Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction - Une lettre au Maire

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction - Une lettre au Maire
    Message de niine posté le 02-04-2022 à 00:38:09 (S | E | F)
    Bonjour ! Pourriez-vous m'aider à corriger ce travail, s'il vous plaît ?

    Monsieur le Maire,

    En tant que représentante de mon immeuble situé au centre-ville, je me permets de vous écrire pour attirer votre attention en concernant votre décision d'ouvrir certaines rues piétonnes à la circulation des autobus pendant la journée. Personne ne peut contester que vous joues un rôle important pour le développement de notre ville sur tous les plans et les habitants ne regrettent pas la confiance qu'ils ont mise en vous.

    Cependant, votre décision de faire circuler des autobus dans les rues piétonnes du centre ville a beaucoup déçu les habitants de mon immeuble, il est vrai que telle décision permettrait les citoyens qui travaillent dehors la zone piétonne de se déplacer plus facilement, ainsi comme pour les touristes qui viennent visiter la ville, mais il faudrait absolument que vous réflechissiez à tous les inconvénients que votre décision pourrait apporter aux habitants du quartier, après avoir échangé avec eux, force est de constater que nous en sommes totalement opposés et je peux vous citer deux raisons pour lesquelles votre décision n'est pas une bonne idée.

    En premier lieu, je vous cite la question de la sécurité, ces rues ont été conçues exclusivement pour les piétons, elles ne disposent pas d'infrastructures adéquates pour la circulation des véhicules, ce qui peut entraîner des accidents. Dans la rue où se situe notre immeuble, il y a deux écoles, la circulation représenterait des risques pour nos enfants et aussi pour les personnes âgées qui ont pour l'habitude se promener pour prendre l'air.

    En deuxième lieu, il faut penser à l'environnement et au bien-être des habitants, l'ouverture des rues à la circulation des autobus il ferait qu'augmenter les taux de pollution de l'air et les nuisances sonores.

    Monsieur le Maire, je vous propose de nous donner rendez-vous à la mairie afin d'en discuter et de trouver des solutions alternatives qui répondent aux besoins de chacun. Nous sommes sûrs et certains que vous allez prendre en considération notre demande.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, monsieur le Maire, l'expression de mes salutations distinguées.


    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de alienor64, postée le 02-04-2022 à 01:27:53 (S | E)
    Bonjour niine

    Monsieur le Maire,

    En tant que représentante des résidents de mon immeuble situé au centre-ville, je me permets de vous écrire pour attirer votre attention en concernant(pas de gérondif, mais participe présent. Mieux : à remplacer par une préposition)) votre décision d'ouvrir certaines rues piétonnes à la circulation des autobus pendant la journée. Personne ne peut contester que vous joues(2e personne du pluriel) un rôle important pour(autre préposition) le développement de notre ville sur tous les plans(enlever) et les habitants ne regrettent pas la confiance qu'ils ont mise en vous.

    Cependant, votre décision de faire circuler des autobus dans les rues piétonnes du centre ville(trait d'union) a beaucoup déçu les habitants de mon immeuble,(autre ponctuation) (ici, il faut un mot de liaison, un adverbe - 'néanmoins' - pour marquer une restriction, ou une opposition, entre ce qui suit et ce qui a été dit précédemment, à savoir la déception des habitants ; cet adverbe sera suivi d'une virgule) il est vrai(à remplacer par 'reconnaître' à la 1ere personne du pluriel) que(élider 'que' + déterminant indéfini féminin : voir lien sur l'élision)) telle décision permettrait les(déterminant contracté, contraction de 'à + les') citoyens qui travaillent dehors (incorrect ; 'hors de') la zone piétonne de se déplacer plus facilement, ainsi comme(incorrect ; conjonction de subordination à élider + déterminant contracté, le même que le précédent) pour les(enlever) touristes qui viennent visiter la ville,(autre ponctuation : point) mais(enlever ; pour une transition correcte entre ce qui précède et ce qui suit suit, car les deux thèmes sont différents - le côté positif et le côté problématique - il faut ici un adverbe qui indique une restriction, une objection: 'pourtant') ) il faudrait absolument que vous réflechissiez(il manque un accent) à tous les inconvénients que votre décision pourrait apporter(autre verbe : celui-ci ne convient pas avec le mot 'inconvénients') aux habitants du quartier,(autre ponctuation) après avoir échangé avec eux, force est de constater que nous en(autre pronom complément) sommes totalement opposés et je peux vous citer deux raisons pour lesquelles votre décision n'est pas une bonne idée.

    En premier lieu, je vous cite(à remplacer par le verbe 'se poser' ayant pour sujet 'la question de sécurité') la question de la sécurité,(pas de virgule, mais deux points explicatifs) ces rues ont été conçues exclusivement pour les piétons, elles ne disposent pas d'infrastructures adéquates pour(autre préposition) la circulation des véhicules, ce qui peut entraîner des accidents. Dans la rue où se situe notre immeuble, il y a deux écoles,(pas de virgule, mais point-virgule) la circulation représenterait des risques pour nos enfants et aussi(à remplacer par une locution conjonctive : 'ainsi + conjonction de subordination) pour les personnes âgées qui ont pour l'(enlever) habitude (ici, il manque une préposition) se promener(autre verbe : 'sortir') pour prendre l'air.

