sans le soutien en matière de formation continue et financement de l’état(après 'soutien + majuscule) ). Une autre partie des concernés(à remplacer par un pronom démonstratif) qui habite(autre verbe : 'vivre') dans les villages reste à l’écart de tout intérêt particulier (virgule) que ce soit de la part de l’état(majuscule) ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leur effortriel) pour que tous les concernés(mettez un nom devant 'concernés') en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de ses adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leur droit(pluriel).

    Bonne correction



    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de gerold, postée le 10-04-2020 à 16:15:24 (S | E)
    Bonjour fatiati51

    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont toute personne souffrant d’une difficulté entravant sa scolarisation, sa socialisation ou son "les personnes sont", la suite doit logiquement être au pluriel insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé le terme plutôt "l'expression", attention aux accords précédemment utilisé pour qualifier cette catégorie, celui de personne handicapée dotée ajoutez une virgule d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes possédant on ne "possède" pas des difficultés des difficultés différentes telles que les paralysés, les sourds, les muets, les autistes, les névrosés et les psychotiques.
    Au paravent adverbe, cela n'a rien à voir avec le nom "paravent", les gouvernements ne donnaient autre verbe aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit : xx ajoutez une locution pour introduire ce qui suit une discrimination flagrante à leur égard. Actuellement, sous la pression des associations de l’état civil avec un trait d'union, mais je ne comprends pas ce que l'état-civil vient faire ici intéressées de faites une proposition relative avec le verbe "s'intéresser" et une autre préposition ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. Pour autre préposition cet effet, elles ont créé le ministère de la solidarité signe de ponctuation à qui s’incombe la planification et la mise en œuvre des stratégies visant la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et ajoutez un article défini et un nom (de la famille de "faire") que chacune d’elles exige un soin spécifique, autant de difficultés que de soins je crois comprendre, mais dites cela plus clairement, le ministère a procédé à la création des centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté signe de ponctuation comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique, la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes signe de ponctuation d’où une infime partie précisez, une partie de ...? profite de leurs services; or, celle qui est "celle" ? qui réside dans de petites villes n’en bénéficie pas. Le soin de ceux-ci accord avec ce qui précède incombe aux associations, quoiqu’elles une autre conjonction conviendrait mieux accomplissent leur mission avec le moindre d’équipement incorrect, remplacez "le moindre" par un adverbe et sans le soutien en matière de formation continue et financement de l’état Ce mot prend une majuscule dans ce sens. Une autre partie des concernés qui habite dans les villages reste accord au pluriel préférable à l’écart de tout intérêt particulier ponctuation que ce soit de la part de l’état ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leur effort pluriel (de préférence) pour que tous les concernés en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de ses accord adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leur droit pluriel.



    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de fatiati51, postée le 10-04-2020 à 20:10:02 (S | E)
    Bonjour,
    Merci infiniment à alienor 64 et à gerold de leur aide et de leur dévouement, je suis très reconnaissant. voici une correction du texte.
    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont ceux qui souffrent d’une difficulté entravant leur scolarisation, leur socialisation ou leur insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé l’expression précédemment utilisé pour qualifier cette catégorie, celle de personne handicapée dotée d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes ayant des déficiences différentes telles que la paralysie, la surdité, la mutité, l’autisme, les névroses et les psychoses.
    Auparavant, les gouvernements n’attribuaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit, ce qui signifie une discrimination flagrante à son égard. Actuellement, sous la pression des associations de la société civile intéressées à ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. À cet effet, elles ont créé le Ministère de la Solidarité à qui incombent la planification et la mise en œuvre des stratégies visant à la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et vu que chacune d’elles exige un soin spécifique entrainant autant de difficultés que de soins, le ministère a procédé à la création de centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique, la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes, d’où seule une infime partie a pu profiter de leurs services ; or, les personnes qui résident dans de petites villes n’en bénéficient pas. Les soins de ceux-ci incombent aux associations qui accomplissent leur mission avec peu d’équipement et sans le soutien de l’État en matière de formation continue et financement. Une autre partie des personnes concernées qui vive dans les villages restent à l’écart de tout intérêt particulier, que ce soit de la part de l’État ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leurs efforts pour que toutes les personnes concernées en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de leurs adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leurs droits.



