Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Besoin d'aide

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Besoin d'aide
    Message de emad2015 posté le 17-12-2016 à 01:12:06 (S | E | F)
    Bonjour.
    J'ai rédigé une introduction. S'il vous plaît, pouvez-vous m'aider à la corriger? Merci d'avance Ai-je bien compris la citation ?
    La liberté consiste à réaliser tous ce que nous croyons bon et juste. Elle se manifeste aussi par l’absence de tout empêchement pouvant contester nos desseins que nous souhaitons faire. L’obstacle de la servitude en fait partie. C’est dans cette perspective qu’affirme Hobbes « Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté. Mais on le prend fort mal de ce biais-là [...] Je dis que la liberté n’est autre chose que l’absence de tous les empêchements qui s’opposent à quelque mouvement. ». En d’autres termes, qui dit liberté dit systématiquement l’intention de posséder toute chose qui paraît utile et agréable. Il s’y ajoute que la servitude est un facteur limitant voire prohibant cette liberté. Par conséquent, la liberté est là où il n’y a plus de contretemps qui pourraient subvenir afin de s’y opposer. On peut donc se poser la question suivante : comment la servitude qui en principe entrave l’accès à la liberté peut elle parfois être salvatrice dans la mesure où elle peut aider le serviteur à obtenir sa liberté ? Pour répondre à cette question, on verra tout d'abord qu'être libre est ne plus être serviteur. Ensuite, on va démontrer que pour être libre, on ne peut en aucun échapper à la servitude. Enfin, on mettra l'accent sur le fait que La servitude provoque la liberté.


    Réponse : Besoin d'aide de gerold, postée le 17-12-2016 à 08:10:02 (S | E)
    Bonjour emad2015,

    votre texte me semble assez bien. Quelques remarques:

    ... "pouvant contester nos desseins que nous souhaitons faire": on dit plutôt contrarier nos desseins et la fin de la phrase est superflue; .. "qu`affirme Hobbes": cela ne va pas bien dans cette phrase, plutôt que, selon Hobbes, ; ... "l`intention de posséder toute chose": plutôt de faire toute chose, ce n`est pas forcément une question de possession; survenir, pas subvenir; ... "on ne peut en aucun échapper à la liberté": il manque quelque chose; "le fait que La (majuscule à enlever) servitude provoque la liberté". "provoque" ne convient pas très bien, essayez de tourner la phrase autrement avec "naître" ou "découler" par exemple.

    Bonne journée



    Réponse : Besoin d'aide de emad2015, postée le 17-12-2016 à 14:11:45 (S | E)
    Bonjour.
    Merci pour votre correction. J'espère que ça marche bien maintenant avec cette modification.
    La liberté consiste à réaliser tous ce que nous croyons bon et juste. Elle se manifeste aussi par l’absence de tout empêchement pouvant contrarier nos desseins que nous souhaitons faire. L’obstacle de la servitude en fait partie. C’est dans ce contexte qu’affirme Hobbes « Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté. Mais on le prend fort mal de ce biais-là [...] Je dis que la liberté n’est autre chose que l’absence de tous les empêchements qui s’opposent à quelque mouvement. ». En d’autres termes, qui dit liberté dit systématiquement l’intention de faire toute chose qui paraît utile et agréable. Il s’y ajoute que la servitude est un facteur limitant voire prohibant cette liberté. Par conséquent, la liberté est là où il n’y a plus de contretemps qui pourraient survenir afin de s’y opposer. On peut donc se poser la question suivante : comment la servitude qui en principe entrave l’accès à la liberté peut elle parfois être salvatrice dans la mesure où elle peut aider le serviteur à obtenir sa liberté ? Pour répondre à cette question, on verra tout d'abord qu'être libre est ne plus être serviteur. Ensuite, on va démontrer que pour être libre, on ne peut en aucun s’échapper à la servitude. Enfin, on mettra l'accent sur le fait que La servitude fait naître la liberté.



    Réponse : Besoin d'aide de alienor64, postée le 17-12-2016 à 19:32:10 (S | E)
    Bonsoir emad2015

    Un supplément d'aide !

    La liberté consiste à réaliser tous(singulier) ce que nous croyons bon et juste. Elle se manifeste aussi par l’absence de tout empêchement pouvant contrarier nos(déterminant défini) desseins que nous souhaitons faire(mieux : 'réaliser'). L’obstacle de la servitude en fait partie. C’est dans ce contexte qu’affirme Hobbes(après 'qu', suivi du verbe) « Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté. Mais on le prend fort mal de ce biais-là [...] Je dis que la liberté n’est autre chose que l’absence de tous les empêchements qui s’opposent à quelque mouvement. ». En d’autres termes, qui dit liberté dit systématiquement l’intention de faire toute chose qui paraît utile et agréable. Il s’y ajoute que la servitude est un facteur limitant voire prohibant cette liberté. Par conséquent, la liberté est là où il n’y a plus de contretemps qui pourraient survenir afin de( enlever ; mettre conjonction de coordination) s’y opposer. On peut donc se poser la question suivante : comment la servitude qui en principe entrave l’accès à la liberté peut elle(trait d'union entre ces deux mots) parfois être salvatrice dans la mesure où elle peut aider le serviteur à obtenir sa liberté ? Pour répondre à cette question, on verra tout d'abord qu'être libre est ne plus être serviteur. Ensuite, on va démontrer que pour être libre, on ne peut en aucun (ici, il manque un mot) s’échapper à(autre préposition pour la construction de ce verbe, car : ' échapper à ' et 's'échapper de' ) la servitude ( de à : cette phrase n'est pas très claire). Enfin, on mettra l'accent sur le fait que La(minuscule) servitude fait naître la liberté.

