Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    le commerce

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    le commerce
    Message de ssewal posté le 01-11-2015 à 04:39:24 (S | E | F)
    Bonjour.
    S
    ’il vous plaît, pourriez–vous m’aider à bien construire l’article qui est une synthèse de trois documents.
    Merci d’avance.
    Un article publié dans xxx, octobre 2001 et Un autre a eté écrit par l’auteur yyy, août 2003 aborde quelques précisions à propos de commerce équitable. Celui-ci était, avant des année 1960, un secours aux producteurs du sud ainsi que au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achètant équitable parceque pour eux c’était un act de solidarité. Ce système, cependant, n’était pas assez fort afin de répondre aux besoins de nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce internationale très désagréablement avait commencé, au fil du temps, a saisir presque tout les droits des petits producteurs sans suivre aucun règle fondamental du commerce. De plus, ils ont fait un escompte d’achat pour qu’ils pouissent enchérir leur compétivité d’un côté et établié leur propre réseau avec des grand importateurs et producteurs pour faire disparaître des petits producteurs du sud de l’autre côté. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable doive satisfaire presque tous les besoins du grand public, mais la France, elle connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop fâcheux et négligeable auprès des règles primordiaux. De plus, ils avaient pris assez de measures pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des régles a été fait par la Plate-forme Française du Commerce équitable. De nombreuses grandes organisations notamment l’association AAA, à présent, manifest et support l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché equitable et elles insistent de propager ce modèle d’échange à une aide au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir un équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autre M. H. incitent les multinationales et qu’ils veulent augmenter l’achat de ces produits ‘équitable’. Mais, au contraire c’est inacceptable qu’ils négligent les petit producteurs du sud, ceux-ci en a mis le coup, mais encore en situation de précarité et qu’ils prétendent d’avoir l’autorité légitime d’déterminer les faits de commerce équitable. C’est comme éviter les autres pratique ce qui est inadmissible. En fin, soit que le commerce équitable diminue volontairement, soit qu’il reste un véritable enjeu de la société. On percoive qu’il tient des analyses,des acteurs,des histoires et qu’un débat public est nécessaire.
    ------------------
    Modifié par bridg le 01-11-2015 08:51


    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 02-11-2015 à 01:05:20 (S | E)
    Bonsoir Ssewall
    Un article publié dans xxx, (ici, préposition) octobre 2001 et Un(pas de majuscule) autre a été( à enlever) écrit par l’auteur yyy, (pas de virgule ; préposition)août 2003 (virgule) aborde(il y a deux sujets) quelques précisions à propos de(article contracté) commerce équitable. Celui-ci était, avant des(article défini) année 1960, un secours(mieux : 'une aide') aux producteurs du sud ainsi que(élision) au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achètant( pas d'accent) équitable parceque(en deux mots) pour eux c’était un act(orthographe) de solidarité. Ce système, cependant, n’était pas assez fort(autre adjectif) afin de( 'pour') répondre aux besoins de( préposition élidée + article indéfini) nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce internationale(accord avec 'commerce') très désagréablement(entre l'auxiliaire et le participe) avait commencé, au fil du temps,(à enlever) a saisir(erreur ; gérondif de 'saisir') presque tout(pluriel) les droits des petits producteurs sans suivre aucun(accord avec 'règle') des règle(pluriel) fondamental(accord) du commerce. De plus, ils ont fait un escompte d'achat(expression maladroite ; à reformuler) pour qu’ils pouissent(orthographe, mais mieux : 'pour + infinitif') enchérir(autre verbe) leur compétivité(orthographe) d’un côté et établié(orthographe) leur propre réseau avec des(préposition) grand(accord) importateurs et producteurs pour faire disparaître des(article défini) petits producteurs du sud del' d'un autre côté(à placer après la conjonction 'et'). Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable doive satisfaire presque tous les besoins du grand public, mais(enlever) la France, elle(répétition du mot à éviter : mettre 'ce pays') connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop fâcheux(autre adjectif) et négligeable(incorrect ; mettre le participe présent de 'négliger') auprès(à enlever) des(article défini) règles primordiaux(accord). De plus, ils avaient pris assez de measures(orthographe) pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des régles(erreur d'accent) a été fait(accord) par la Plate-forme Française(adjectif : pas de majuscule) du Commerce(minuscule) équitable. De nombreuses grandes organisations (virgule) notamment l’association AAA,à présent,(enlever) manifest(orthographe + accord : sujet ''organisations')) et support(idem) l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché equitable(accent) et elles(enlever) insistent de(autre préposition indiquant le but) propager ce modèle d’échange à une(enlever ; préposition élidée) aide au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir un('équité' est féminin) équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autre(pluriel) M. H.(virgule) incitent les multinationales( incomplet : 'incitent les multinationales' à faire quoi ?) et qu’ils veulent augmenter l’achat de ces produits 'équitable'(accord). Mais, au contraire (à remplacer par ' en revanche') c'est(mieux : 'il est') inacceptable qu’ils négligent les petit producteurs du sud, ceux-ci en a mis le coup(incompréhensible !), mais (ici, pronom relatif sujet + 'être' à conjuguer) encore en situation de précarité et qu’ils prétendent d'(enlever)avoir l'autorité légitime(enlever ; mettre : 'la légitimité') d'(autre préposition)déterminer les faits(autre mot) dearticle contracté ; contraction de 'de+ le')) commerce équitable.




    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 02-11-2015 à 01:16:32 (S | E)
    La suite !
    C’est comme éviter les autres pratique(pluriel + à préciser : quelles 'pratiques'?))(virgule) ce qui est inadmissible. En fin(locution incomplète : ' En fin de compte / 'Pour conclure'), soit que(enlever) le commerce équitable diminue volontairement, soit qu'(enlever)il reste un véritable enjeu de(autre préposition) la société. On percoive(erreur ; indicatif + ç) qu’il tient(autre verbe) des analyses,(espace après la virgule)des acteurs,(idem)des histoires et qu’un débat public est nécessaire.

    Bonne correction !




    Réponse: le commerce de ssewal, postée le 02-11-2015 à 09:25:31 (S | E)
    ________________________________________

    Merci beaucoup alienor d’indiquer mes erreurs, voice l’article avec les corrections.

    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les année 1960, une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achetant équitable parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Ce système, cependant, n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commence en saisissant presque tous les droits des petits producteurs sans suivre aucune des règles fondamentaux du commerce. De plus, ils ont augmenter le taux d’ escompte pour accroître ses exigencies, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable doive satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop déplaisants et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organizations, notamment l’association AAA, manifestent et supportent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché equitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange une aide au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationals à poursuivre la même truc et qu’ils veulent augmenter l’achat de ces produits 'équitables', mais en revanche. Il est inacceptable qu’ils négligent les petit producteurs du sud, le derniers ont en mettre un coup, mais qui restent encore en situation de précarité et qu’ils prétendent avoir l'autorité à déterminer les règles du commerce équitable.

    ________________________________________

    C’est comme empêcher les autres à exercer leur tâche ce qui est inadmissible. Soit que le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu à la société, On appréhend qu’il embrasse des analyses, des figurants, des histoires et qu’un débat public est nécessaire.



    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 02-11-2015 à 14:56:13 (S | E)
    Bonjour Ssewall
    C'est déjà mieux !

