Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction : Le crime

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction : Le crime
    Message de ingenieur posté le 18-02-2023 à 15:37:01 (S | E | F)
    Bonjour !
    Pouvez-vous m'aider à corriger ce travail, s'il vous plaît ?
    Merci à vous.

    C’était un soir de décembre ,2016 ce jour là la pluie se fit plus dense menaçait de tout noyer, un soir glacial et très sombre, j’étais tranquillement allongée dans mon lit à discuter avec mon amis via internet
    Brusquement j’entendis un bruit si inattendu que je sursautai venant dans la maison voisine, je me levai et regardai par la fenêtre balançai ma lampe dans tous les directions, soudain avec stupeur j’aperçus une femme tomba c’était une chute de la 4éme étage et dans sa tête heurta un poteau, je restais immobile tétanisé par la scène, je continuais à l’observer, je pensai être dans un cauchemar.
    Quelques minutes plus tard l’inspecteur arriva à la scène du crime y compris légiste.
    Je descendis l’escalier à quatre en filai mes bottes et sortis en claquant la porte, le spectacle était plus horrible, la victime était allongée, une mare de sang encadrait sa tête, l’inspecteur mit ses gants de service, inspecta les lieux, il trouva un mouchoir bordait de sang prés de la victime, il décida de faire une prise de sang.
    Il vint interroger ainsi que les voisins, il cherchait le moindre indice qui pourrait l’aider à l’enquête après l’analyse du laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent son mari. le coupable faisait tout cela a cause de sa jalousie.

    ------------------
    Modifié par bridg le 18-02-2023 18:11
    Formules de politesse indispensables dans chacune de vos communications sur ce site.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 19-02-2023 à 00:09:12 (S | E)
    Bonsoir ingenieur,

    C’était un soir de décembre ,(pas de virgule)2016 (ici, ponctuation : voir lien) ce jour là(trait d'union + remplacez "jour" car vous parlez d'un soir) la pluie se fit(autre temps et autre verbe : "être" à l'imparfait) plus(à remplacer par un adverbe qui indique l'intensité absolue ; "plus" ne convient pas car il manque un élément de comparaison, "que", pour former le comparatif de supériorité "plus ... que") dense (ici, conjonction de coordination) menaçait de tout noyer, un soir glacial et très sombre(à déplacer après "2016"),(autre ponctuation) j’étais tranquillement allongée(dans votre fiche de présentation vous êtes du masculin) dans mon lit à discuter avec mon amis(erreur d'accord) via internet (ici, il manque une conjonction de subordination qui indique le temps : voir lien)
    Brusquement (ne pas sauter de ligne et pas de majuscule car la phrase continue) j’entendis un bruit si inattendu que je sursautai venant dans la maison voisine(à déplacer après "si inattendu"), je(enlever) me levai et regardai par la fenêtre balançai (au gérondif : voir lien) ma lampe dans tous(accord avec "directions") les directions,(autre ponctuation) soudain avec stupeur(à remplacer par l'adjectif correspondant au nom et à mettre entre deux virgules) j’aperçus une femme tomba c'était une chute (incorrect ; à remplacer par : "chuter" au participe présent : voir lien) de la(accord avec "étage" : masculin) 4éme(erreur d'accent + à écrire en lettres) étage et dans(enlever ; mettre un point-virgule) sa tête heurta un poteau, (autre ponctuation) je restais immobile(virgule) tétanisé par la scène,(autre ponctuation) je continuais à l’observer,(pas de virgule, mais conjonction de coordination) je pensai(enlevez le pronom personnel sujet + autre temps : imparfait) être dans un cauchemar.(erreur d'espace : pas d'espace devant un point, mais espace après)
    Quelques minutes plus tard(virgule) l'(déterminant indéfini) inspecteur de police arriva à(autre préposition, celle qui indique une surface) la scène du(préposition "de") crime(autre mot ; personne ne sait encore s'il s'agit ou non d'un crime ! C'est avant tout un drame) y compris(à remplacer par la locution conjonctive indiquant un ajout, équivalant à "et/et aussi") légiste.
    Je descendis l’escalier à quatre(l'expression correcte est "quatre à quatre"), en filai(orthographe : verbe "enfiler") mes bottes et sortis en claquant la porte,(autre ponctuation) le spectacle était plus(enlever ; ici "plus" est mal employé) horrible, la victime était allongée, une mare de sang encadrait sa tête(à construire autrement : sujet de la proposition "sa tête" suivi de "baigner" à l'imparfait et de la préposition "dans" + "une mare de sang"),(autre ponctuation) l’inspecteur mit ses gants de service,(pas de virgule, mais conjonction de coordination) inspecta les lieux,(autre ponctuation) il trouva un mouchoir bordait(participe passé et non imparfait) de sang prés(erreur d'accent : accent grave) de la victime,(pas de virgule, mais conjonction de coordination) il décida(autre verbe : "demander à " à conjuguer suivi d'un COI pour nommer la personne à qui l'inspecteur demande ce geste médical, car sa fonction est ailleurs) de faire une prise de sang.
    Il vint interroger(enlever ; conjuguer "interroger") ainsi que(enlever) les voisins, il cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider à(autre préposition, celle qui indique l'intérieur d'un endroit, suivie d'un déterminant possessif) l'(enlever) enquête(ici, ponctuation forte) après l’analyse du(autre préposition : "en") laboratoire du mouchoir(après "l'analyse"), les résultats accusèrent son(déterminant défini) mari. le(toujours majuscule après un point) coupable faisait(autre temps et autre verbe : "agir " au plus-que-parfait) tout cela a cause de sa (ici, préposition pour exprimer la cause : voir lien) jalousie.

