Cours de français gratuitsCréer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Expression écrite 6

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Expression écrite 6
    Message de blurr327 posté le 26-04-2021 à 19:24:15 (S | E | F)
    Bonjour

    Pouvez-vous m'aider à corriger cette expression écrite ?

    Sujet: Pensez-vous que le travail est une servitude?

    À notre époque, le travail représente une partie pivotale de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour un certain métier ou en exerçant un autre. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme étant une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail, est-il vraiment une servitude ?
    A mon avis, le travail est tout à fait une servitude pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour survivre dans notre monde. On est complétement dépendant sur le travail pour assurer notre stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation avec aucun choix, une situation dans laquelle nous sommes contraints. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs sentent une carence de sens dans leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement financièrement dépendant sur le travail, mais aussi émotionnellement. Enfin, on est soumis à le travail parcequ'il influe notre vie sociale. Les chômeurs sont souvent l'objet de la dérision. Ils ne sont jamais respectés et la majorité les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude vu son grande influence sur notre vie et son importance pour donner un sens à notre vie.

    Merci beaucoup


    Réponse : Expression écrite 6 de alienor64, postée le 26-04-2021 à 20:14:09 (S | E)
    Bonsoir blurr327

    Sujet: Pensez-vous que le travail est une servitude? Pensez aux espaces entre la ponctuation et les mots en typographie française : Lien internet


    Le pronom complément 'en' : Lien internet


    À notre époque, le travail représente une partie pivotale(ce mot n'existe pas) de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour un certain(à remplacer par un verbe à l'infinitif ; vous mettrez le déterminant indéfini devant le nom) métier ou(vous aviez commencé avec 'soit', continuez de la même façon) en (ici, pronom personnel COD : voir lien) exerçant un autre(enlever). Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme étant(enlever) une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail, est-il vraiment une servitude ?
    A mon avis, le travail est tout à fait(pour conserver votre idée : à remplacer par un adverbe - 'véritablement'/ 'réellement' - ou bien mieux, par un adjectif qualificatif entre le déterminant indéfini et le nom) une servitude(virgule)(ici, conjonction de coordination suivie d'un pronom démonstratif neutre) pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour survivre('survivre' ? Non ! 'vivre') dans notre monde. On est complétement(accent grave, et non aigu) dépendant sur le(incorrect ; contraction de la préposition 'de' et du déterminant défini 'le') travail pour assurer notre stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation avec aucun(à remplacer par la préposition qui marque l'absence, la privation) choix, une situation dans laquelle nous sommes contraints. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs sentent une carence(autre nom) de sens dans leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement financièrement dépendant sur le(voir plus haut) travail, mais aussi émotionnellement. Enfin, on est soumis à le(à contracter) travail parcequ'il(orthographe)influe notre vie sociale. Les chômeurs sont souvent l'objet(à 'objet' préférez 'sujet' précédé d'un déterminant indéfini et à accorder au pluriel) de la(enlever) dérision. Ils ne sont jamais respectés et la majorité(à 'majorité', préférez : 'la plupart des gens') les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude vu(à remplacer par la préposition qui indique la manière, le moyen) son(accord) grande influence sur notre vie et son importance pour donner un sens à notre vie(à remplacer par le pronom personnel COI).



    Bonne correction



    Réponse : Expression écrite 6 de blurr327, postée le 27-04-2021 à 09:20:49 (S | E)
    Bonjour

    Voici la correction:

    À notre époque, le travail représente une partie éssentielle de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier soit en exerçant un. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail, est-il vraiment une servitude ?
    A mon avis, le travail une veritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre dans notre monde. On est complètement dépendant du travail pour assurer notre stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle nous sommes contraints. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs sentent un manque de sens dans leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement financièrement dépendant du travail, mais aussi émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe notre vie sociale. Les chômeurs sont souvent l'objet de dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par sa grande influence sur notre vie et son importance pour y donner un sens.