    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les année(pluriel) 1960( '60' : pour évoquer la décennie à partir de 1960, on dit : 'les années 60') , une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achetant équitable parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Ce système, cependant( mieux en début de phrase), n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commence(accent) en saisissant presque tous les droits des petits producteurs(virgule) sans suivre aucune des(enlever et remplacer par un article défini) règles fondamentaux(accord avec 'règles') du commerce. De plus, ils( de qui s'agit-il ?) ont augmenter(participe passé) le taux d’ escompte pour accroître ses(autre adjectif possessif : plusieurs possesseurs et plusieurs objets possédés) exigencies(orthographe : ), d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable doive(autre verbe 'arriver à' à conjuguer) satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop déplaisants(autre adjectif : 'méprisants') et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organizations(orthographe), notamment l’association AAA, manifestent et supportent(autre verbe : 'soutenir' à conjuguer) l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché equitable(accent) et insistent afin de propager ce modèle d’échange une(enlever ; mettre préposition élidée devant 'aide') aide au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationals(orthographe) à poursuivre la(enlever ; mettre adjectif démonstratif) même truc(erreur : 'truc 'est masculin mais ce mot est, ici, incorrect ; autre mot : 'procédé'/'formule') et qu'ils veulent(enlever ; remplacer par : 'préposition indiquant le but + 'pouvoir') augmenter l’achat de ces produits 'équitables', mais en revanche.(pas de point ; mettre une virgule et enlever la majuscule au mot suivant) Il est inacceptable qu’ils négligent les petit(accord) producteurs du sud,(ici : point-virgule et non virgule) le(erreur ; mettre adjectif démonstratif pluriel) derniers ont en mettre un coup(incorrect car il manque un participe passé après 'ont '( 'ont dû') mais l'expression est trop familière ; à reformuler avec un synonyme ) , mais qui(enlever ; mettre pronom personnel sujet 3è personne du pluriel) restent encore en situation de précarité et qu'ils( que représente ce pronom 'ils' ? prétendent avoir l'autorité à(autre préposition qui indique le but) déterminer les règles du commerce équitable. La dernière partie de cette phrase doit être formulée plus clairement.

    ________________________________________

    C’est comme empêcher les autres à exercer leur tâche (virgule) ce qui est inadmissible. Soit que(enlever) le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu à la(préposition) société,(pas de virgule ; point-virgule) On(pas de majuscule) appréhend(orthographe) qu’il embrasse(autre verbe) des analyses, des figurants(autre mot pour désigner des personnes qui agissent), des histoires et qu’un débat public est nécessaire. A partir de 'on', c'est assez confus !

    Bonne journée !



    Réponse: le commerce de ssewal, postée le 03-11-2015 à 10:08:37 (S | E)

    Merci, de m’encourager à corriger mes erreurs . Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant ‘les années 60’ une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achetant équitable parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cepandant, ce systèm n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, des grands producteurs ont augmenté le taux d’ escompte pour accroître ces exigences, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce equitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange l’aide au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé pour qu’ils puissent augmenter l’achat de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuent un travail pénible et qu’ils prétendent avoir l'autorité afin de déterminer les règles du commerce équitable.

    ________________________________________

    C’est comme empêcher les autres à exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu de la société; on appréhende qu’il porte des analyses, des militants, des histoires et qu’un débat public est nécessaire.



    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 03-11-2015 à 11:14:40 (S | E)
    Bonjour Ssewal

    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant ‘les années 60’(vous pouvez enlever les guillemets) une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achetant équitable(virgule) parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cepandant(orthographe), ce systèm(orthographe) n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, des( 'de') grands producteurs ont augmenté le(adject** // **déterminant) possessif : plusieurs possesseurs, un objet possédé) taux d’ escompte pour accroître ces exigences( ce n'est pas très précis ! Pouvez-vous reformuler votre idée plus clairement ?) , d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce equitable(accent) arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange l'( préposition élidée : d')aide au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé pour qu’ils puissent augmenter l'achat de ces produits 'équitables', ( à reformuler car manque de clarté ! IL faut un mot plus adapté au verbe 'augmenter' : 'la production' / 'le volume', car on n'augmente pas un achat) , mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuent(participe présent) un travail pénible(virgule) et qu’ils prétendent avoir l'autorité afin de ( mieux : 'pour') déterminer les règles du commerce équitable.