    Ces liens vous aideront à corriger ; lisez-les !
    - La ponctuation, rôle des signes : Lien internet
    - Les conjonctions : Lien internet
    - Participe présent et gérondif : Lien internet
    - Exprimer la cause : Lien internet



    Présentez-nous, s'il vous plaît, votre corrigé.




    Réponse : Correction : Le crime de ingenieur, postée le 20-02-2023 à 18:01:36 (S | E)
    Bonsoir Alienor64,
    Merci beaucoup pour la correction. Voilà ma correction.

    C’était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie était dense et menaçait de tout noyer, j’étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j’entendis un bruit si inattendu venant dans la maison voisine que je sursautai enlever et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain avec stupeur j’aperçus une femme chutant. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l’observer et pensai être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva dans la scène de l’événement et aussi légiste.
    Je descendis l’escalier quatre à quatre, enfiler mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible, la victime était allongée, sa tête baignait dans mare de sang. L’inspecteur mit ses gants de service car inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir bordé de sang près de la victime donc il demandait de faire une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, il cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider cet enquête. Après l’analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi à cause de la jalousie.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 21-02-2023 à 00:15:47 (S | E)
    Bonsoir ingenieur

    Voilà Voici ma correction.

    N.B. : "Voici" s'emploie pour présenter ce qui est proche ou ce qui va être dit, alors que "voilà" s'emploie pour présenter ce qui est éloigné ou ce qui vient d'être dit.

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie était dense(mieux, autre verbe et autre adjectif : "tombait drue") et menaçait de tout noyer,(pas de virgule, mais ponctuation forte : point) j'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inattendu venant dans la maison voisine que je sursautai(virgule) enlever(??? Pourquoi cet infinitif ?) et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain avec stupeur(à remplacer par l'adjectif qui correspond au nom "stupeur" : déjà signalé) j'aperçus une femme chutant (à compléter pour que votre stupeur ait du sens ! Dans la correction précédente, je vous ai donné les indications nécessaires pour corriger vos erreurs). Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensai(autre temps : déjà signalé ; voir indication dans la correction précédente) être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva dans(autre préposition : déjà signalé ; voir indication dans la correction précédente) la scène de l'événement(autre mot) et aussi(ne pas recopier mon indication, mais s'en servir pour trouver la locution conjonctive qui signifie "et aussi" : Lien internet
    )
    (ici, déterminant défini)légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, enfiler(à conjuguer) mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible,(point-virgule) la victime était allongée, sa tête baignait dans (ici, déterminant indéfini) mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service car(pourquoi "car" qui ici ne veut rien dire ? Il faut la conjonction de coordination qui indique un ajout, une addition : voir lien) inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir bordé de sang près de la victime donc il(enlever ; mettre une conjonction de coordination qui indique un ajout, une addition : voir lien) demandait(autre temps : passé simple) de faire une prise de sang.(Ici, c'est quelque peu confus ! Faire une prise de sang sur la victime ? Si c'est le cas, faut-il encore qu'elle ait survécu à sa chute ! Ou alors, parlez-vous du mouchoir ensanglanté comme pièce à prélever ? Merci de le préciser)
    Il interrogeait les voisins, il(à enlever car inutile) cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider (ici, préposition + déterminant possessif et non démonstratif : déjà signalé ; voir indications dans la précédente correction) cet(erreur) enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi à cause de la(à enlever ; mettre la préposition qui indique la cause - déjà signalé : voir indication et lien explicatif avec exemples - dans le paragraphe concernant les prépositions - dans l'avant-dernière correction) jalousie.


