Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Aide à la Reformulation

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Aide à la Reformulation
    Message de liu posté le 05-05-2016 à 21:41:10 (S | E | F)
    Bonjour,

    J'aimerais béneficier de votre aide afin de reformuler ce texte. Je me répète beaucoup. Je mets de nombreuses fois "être attentive à" être amené à des propositions qui allourdissent encore mes phrases. Mais, j'ai beau réécrire je ne parviens pas à l'améliorer. Est-ce que vous pouvez me donner des pistes de reformulation ?

    2.3. Les outils de la sociologie interactionniste et dispositionnelle.

    Pour mener à bien notre recherche, nous nous appuierons donc sur les outils mis à notre disposition par la sociologie dispositionnelle et interactionniste.
    La sociologie interactionniste est un courant de recherche qui est née et s'est développé aux Etats Unis. Il postule que la société est le produit de l'interaction entre des acteurs sociaux en situation. Ces derniers agissent non en vertu des propriétés objectives des situations mais en fonction du sens subjectif, de l'interprétation qu'ils en ont. La réalité sociale est ainsi une co-construction. De cette approche, nous retiendrons cette attention portée aux dynamiques sociales, aux processus en train de se faire. Dans le cadre de notre travail nous serons notamment amené à mobiliser le concept de carrière tel que le définit H.Becker. Pour H.Becker, la carrière est à la fois objective et subjective. Objectivement, elle correspond « à une série de statuts et d'emplois clairement définis, de suites typiques de positions, de réalisations, de responsabilités et même d'aventures » tandis que subjectivement elle renvoie « des changements dans la perspective selon laquelle la personne perçoit son existence comme une totalité et interprète la signification de ses diverses caractéristiques et actions, ainsi que tout ce qui lui arrive ». A travers l'usage de ce concept nous aurons la possibilité de retracer les différentes étapes de la carrière des individus que nous étudions. Parler de changements subjectifs nous semble pertinent pour analyser le travail organisationnel réalisé dans le cadre de la formation, qui vise précisément en une requalification des expériences veçues. Cette approche nous donnera par ailleurs la possibilité d'être au plus proche des processus de construction de l'identité collective, des savoirs et des discours légitimateurs de l'organisation. Mais cette approche présente également des limites. En effet, elle ne prend pas en compte les propriétés sociales des acteurs qu'elle étudie. Ainsi, dans l'étude d'H.Becker, le lecteur n'a aucune idée des caractéristiques et de la socialisation antérieurs des déviants. Pourtant, nous pouvons supposer que ces caractéristiques peuvent également jouer un rôle dans l'entrée et le franchissement des étapes de la carrière déviante. C'est pourquoi nous souhaitons associer à cette approche interactionniste une approche dispositionnelle car. cette dernière se montrent plus attentive aux structures et aux trajectoires sociales des individus. A travers le concept de trajectoires nous nous montrerons ainsi attentive à l'existence de prédispositions sociales à l'engagement militant chez nos enquêtés qui ont rendu possible leur présence dans l'organisation et par suite en formation mais qui conditionne également les modalités du travail organisationnel en situation. L'objectif de ce double ancrage théorique est par conséquent d'essayer de ne négliger ni le passé des acteurs sociaux qui s'actualisent à travers des dispositions sociales, ni l'influence du présent et l'inscription dans de nouveau groupe social sur l'acquisition de savoirs et de représentations par les acteurs.


    Réponse: Aide à la Reformulation de jij33, postée le 06-05-2016 à 09:33:24 (S | E)
    Bonjour liu
    Suivant le contexte, on peut remplacer être attentif à par se soucier de, observer, s'occuper de... et être amené à par être conduit à , devoir...
    Quelques fautes d'orthographe faciles à corriger seront précédées du signe .

