Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction mémoire

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction mémoire
    Message de daou10 posté le 28-12-2016 à 03:03:48 (S | E | F)
    Bonjour, pouvez-vous m'aider à corriger l'introduction de mon memoire que je dois soutenir dans un mois, s'il vous plaît? Merci en avance.

    Introduction

    L’école est un facteur de développement social. La pléthore des effectifs est un phénomène préoccupant au Mali. Elle est préoccupante parce que toutes les écoles publiques connaissent ce fléau. En termes de temps, elle existe depuis des décennies et persiste dans le système éducatif. Elle est connue en milieu rural et surtout dans les centres urbains. Alors qu’au Mali le problème d’éducation a toujours occupé une place de choix. Ainsi, de l’indépendance à nos jours, de nombreux efforts ont été consentis, afin d’améliorer le système éducatif malien tels que les conférences débats, réunions, les ateliers de formation etc.
    Cependant le cas de l’enseignement fondamental au niveau du 1er cycle devient de plus en plus inquiétant. Cette pléthore constitue un véritable handicap pour l’école malienne ; elle demeure au centre des débats à tous les niveaux. Elle fait partie des maux dont souffre l’école.
    Depuis très longtemps, le système éducatif malien connaît des problèmes. Il est confronté à de nombreux problèmes tels que :
    L’insuffisance de salles de classes ;
    La pléthore des effectifs dans les classes, surtout dans les villes ;
    La pénurie de livres, de matériels didactiques ;
    L’insuffisance du personnel enseignant ;
    Ces différents problèmes sont toujours manifestés au niveau de l’éducation de base. La pléthore des effectifs semble être importante au niveau du 1er cycle de l’enseignement et surtout dans les zones urbaines. Le besoin du système éducatif est largement supérieur à l’offre.

    Motivation du choix
    Le choix de ce thème n’est pas fortuit. L’effectif pléthorique me concerne directement. En effet mon parcours scolaire s’est effectué dans ce cadre.
    La pléthore des effectifs est un phénomène réel qu’il est possible de constater dans tout établissement public ou communautaire en ville ou dans les villages.
    C’est aussi d’actualité. Depuis bon nombre d’années on assiste à un accroissement régulier de l’effectif des classes. Nous sommes partis d’un constat selon lequel dans nos établissements scolaires, les effectifs sont très élevés. Ce phénomène se voit dans tous les ordres d’enseignements. Ce qui me touche beaucoup est celui du premier cycle de l’enseignement fondamental. Ensuite en tant qu’intellectuel, il est de notre devoir de nous intéresser aux problèmes de la nation, plus particulièrement ceux de l’école car le développement de chaque pays passe par celui de l’éducation.
    En gros les résultats de cette étude permettront d’attirer l’attention des autorités politiques, scolaires et de la société civile sur un phénomène qui joue négativement sur la qualité de l’éducation. Ainsi, c’est le bon temps d’étudier les causes de ce phénomène afin de faire des propositions de solutions.

    Justification
    Le choix de ce sujet est pertinent. L’effectif pléthorique est en effet un mal qui gangrène aujourd’hui le système éducatif malien. Si vraiment on n’arrive pas à combattre ce mal, la vie de plusieurs élèves sera menacée à travers les abandons, les exclusions et redoublements. La pléthore des effectifs a un impact négatif sur l’apprentissage scolaire. Ces derniers ne pourront pas être de grande utilité pour la nation, car ils n’auront pas de compétences.
    Ils seront obligés dans le futur de se contenter des travaux subalternes tout cela conduit au sous-développement et l’élévation du taux d’analphabétisme...


    Réponse : Correction mémoire de jij33, postée le 28-12-2016 à 07:18:52 (S | E)
    Bonjour
    Cette aide vous proposera seulement des corrections concernant l'expression (syntaxe, vocabulaire, orthographe, ponctuation) et le moins possible sur le contenu, conformément à la charte de ce forum, et vous aurez à présenter la réécriture de votre texte jusqu'à ce qu'il ne contienne plus d'erreurs.
    Puis-je me permettre un conseil ? Essayez de rédiger avec davantage de phrases complexes par subordination ou coordination : votre expression, le plus souvent correcte, est un peu trop basique pour un mémoire universitaire.