    Pour vous aider à corriger :
    - Conjonctions de coordination, leur rôle : Lien internet
    -

    S'il vous plaît, présentez-nous à nouveau votre corrigé.





    Réponse : Correction : Le crime de ingenieur, postée le 21-02-2023 à 20:07:53 (S | E)
    Bonsoir alienor64,
    Merci infiniment pour la correction et vos indications. Voici la correction.

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inattendu venant dans la maison voisine que je sursautai, j'enlevais et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, Stuporeux j'aperçus une femme chutant du 4ème étage et sa tête heurta un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva au la scène du délit et le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, enfilais mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible; la victime était allongée, sa tête baignait une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir bordé de sang près de la victime et demanda de faire une prise de sang de victime
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider sur son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi de jalousie.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 22-02-2023 à 00:23:33 (S | E)
    Bonsoir ingenieur,

    C'est déjà mieux, mais beaucoup des erreurs déjà signalées se retrouvent dans ce texte. Lisez attentivement les indications et les liens explicatifs ; ils sont là pour vous aider à corriger vos erreurs et à les comprendre.


    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inattendu inhabituel venant dans la maison voisine que je sursautai,(ici, mieux que la virgule : point-virgule) j'enlevais(sans COD, ce verbe n'a aucun sens ; dans le texte d'origine, vous aviez employé le verbe "se lever" au passé simple ; remettez-le !) et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, Stuporeux(autre adjectif, celui-ci est un terme employé en psychiatrie ; de plus, pourquoi cette majuscule ?) j'aperçus une femme chutant(mieux : à remplacer par le pronom relatif sujet - voir lien - suivi du verbe "chuter" à l'imparfait) du 4ème(déjà signalé : mot à écrire en lettres) étage et (ici, conjuguez "voir" au passé simple et à la première personne du singulier) sa tête heurta(infinitif) un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva au(erreur : il faut une préposition et "au" n'en est pas une. Je vous ai pourtant donné dans l'avant-dernière correction l'indication nécessaire pour la trouver : celle qui indique une surface. Voici un lien, lisez-le et corrigez) Lien internet
    la scène du délit(une défenestration est autrement plus dramatique qu'un simple délit ! Autre mot qui indique le tragique de la situation) et(ici, "et" ne convient pas : déjà signalé. Dans la correction précédente, je vous ai proposé un lien où se trouve la locution conjonctive demandée ; lisez-le et corrigez !) le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, enfilais(autre temps) mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible;(erreur d'espace : espace avant et après un point-virgule en typographie française) la victime était allongée, sa tête baignait (ici, il manque une préposition ; vous l'avez pourtant mise dans le texte précédent) une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir bordé imprégné de sang près de la victime et demanda de faire une prise de sang de victime(incorrect et à enlever ; ce nom, "victime", doit être remplacé par un pronom personnel COI à mettre devant l'infinitif "faire" : voir lien).
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider sur(autre préposition : voir indication dans l'avant-dernière correction) son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi de("de" est incorrect : il faut la préposition qui indique la cause ; dans la correction précédente, vous avez un lien avec des exemples ; l'avez-vous lu ? Lisez-le ou relisez-le et corrigez, s'il vous plaît) jalousie.