    Bonne soirée




    Réponse : Besoin d'aide de emad2015, postée le 17-12-2016 à 19:37:15 (S | E)
    Merci infiniment alienor64 pour votre aide
    La liberté consiste à réaliser tout ce que nous croyons bon et juste. Elle se manifeste aussi par l’absence de tout empêchement pouvant contrarier les desseins que nous souhaitons réaliser. L’obstacle de la servitude en fait partie. C’est dans ce contexte qu’Hobbes affirme « Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté. Mais on le prend fort mal de ce biais-là [...] Je dis que la liberté n’est autre chose que l’absence de tous les empêchements qui s’opposent à quelque mouvement. ». En d’autres termes, qui dit liberté dit systématiquement l’intention de faire toute chose qui paraît utile et agréable. Il s’y ajoute que la servitude est un facteur limitant voire prohibant cette liberté. Par conséquent, la liberté est là où il n’y a plus de contretemps qui pourraient survenir s’y opposer. On peut donc se poser la question suivante : comment la servitude qui en principe entrave l’accès à la liberté peut-elle parfois être salvatrice dans la mesure où elle peut aider le serviteur à obtenir sa liberté ? Pour répondre à cette question, on verra tout d'abord qu'être libre est ne plus être serviteur. Ensuite, on va démontrer que pour être libre, on ne peut en aucun cas s’échapper de la servitude. Enfin, on mettra l'accent sur le fait que la servitude fait naître la liberté.



    Réponse : Besoin d'aide de alienor64, postée le 17-12-2016 à 19:45:59 (S | E)
    Bonsoir emad2015
    Juste ce qu'il reste à corriger dans un texte par ailleurs très intéressant .

    Par conséquent, la liberté est là où il n’y a plus de contretemps qui pourraient survenir (ici, conjonction de coordination)s’y opposer. On peut donc se poser la question suivante : comment la servitude qui en principe entrave l’accès à la liberté peut-elle parfois être salvatrice dans la mesure où elle peut aider le serviteur à obtenir sa liberté ? Pour répondre à cette question, on verra tout d'abord qu'être libre est ne plus être serviteur. Ensuite, on va démontrer que pour être libre, on ne peut en aucun cas s’échapper de la servitude(Je ne comprends toujours pas très bien le sens de cette phrase. Voulez-vous dire que même libres, nous restons toujours les serviteurs d'autres personnes ? ). Enfin, on mettra l'accent sur le fait que la servitude fait naître la liberté.

    Bonne soirée !



    Réponse : Besoin d'aide de emad2015, postée le 17-12-2016 à 19:48:19 (S | E)
    Ah oui c'est ce que je voulais dire
    La liberté consiste à réaliser tout ce que nous croyons bon et juste. Elle se manifeste aussi par l’absence de tout empêchement pouvant contrarier les desseins que nous souhaitons réaliser. L’obstacle de la servitude en fait partie. C’est dans ce contexte qu’Hobbes affirme « Communément on tient que la liberté consiste à pouvoir faire impunément tout ce que bon nous semble et que la servitude est une restriction de cette liberté. Mais on le prend fort mal de ce biais-là [...] Je dis que la liberté n’est autre chose que l’absence de tous les empêchements qui s’opposent à quelque mouvement. ». En d’autres termes, qui dit liberté dit systématiquement l’intention de faire toute chose qui paraît utile et agréable. Il s’y ajoute que la servitude est un facteur limitant voire prohibant cette liberté. Par conséquent, la liberté est là où il n’y a plus de contretemps qui pourraient survenir et s’y opposer. On peut donc se poser la question suivante : comment la servitude qui en principe entrave l’accès à la liberté peut-elle parfois être salvatrice dans la mesure où elle peut aider le serviteur à obtenir sa liberté ? Pour répondre à cette question, on verra tout d'abord qu'être libre est ne plus être serviteur. Ensuite, on va démontrer que pour être libre, on ne peut en aucun cas s’échapper de la servitude. Enfin, on mettra l'accent sur le fait que la servitude fait naître la liberté.



    Réponse : Besoin d'aide de alienor64, postée le 17-12-2016 à 20:51:42 (S | E)
    Bonsoir emad2015

    Votre texte est maintenant tout à fait correct !

    Bonne continuation



    Réponse : Besoin d'aide de emad2015, postée le 17-12-2016 à 21:11:31 (S | E)

    A bientôt !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux