Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Production écrite

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Production écrite
    Message de lahcen2012 posté le 19-01-2014 à 13:18:57 (S | E | F)
    Bonjour.
    Pourriez-vous m'aider à corriger ce texte s'il vous plait ?
    Et merci d'avance ;)
    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui au lieu de se fier à la raison et chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, ce préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique à même de balayer définitivement ses maux, tous ses maux.
    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopistes: devant le moindre mal, elle se rend au saint pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faveur exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. Car les problèmes constituent une parti intégrante de notre vie. En conséquence, on doit être armé de la patience et du réalisme pour les aplatir.
    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère des vices et que en conséquence, je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver ni y adhérer.
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.


    Réponse: Production écrite de gerondif, postée le 19-01-2014 à 14:56:45 (S | E)
    Bonjour,

    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui,(virgule) au lieu de se fier à la raison et de chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, ce(présent ou passé composer du verbe préférer) préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique à même de ("capable de" serait plus souple à employer ici)balayer définitivement ses maux, tous ses maux.

    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopistes(utopistes, un nom, ou utopiques, un adjectif?): devant le moindre mal, elle se rend au saint (ne veut rien dire, elle fait appel au saint, elle a recours au saint) pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faveur exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. Car les problèmes constituent une parti(féminin)(on dit plus souvent "faire intégralement partie de) intégrante de notre vie. En conséquence, on doit être armé de la patience et du(il faut un "de" partitif ici) réalisme pour les aplatir (on n'aplatit pas une difficulté, un problème, on le résout.confusion avec aplanir?)

    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère des vices et que en conséquence (par conséquent), je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver ni y adhérer.
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.





    Réponse: Production écrite de lahcen2012, postée le 19-01-2014 à 15:15:16 (S | E)
    Bonjour.
    Merci pour votre correction
    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui, au lieu de se fier à la raison et chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, a préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique capable de balayer définitivement ses maux, tous ses maux.
    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopiques: devant le moindre mal, elle fait appel au saint pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faveur exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. Car les problèmes font intégralement partie de de notre vie. En conséquence, on doit être armé de patience et de réalisme pour les aplanir.
    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère des vices et que en conséquence, je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver ni y adhérer.
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.



    Réponse: Production écrite de gerondif, postée le 19-01-2014 à 15:25:00 (S | E)
    Bonjour,

    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui, au lieu de se fier à la raison et au lieu de chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, a préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique capable de balayer définitivement ses maux, tous ses maux.
    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopiques: devant le moindre mal(le terme n'est pas assez fort et prête à confusion, devant le moindre malheur, la moindre difficulté, le moindre coup dur...) (confrontée au moindre malheur), elle fait appel au saint (singulier, un seul, toujours le même ou aux saints ? ) pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faveur exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. Car (On m'apprenait à l'époque à ne pas commencer une phrase par car. Je remplacerais par "en effet") les problèmes font intégralement partie de de notre vie. En conséquence, on (nous est plus relevé que "on" qui fait presque vulgaire dans un essai philosophique) doit être armé de patience et de réalisme pour les aplanir.
    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère (la mère de tous les vices est l'expression consacrée, c'est le cas de le dire !)des vices et que en conséquence, je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver ni y adhérer.
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.



    Réponse: Production écrite de lahcen2012, postée le 19-01-2014 à 15:35:47 (S | E)
    Bonjour.
    encore fois pour votre correction
    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui, au lieu de se fier à la raison et de chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, a préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique capable de balayer définitivement ses maux, tous ses maux.
    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopiques: devant le moindre malheur, elle fait appel aux saints pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faveur exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. En effet, les problèmes font intégralement partie de de notre vie. En conséquence, nous devons être armés de patience et de réalisme pour les aplanir.
    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère de tous les vices et que par conséquent, je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver ni y adhérer.
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.



    Réponse: Production écrite de gerondif, postée le 19-01-2014 à 16:13:36 (S | E)
    Bonjour,
    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui, au lieu de se fier à la raison et de chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, a préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique capable de balayer définitivement ses maux, tous ses maux.

    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopiques: devant le moindre malheur, SI elle fait appel aux saints pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faveur(quel sens ? la raison est une faculté mentale, pas une faveur..) exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. En effet, les problèmes font intégralement partie de de notre vie (sont notre lot quotidien, font partie de la vie de tous les jours). En conséquence, nous devons être armés de patience et de réalisme pour les aplanir.
    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère de tous les vices et que par conséquent, je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver ni y adhérer.
    (je trouve que ces deux verbes sont redondants et puis, peut-on "adhérer" à une "attitude" ? Moi, j'approuve une décision, j'adhère à un point de vue et je comprends une attitude, le mot attitude signifiant l'expression extérieure d'un comportement)
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.




    Réponse: Production écrite de lahcen2012, postée le 19-01-2014 à 17:37:57 (S | E)
    Bonjour,
    Et maintenant voici donc la correction
    Personnellement, il m'est difficile de souscrire à la culture superstitieuse que représente la conduite de la mère. D'abord, ce comportement reflète l'ignorance de la mère, qui, au lieu de se fier à la raison et de chercher une solution réaliste aux problèmes qui ont altéré sa vie, a préféré sombrer dans les ténèbres de l'ignorance en cherchant une recette magique capable de balayer définitivement ses maux, tous ses maux.
    De même, les aspirations de la mère demeurent somme toute utopiques: devant le moindre malheur, si elle fait appel aux saints pour s'en débarrasser, c'est qu'elle rêve d'une vie paradisiaque ,or, c'est irréalisable. S'y ajoute que la raison, cette faculté mentale exclusivement humaine, ne conseille jamais une pareille conduite. En effet, les problèmes font intégralement partie de notre vie. En conséquence, nous devons être armés de patience et de réalisme pour les aplanir.
    Finalement, je tiens à dire que l'ignorance est la mère de tous les vices et que par conséquent, je comprends l'attitude de la mère sans l'approuver.
    Unissons donc nos efforts pour décapiter l'hydre.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux