Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Les figures de style

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Les figures de style
    Message de mickou82 posté le 07-08-2013 à 19:36:49 (S | E | F)
    Bonsoir,

    Je suis actuellement en formation en vu d'obtenir un BEP secrétariat et nous avons fait un cours de français sur les différentes figures de style. Je dois rendre un devoir mais je suis un peu bloquée car je ne comprends pas bien ce qui m'est demandé.
    Je vous donne l'énoncé ainsi que la première phrase sur 5 afin que vous puissiez me donner un modèle de rédaction attendu par le professeur.

    * Les phrases suivantes contiennent une comparaison. La comparaison est développée par d'autres termes de l'énoncé.
    * Analyser la comparaison et trouvez ces autres termes.

    Phrase 1) "Le soleil tombait sur la nuque comme un poids de feu, les naïls ne pouvaient s'arracher des braises du sable." (Peyré) (naïls= babouches)


    Ma réponse :
    Le comparé est "le soleil", l'outil de comparaison est "comme" et le comparant est "un poids de feu"
    cette comparaison nous informe que le soleil tape tellement fort sur la personne que sa nuque brûle.Elle a peut-être attrapé un coup de soleil.
    Les autres termes de l'énoncé sont "les naïls" que la personne ne pouvait pas quitter tant "le sable" était chaud sinon le sable lui brûlerait les pieds. Le sable est si chaud à cause du soleil qu'il est comparé à "des braises".

    Pourriez-vous me dire si j'ai bien compris l'énoncé et si c'est à peu près ce style d'argumentation qu'il faut, s'il vous plaît ?
    Merci
    J'enverrai(s) au fur et à mesure de mon travail les 4 autres phrases.
    ------------------
    Modifié par bridg le 07-08-2013 20:05


    Réponse: Les figures de style de milarepa, postée le 08-08-2013 à 01:55:19 (S | E)
    Bonjour Mickou,

    Je reprends les termes de ton énoncé :

    1- Les phrases suivantes contiennent une comparaison.
    Oui, il s'agit bien du "soleil", de "comme" et du "poids de feu", comme tu l'as écrit.

    2- La comparaison est développée par d'autres termes de l'énoncé.
    Là, ce que tu as écrit ne convient pas : les naïls font certes partie du texte, mais n'ont rien à voir directement avec la comparaison (les naïls ne sont comparées à autre chose).
    L'autre élément de comparaison est le "sable", qui est comparé à des "braises" (à cause de l'ardeur du soleil).

    Tu vois mieux de quoi il s'agit ?
    Bonne journée.



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 08-08-2013 à 05:59:36 (S | E)
    Bonjour mickou82
    On peut éventuellement ajouter que "braises" reprend et développe "feu".
    Bonne journée.



    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 09-08-2013 à 09:14:14 (S | E)
    bonjour,

    je vous remercie beaucoup pour votre réponse qui m'a évité une erreur mais je voudrais savoir s'il vous plaît, si je dois expliquer que ce que je comprends de la comparaison soit que le soleil est si fort que la personne a sûrement pris un coup de soleil sur sa nuque et que le sable est très chaud à cause de l'ardeur du soleil ce qui explique que la personne ne peut pas quitter ses naïls pour ne pas se brûler les pieds?

    Voici la 2ème phrase de vigny qui est beaucoup plus longue et pas très évidente à analyser.

    " Alors, par-dessus leurs gardes, les condamnés tendaient leurs bras à des amis.
    On eût dit une nacelle surchargée qui va faire naufrage et que du bord on veut sauver. [...] A chacune de ces grandes marées d'hommes, la charette se balançait sur ses roues comme un vaisseau sur ses ancres."
    (charete est écrit avec un seul r, je ne sais pas si la faute est volontaire ou non)

    Ma réponse :
    Le comparé est les "condamnés"
    l'outil de comparaison est "on eût dit"
    le comparant est une "nacelle"

    les autres termes de comparaison sont :
    "ces grandes marées d'hommes" qui sont comparées aux "condamnés"
    "la charette" qui est comparée à un "vaisseau"