    ________________________________________

    C’est comme empêcher les autres à( avec 'empêcher ': préposition à élider ) exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu de(autre préposition : 'pour') la société;(espace devant un point-virgule) on appréhende(autre verbe) qu’il porte(autre verbe : 'apporter') des analyses, des militants, des histoires et (ici, il manque un verbe)qu’un débat public est nécessaire.


    Bonne journée !



    Réponse: le commerce de ssewal, postée le 04-11-2015 à 07:43:02 (S | E)
    Merci alienor de tout mon cœur pour m’aider à bien apprendre cette langue. Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les années 60 une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde. Ce fait a été réalisé par des consommateurs du sud en achetant équitable, parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cependant, ce système n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, de grands producteurs ont augmenté leur taux d’ escompte pour agrandir leur concurrence devant les autres, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange pour aider au tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé pour qu’ils puissent accroître la solde de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuant un travail pénible, et qu’ils prétendent avoir l'autorité pour déterminer les règles du commerce équitable.

    C’est comme empêcher les autres exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu pour la société ; on perçoit qu’il apporte des analyses, des militants, des histoires et croit qu’un débat public est nécessaire.



    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 04-11-2015 à 11:10:50 (S | E)
    Bonjour Ssewal
    C'est de mieux en mieux !

    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les années 60 (virgule)une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde.(pas de point ; mettre une virgule : la phrase continue) Ce fait a été réalisé par( nous pouvons améliorer l'expression : ' aide rendue possible grâce à ) des consommateurs du sud en achetant( mieux : pronom relatif sujet 'qui' + 'acheter' à l'imparfait) équitable, parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cependant, ce système n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, de grands producteurs ont augmenté leur taux d’ escompte pour agrandir(mieux : 'développer') leur concurrence devant les autres(à enlever), d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange pour aider au(enlever : mettre article défini masculin) tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grand(accord) acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé pour qu'ils puissent (mieux : afin de + infinitif) accroître la solde(autre mot : que voulez-vous dire ? 'le prix de vente'?/ 'la mise sur le marché ?/ 'La production' ? Je ne comprends pas bien !) de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuant un travail pénible, et qu’ils prétendent avoir l'autorité pour déterminer les règles du commerce équitable.

    C’est comme empêcher les autres (ici: préposition élidée devant un mot commençant par une voyelle)exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu pour la société ; on perçoit( 's'apercevoir'/' constater ', à la première personne du pluriel, indicatif présent) qu’il apporte des analyses, des militants, des histoires et croit( à la première personne du pluriel) qu’un débat public est nécessaire.

    Bonne journée !



    Réponse: le commerce de ssewal, postée le 05-11-2015 à 08:31:34 (S | E)
    Merci, c’est mieux grâce à vous. Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les années 60, une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde, aide rendue possible grace à des consommateurs du sud qui achetaient équitable, parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cependant, ce système n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, de grands producteurs ont augmenté leur taux d’ escompte pour développer leur concurrence, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange pour aider le tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grands acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé afin d’ accroître la le prix de vente de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuant un travail pénible, et qu’ils prétendent avoir l'autorité pour déterminer les règles du commerce équitable.

    C’est comme empêcher les autres d’exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu pour la société ; nous nous apercevons qu’il apporte des analyses, des militants, des histoires et croyons qu’un débat public est nécessaire.



    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 05-11-2015 à 09:40:14 (S | E)
    Bonjour Ssewal

    Que de progrès ! Votre texte est presque parfait !


    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les années 60, une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde, aide rendue possible grace(accent circonflexe) à des consommateurs du sud qui achetaient équitable, parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cependant, ce système n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, de grands producteurs ont augmenté(mieux : plus-que-parfait) leur taux d’ escompte pour développer leur concurrence, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales de cette forme de commerce. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange pour aider le tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grands acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé afin d’accroître la le prix de vente de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuant un travail pénible, et qu’ils prétendent avoir l'autorité pour déterminer les règles du commerce équitable.