    En deuxième lieu, il faut penser à l'environnement et au bien-être des habitants,(autre ponctuation) l'ouverture des rues à la circulation des autobus il(erreur : il faut un mot négatif pour la construction de la forme restrictive avec 'qu'/que ') ferait qu'augmenter les(singulier) taux de pollution de l'air et les nuisances sonores.

    Monsieur le Maire, je vous propose de nous donner rendez-vous à la mairie afin d'en(ne laisser que la préposition, mais sans l'élision) discuter et de trouver des solutions alternatives qui répondent(indicatif futur) aux besoins de chacun. Nous sommes sûrs et certains(enlever) que vous allez prendre(à remplacer par 'prendre' au futur) en considération notre demande.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, monsieur(majuscule) le Maire, l'expression de(enlever) mes salutations distinguées.

    - Pour vous aider à corriger :

    - Les conjonctions de subordination : Lien internet
    - Forme restrictive et forme négative : Lien internet
    - L'élision : Lien internet
    - Les pronoms compléments Y et EN : Lien internet
    - Formules de politesse à employer dans une lettre : Lien internet


    Merci de nous proposer votre corrigé.
    Bonne correction



    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de niine, postée le 02-04-2022 à 21:56:16 (S | E)
    Bonjour alienor64,
    Voici le corrigé :

    Monsieur le Maire,

    En tant que représentante des résidents de mon immeuble situé au centre-ville, je me permets de vous écrire pour attirer votre attention sur votre décision d'ouvrir certaines rues piétonnes à la circulation des autobus pendant la journée. Personne ne peut contester que vous jouez un rôle important sur le développement de notre ville et les habitants ne regrettent pas la confiance qu'ils ont mise en vous.
    Cependant, votre décision de faire circuler des autobus dans les rues piétonnes du centre-ville a beaucoup déçu les habitants de mon immeuble, néanmoins, nous reconnaissons qu'une telle décision permettrait aux citoyens qui travaillent hor de la zone piétonne de se déplacer plus facilement, ainsi qu'aux touristes qui viennent visiter la ville. Il faudrait absolument que vous réfléchissiez à tous les inconvénients que votre décision pourrait engendrer aux habitants du quartier. Après avoir échangé avec eux, force est de constater que nous y sommes totalement opposés et je peux vous citer deux raisons pour lesquelles votre décision n'est pas une bonne idée.

    En premier lieu, je vous pose la question de la sécurité : ces rues ont été conçues exclusivement pour les piétons, elles ne disposent pas d'infrastructures adéquates à la circulation des véhicules, ce qui peut entraîner des accidents. Dans la rue où se trouve notre immeuble, il y a deux écoles; la circulation représenterait des risques pour nos enfants, ainsi qu'aux personnes âgées qui ont pour habitude sortir pour prendre l'air.

    En deuxième lieu, il faut penser à l'environnement et au bien-être des habitants: l'ouverture des rues à la circulation ne ferait qu'augmenter le taux de pollution de l'air et les nuisances sonores.

    Monsieur le Maire, je vous propose de nous donner rendez-vous à la mairie afin de discuter et de trouver des solutions alternatives qui répondront aux besoins de chacun. Nous sommes sûrs que vous prendrez en considération notre demande.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Maire mes salutations distinguées.

    Je vous souhaite un bon dimanche !
    Merci d'avance !



    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de alienor64, postée le 02-04-2022 à 23:43:37 (S | E)
    Bonsoir niine

    Il reste quelques erreurs à corriger, mais c'est déjà beaucoup mieux.

    Monsieur le Maire,

    En tant que représentante des résidents de mon immeuble situé au centre-ville, je me permets de vous écrire pour attirer votre attention sur votre décision d'ouvrir certaines rues piétonnes à la circulation des autobus pendant la journée. Personne ne peut contester que vous jouez un rôle important sur le développement de notre ville et les habitants ne regrettent pas la confiance qu'ils ont mise en vous.
    Cependant, votre décision de faire circuler des autobus dans les rues piétonnes du centre-ville a beaucoup déçu les habitants de mon immeuble,(autre ponctuation que la virgule) néanmoins, nous reconnaissons qu'une telle décision permettrait aux citoyens qui travaillent hor(orthographe) de la zone piétonne de se déplacer plus facilement, ainsi qu'aux touristes qui viennent visiter la ville. (Ici, il manque un connecteur pour marquer la transition entre ce qui a été dit, le positif, et ce qui suit, le problématique : l'adverbe 'pourtant' peut convenir) Il faudrait absolument(enlever) que vous réfléchissiez à tous les inconvénients que votre décision pourrait engendrer aux(enlever ; avec ce verbe - engendrer - il faut une préposition - celle qui désigne l'attribution, le but - suivie d'un déterminant défini) habitants du quartier. Après avoir échangé avec eux, force est de constater que nous y sommes totalement opposés et je peux vous citer deux raisons pour lesquelles votre décision n'est pas une bonne idée.

    En premier lieu, je vous pose(à enlever pour une meilleure formulation et à remplacer par 'se poser' à conjuguer, le sujet de ce verbe étant 'la question' : déjà signalé) la question de la sécurité : ces rues ont été conçues exclusivement pour les piétons, elles ne disposent pas d'infrastructures adéquates à la circulation des véhicules, ce qui peut entraîner des accidents. Dans la rue où se trouve notre immeuble, il y a deux écoles;(espace devant et après le point-virgule : voir lien) la circulation représenterait des risques pour nos enfants, ainsi qu'aux(pas d'élision de la conjonction de subordination + préposition - identique à la précédente - + déterminant défini) personnes âgées qui ont pour habitude (ici, il manque une préposition)sortir pour prendre l'air.

    En deuxième lieu, il faut penser à l'environnement et au bien-être des habitants:(espace devant et après deux points) l'ouverture des rues à la circulation ne ferait qu'augmenter le taux de pollution de l'air et les nuisances sonores.

    Monsieur le Maire, je vous propose de nous donner rendez-vous à la mairie afin de discuter et de trouver des solutions alternatives qui répondront aux besoins de chacun. Nous sommes sûrs que vous prendrez en considération notre demande.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Maire(virgule) mes salutations distinguées.


    - Ponctuation et espaces : Lien internet






    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de niine, postée le 03-04-2022 à 21:35:19 (S | E)
    Bonjour alienor64,
    Voici le corrigé. Merci d'avance !

    Monsieur le Maire,

    En tant que représentante des résidents de mon immeuble situé au centre-ville, je me permets de vous écrire pour attirer votre attention sur votre décision d'ouvrir certaines rues piétonnes à la circulation des autobus pendant la journée. Personne ne peut contester que vous jouez un rôle important sur le développement de notre ville et les habitants ne regrettent pas la confiance qu'ils ont mise en vous.

    Cependant, votre décision de faire circuler des autobus dans les rues piétonnes du centre-ville a beaucoup déçu les habitants de mon immeuble. Néanmoins, nous reconnaissons qu'une telle décision permettrait aux citoyens qui travaillent hors de la zone piétonne de se déplacer plus facilement, ainsi qu'aux touristes qui viennent visiter la ville. Pourtant, il faudrait que vous réfléchissiez à tous les inconvénients que votre décision pourrait engendrer pour les habitants du quartier. Après avoir échangé avec eux, force est de constater que nous y sommes totalement opposés et je peux vous citer deux raisons pour lesquelles votre décision n'est pas une bonne idée.

    En premier lieu, la question de la sécurité s'est posée : ces rues ont été conçues exclusivement pour les piétons, elle ne disposent pas d'infrastructures adéquates à la circulation des véhicules, ce qui peut entraîner des accidents. Dans la rue où se trouve notre immeuble, il y a deux écoles ; la circulation représenterait des risques pour nos enfants ainsi que pour les personnes âgées qui ont pour habitude de sortir pour prendre l'air.

    En deuxième lieu,il faut penser à l'environnement et au bien-être des habitants : l'ouverture des rues à la circulation ne ferait qu'augmenter le taux de pollution de l'air et les nuisances sonores.

    Monsieur le Maire, je vous propose de nous donner rendez-vous à la mairie afin de discuter et de trouver des solutions alternatives qui répondront aux besoins de chacun. Nous sommes sûrs que vous prendrez en considération notre demande.

    Dans l'attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

    Je vous souhaite une bonne journée !



    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de alienor64, postée le 03-04-2022 à 23:19:48 (S | E)
    Bonsoir niine

    Il ne reste qu'une erreur d'espace entre la virgule et 'il' dans un texte désormais correct :
    - 'En deuxième lieu,il faut penser à l'environnement... '.

    Une suggestion pour cette phrase, mais le choix vous revient car les deux formulations sont correctes :
    En premier lieu, la question de la sécurité s'est posée.
    Inverser le verbe - le placer devant son sujet - rend l'expression plus élégante : 'En premier lieu, s'est posée la question de la sécurité'.


    Il n'est pas utile de nous présenter ce corrigé.

    Bonne continuation



    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de niine, postée le 04-04-2022 à 22:32:47 (S | E)
    Bonsoir @alienor64!
    Merci mille fois, votre correction m'a beaucoup aidé à comprendre certaines règles.
    Je suis vraiment contente.



    Réponse : Correction - Une lettre au Maire de alienor64, postée le 04-04-2022 à 23:43:26 (S | E)

    Vous aider a été un plaisir, niine !



    Juste une remarque : 'votre correction m'a beaucoup aidé aidée' (genre féminin, d'après votre fiche de présentation) : avec l'auxiliaire 'avoir', le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec le COD - complément d'objet direct - si celui-ci est placé devant le verbe. C'est le cas ici : le COD est le pronom complément m'(me) qui vous représente.






    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Partager sur les réseaux