    Je n'arrive pas à expliquer toutes ces comparaisons. Je comprends que les gardes forment une barrière comme une nacelle pour empêcher les condamnés de s'enfuir mais alors dans ce cas, c'est la "nacelle" qui est comparée aux "gardes" ?
    Cette barrière de gardes avec les prisonniers derrières aux bras levés reflète l'image d'un bateau avec les champs lexicaux "nacelle, naufrage, bord sauver marées vaisseau ancres"
    Pourriez-vous m'aider à expliquer ce texte s'il vous plaît ?
    Merci



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 09-08-2013 à 09:57:59 (S | E)
    Bonjour
    Pour la compréhension de la première phrase, votre explication semble un peu trop au premier degré. Il faudrait peut-être vous intéresser aussi aux termes "poids" et "s'arracher", qui montrent à quel point la chaleur est écrasante et cloue le personnage au sol...
    Dans la phrase de Vigny, l'orthographe de "charrette" est effectivement fautive ! Il s'agit probablement d'une "coquille", d'une erreur de frappe ou de saisie.
    A mon avis, ce ne sont pas les condamnés qui sont comparés à une nacelle, mais la charrette sur laquelle ils sont emmenés ; le premier sens de "nacelle" est : petit bateau à rames et sans voile. D'autres termes maritimes de la phrase de Vigny vont dans ce sens. Utilisez le champ lexical que vous avez relevé...
    Bonne continuation.



    Réponse: Les figures de style de milarepa, postée le 09-08-2013 à 11:36:02 (S | E)
    Rebonjour Mickou,

    Phrase 1 : Il ne faut pas que tu fasses de suppositions ! Il faut que tu t'en tiennes strictement aux mots de la phrase. Ce qu'on te demande de faire est précis et tu dois donc y répondre avec précision, rigoureusement, et sans apporter ta vision personnelle des choses... D'accord ?

    Phrase 2 : Il faut que tu visualises la scène : il s'agit d'une charrette bondée. À partir de là, comme l'a précisé Jij, le comparé est la "charette", et le comparant, la "nacelle".
    Essaie d'être rigoureuse, comme je l'ai dit plus haut. Pas de broderie : par exemple, dresse un tableau à 3 colonnes pour chaque phrase avec une colonne intitulée "comparée", une pour "outil de comparaison", et une pour "comparant". Ça va te simplifier l'analyse et t'éviter de partir dans des suppositions.

    Tu n'auras plus qu'à poster ton tableau. :-)
    Bon courage.




    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 09-08-2013 à 12:15:21 (S | E)
    Merci à vous deux. Je fais mon tableau et je vous l'envoie dès qu'il est prêt.
    Je mettrais la 1ère comparaison et en dessous, les autres termes de comparaison associés à la 1ère.
    Voici tout de même les 5 phrases afin que vous puissiez corriger mes erreurs et comprendre mes réponses.

    1) "Le soleil tombait sur la nuque comme un poids de feu, les naïls ne pouvaient s'arracher des braises du sable." Peyré

    2) "Alors, par-dessus leurs gardes, les condamnés tendaient leurs bras à leurs amis.
    On eût dit une nacelle surchargée qui va faire naufrage et que du bord on veut sauver. [...] A chacune de ces grandes marées d'hommes, la charrette se balançait sur ses roues comme un vaisseau sur ses ancres." Vigny

    3) "La cathédrale explique tout, a tout enfanté et conserve tout. Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre." Zola

    4) "Et j'appris peu à peu bien d'autres choses, qui faisaient de la maison Heurtevent un lieu brûlant, à l'odeur forte, autour duquel, quoique j'en eusse, mon imagination, comme une mouche à viande, tournoyait." Gide

    5) " titubant devant le portrait, Lambert sentait monter en lui une boule qui s'amplifiait, s'épanouissait, déferlait comme une vague, un de ces rouleaux atlantiques qui balaient, lavent, détruisent et laissent en se retirant des cœurs purifiés, blancs comme des os de seiche." Page

    Bon appétit et à plus tard.



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 09-08-2013 à 18:44:08 (S | E)
    Bonsoir
    Puisque, d'après l'énoncé de l'exercice, il faut trouver les autres termes qui développent la comparaison, j'ajouterais une quatrième entrée au tableau préconisé par Milarepa : "autres termes"...
    Et c'est à partir de là qu'on peut s'interroger sur l'intention du narrateur, uniquement si c'est demandé, d'ailleurs. Sinon, Milarepa a raison : inutile de broder !




    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 13-08-2013 à 13:36:05 (S | E)
    Bonjour,

    Désolée du retard mais je ne sais pas faire le tableau sur ce site car je ne suis pas douée en informatique. j'espère que vous comprendrez.
    J'ai donc fais sur ma feuille 4 colonnes avec comparé, outils de comparaison, comparant et autres termes/liens comme vous me l'avez suggéré mais là, je vous le met en ligne.

    1)
    Comparé : "soleil"
    Outil de comparaison : "comme"
    Comparant : "feu"
    Autres termes / Liens : "sable, braise, poids, s'arracher, tombait" /
    le "sable" est comparé à des "braises" à cause de l'ardeur du soleil.
    Tout comme le "soleil", "braises" reprend et développe "feu". Ces hyperboles représentent le champs lexical de la chaleur.
    les termes "poids, s'arracher, tombait" sont les champs lexicaux de la lourdeur et connotent à quel point la chaleur est écrasante et cloue le personnage au sol.
    (Pourriez-vous me dire si j'ai correctement employé les termes "hyperbole" et "connotent" car ce sont des mots de ma leçon sur les différentes figures de style que je dois utiliser si j'ai bien compris ma leçon. J'aurai voulu employer "dénote" mais je ne savais pas où le placer.Idem pour les mots en roses des autres phrases.)

    2)
    Comparé : "charrette"
    Outil de comparaison : "on eût dit" / "comme"
    Comparant : "nacelle" "vaisseau"
    Autres termes / Liens : "grande marée, naufrage, bord sauver, ancres, vaisseau" / Ces termes dénotent le champs lexical de la mer où les "condamnés" sont comparés à une "grande marée d'hommes" et "la charrette" sur laquelle ils sont emmenés à une "nacelle" dont le sens premier est "petit bateau à voile sans rames". La "nacelle" et le "vaisseau" représentent tous deux le bateau.
    Les "roues de la charrette" elles, étant comparées aux "ancres" du vaisseau.

    3)
    Comparé : "cathédrale"
    Outil de comparaison : "est" / "pareille à"
    Comparant : "mère, reine" / "couvée"
    Autres termes / Liens : "explique, enfanté, abrité, frileusement" Ces termes connotentdans un premier temps la personnification de la cathédrale comparée à une femme qui met un enfant au monde "enfanté" et qui le protège "abrité, frileusement".
    Dans un deuxième temps, la personnification de la cathédrale est comparée à un animal, la poule en occurrence avec les termes "couvée, abritée, frileusement, ailes". Ces termes connotent que la cathédrale, pareille à une poule couveuse, protège, abrite ses petits pour les couver. "petit tas de maisons basses" représentant les poussins pour la poule et les bébés pour la femme.
    La cathédrale est adulte, protectrice et solide par sa taille "mère, reine, énorme, pierre"

    4)
    Comparé : "maison"
    Outil de comparaison : "faisait"
    Comparant : "lieu brûlant"
    Autres termes / Liens : "odeur forte, autour, tournoyait, mouche à viande"
    Dans ce "lieu brûlant" qu'est "la maison", il y a une autre comparaison, celle de "l'imagination" de Gide qui est comparée à une "mouche à viande" avec "comme" pour outil de comparaison. Il s'interroge, son esprit est tourmenté, comme le fait une mouche attirée par l'odeur de la viande, elle tournoie autour.

    5)
    Comparé :"boule"
    Outil de comparaison : comme"
    Comparant : "vague"
    Autres termes / Liens : "déferlait, rouleaux atlantiques, retirant, os de seiche""
    Ces termes représentent le champs lexical de la mer.
    Son état, son émotion, sa sensation "boule" est comparé à la vague, aux rouleaux de l'océan qui s’amplifie "vague, rouleaux atlantiques"

    Page utilise une autre comparaison entre "cœurs purifiés" et "os de seiche" avec "comme" pour outil de comparaison.
    Les termes "balaient, retirant, lavent, purifiés, blanc, os de seiche" représentent le champs lexical de la pureté.
    Son cœur est comme "purifié", vide d'émotion comme la vague qui laisse le sable blanc, propre pareil à un os de seiche qui est d'un blanc maculé.