    Pour mener à bien notre recherche, nous nous appuierons donc sur les outils mis à notre disposition par la sociologie dispositionnelle et interactionniste.
    La sociologie interactionniste est un courant de recherche qui est née (le sujet est "courant") et s'est développé aux Etats (trait d'union)Unis. Il postule que la société est le produit de l'interaction entre des acteurs sociaux en situation. Ces derniers agissent non en vertu des propriétés objectives des situations (virgule) mais en fonction du sens subjectif, de l'interprétation qu'ils en ont. La réalité sociale est ainsi une co-construction. De cette approche, nous retiendrons cette attention portée aux dynamiques sociales, aux processus en train de se faire. Dans le cadre de notre travail (virgule) nous serons notamment amené à mobiliser le concept de carrière tel que le définit H.Becker. Pour H.Becker, la carrière est à la fois objective et subjective. Objectivement, elle correspond « à une série de statuts et d'emplois clairement définis, de suites typiques de positions, de réalisations, de responsabilités et même d'aventures » tandis que subjectivement elle renvoie (il manque une préposition) « des changements dans la perspective selon laquelle la personne perçoit son existence comme une totalité et interprète la signification de ses diverses caractéristiques et actions, ainsi que tout ce qui lui arrive ». A travers l'usage de ce concept (virgule) nous aurons la possibilité de retracer les différentes étapes de la carrière des individus que nous étudions. Parler de changements subjectifs nous semble pertinent pour analyser le travail organisationnel réalisé dans le cadre de la formation, qui vise précisément en une requalification des expériences veçues. Cette approche nous donnera par ailleurs la possibilité d'être au plus proche (remplacer l'adjectif par la préposition de même sens) des processus de construction de l'identité collective, des savoirs et des discours légitimateurs de l'organisation. Mais cette approche présente également des limites. En effet, elle ne prend pas en compte les propriétés sociales des acteurs qu'elle étudie. Ainsi, dans l'étude d'H.Becker, le lecteur n'a aucune idée des caractéristiques et de la socialisation antérieurs (qualifie deux noms féminins) des déviants. Pourtant, nous pouvons supposer que ces caractéristiques peuvent également jouer un rôle dans l'entrée et le franchissement des étapes de la carrière déviante. C'est pourquoi nous souhaitons associer à cette approche interactionniste une approche dispositionnelle car. (supprimer ce point ) cette dernière se montrent plus attentive aux structures et aux trajectoires sociales des individus. A travers le concept de trajectoires nous nous montrerons ainsi attentive à l'existence de prédispositions sociales à l'engagement militant chez nos enquêtés qui ont rendu possible leur présence dans l'organisation et par suite en formation mais qui conditionne également les modalités du travail organisationnel en situation. L'objectif de ce double ancrage théorique est par conséquent d'essayer de ne négliger ni le passé des acteurs sociaux qui s'actualisent à travers des dispositions sociales, ni l'influence du présent et l'inscription dans de nouveau groupe social sur l'acquisition de savoirs et de représentations par les acteurs.
    Bonne correction




    Réponse: Aide à la Reformulation de liu, postée le 06-05-2016 à 10:58:39 (S | E)
    Bonjour,

    Merci !! Je corrige :


    Pour mener à bien notre recherche, nous nous appuierons donc sur les outils mis à notre disposition par la sociologie dispositionnelle et interactionniste.
    La sociologie interactionniste est un courant de recherche qui est et s'est développé aux Etats (trait d'union)Unis. Il postule que la société est le produit de l'interaction entre des acteurs sociaux en situation. Ces derniers agissent non en vertu des propriétés objectives des situations, mais en fonction du sens subjectif, de l'interprétation qu'ils en ont. La réalité sociale est ainsi une co-construction. De cette approche, nous retiendrons cette attention portée aux dynamiques sociales, aux processus en train de se faire. Dans le cadre de notre travail, nous serons notamment amené à mobiliser le concept de carrière tel que le définit H.Becker. Pour H.Becker, la carrière est à la fois objective et subjective. Objectivement, elle correspond « à une série de statuts et d'emplois clairement définis, de suites typiques de positions, de réalisations, de responsabilités et même d'aventures » tandis que subjectivement elle renvoie à « des changements dans la perspective selon laquelle la personne perçoit son existence comme une totalité et interprète la signification de ses diverses caractéristiques et actions, ainsi que tout ce qui lui arrive ». A travers l'usage de ce concept, nous aurons la possibilité de retracer les différentes étapes de la carrière des individus que nous étudions. Parler de changements subjectifs nous semble pertinent pour analyser le travail organisationnel réalisé dans le cadre de la formation, qui vise précisément en une requalification des expériences veçues. Cette approche nous donnera par ailleurs la possibilité d'être au plus près des processus de construction de l'identité collective, des savoirs et des discours légitimateurs de l'organisation. Mais cette approche présente également des limites. En effet, elle ne prend pas en compte les propriétés sociales des acteurs qu'elle étudie. Ainsi, dans l'étude d'H.Becker, le lecteur n'a aucune idée des caractéristiques et de la socialisation antérieures des déviants. Pourtant, nous pouvons supposer que ces caractéristiques peuvent également jouer un rôle dans l'entrée et le franchissement des étapes de la carrière déviante. C'est pourquoi nous souhaitons associer à cette approche interactionniste une approche dispositionnelle car cette dernière se montrent plus attentive aux structures et aux trajectoires sociales des individus. A travers le concept de trajectoires nous nous montrerons ainsi attentive à (Je ne sais comment éviter la répétition ici. Peut-être en écrivant : l'usage du concept de trajectoire nous serons en mesure de recherche dans le passé des personnes enquêtées) l'existence de prédispositions sociales à l'engagement militant qui ont rendu possible leur présence dans l'organisation et dans la formation mais qui conditionne également les modalités du travail organisationnel en situation. L'objectif de ce double ancrage théorique est par conséquent d'essayer de ne négliger ni le passé des acteurs sociaux qui s'actualisent à travers des dispositions sociales, ni l'influence du présent et l'inscription dans de nouveau groupe social sur l'acquisition de savoirs et de représentations par les acteurs.