    L’école est un facteur de développement social. La pléthore des effectifs est un phénomène préoccupant au Mali. Elle est préoccupante (supprimer pour éviter la répétition "préoccupant / préoccupante") parce que toutes les écoles publiques connaissent ce fléau. En termes de temps, elle existe depuis des décennies et persiste dans le système éducatif. Elle est connue en milieu rural et surtout dans les centres urbains. (supprimer le point, la proposition suivante étant une subordonnée) Alors qu’au Mali le problème d’ (supprimer) éducation a toujours occupé une place de choix. Ainsi, de l’indépendance à nos jours, de nombreux efforts ont été consentis, (supprimer la virgule) afin d’améliorer le système éducatif malien (virgule) tels que les conférences (virgule) débats, réunions, les ateliers de formation etc.
    Cependant le cas de l’enseignement fondamental au niveau du 1er cycle devient de plus en plus inquiétant. Cette pléthore constitue un véritable handicap pour l’école malienne ; elle demeure au centre des débats à tous les niveaux. Elle (remplacer par une conjonction de coordination fait partie des maux dont souffre l’école.
    Depuis très longtemps, le système éducatif malien connaît des problèmes. Il est confronté à de nombreux problèmes (que de répétitions ! Placer "nombreux" précédé de "de" dans la phrase précédente et supprimer le groupe souligné) tels que :
    L’insuffisance de salles de classes ;
    La pléthore des effectifs dans les classes, surtout dans les villes ;
    La pénurie de livres, de matériels didactiques ;
    L’insuffisance (de quelle insuffisance s'agit-il ? Insuffisance numérique, insuffisance de formation ? À préciser) du personnel enseignant ;
    Ces différents problèmes sont toujours manifestés (supprimer l'accent, de façon à obtenir un adjectif à la place du participe) au niveau de l’éducation de base. La pléthore des effectifs semble être importante au niveau du 1er cycle de l’enseignement et surtout dans les zones urbaines. Le besoin du système éducatif est largement supérieur à l’offre.

    Motivation du choix
    Le choix de ce thème n’est pas fortuit. L’effectif pléthorique me concerne directement. (ponctuation moins forte que le point) En effet (virgule) mon parcours scolaire s’est effectué dans ce cadre.
    La pléthore des effectifs est un phénomène réel qu’il est possible de constater dans tout établissement public ou communautaire en ville ou dans les villages.
    C’est aussi d’actualité. Depuis bon nombre d’années (virgule) on assiste à un accroissement régulier de l’effectif des classes. Nous sommes partis d’un constat selon lequel (virgule) dans nos établissements scolaires, les effectifs sont très élevés. Ce phénomène se voit dans tous les ordres d’enseignements. Ce qui me touche beaucoup est celui du premier cycle de l’enseignement fondamental. Ensuite (virgule) en tant qu’intellectuel, il est de notre devoir de nous intéresser aux problèmes de la nation, plus particulièrement ceux de l’école car le développement de chaque pays passe par celui de l’éducation.
    En gros (virgule) les résultats de cette étude permettront d’attirer l’attention des autorités politiques, scolaires et de la société civile sur un phénomène qui joue négativement sur la qualité de l’éducation. Ainsi, c’est le bon temps (plutôt "le moment opportun pour") d’étudier les causes de ce phénomène afin de faire des propositions de solutions.

    Justification
    Le choix de ce sujet est pertinent. L’effectif pléthorique est en effet un mal qui gangrène aujourd’hui le système éducatif malien. Si vraiment on n’arrive pas à combattre ce mal, la vie (terme trop extrême : plutôt "l'avenir") de plusieurs (terme trop faible) élèves sera menacée à travers les abandons, les exclusions et redoublements. (relier ces deux propositions par une conjonction de subordination introduisant la cause) La pléthore des effectifs a un impact négatif sur l’apprentissage scolaire. Ces derniers (manque de clarté : supprimer le point, remplacer le groupe souligné par "des élèves", suivi du pronom relatif sujet. D'une manière générale, ayez davantage recours à la subordination pour produire des phrases plus élaborées) ne pourront pas être de grande utilité pour la nation, car ils n’auront pas (ajouter un adverbe de quantité) de compétences. (pas de retour à la ligne)
    Ils seront obligés dans le futur de se contenter des (préposition seule) travaux subalternes (ponctuation voir lien ci-dessous) tout cela conduit au sous-développement et (ajouter la préposition servant à construire le verbe "conduire") l’élévation du taux d’analphabétisme...
    Ponctuation : Lien internet

    Bonne correction.



    Réponse : Correction mémoire de daou10, postée le 28-12-2016 à 16:16:56 (S | E)
    Bonjour et merci Jij33 pour votre aide,
    Mon texte corrigé.
    L'école est un facteur de développement social. La pléthore des effectifs est un phénomène préoccupant au Mali parce que toutes les écoles publiques connaissent ce fléau. En termes de temps, elle existe depuis des décennies et persiste dans le système éducatif. Elle est connue en milieu rural et surtout dans les centres urbains alors qu'au Mali l'éducation à toujours occupé une place de choix. Ainsi, de l'indépendance à nos jours, de nombreux efforts ont été consentis afin d'améliorer le système éducatif malien, tels que les conférences, débats, réunions, les ateliers de formation etc..
    Ce pendant le cas de l'enseignement fondamental au niveau du premier cycle devient de plus en plus inquiétant. Cette pléthore constitue un véritable handicap pour l'école malienne; elle demeure au centre des débats à tous les niveaux et fait partie des maux dont souffre l'école. Depuis très longtemps, le système éducatif malien connaît de nombreux problèmes tels que:
    L'insuffisance de salles de classes ;
    La pléthore des effectifs dans les classes, surtout dans les villes ;
    La pénurie de livres, de matériels didactiques;
    L'insuffisance numérique du personnel enseignant ;
    Ces différents problèmes sont toujours manifeste au niveau de l'éducation de base. La pléthore des effectifs semble être importante au niveau du 1er cycle de l'enseignement et surtout dans les zones urbaines. Le besoin du système éducatif est largement supérieur à l'offre.

    Motivation du choix
    Le choix de ce thème n'est pas fortuit. L'effectif pléthorique me concerne directement en effet, mon parcours scolaire s'est effectué dans ce cadre.
    La pléthore des effectifs est un phénomène réel qu'il est possible de constater dans tout établissement public ou communautaire en ville ou dans les villages.
    C'est aussi d'actualité. Depuis bon nombre d'années , on assiste à un accroissement régulier de l'effectif des classes. Nous sommes partis d'un constat selon lequel, dans nos établissements scolaires, les effectifs sont très élevés. Ce phénomène se voit dans tous les ordres d'enseignements.ce qui me touche beaucoup est celui du premier cycle de l'enseignement fondamental. Ensuite, en tant qu'intellectuel, il est de notre devoir de nous intéresser aux problèmes de la nation, plus particulièrement ceux de l'école car le développement de chaque pays passe par celui de l'éducation.
    En gros, les résultats de cette étude permettront d'attirer l'attention des autorités politiques, scolaires et de la société civile sur un phénomène qui joue négativement sur la qualité de l'éducation. Ainsi c'est le moment opportun pour étudier les causes de ce phénomène afin de faire des propositions de solutions.

    Justification
    Le choix de ce sujet est pertinent. L'effectif pléthorique est en effet un mal qui gangrène aujourd'hui le système éducatif malien.si vraiment on n'arrive pas à combattre ce mal, l'avenir de nombreux élèves sera menacée à travers les abandons, les exclusions et redoublements. Comme la pléthore des effectifs à un impact négatif sur l'apprentissage scolaire des élèves qui ne pourront pas être de grande utilité pour la nation, car ils n'auront pas assez de compétences. Ils seront obligés dans le futur de se contenter de travaux subalternes. Tout cela conduit au sous développement et à l'élévation du taux d'analphabétisme...



    Réponse : Correction mémoire de jij33, postée le 29-12-2016 à 00:08:16 (S | E)
    Bonsoir daou10

    L'école est un facteur de développement social. La pléthore des effectifs est un phénomène préoccupant au Mali parce que toutes les écoles publiques connaissent ce fléau. En termes de temps, elle existe depuis des décennies et persiste dans le système éducatif. Elle est connue en milieu rural et surtout dans les centres urbains alors qu'au Mali l'éducation à toujours occupé une place de choix. Ainsi, de l'indépendance à nos jours, de nombreux efforts ont été consentis afin d'améliorer le système éducatif malien, tels que les conférences, débats, réunions, les ateliers de formation etc..
    Ce pendant (orthographe + virgule) le cas de l'enseignement fondamental au niveau du premier cycle devient de plus en plus inquiétant. Cette pléthore constitue un véritable handicap pour l'école malienne (espace avant une ponctuation double); elle demeure au centre des débats à tous les niveaux et fait partie des maux dont souffre l'école. Depuis très longtemps, le système éducatif malien connaît de nombreux problèmes tels que:
    L'insuffisance de salles de classes (le pluriel n'est pas nécessaire) ;
    La pléthore des effectifs dans les classes, surtout dans les villes ;
    La pénurie de livres, de matériels didactiques;
    L'insuffisance numérique du personnel enseignant ;
    Ces différents problèmes sont toujours manifeste (accord) au niveau de l'éducation de base. La pléthore des effectifs semble être importante au niveau du 1er cycle de l'enseignement et surtout dans les zones urbaines. Le besoin du système éducatif est largement supérieur (mettre les mots soulignés au pluriel) à l'offre.