    Merci de me dire si mon exercice est correct, sans faute de compréhension et si j'ai bien employé les termes "dénote, connote" où si je pouvais en employer plus et à quel niveau.
    J'ai essayé dans la 1ère phrase d'utiliser le mot hyperbole sans être vraiment sûre que ça en soit une mais j'aurai voulu employer plus de mots correspondant aux figures de style que j'ai dans mon cours comme (image, métaphore, personnification, comparaison, allégorie, métonymie, périphrase, hyperbole, euphémisme, litote, anaphore, oxymore, ellipse)pour monter que j'avais utilisé ma leçon mais je n'ai pas su faire.

    Sil-vous-plaît, merci de me corriger, de rajouter mes oublis ou d'enlever mes erreurs car j'ai encore beaucoup d'autres exercices à faire.
    Bon appétit et à tout à l'heure.





    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 13-08-2013 à 15:38:03 (S | E)
    Bonjour

    Je vous propose de procéder petit à petit, car votre message est bien long.
    Quelques remarques préalables : champ lexical ne prends pas de "s" : le champ lexical, les champs lexicaux.
    Des mots ne "dénotent" pas un champ lexical : ils appartiennent au champ lexical de la lourdeur (par exemple).

    Voici votre première analyse :
    1) "Le soleil tombait sur la nuque comme un poids de feu, les naïls ne pouvaient s'arracher des braises du sable." Peyré
    Comparé : "soleil"
    Outil de comparaison : "comme"
    Comparant : "feu"
    Autres termes / Liens : "sable, braise, poids, s'arracher, tombait" /(je n'aurais pas mis "sable" dans cette liste : fait-il vraiment partie d'une figure de style ? A mon avis, il est "dénoté" et aucune connotation ne s'y rattache. Mais... je peux me tromper !)
    le "sable" est comparé à des "braises" à cause de l'ardeur du soleil.oui
    Tout comme le "soleil", "braises" reprend et développe "feu". Ces hyperboles représentent le champs lexical de la chaleur.
    les termes "poids, s'arracher, tombait" sont les champs lexicaux (appartiennent au champ lexical) de la lourdeur et connotent à quel point la chaleur est écrasante et cloue le personnage au sol.
    (Pourriez-vous me dire si j'ai correctement employé les termes "hyperbole" (oui) et "connotent" (oui) car ce sont des mots de ma leçon sur les différentes figures de style que je dois utiliser si j'ai bien compris ma leçon. J'aurai(conditionnel présent) voulu employer "dénote" mais je ne savais pas où le placer.Idem pour les mots en roses (orthographe) des autres phrases.)

    Je vois aussi une métaphore dans les "braises" du sable, puisqu'il y a un comparé, un comparant, mais pas d'outil de comparaison.

    A +




    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 13-08-2013 à 15:56:59 (S | E)
    Un nouveau "bonjour" !

    Votre phrase 2 et son analyse
    2) "Alors, par-dessus leurs gardes, les condamnés tendaient leurs bras à leurs amis.
    On eût dit une nacelle surchargée qui va faire naufrage et que du bord on veut sauver. [...] A chacune de ces grandes marées d'hommes, la charrette se balançait sur ses roues comme un vaisseau sur ses ancres." Vigny

    Comparé : "charrette"
    Outil de comparaison : "on eût dit" / "comme"
    Comparant : "nacelle" "vaisseau"
    Autres termes / Liens : "grande marée, naufrage, bord sauver, ancres, vaisseau" (c'est un comparant, il n'appartient donc pas aux autres termes) / Ces termes dénotent (si mes souvenirs sont bons, le "dénoté" c'est ce qui est dit sans fioritures, sans intention poétique, ce qui se comprend au premier abord) (appartiennent au champ lexical de la mer) le champs lexical de la mer où les "condamnés" sont comparés à une "grande marée d'hommes" et "la charrette" sur laquelle ils sont emmenés à une "nacelle" dont le sens premier est "petit bateau à voile sans rames". La "nacelle" et le "vaisseau" représentent tous deux le bateau (non : la charrette !).
    Les "roues de la charrette" elles, étant comparées aux "ancres" du vaisseau.
    A (vraiment) plus tard !