    Réponse: Aide à la Reformulation de jij33, postée le 06-05-2016 à 13:48:42 (S | E)
    Un nouveau bonjour
    Evitez le rouge et le rose quand vous corrigez. Ecrire en noir suffit.

    Pour mener à bien notre recherche, nous nous appuierons donc sur les outils mis à notre disposition par la sociologie dispositionnelle et interactionniste.
    La sociologie interactionniste est un courant de recherche qui est né et s'est développé aux Etats (trait d'union, non corrigé) Unis. Il postule que la société est le produit de l'interaction entre des acteurs sociaux en situation. Ces derniers agissent non en vertu des propriétés objectives des situations, mais en fonction du sens subjectif, de l'interprétation qu'ils en ont. La réalité sociale est ainsi une co-construction. De cette approche, nous retiendrons cette attention portée aux dynamiques sociales, aux processus en train de se faire. Dans le cadre de notre travail, nous serons notamment amené (j'ai cru comprendre que vous êtes une jeune femme : donc, au féminin) à mobiliser le concept de carrière tel que le définit H.Becker. Pour H.Becker, la carrière est à la fois objective et subjective. Objectivement, elle correspond « à une série de statuts et d'emplois clairement définis, de suites typiques de positions, de réalisations, de responsabilités et même d'aventures » tandis que subjectivement elle renvoie à « des changements dans la perspective selon laquelle la personne perçoit son existence comme une totalité et interprète la signification de ses diverses caractéristiques et actions, ainsi que tout ce qui lui arrive ». A travers l'usage de ce concept, nous aurons la possibilité de retracer les différentes étapes de la carrière des individus que nous étudions. Parler de changements subjectifs nous semble pertinent pour analyser le travail organisationnel réalisé dans le cadre de la formation, qui vise précisément en une requalification des expériences veçues (absence d'accent + orthographe : déjà signalé). Cette approche nous donnera par ailleurs la possibilité d'être au plus près des processus de construction de l'identité collective, des savoirs et des discours légitimateurs de l'organisation. Mais cette approche (pronom personnel de la 3e pers. du sing. pour éviter la répétition) présente également des limites. En effet, elle ne prend pas en compte les propriétés sociales des acteurs qu'elle étudie. Ainsi, dans l'étude d'H.Becker, le lecteur n'a aucune idée des caractéristiques et de la socialisation antérieures des déviants. Pourtant, nous pouvons supposer que ces caractéristiques peuvent également jouer un rôle dans l'entrée et le franchissement des étapes de la carrière déviante. C'est pourquoi nous souhaitons associer à cette approche interactionniste une approche dispositionnelle car cette dernière se montrent (vous répétez la même erreur : sujet ? cette dernière) plus attentive aux structures et aux trajectoires sociales des individus. A travers le concept de trajectoires nous nous montrerons ainsi attentive à (Je ne sais comment éviter la répétition ici) (en remplaçant l'expression soulignée par "nous nous intéresserons à, nous ferons porter notre analyse sur, nous envisagerons"...) l'existence de prédispositions sociales à l'engagement militant qui ont rendu possible leur présence dans l'organisation et dans la formation mais qui conditionne (qui est-ce qui conditionne ? Les prédispositions sociales ?) également les modalités du travail organisationnel en situation. L'objectif de ce double ancrage théorique est par conséquent d'essayer de ne négliger ni le passé des acteurs sociaux qui s'actualisent (qui est-ce qui s'actualise(nt) ? Les travailleurs sociaux, ou le passé ?) à travers des dispositions sociales, ni l'influence du présent et l'inscription dans de nouveau groupe social (soit c'est un nouveau groupe social, soit, si vous gardez la préposition de, il faudra mettre le groupe qui suit au pluriel) sur l'acquisition de savoirs et de représentations par les acteurs.
    Bonne continuation.



    Réponse: Aide à la Reformulation de liu, postée le 06-05-2016 à 14:17:55 (S | E)
    Bonjour,

    Merci encore pour vos corrections !!
    Je n'utiliserai plus le rouge, on m'a prévenue que ce n'est pas opportun sur le site.
    Je corrige en espérant ne rien avoir oublié. (et en noir donc)

    Pour mener à bien notre recherche, nous nous appuierons donc sur les outils mis à notre disposition par la sociologie dispositionnelle et interactionniste.
    La sociologie interactionniste est un courant de recherche qui est né et s'est développé aux Etats-Unis. Il postule que la société est le produit de l'interaction entre des acteurs sociaux en situation. Ces derniers agissent non en vertu des propriétés objectives des situations, mais en fonction du sens subjectif, de l'interprétation qu'ils en ont. La réalité sociale est ainsi une co-construction. De cette approche, nous retiendrons cette attention portée aux dynamiques sociales, aux processus en train de se faire. Dans le cadre de notre travail, nous serons notamment amenée à mobiliser le concept de carrière tel que le définit H.Becker. Pour H.Becker, la carrière est à la fois objective et subjective. Objectivement, elle correspond « à une série de statuts et d'emplois clairement définis, de suites typiques de positions, de réalisations, de responsabilités et même d'aventures » tandis que subjectivement elle renvoie à « des changements dans la perspective selon laquelle la personne perçoit son existence comme une totalité et interprète la signification de ses diverses caractéristiques et actions, ainsi que tout ce qui lui arrive ». A travers l'usage de ce concept, nous aurons la possibilité de retracer les différentes étapes de la carrière des individus que nous étudions. Parler de changements subjectifs nous semble pertinent pour analyser le travail organisationnel réalisé dans le cadre de la formation, qui vise précisément en une requalification des expériences vécues. Cette approche nous donnera par ailleurs la possibilité d'être au plus près des processus de construction de l'identité collective, des savoirs et des discours légitimateurs de l'organisation. Mais elle présente également des limites. En effet, elle ne prend pas en compte les propriétés sociales des acteurs qu'elle étudie. Ainsi, dans l'étude d'H.Becker, le lecteur n'a aucune idée des caractéristiques et de la socialisation antérieures des déviants. Pourtant, nous pouvons supposer que ces caractéristiques peuvent également jouer un rôle dans l'entrée et le franchissement des étapes de la carrière déviante. C'est pourquoi nous souhaitons associer à cette approche interactionniste une approche dispositionnelle car cette dernière se montre plus attentive aux structures et aux trajectoires sociales des individus. A travers le concept de trajectoires, nous nous intéresserons aux prédispositions sociales à l'engagement militant qui ont rendu possible leur présence dans l'organisation et dans la formation mais qui conditionnent également les modalités du travail organisationnel en situation. L'objectif de ce double ancrage théorique est par conséquent d'essayer de ne négliger ni le passé des acteurs sociaux qui s'actualise à travers des dispositions sociales, ni l'influence du présent et l'inscription dans un nouveau groupe social sur l'acquisition de savoirs et de représentations par les acteurs.



    Réponse: Aide à la Reformulation de jij33, postée le 06-05-2016 à 15:19:17 (S | E)
    Bonjour liu
    tout me semble correct !



    Réponse: Aide à la Reformulation de liu, postée le 06-05-2016 à 16:33:19 (S | E)
    Bonjour,

    D'accord. Encore merci pour votre aide!




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.