    Merci beaucoup



    Réponse : Expression écrite 6 de alienor64, postée le 27-04-2021 à 12:22:58 (S | E)
    Bonjour blurr327

    À notre époque, le travail représente une partie éssentielle(jamais d'accent devant deux consonnes, mais autre adjectif : 'importante') de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier(virgule) soit en exerçant('en exerçant' est un gérondif : vous devez placer entre ces deux mots un pronom personnel COD mis pour 'travail' : voir lien dans la correction précédente) un. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail,(pas de virgule) est-il vraiment une servitude ?
    A(préposition, donc : accent) mon avis, le travail (il manque le verbe) une veritable(accent) servitude, et cela pour plusieurs raisons.

    - Dans la partie qui suit, Choisissez entre 'on' et 'nous', pour ne pas avoir dans une même phrase des 'on' et des 'nous'. Si vous conservez 'on', accordez les déterminants possessifs.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre dans notre monde(enlever). On est complètement dépendant du travail pour assurer notre stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle nous sommes contraints. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs sentent(mieux : placez un préfixe à ce verbe) un manque de sens dans(autre préposition) leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement financièrement(après 'dépendant') dépendant du travail, mais aussi émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe (ici, préposition) notre vie sociale. Les chômeurs sont souvent l'objet(voir indication dans la correction précédente) de dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par sa grande influence sur notre vie et son importance pour y(autre pronom complément mis pour 'à notre vie') donner un sens.

    Bonne journée



    Réponse : Expression écrite 6 de blurr327, postée le 29-04-2021 à 09:04:11 (S | E)
    Bonjour

    Voici la correction:

    À notre époque, le travail représente une partie importante de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier soit en
    l'en exerçant. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail est-il vraiment une servitude ?
    À mon avis, le travail est une véritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre. On est complètement dépendant du travail pour assurer sa stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle on est contraints. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs ressentent un manque de sens à leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement dépendant financièrement du travail, mais aussi émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe sa vie sociale. Les chômeurs sont souvent des sujets de dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par sa grande influence sur sa vie et son importance pour la donner un sens.


    Merci beaucoup



    Réponse : Expression écrite 6 de alienor64, postée le 29-04-2021 à 11:46:25 (S | E)
    Bonjour blurr327

    À l'écrit, 'nous' aurait été préférable à 'on'.
    Pronoms et adjectifs indéfinis : Lien internet

    À notre époque, le travail représente une partie importante de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier (virgule) soit en l'en exerçant. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail est-il vraiment une servitude ?
    À mon avis, le travail est une véritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre. On est complètement dépendant du travail pour assurer sa stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle on est contraints(singulier, pour être en cohérence avec l'autre participe adjectivé 'dépendant' , ou alors, c'est celui-ci qu'il faut mettre au pluriel). Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs ressentent un manque de sens à leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement dépendant financièrement du travail, mais(enlever ; ici, il faut ici un verbe à la forme affirmative, sinon ce qui suit dépend du verbe principal 'on n'est pas' ; vous mettrez donc le pronom sujet 'on' suivi d'un pronom personnel neutre représentant l'attribut 'dépendant') aussi(enlever) émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe (ici, préposition : déjà signalé) sa(déterminant défini) vie sociale. Les chômeurs sont souvent des sujets de dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par sa grande influence sur sa(déterminant défini) vie (ici, complément du nom : préposition + pronom indéfini qui signifie 'toute personne' - voir lien) et (ici, préposition indiquant la manière : la même que celle qui suit 'servitude') son importance pour la(il faut un pronom personnel COI et non COD) donner un sens.





    Réponse : Expression écrite 6 de blurr327, postée le 29-04-2021 à 20:45:09 (S | E)
    Bonjour

    Voici la correction:

    À notre époque, le travail représente une partie importante de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier, soit en
    l'en exerçant. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail est-il vraiment une servitude ?
    À mon avis, le travail est une véritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre. On est complètement dépendant du travail pour assurer sa stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle on est contraint. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs ressentent un manque de sens à leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement dépendant financièrement du travail, on en est émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe la vie sociale. Les chômeurs sont souvent des sujets de dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par la grande influence sur la vie et par son importance pour lui donner un sens.