    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 14-08-2013 à 10:57:02 (S | E)
    Bonjour
    ... (suite). Phrase 3 :
    3) "La cathédrale explique tout, a tout enfanté et conserve tout. Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre." Zola
    Comparé : "cathédrale". Je ne crois pas
    Outil de comparaison : "est" / "pareilles à". "Est" n'est pas un outil de comparaison. Voir explication vers la fin du message.
    Comparant : "mère, reine" / "couvée"
    Autres termes / Liens : "explique, enfanté, abrité, frileusement" Ces termes connotent dans un premier temps la personnification de la cathédrale comparée à une femme qui met un enfant au monde "enfanté" et qui le protège "abrité, frileusement".
    Dans un deuxième temps, la personnification de la cathédrale est comparée à un animal, (la personnification étant le fait d'attribuer des caractéristiques humaines à un animal ou un objet, il ne peut y avoir de personnification ici). la poule en l' occurrence avec les termes "couvée, abritée, frileusement, ailes".Pourquoi une poule ? N'importe quel oiseau, peut-être plus noble, ne ferait-il pas l'affaire ? Ces termes connotent que la cathédrale, pareille à une poule couveuse, protège, abrite ses petits pour les couver. "petit tas de maisons basses" représentant les poussins pour la poule et les bébés pour la femme.
    La cathédrale est adulte, protectrice et solide par sa taille "mère, reine, énorme, pierre"

    Pour moi, il n'y a qu'une comparaison parce qu'il y a un seul outil de comparaison : "pareilles à". "Enfanté, mère, reine" seraient plutôt des métaphores. Il y a bien une personnification avec le terme "enfanté", généralement employé pour une femme et "mère", mais par la suite les mots "couvée et "reine" (au sens de reine des abeilles ou autre insecte) placent la cathédrale dans le règne animal... il ne s'agit donc plus de "personnification".

    Dans la phrase 4, il y a un seul outil de comparaison : "comme". Pas davantage que "être" dans la phrase précédente, "faire" n'est un outil de comparaison. Les verbes outils de comparaison indiquent une ressemblance : ressembler à, avoir l'air, faire l'effet de, être semblable à, s'identifier à... Ce n'est pas le cas de "être" et de "faire".
    Pour les autres termes de votre leçon (image, métaphore, personnification, comparaison, allégorie, métonymie, périphrase, hyperbole, euphémisme, litote, anaphore, oxymore, ellipse,, sans entrer dans le détail, dans toutes les phrases proposées, on trouve au moins une image, puisque la métaphore, la comparaison, la personnification... sont des images. J'ai relevé un oxymore (ou alliance de mots contradictoires) ; "ailes de pierre", encore que, pour certains puristes acharnés, l'oxymore soit constitué d'un nom et d'un adjectif (mélodie infernale, obscure clarté).

    Vous parlez quelque part de blanc maculé. Vous vouliez sans doute dire immaculé !

    Remarque personnelle : vous faites vos accords au féminin ("sans être vraiment sûre"), alors que, dans votre fiche, vous vous présentez comme individu de sexe masculin
    En espérant vous avoir un peu aidé(e), je vous laisse continuer seul(e)...
    A bientôt peut-être...



    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 14-08-2013 à 11:26:06 (S | E)
    Bonjour iji33 et merci beaucoup pour votre correction. En attendant que vous me corrigiez les trois dernières phrases, j'ai continué à travailler mes autres exercices car j'en ai trois autres et je dois rendre ce devoir le 26 août. J'ai posté un nouveau sujet appelé Réseaux lexicaux pour une correction.
    Si vous pouviez continuer à suivre mes sujets pour me corriger, je vous en serais très reconnaissante.
    Encore merci et bonne journée.



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 14-08-2013 à 11:37:38 (S | E)
    Bonjour
    Pour la suite de cet exercice, je n'aurai probablement pas la possibilité de continuer (vacances sans ordinateur )! Désolée !
    Mais un autre membre prendra probablement la suite...
    Bonne chance



    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 14-08-2013 à 11:38:56 (S | E)
    Bonjour JiJ33.

