Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction - le fermier

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction - le fermier
    Message de tachadi posté le 31-08-2022 à 01:35:39 (S | E | F)
    Bonjour à tous.
    Auriez-vous l'amabilité de m'aider à parfaire ce texte s'il vous plaît ? Je vous en remercie par avance !

    Le fermier se réveilla le matin plein d'énergie. Dehors, le temps était clair. Un moment après, le soleil parut à l'horizon. Le paysan se rendit alors dans son champ. Là, il se mit à l'œuvre et travailla jusqu'à ce que le soleil devînt chaud ;  il s'assit alors pour se reposer pendant un certain temps, puis retourna au travail avec vigueur et ardeur, car, comme le dit-on souvent, la paresse est la mère de tous les vices. Satisfait et fier de son travail, le cultivateur rentra le soir heureux, invoquant sur le chemin la Dame Nature de veiller sur sa plantation et de la bénir aussi longtemps que durerait son absence.

    À bientôt !


    Réponse : Correction - le fermier de gerondif, postée le 31-08-2022 à 16:20:59 (S | E)
    Bonjour
    Le fermier se réveilla le matin plein d'énergie.
    "Le matin" donne une idée de routine, d'habitude ; Je me réveille de bonne humeur le matin, au sens de chaque matin. Comme le passé simple situe l'action un jour précis, mieux vaudrait dire : ce matin-là, en fin de phrase.
    Dehors, le temps était clair. Un moment après (ne se dit guère. Peu de temps après, peu après, quelques minutes plus tard...), le soleil parut à l'horizon. Le paysan se rendit alors dans son champ. Là, il se mit à l'œuvre et travailla jusqu'à ce que le soleil devînt chaud (ce temps est devenu rare ! Souvent, on en reste à "devienne", on se dispense de la concordance des temps à ce niveau-là. De plus, on dirait plutôt : jusqu'à ce que le soleil commence à chauffer.) ; il s'assit alors pour se reposer pendant un certain temps ("un moment", "un instant" suffiraient, "pendant un certain temps" indique une incertitude sur la durée), puis retourna au travail avec vigueur et ardeur (sont un peu redondants changez le deuxième), car, comme le dit-on ( à mettre dans le bon ordre (forme affirmative)et sans tiret. (Comment le dit-on ? est une forme interrogative. A moins que vous n'ayez voulu dire : comme le dit le dicton. Du coup, je vais me pencher sur la différence entre un dicton et un proverbe.) souvent, la paresse est la mère de tous les vices. Satisfait et fier de son travail, le cultivateur rentra le soir heureux, invoquant (mauvais choix de verbe, essayez avec implorer X de, prier X de, supplier X de, inviter X à,) sur le chemin la (à ôter)Dame Nature de veiller sur sa plantation et de la bénir aussi longtemps que durerait son absence.



    Réponse : Correction - le fermier de tachadi, postée le 31-08-2022 à 20:00:29 (S | E)
    Bonsoir gerondif ! Je vous en suis très reconnaissant. Voici le corrigé !

    Le fermier se réveilla plein d'énergie ce jour-là. Dehors, le temps était clair. Peu après, le soleil parut à l'horizon. Le paysan se rendit alors dans son champ. Là, il se mit à l'œuvre et travailla jusqu'à ce que le soleil commence à chauffer ; il s'assit alors pour se reposer un moment, puis retourna au travail avec ardeur et courage, car, comme les disent souvent les Anciens, la paresse est la mère de tous les vices. Satisfait et fier de son travail, le cultivateur rentra le soir heureux, implorant sur le chemin Dame Nature de veiller sur sa plantation et de la bénir aussi longtemps que durerait son absence.

    Bonne soirée ! À plus !



    Réponse : Correction - le fermier de gerondif, postée le 01-09-2022 à 15:13:58 (S | E)
    Bonjour
    Vous ne pouvez pas dire : Je vous en suis très reconnaissant" sans avoir mentionné avant ce que ce "en" reprend. Il faudrait qu'une phrase précédente dise : Vous avez corrigé mon texte.

    "À plus" est un peu familier.

    "Les" est faux dans " comme les disent les anciens".
    Les reprendrait un nom pluriel.
    J'aime les fleurs. Je les préfère fraîches.
    Les membres de cette tribu sont fiers. On les dit ombrageux.
    Mais :

    Il dit qu'il sait tout. Il le dit souvent.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Partager sur les réseaux