    Merci beaucoup



    Réponse : Expression écrite 6 de alienor64, postée le 30-04-2021 à 00:06:05 (S | E)
    Bonsoir blurr327

    - Attribut du sujet : Lien internet
    - Pronoms personnels attributs : Lien internet
    - Le complément du nom : Lien internet


    À notre époque, le travail représente une partie importante de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier, soit en l'(enlever ; cette erreur m'avait échappé) en exerçant un. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail est-il vraiment une servitude ?
    À mon avis, le travail est une véritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre. On est complètement dépendant du travail pour assurer sa stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle on est contraint. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs ressentent un manque de sens à leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement dépendant financièrement du travail, on en(autre pronom personnel neutre représentant l'attribut 'dépendant' : lisez les deux liens et corrigez) est émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe (ici, préposition : signalé plusieurs fois) la vie sociale. Les chômeurs sont souvent des sujets de dérision (mieux : 'sujets à dérision'). Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par la(déterminant possessif) grande influence sur la vie (ici, il manque un complément du nom : voir lien ci-dessus et indication dans la correction précédente ; merci d'en tenir compte et de corriger) et par son importance pour lui donner un sens.





    Réponse : Expression écrite 6 de blurr327, postée le 01-05-2021 à 09:09:54 (S | E)
    Bonjour

    Voici la correction:

    À notre époque, le travail représente une partie importante de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier soit en
    en exerçant un. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail est-il vraiment une servitude ?
    À mon avis, le travail est une véritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre. On est complètement dépendant du travail pour assurer sa stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle on est contraint. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs ressentent un manque de sens à leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement dépendant financièrement du travail, on l'est émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe sur la vie sociale. Les chômeurs sont souvent des sujets à dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par sa grande influence sur la vie de chacun et son importance pour lui donner un sens.

    Merci infiniment



    Réponse : Expression écrite 6 de leserin, postée le 01-05-2021 à 11:19:24 (S | E)
    Bonjour.
    Voici le mot pivotale :

    Pivotal, -ale, adj. Qui constitue le pivot, qui est au centre de quelque chose.

    J'ai reconnu ce mot, car en espagnol il y a pivotante, pivotar, etc. De même que les mots français pivotant, pivoter, etc.

    Cordialement.



    Réponse : Expression écrite 6 de alienor64, postée le 01-05-2021 à 12:22:11 (S | E)
    Bonjour blurr327

    Votre texte sera complètement correct lorsque vous aurez pris en compte ce que je vous ai signalé. De la même façon, tenez compte de la remarque de leserin - à elle - (je ne connaissais pas le mot 'pivotal', mais 'pivoter et pivotant'... oui, quand même ! ) Lien internet
    ;
    - Il n'est pas utile de nous envoyer à nouveau votre corrigé.

    Comme je vous l'avais signalé, le pronom 'nous' à l'écrit aurait été préférable à 'on', même si celui-ci aurait trouvé sa place dans certaines phrases, avec le sens de 'tout le monde' et son attribut au singulier. Quand 'on' prend le sens de 'nous', l'attribut se met au pluriel. Mais vous avez choisi 'on', indéfini.





    À notre époque, le travail représente une partie importante de notre vie. On passe la majorité de notre temps soit en étudiant pour obtenir un métier(virgule) soit en
    en exerçant un. Ainsi, de nombreuses personnes considèrent le travail comme une servitude, tandis que d'autres affirment le contraire. Alors, le travail est-il vraiment une servitude ?
    À mon avis, le travail est une véritable servitude, et cela pour plusieurs raisons.
    D'abord, on est obligé de travailler pour vivre. On est complètement dépendant du travail pour assurer sa stabilité financière, et par conséquent, on se trouve dans une situation sans choix, une situation dans laquelle on est contraint. Ensuite, on constate que de nombreux chômeurs ressentent un manque de sens à leur vie. Ainsi, on n'est pas seulement dépendant financièrement du travail, on l'est émotionnellement. Enfin, on est soumis au travail parce qu'il influe sur la vie sociale. Les chômeurs sont souvent des(enlever) sujets à dérision. Ils ne sont jamais respectés et la plupart des gens les considèrent comme des fardeaux.
    En guise de conclusion, le travail est une servitude par sa grande influence sur la vie de chacun et son importance pour lui donner un sens.


    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.