    Je suis désolée, je suis bien de sexe féminin mais le site a été créé par mon fils Mickaël d'où le pseudo "mickou" et le sexe masculin pour ses études au collège. Il est maintenant en seconde professionnelle.
    Je suis sa maman. Ayant perdu mon emploi, je suis en reconversion totale dans le domaine du secrétariat et pour cela, je suis depuis le mois de juin une formation d'un an BEP MSA. J'ai donc repris l'école à 46 ans et je me sers de son compte sur ce site.
    J'espère que ce n'est pas une fraude car ce n'était pas mon intention. Je n'ai jamais caché dans mon écriture mon sexe féminin. Parfois, je fais des recherches pour lui où c'est lui qui s'en sert. Je n'ai pas jugé bon de créer un autre compte car c'est la même adresse mail que l'on utilise.

    Merci de votre compréhension
    J'espère que vous continuerez à m'aider car c'est vraiment difficile pour moi de me remettre aux études après les avoir quittées il y a déjà 28 ans.
    Merci et encore désolée pour le mal entendu.



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 14-08-2013 à 11:44:27 (S | E)
    Il n'y a pas de problème, me semble-t-il !
    Je suis quand même étonnée de la difficulté de ce qu'on vous demande pour un BEP, même si le français est la matière importante de votre formation.
    Courage et bonne chance !



    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 14-08-2013 à 12:16:06 (S | E)
    Merci JiJ33.
    Juste une petite précision avant que vous ne partiez en vacances.

    Lorsque vous dites pour la phrase 3 que la "cathédrale" n'est pas le comparé, je crois que vous avez raison et que c'est "le petit tas de maisons basses" qui est le comparé avec "pareilles à" comme outil de comparaison et "une couvée" pour comparant.

    Merci et bonne vacances à vous. J'espère que quelqu'un prendra le relais pour la suite de ma correction
    -------------------
    Modifié par bridg le 14-08-2013 12:53



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 15-08-2013 à 17:53:24 (S | E)
    Bonjour !
    Reprenons où nous en étions restées...

    3) "La cathédrale explique tout, a tout enfanté et conserve tout. Elle est la mère, la reine, énorme au milieu du petit tas des maisons basses, pareilles à une couvée abritée frileusement sous ses ailes de pierre." Zola
    Comparé : "cathédrale"
    Outil de comparaison : "est" / "pareille à"
    Comparant : "mère, reine" / "couvée". (Vous avez rectifié dans un message précédent)
    Autres termes / Liens : mère, reine"explique, enfanté, abrité, frileusement" Ces termes connotent (je ne suis pas sûre que ce terme convienne ici)dans un premier temps la personnification de la cathédrale comparée à une femme qui met un enfant au monde "enfanté" et qui le protège "abrité, frileusement ailes. Et n'oubliez pas l'oxymore "ailes de pierre". ".
    Dans un deuxième temps, la personnification de la cathédrale est comparée à un animal, la poule un oiseau en l' occurrence avec les termes "couvée, abritée, frileusement, ailes". Ces termes connotent que la cathédrale, pareille à une poule couveuse, protège, abrite ses petits pour les couver. "petit tas de maisons basses" représentant les poussins pour la poule et les bébés pour la femme.
    La cathédrale est adulte, protectrice et solide par sa taille "mère, reine, énorme, pierre"


    4) "Et j'appris peu à peu bien d'autres choses, qui faisaient de la maison Heurtevent un lieu brûlant, à l'odeur forte, autour duquel, quoique j'en eusse, mon imagination, comme une mouche à viande, tournoyait." Gide
    Comparé : "maison"
    Outil de comparaison : "faisait"
    Comparant : "lieu brûlant" Nous avons vu dans un message précédent que ceci n'est pas une comparaison.
    Autres termes / Liens : "odeur forte, autour, tournoyait, mouche à viande (c'est le comparant)"
    Dans ce "lieu brûlant" qu'est "la maison", il y a une autre comparaison, celle de "l'imagination" de Gide qui est comparée à une "mouche à viande" avec "comme" pour outil de comparaison. Il s'interroge, son esprit est tourmenté, comme le fait une mouche attirée par l'odeur de la viande, elle tournoie autour. Votre explication pourrait être plus claire, et on peut voir certaines connotations dans cette phrase. Si l'odeur est forte, c'est qu'il y a quelque chose qui n'est plus très frais, ne croyez-vous pas ? Au sens figuré, probablement...