    C’est comme empêcher les autres d’exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu pour la société ; nous nous apercevons qu’il apporte des analyses, des militants, des histoires et croyons qu’un débat public est nécessaire(point final)

    Bonne journée !




    Réponse: le commerce de ssewal, postée le 07-11-2015 à 08:07:57 (S | E)

    Merci beaucoup
    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les années 60, une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde, aide rendue possible grâce à des consommateurs du sud qui achetaient équitable, parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cependant, ce système n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, de grands producteurs avaient augmenté leur taux d’ escompte pour développer leur concurrence, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales de cette forme de commerce. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange pour aider le tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grands acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé afin d’accroître la le prix de vente de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuant un travail pénible, et qu’ils prétendent avoir l'autorité pour déterminer les règles du commerce équitable.

    C’est comme empêcher les autres d’exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu pour la société ; nous nous apercevons qu’il apporte des analyses, des militants, des histoires et croyons qu’un débat public est nécessaire.



    Réponse: le commerce de ssewal, postée le 07-11-2015 à 09:07:06 (S | E)

    Merci beaucoup
    Un article publié dans xxx, en octobre 2001 et un autre écrit par l’auteur yyy en août 2003, abordent quelques précisions à propos du commerce équitable. Celui-ci était, avant les années 60, une aide aux producteurs du sud ainsi qu’au tiers monde, aide rendue possible grâce à des consommateurs du sud qui achetaient équitable, parce que pour eux c’était un acte de solidarité. Cependant, ce système n’était pas assez puissant pour répondre aux besoins d’une nouvelle échelle mondiale. Or, le commerce international avait très désagréablement commencé en saisissant presque tous les droits des petits producteurs, sans suivre les règles fondamentales du commerce. De plus, de grands producteurs avaient augmenté leur taux d’ escompte pour développer leur concurrence, d’un côté et d’un autre côté, établi leur propre réseau avec de grands importateurs et producteurs pour faire disparaître les petits producteurs du sud. Par ailleurs, en France, bien que le commerce équitable arrive à satisfaire presque tous les besoins du grand public, ce pays connaît aussi, depuis longtemps, le problème des grands entrepreneurs souvent trop méprisants et négligeant les règles primordiales de cette forme de commerce. De plus, ils avaient pris assez de mesures, et suffisamment pour détruire les petits producteurs du sud. Désormais, l’urgence d’édicter des règles a été faite par la Plate-forme française du commerce équitable. De nombreuses grandes organisations, notamment l’association AAA, manifestent et soutiennent l’idée d’avoir un débat démocratique sur le marché équitable et insistent afin de propager ce modèle d’échange pour aider le tiers monde. D’après AAA, il faut avoir une équité entre les échanges commerciaux. En outre, on comprend que les grands acteurs, entre autres M. H., incitent les multinationales à poursuivre ce procédé afin d’accroître la le prix de vente de ces produits 'équitables', mais en revanche, il est inacceptable que ces grands acteurs négligent les petits producteurs du sud, ces derniers effectuant un travail pénible, et qu’ils prétendent avoir l'autorité pour déterminer les règles du commerce équitable.

    C’est comme empêcher les autres d’exercer leur tâche, ce qui est inadmissible. Soit le commerce équitable diminue volontairement, soit il reste un véritable enjeu pour la société ; nous nous apercevons qu’il apporte des analyses, des militants, des histoires et croyons qu’un débat public est nécessaire.



    Réponse: le commerce de alienor64, postée le 07-11-2015 à 10:55:23 (S | E)
    Bonjour Ssewal

    Il vous suffit de supprimer un article pour que votre texte soit tout à fait correct ; il est inutile de le recopier . C'est vraiment très bien !

    '...afin d’accroître la(enlever) le prix de vente de ces produits 'équitables',...'.

    Bonne continuation !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.