    Pour vous aider à corriger :

    - Pronoms personnels, rôle et place : Lien internet
    - Pronoms relatifs : Lien internet


    Présentez-nous encore le corrigé de ce texte.




    Réponse : Correction : Le crime de ingenieur, postée le 23-02-2023 à 20:22:45 (S | E)
    Bonsoir monsieur alienor64,
    Merci beaucoup pour la correction, voici ma correction.

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant dans la maison voisine que je sursautai ; je regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, j'aperçus une femme que chutait du quatrième étage et je vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du délit (je ne trouve aucun mot correspondant avec ce mot) le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de faire lui une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi pour cause jalousie.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 24-02-2023 à 00:04:32 (S | E)
    Bonsoir ingenieur

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant dans de (cette erreur m'avait échappé) la maison voisine que je sursautai ; (s'il vous plaît, ne supprimez pas ce qui vous gêne et que je vous avais demandé de corriger ; ce n'est pas ainsi que vous progresserez. Conjuguez le verbe "se lever", car vous vous levez avant d'aller à la fenêtre) (ici, conjonction de coordination) je(mieux sans ce pronom) regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, (où est l'adjectif que vous n'avez pas corrigé ? Il est pourtant important pour qualifier votre état de stupeur. Ce n'est pas "stuporeux" (terme médical et impropre ici), mais un mot qui commence par la même syllabe. S'il vous plaît, trouvez-le et mettez-le) j'aperçus une femme que(pronom relatif sujet et non complément : voir lien dans la correction précédente) chutait du quatrième étage et je(mieux sans ce pronom) vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du délit (je ne trouve aucun mot correspondant avec à ce mot (Je vous ai pourtant donné des indices et même un adjectif (dramatique) dont il ne vous restait qu'à trouver le nom correspondant ! Trouvez-le maintenant et écrivez-le !) ) (ici, vous n'avez toujours pas mis la locution conjonctive demandée alors que dans le lien que je vous ai proposé le 21/02 , il est écrit noir sur blanc. Vous ne l'avez visiblement pas ouvert ; s'il vous plaît, faites-le maintenant, lisez-le et corrigez) le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de faire lui(mal placé : relisez le lien dans la correction précédente) une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi pour cause(incorrect ; il faut une simple préposition, celle qui indique la cause. Le 19/02, je vous avais pourtant proposé un lien sur l'expression de la cause ; en voici un autre : lisez-le attentivement et corrigez, s'il vous plaît) Lien internet
    jalousie.

    Présentez-nous à nouveau votre corrigé.



    Réponse : Correction : Le crime de ingenieur, postée le 24-02-2023 à 23:13:02 (S | E)
    Bonsoir monsieur alienor64,
    Merci beaucoup pour la correction, voici ma nouvelle correction.

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant de la maison voisine que je sursautai ; je me levai et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, stupéfait j'aperçus une femme qui chutait du quatrième étage et vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du dangereux et le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de faire le une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats accusèrent le mari. Le coupable avait agi à force de jalousie.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 24-02-2023 à 23:50:20 (S | E)
    Bonsoir ingenieur

    - Une remarque : j'apprécie votre formule de politesse, mais je suis "madame" et non "monsieur".

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant de la maison voisine que je sursautai ; je me levai et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, stupéfait(virgule) j'aperçus une femme qui chutait du quatrième étage et vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du dangereux(cela ne veut rien dire ; pourquoi cet adjectif alors qu'il faut un nom ? Vous semblez ne pas avoir compris - ou lu - mes indications : je vous ai demandé de trouver le nom qui correspond à l'adjectif "dramatique" ; trouvez-le et corrigez) et (je vous ai déjà dit que "et" ne convient pas ici ; il faut la locution conjonctive qu'il ne vous restait qu'à recopier dans le lien du 21/02 ; visiblement vous ne l'avez pas ouvert ni certainement cherché : il ne se trouve pas en fin de texte, mais à l'intérieur. Lisez-le et corrigez, s'il vous plaît) le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de faire le(erreur : il faut un pronom COI ; vous l'aviez pourtant trouvé, mais mal placé ; placez-le correctement après avoir lu ceci : Lien internet
    une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats tombèrent et accusèrent le mari. Le coupable avait agi à force de(ici, cela ne veut rien dire ; je vous ai demandé une simple préposition et vous ai proposé dans la dernière correction un lien explicatif à ouvrir et à lire, ce que visiblement vous n'avez pas fait ; faites-le maintenant et corrigez) jalousie.