    5) " titubant devant le portrait, Lambert sentait monter en lui une boule qui s'amplifiait, s'épanouissait, déferlait comme une vague, un de ces rouleaux atlantiques qui balaient, lavent, détruisent et laissent en se retirant des cœurs purifiés, blancs comme des os de seiche." Page
    Comparé :"boule" oui
    Outil de comparaison : comme" oui
    Comparant : "vague" oui
    Autres termes / Liens : "déferlait, rouleaux atlantiques,se retirant (car l'océan "se retire), os de seiche""
    Ces termes représentent le champs (orthographe) lexical de la mer.
    Son état, son émotion, sa sensation de "boule" est comparé (accord) à la vague, aux rouleaux de l'océan qui s’amplifie "vague, rouleaux atlantiques"

    En espérant vous avoir un peu aidée...




    Réponse: Les figures de style de mathilde81, postée le 16-08-2013 à 11:54:06 (S | E)

    Bonjour Mikou82


       Juste une remarque sur ta première phrase pour qu'il n'y ait pas de doute. La première partie de ta phrase est bien une compraison comme tu l'as très bien analysé. Mais dans "Les nails ne pouvaient s'arracher des braises du sable" : le sable est bien comparé à du feu mais il ne s'agit pas d'une comparaison (mais d'une métaphore) puisqu'il n'y a pas d'outil de comparaison. sans doute l'avais-tu vu mais dans le doute...


       Bonne journée et bon courage !





    Réponse: Les figures de style de mathilde81, postée le 16-08-2013 à 11:58:45 (S | E)

    Bonjour Mickou82


       Juste une petite remarque sur ta première phrase. Dans la première partie de ta phrase, il s'agit bien d'une comparaison comme tu l'as très bien analysé. Mais dans "Les nails ne pouvaient s'arracher des fraises du sable", le sable est bien comparé à du feu mais il ne s'agit pas d'une comparaison (mais d'une métaphore), puisqu'il n'y a pas d'outil de comparaison. Sans doute l'avais-tu vu mais mais dans le doute...


        Bonne journée et bon courage !





    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 17-08-2013 à 09:12:38 (S | E)
    Bonjour,

    Merci à vous JiJ33 et mathilde81 pour votre aide qui m'a été très précieuse.
    Heureuse de vous avoir à nouveau, j'avais perdu confiance car personne ne s'était intéressé à mon sujet.

    J'ai juste quelques points d'ombre;
    Dans la phrase n°3, est-ce bien "petit tas de maisons basses" le comparé?
    Dans la phrase n°4, est-ce bien "imagination" le comparé?
    Dans la phrase n°5, "boule" est le comparé et "vague" le comparant mais n'y a-t-il pas une deuxième comparaison avec "cœurs purifiés" en comparé, "comme" en outil de comparaison et "os de seiche" en comparant? Comment expliquer ceci?
    Merci



    Réponse: Les figures de style de jij33, postée le 17-08-2013 à 11:39:41 (S | E)
    Oui, Mickou82, toutes les affirmations de votre dernier message sont justes.
    Bonne chance et bonne continuation (sans moi, sauf si Sa Majesté Wifi règne aussi là où je vais)...




    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 17-08-2013 à 15:35:34 (S | E)
    merci et bonnes vacances



    Réponse: Les figures de style de mathilde81, postée le 17-08-2013 à 17:14:13 (S | E)
    Pour répondre à ta question sur la phrase 5, oui il y a une deuxième comparaison entre "coeurs purifiés" et "os de seiche". Je ne comprends pas ton "Comment expliquer ceci?" sinon que l'on peut mettre des dizaines de figures de style dans une même phrase, et que la comparaison se fait là au niveau de la couleur commune aux deux éléments.
    Mais il me semble que tu es maintenant parfaitement au point sur les comparaisons ! Ciao !



    Réponse: Les figures de style de mickou82, postée le 17-08-2013 à 18:25:28 (S | E)
    Merci beaucoup Mathilde81 et bonne journée




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.