    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de alienor64, postée le 10-04-2020 à 23:22:35 (S | E)
    Bonsoir fatiati51

    L'élision : Lien internet


    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont ceux(accord avec 'personnes') qui souffrent d’une difficulté entravant leur scolarisation, leur socialisation ou leur insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé l’expression précédemment utilisé(accord avec 'expression') pour qualifier cette catégorie, celle de personne handicapée dotée(mettre ce participe passé à la forme composée : auxiliaire 'être' au participe présent + participe passé de 'doter') d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes ayant(participe présent de 'présenter') des(enlever) déficiences différentes(devant le nom) telles que la paralysie, la surdité, la mutité, l’autisme, les névroses et les psychoses.
    Auparavant, les gouvernements n’attribuaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit, ce qui signifie(autre temps et autre verbe : témoigner/révéler) une discrimination flagrante à son égard. Actuellement, sous la pression des associations de la société civile intéressées à ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. À cet effet, elles ont créé le Ministère de la Solidarité à qui incombent(accord du verbe avec son sujet) la planification et la mise en œuvre des stratégies visant à la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et vu que(autre conjonction de subordination pour éviter une répétition) chacune d’elles exige un soin spécifique entrainant(accent circonflexe) autant de difficultés que(à élider suivi de 'il y a ' : voir lien sur l'élision) de soins, le ministère a procédé à la création de centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique,(pas de virgule, mais conjonction de coordination) la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes, d’où seule une infime partie(à compléter : 'une infime partie' de qui ou de quoi ?) a pu profiter de leurs services ; or, les personnes qui résident dans de petites villes n’en bénéficient pas. Les soins de ceux-ci incombent aux associations qui accomplissent leur mission avec peu d’équipement et sans le soutien de l’État en matière de formation continue et (ici, préposition) financement. Une autre partie des personnes concernées qui vive( erreur : indicatif, non subjonctif, mais à remplacer par le participe présent) dans les villages restent à l’écart de tout intérêt particulier, que ce soit de la part de l’État ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leurs efforts pour que toutes les personnes concernées en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de leurs adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leurs droits.

    Bonne soirée





    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de fatiati51, postée le 11-04-2020 à 13:26:14 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide inconditionnelle, voici la correction.
    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont celles qui souffrent d’une difficulté entravant leur scolarisation, leur socialisation ou leur insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé l’expression précédemment utilisée pour qualifier cette catégorie, celle de personne handicapée étant doté d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes présentant de différentes déficiences telles que la paralysie, la surdité, la mutité, l’autisme, les névroses et les psychoses.
    Auparavant, les gouvernements n’attribuaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit, ce qui témoigne une discrimination flagrante à son égard. Actuellement, sous la pression des associations de la société civile intéressées à ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. À cet effet, elles ont créé le Ministère de la Solidarité à qui incombe la planification et la mise en œuvre des stratégies visant à la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et puisque chacune d’elles exige un soin spécifique entraînant autant de difficultés qu’il y a de soins, le ministère a procédé à la création de centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique et la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes, d’où seule une infime partie des personnes ayant des besoins spécifiques a pu profiter de leurs services ; or, les personnes qui résident dans de petites villes n’en bénéficient pas. Les soins de ceux-ci incombent aux associations qui accomplissent leur mission avec peu d’équipement et sans le soutien de l’État en matière de formation continue et de financement. Une autre partie des personnes concernées vivant dans les villages restent à l’écart de tout intérêt particulier, que ce soit de la part de l’État ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leurs efforts pour que toutes les personnes concernées en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de leurs adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leurs droits.



    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de alienor64, postée le 11-04-2020 à 16:28:19 (S | E)
    Bonjour fatiati51

    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont celles qui souffrent d’une difficulté entravant leur scolarisation, leur socialisation ou leur insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé l’expression précédemment utilisée pour qualifier cette catégorie, celle de personne handicapée étant doté(accord) d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes présentant de(enlever ; 'présenter' est un verbe transitif, donc non suivi de préposition) différentes déficiences telles que la paralysie, la surdité, la mutité, l’autisme, les névroses et les psychoses.
    Auparavant, les gouvernements n’attribuaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit, ce qui témoigne(autre temps + avec le sens de 'être le signe de' : préposition.)Lien internet
    une discrimination flagrante à son égard. Actuellement, sous la pression des associations de la société civile intéressées(mieux : au participe présent et à la forme pronominale) à ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. À cet effet, elles ont créé le Ministère de la Solidarité à qui incombe la planification et la mise en œuvre des stratégies visant à la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et puisque(correct, mais je pensais à 'comme') chacune d’elles exige un soin spécifique entraînant autant de difficultés qu’il y a de soins, le ministère a procédé à la création de centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique et la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes,(pas de virgule, mais point-virgule) d'où(mieux : 'de ce fait' + virgule) seule une infime partie des personnes ayant des besoins spécifiques a pu profiter de leurs services ;(autre ponctuation : virgule) or,(à remplacer par la conjonction de coordination exprimant la cause) les personnes qui résident dans de petites villes n’en bénéficient pas. Les soins de ceux-ci(accord avec le nom que représente ce pronom) incombent aux associations qui accomplissent leur mission avec peu d’équipement et sans le soutien de l’État en matière de formation continue et de financement. Une autre partie des personnes concernées vivant dans les villages restent à l’écart de tout intérêt particulier, que ce soit de la part de l’État ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leurs efforts pour que toutes les personnes concernées en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de leurs adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leurs droits.

    Bonne fin de semaine



    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de fatiati51, postée le 11-04-2020 à 20:04:49 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide, j'ai corrigé le texte en suivant vos conseils.
    Les personnes ayant des besoins spécifiques.
    Par opposition aux personnes normales, les personnes ayant des besoins spécifiques sont celles qui souffrent d’une difficulté entravant leur scolarisation, leur socialisation ou leur insertion dans le marché du travail, que ce soit une déficience mentale, motrice ou de perception. Cette formulation a remplacé l’expression précédemment utilisée pour qualifier cette catégorie, celle de personne handicapée étant dotée d’une connotation péjorative. Elle regroupe un ensemble hétérogène de personnes présentant différentes déficiences telles que la paralysie, la surdité, la mutité, l’autisme, les névroses et les psychoses.
    Auparavant, les gouvernements n’attribuaient aucune importance à cette catégorie, elle était marginalisée, dépourvue de tout droit, ce qui témoignait d’une discrimination flagrante à son égard. Actuellement, sous la pression des associations de la société civile s’intéressant à ces personnes, les autorités ont commencé à s’en occuper. À cet effet, elles ont créé le Ministère de la Solidarité à qui incombe la planification et la mise en œuvre des stratégies visant à la promotion des droits des personnes ayant des besoins spécifiques.
    Vu la multitude des difficultés répertoriées dans la classification désignant ces personnes et comme chacune d’elles exige un soin spécifique entraînant autant de difficultés qu’il y a de soins, le ministère a procédé à la création de centres spéciaux. Ces derniers offrent des services appropriés à chaque type de difficulté comme l’éducation spécialisée, les soins médicaux et paramédicaux (orthophonie, psychomotricité, kinésithérapie), l’accompagnement psychique et la réhabilitation professionnelle…
    Bien que les efforts déployés dans ce domaine soient prometteurs, les résultats obtenus restent assez faibles. Ces centres spéciaux sont installés dans quelques grandes villes ; de ce fait, seule une infime partie des personnes ayant des besoins spécifiques a pu profiter de leurs services, puisque les personnes qui résident dans de petites villes n’en bénéficient pas. Les soins de celles-ci incombent aux associations qui accomplissent leur mission avec peu d’équipement et sans le soutien de l’État en matière de formation continue et de financement. Une autre partie des personnes concernées vivant dans les villages restent à l’écart de tout intérêt particulier, que ce soit de la part de l’État ou des associations.
    Les autorités sont invitées à multiplier leurs efforts pour que toutes les personnes concernées en tirent profit par la généralisation des centres spéciaux sur toute l’étendue du pays. De même, les associations chargées de défendre les intérêts de leurs adhérents devront encore fournir un grand effort pour que les personnes ayant des besoins spécifiques jouissent de la plénitude de leurs droits.



    Réponse : Les personnes ayant des besoins spécifiq de alienor64, postée le 11-04-2020 à 23:38:59 (S | E)
    Bonsoir fatiati51

    Cette fois, je n'ai qu'un mot : 'Bravo !'

    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Partager sur les réseaux