    Présentez-nous encore votre corrigé.



    Réponse : Correction : Le crime de ingenieur, postée le 25-02-2023 à 13:45:53 (S | E)
    Bonjour madame alienor64,
    Merci beaucoup pour la correction. Je revenais dans votre fiche de présentation et remarquais que vous êtes une madame, je m'excuse pour ça.

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant de la maison voisine que je sursautai ; je me levai et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, stupéfait, j'aperçus une femme qui chutait du quatrième étage et vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du drame le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de le faire une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats tombèrent et accusèrent le mari. Le coupable avait agi par la jalousie.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 25-02-2023 à 15:17:46 (S | E)
    Bonjour ingenieur,

    Effectivement, je suis une dame !

    C'est mieux, mais il reste encore des erreurs que vous n'avez pas corrigées malgré les indications, nombreuses, et les liens explicatifs que vous n'avez visiblement pas fait l'effort d'ouvrir et donc, de lire.


    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant de la maison voisine que je sursautai ; je me levai et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, stupéfait, j'aperçus une femme qui chutait du quatrième étage et vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du drame (ici, il manque toujours et encore la locution conjonctive signalée à plusieurs reprises avec, en date du 21/02, un lien explicatif que vous n'avez pas recherché et encore moins ouvert pour corriger vous-même votre erreur. Sans cette locution, la fin de votre phrase ne veut rien dire. Je vous le remets : Lien internet
    le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de le(erreur : il faut un pronom COI et non COD ; je vous l'ai pourtant signalé accompagné d'un lien explicatif. Voir correction précédente) faire une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats tombèrent et accusèrent le mari. Le coupable avait agi par la(enlever) jalousie.

    S'il vous plaît, lisez attentivement les indications que l'on vous donne pour vous guider, ouvrez les liens et présentez une nouvelle fois votre corrigé.



    Réponse : Correction : Le crime de ingenieur, postée le 26-02-2023 à 11:50:19 (S | E)
    Bonjour madame alienor64,
    Merci beaucoup pour la correction, voici ma nouvelle correction.

    C'était un soir de décembre 2016. Un soir glacial et très sombre. La pluie tombait drue et menaçait de tout noyer. J'étais tranquillement allongé dans mon lit à discuter avec mes amis via internet quand brusquement j'entendis un bruit si inhabituel venant de la maison voisine que je sursautai ; je me levai et regardai par la fenêtre en balançant ma lampe dans toutes les directions. Soudain, stupéfait, j'aperçus une femme qui chutait du quatrième étage et vis sa tête heurter un poteau. Je restais immobile, tétanisé par la scène. Je continuais à l'observer et pensais être dans un cauchemar. Quelques minutes plus tard, un inspecteur de police arriva sur la scène du drame ainsi que le légiste.
    Je descendis l'escalier quatre à quatre, j'enfilai mes bottes et sortis en claquant la porte. Le spectacle était horrible ; la victime était allongée, sa tête baignait dans une mare de sang. L'inspecteur mit ses gants de service et inspecta les lieux. Il trouva un mouchoir imprégné de sang près de la victime et demanda de lui faire une prise de sang.
    Il interrogeait les voisins, cherchait le moindre indice qui pourrait l'aider dans son enquête. Après l'analyse en laboratoire du mouchoir, les résultats tombèrent et accusèrent le mari. Le coupable avait agi par jalousie.



    Réponse : Correction : Le crime de alienor64, postée le 26-02-2023 à 13:03:28 (S | E)
    Bonjour ingenieur,

    Cette fois, votre texte est correct.

    Ajoutez une virgule entre "drame" et "ainsi que" et il sera parfait ! "... un inspecteur de police arriva sur la scène du drame, ainsi que le légiste."
    Il est inutile d'envoyer un autre corrigé.


    Bonne continuation !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux