Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Question corpus sur la mort (Médée)

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Question corpus sur la mort (Médée)
    Message de avril2001 posté le 10-01-2016 à 11:18:55 (S | E | F)
    Bonjour !
    J
    'ai fait une question corpus sur la mort dans trois textes différents sur Médée, pouvez vous m'aider à le corriger s'il vous plaît ?
    Merci pour votre aide.

    Ce corpus évoque la mort dans tout ses aspect, ces trois textes ne partage pas les mêmes auteurs qui sont Corneille, Jean Anouilh et Max Rouquette.
    Cepandant, ces trois personnages littéraire dénnoncent un aspect important de la tragédie de Médée, la mort. Deplus, ces trois versions de Médée ne partage pas la même époque car on a le XV||e siècle avec Corneille et la Médée classique et vengeresse, le XXe siècle avec Anouilh et la Médée surréaliste et la Médée moderne de Rouquette au XX|e siècle. Ces textes ont donc un mouvement de réalisme, de classisisme et d'humanisme.Le plan de l'analyse portera donc sur la question comment la mort est-elle exposée sur scène dans ces trois extraits.

    Tout d'abord, ces différents texte ont globalement la même intrigue qui est la mort des enfants de Médée donc l'infanticide de Médée. Mais la mort n'est pas représentée de la même manière dans chaques textes.
    Chez Corneille, la mort n'est vraisemblablement pas représentée sur scène "Ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes" le passé récent formé du verbe venir nous montre que l'action c'est passée récemment. Cepandant, la mort est bel est bien sugérée par la parole et plutot violemment "Et noyer dans leur leurs sang les restes de nos flammes".
    Néanmoins, chez Jean Anouilh et Max Rouquette on favoriseras plutôt la vraisemblance car la mort est représentée de différente manière "dans un coupn de théatre ultime, celle qui vient de tuer ses enfants se donne la mort sur scène"chez Anouilh ou encore "Elle écarte brusquement la couverture et montre le corps des enfants étendus l'un sur l'autre"chez Rouquette qui fait ici allusion a Médée avec "Elle".
    Enfin, chez Corneille comme chez Rouquette et Anouilh Médée fait allusion à la mort de ses enfants sans scrupule pour blesser moralement Jason et le laissée vivre dans la tourmante.

    Donc, dans ce corpus dans chaque texte tragique sur le mythe de Médée la mort est représentée, sugérée par la parole. Mais, elle est représentée physiquement sur scène que chez Anouilh et Rouquette avec en prime le suicide de Médée chez Anouilh. Dans tout les cas elle est représente.
    -------------------
    Modifié par bridg le 10-01-2016 17:39


    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de alienor64, postée le 10-01-2016 à 11:28:23 (S | E)
    Bonjour Avril2001

    Ce serait bien de terminer la correction de votre texte précédent en alexandrins avant d'en poster un autre !

    Bon dimanche !



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de avril2001, postée le 10-01-2016 à 11:40:37 (S | E)
    Oui, ne vous inquiétez pas je l'ai presque fini(s) j'ai juste un petit problème au niveau du nombre de syllabes mais vous êtes un
    -------------------
    Modifié par bridg le 10-01-2016 17:41



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de gerondif, postée le 10-01-2016 à 11:42:38 (S | E)
    Bonjour.
    Vous me demandez de corriger votre texte mais, comme le dit Alienor 63, terminez le premier avant d’entamer le second.
    Je suis assez surpris par votre non-maitrise du singulier pluriel: erreurs en bleu
    Ce corpus évoque la mort dans tout ses aspect, ces trois textes ne partage pas les mêmes auteurs...
    Mais la mort n'est pas représentée de la même manière dans chaques textes.(Comment chaque peut-il être pluriel ?)

    Avec une relecture, vous posteriez un texte avec moins d'erreurs.



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de avril2001, postée le 10-01-2016 à 11:57:44 (S | E)
    Bonjour, oui je vais essayer de faire un peu moins d'erreurs



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de avril2001, postée le 10-01-2016 à 12:06:50 (S | E)
    Voilà ! J'ai corrigé mon texte :

    Ce corpus évoque la mort dans tous ses aspects, ces trois textes ne partagent pas les mêmes auteurs qui sont Corneille, Jean Anouilh et Max Rouquette. Cependant, ces trois personnages littéraires dénoncent un aspect important de la tragédie de Médée, la mort. De plus, ses trois versions de Médée ne partagent pas la même époque, car on a le xve siècle avec Corneille et la Médée classique et vengeresse, le XXe siècle avec Anouilh et la Médée surréaliste et la Médée moderne de Rouquette au xxe siècle. Ces textes ont donc un mouvement de réalisme, de classicisme et d'humanisme.Le plan de l'analyse portera donc sur la question, comment la mort est-elle exposée sur scène dans ces trois extraits.
    Tout d'abord, ses différents textes ont globalement la même intrigue qui est la mort des enfants de Médée donc l'infanticide de Médée. Mais la mort n'est pas représentée de la même manière dans chaque texte.
    Chez Corneille, la mort n'est vraisemblablement pas représentée sur scène "Ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes" le passé récent formé du verbe venir nous montre que l'action s'est passée récemment. Cependant, la mort est belle est bien suggérée par la parole et plutôt violemment "Et noyée dans leur leurs sang les restes de nos flammes".
    Néanmoins, chez Jean Anouilh et Max Rouquette, on favorisera plutôt la vraisemblance, car la mort est représentée de différentes manières "dans un coup n de théâtre ultime, celle qui vient de tuer ses enfants se donne la mort sur scène"chez Anouilh où encore "Elle écarte brusquement la couverture et montre le corps des enfants étendus l'un sur l'autre"chez Rouquette qui fait ici allusion a Médée avec "Elle".Enfin, chez Corneille comme chez Rouquette et Anouilh Médée fait allusion à la mort de ses enfants sans scrupules pour blesser moralement Jason et le laisser vivre dans la tourmente.
    Donc, dans ce corpus dans chaque texte tragique sur le mythe de Médée, la mort est représentée, suggérée par la parole. Mais elle est représentée physiquement sur scène que chez Anouilh et Rouquette avec en prime le suicide de Médée chez Anouilh. Dans tous les cas, elle est représentée.

    MERCI DE VOTRE LECTURE
    Merci pour votre lecture.espondants/voir.php?who=bridg>bridg le 10-01-2016 17:44

    -------------------
    Modifié par bridg le 10-01-2016 17:45



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de gerondif, postée le 10-01-2016 à 12:17:59 (S | E)
    Bonjour,
    sur cette simple phrase:
    Bonjour, oui je vais essayé de faire un peu moins d'erreur.
    Vous diriez: je vais vu ou je vais voir.
    Je vais fini ou je vais finir.
    Quand vous avez un verbe en er , pour éviter la confusion entre infinitif en er et participe passé en é, prenez un verbe d'un autre groupe.

    Vous écrivez:
    "il doivent rimés en AABB" sur la première partie.
    Comment pouvez-vous écrire ils au pluriel sans s ? Et puis, ils doivent finis ou ils doivent finir en AABB ?

    Je mange un peu moins de pain, ok, pain reste au singulier, c'est une matière.
    Je mange un peu moins de bonbons, bonbons est au pluriel. C'est pareil pour erreurs.




    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de avril2001, postée le 10-01-2016 à 12:37:24 (S | E)
    Oui, excusez-moi c'est l'habitude j'oublis certaine règle que je connais normalement, mais au collège on a pas vraiment travaillés sur la grammaire , l'orthographe... là je dois rattraper mon retard dans ce domaine



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de alienor64, postée le 10-01-2016 à 14:57:58 (S | E)
    Bonjour Avril2001
    Un supplément d'aide !

    Ce corpus évoque la mort dans tous ses aspects,(autre ponctuation plus forte que la virgule) ces trois textes ne partagent pas les mêmes auteurs qui sont Corneille, Jean Anouilh et Max Rouquette. Cependant, ces trois personnages littéraires dénoncent un aspect important de la tragédie de Médée, la mort. De plus, ses( déterminant démonstratif et non possessif) trois versions de Médée ne partagent(autre verbe pour éviter une répétition) pas la même époque, car on a le xve siècle avec Corneille et la Médée classique et vengeresse, le XXe siècle avec Anouilh et la Médée surréaliste (virgule)et la Médée moderne de Rouquette au xxe siècle. Ces textes ont donc un mouvement de réalisme, de classicisme et d'humanisme.(espace après un point)Le plan de l'analyse portera donc sur la question, comment la mort est-elle exposée sur scène dans ces trois extraits(point d'interrogation).

    Tout d'abord, ses(déterminant démonstratif) différents textes ont globalement la même intrigue qui est la mort des enfants de Médée(virgule) donc l'infanticide de Médée. Mais la mort n'est pas représentée de la même manière dans chaque texte.
    Chez Corneille, la mort n'est vraisemblablement pas représentée sur scène "Ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes"(ici, ponctuation) le passé récent formé du verbe venir nous montre que l'action s'est passée récemment. Cependant, la mort est belle est bien(erreur ! Locution mal orthographiée) suggérée par la parole et plutôt violemment "Et noyée dans leur leurs(enlever) sang les restes de nos flammes".
    Néanmoins, chez Jean Anouilh et Max Rouquette, on favorisera plutôt la vraisemblance, car la mort est représentée de différentes manières "dans un coup n(enlever) de théâtre ultime, celle qui vient de tuer ses enfants se donne la mort sur scène"chez Anouilh(virgule) (enlevez l'accent : c'est une conjonction et non un adverbe de lieu ) encore "Elle écarte brusquement la couverture et montre le corps des enfants étendus l'un sur l'autre"chez Rouquette qui fait ici allusion a(préposition, donc: accent) Médée avec "Elle"( Cette phrase manque de ponctuations).Enfin, chez Corneille comme chez Rouquette et Anouilh (virgule)Médée fait allusion à la mort de ses enfants sans aucun scrupules(singulier)(virgule) pour blesser moralement Jason et le laisser vivre dans la tourmente.

    Donc, dans ce corpus (ici, conjonction de coordination) dans chaque texte tragique sur le mythe de Médée, la mort est représentée, suggérée par la parole. Mais elle est représentée physiquement sur scène que( Mais elle est ....que ' : forme négative incorrecte) chez Anouilh et Rouquette avec en prime le suicide de Médée chez Anouilh. Dans tous les cas, elle est représentée.

    Bon dimanche !



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de avril2001, postée le 10-01-2016 à 15:48:26 (S | E)
    voici la correction :

    Ce corpus évoque la mort dans tous ses aspect. Ces trois textes ne partagent pas les mêmes auteurs qui sont Corneille, Jean Anouilh et Max Rouquette. Cependant, ces trois personnages littéraires dénoncent un aspect important de la tragédie de Médée, la mort. De plus, ces trois versions de Médée ne partagent pas la même époque, car on a le xve siècle avec Corneille et la Médée classique et vengeresse, le XXe siècle avec Anouilh et la Médée surréaliste, et la Médée moderne de Rouquette au xxe siècle. Ces textes ont donc un mouvement de réalisme, de classicisme et d'humanisme. Le plan de l'analyse portera donc sur la question, comment la mort est-elle exposée sur scène dans ces trois extraits?
    Tout d'abord, ces différents textes ont globalement la même intrigue qui est la mort des enfants de Médée, donc l'infanticide de Médée. Mais la mort n'est pas représentée de la même manière dans chaque texte.
    Chez Corneille, la mort n'est vraisemblablement pas représentée sur scène "Ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes", le passé récent formé du verbe venir nous montre que l'action s'est passée récemment. Cependant, la mort est bel est bien suggérée par la parole et plutôt violemment "Et noyée dans leur sang les restes de nos flammes".
    Néanmoins, chez Jean Anouilh et Max Rouquette, on favorisera plutôt la vraisemblance, car la mort est représentée de différentes manières "dans un coup de théâtre ultime, celle qui vient de tuer ses enfants se donne la mort sur scène"chez Anouilh, ou encore "Elle écarte brusquement la couverture et montre le corps des enfants étendus l'un sur l'autre"chez Rouquette, qui fait ici allusion à Médée avec le mot "Elle".
    Enfin, chez Corneille comme chez Rouquette et Anouilh, Médée fait allusion à la mort de ses enfants sans aucun scrupule, pour blesser moralement Jason et le laisser vivre dans la tourmente.
    Donc, dans ce corpus et dans chaque texte tragique sur le mythe de Médée, la mort est représentée, suggérée par la parole. Mais elle est représentée physiquement sur scène seulement chez Anouilh et Rouquette avec en prime le suicide de Médée chez Anouilh. Dans tous les cas, elle est représentée.



    Réponse: Question corpus sur la mort (Médée) de alienor64, postée le 10-01-2016 à 22:12:03 (S | E)
    Bonsoir Avril2001
    Ce corpus évoque la mort dans tous ses aspect( pluriel). Ces trois textes ne partagent pas les mêmes auteurs qui sont Corneille, Jean Anouilh et Max Rouquette. Cependant, ces trois personnages littéraires dénoncent un aspect important de la tragédie de Médée, la mort. De plus, ces trois versions de Médée ne partagent(déjà signalé : autre verbe pour éviter une répétition du mot) pas la même époque, car on a le xve siècle avec Corneille et la Médée classique et vengeresse, le XXe siècle avec Anouilh et la Médée surréaliste, et la Médée moderne de Rouquette au xxe siècle. Ces textes ont donc un mouvement de réalisme, de classicisme et d'humanisme. Le plan de l'analyse portera donc sur la question, comment la mort est-elle exposée sur scène dans ces trois extraits?
    Tout d'abord, ces différents textes ont globalement la même intrigue qui est la mort des enfants de Médée, donc l'infanticide de Médée. Mais la mort n'est pas représentée de la même manière dans chaque texte.
    Chez Corneille, la mort n'est vraisemblablement pas représentée sur scène "Ce poignard que tu vois vient de chasser leurs âmes", le passé récent formé du verbe venir nous montre que l'action s'est passée récemment( récent / récemment : répétition à éviter ). Cependant, la mort est bel est(erreur ; pourquoi un verbe quand il faut une conjonction de coordination ?) bien suggérée par la parole et plutôt violemment "Et noyée dans leur sang les restes de nos flammes".
    Néanmoins, chez Jean Anouilh et Max Rouquette, on favorisera plutôt la vraisemblance, car la mort est représentée de différentes manières "dans un coup de théâtre ultime, celle qui vient de tuer ses enfants se donne la mort sur scène"chez Anouilh, ou encore "Elle écarte brusquement la couverture et montre le corps des enfants étendus l'un sur l'autre"chez Rouquette, qui fait ici allusion à Médée avec le mot "Elle".
    Enfin, chez Corneille comme chez Rouquette et Anouilh, Médée fait allusion à la mort de ses enfants sans aucun scrupule, pour blesser moralement Jason et le laisser vivre dans la tourmente.
    Donc, dans ce corpus et dans chaque texte tragique sur le mythe de Médée, la mort est représentée,(pas de virgule mais conjonction de coordination) suggérée par la parole. Mais elle est représentée physiquement sur scène seulement chez Anouilh et Rouquette avec en prime le suicide de Médée chez Anouilh. Dans tous les cas, elle est représentée.

    Bonne soirée !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.