    Motivation du choix
    Le choix de ce thème n'est pas fortuit. L'effectif pléthorique me concerne directement (ajouter un signe de ponctuation) en effet, mon parcours scolaire s'est effectué dans ce cadre.
    La pléthore des effectifs est un phénomène réel qu'il est possible de constater dans tout établissement public ou communautaire (virgule) en ville ou dans les villages.
    C'est aussi d'actualité. Depuis bon nombre d'années (pas d'espace avant une virgule ou un point, mais espace après), on assiste à un accroissement régulier de l'effectif des classes. Nous sommes partis d'un constat selon lequel, dans nos établissements scolaires, les effectifs sont très élevés. Ce phénomène se voit dans tous les ordres d'enseignements. (espace et majuscule) ce qui me touche beaucoup est celui du premier cycle de l'enseignement fondamental. Ensuite, en tant qu'intellectuel, il est de notre devoir de nous intéresser aux problèmes de la nation, plus particulièrement ceux de l'école car le développement de chaque pays passe par celui de l'éducation.
    En gros, les résultats de cette étude permettront d'attirer l'attention des autorités politiques, scolaires et de la société civile sur un phénomène qui joue négativement sur la qualité de l'éducation. Ainsi c'est le moment opportun pour étudier les causes de ce phénomène afin de faire des propositions de solutions.

    Justification
    Le choix de ce sujet est pertinent. L'effectif pléthorique est en effet un mal qui gangrène aujourd'hui le système éducatif malien. (espace et majuscule) si vraiment on n'arrive pas à combattre ce mal, l'avenir de nombreux élèves sera menacée (accord avec avenir) à travers les abandons, les exclusions et redoublements. Comme (incorrect : supprimer) la pléthore des effectifs à (pourquoi avoir ajouté un accent ? C'est bien le verbe avoir !) un impact négatif sur l'apprentissage scolaire des élèves qui ne pourront pas être de grande utilité pour la nation, car ils n'auront pas assez de compétences. Ils seront obligés dans le futur de se contenter de travaux subalternes. Tout cela conduit au sous (pourquoi avoir supprimé le trait d'union ?)développement et à l'élévation du taux d'analphabétisme.
    Bonne continuation



    Réponse : Correction mémoire de daou10, postée le 29-12-2016 à 02:03:21 (S | E)
    Bonsoir et merci une fois encore jij33
    L'école est un facteur de développement social. La pléthore des effectifs est un phénomène préoccupant au Mali parce que toutes les écoles publiques connaissent ce fléau. En termes de temps, elle existe depuis des décennies et persiste dans le système éducatif. Elle est connue en milieu rural et surtout dans les centres urbains alors qu'au Mali l'éducation a toujours occupé une place de choix. Ainsi, de l'indépendance à nos jours, de nombreux efforts ont été consentis afin d'améliorer le système éducatif malien, tels que les conférences, débats, réunions, les ateliers de formation etc…
    Cependant, le cas de l'enseignement fondamental au niveau du premier cycle devient de plus en plus inquiétant. Cette pléthore constitue un véritable handicap pour l'école malienne; elle demeure au centre des débats à tous les niveaux et fait partie des maux dont souffre l'école. Depuis très longtemps, le système éducatif malien connaît de nombreux problèmes tels que:
    L'insuffisance de salle de classe ;
    La pléthore des effectifs dans les classes, surtout dans les villes ;
    La pénurie de livres, de matériels didactiques;
    L'insuffisance numérique du personnel enseignant ;
    Ces différents problèmes sont toujours manifestes au niveau de l'éducation de base. La pléthore des effectifs semble être importante au niveau du 1er cycle de l'enseignement et surtout dans les zones urbaines. Les besoins du système éducatif sont largement supérieurs à l'offre.

    Motivation du choix
    Le choix de ce thème n'est pas fortuit. L'effectif pléthorique me concerne directement. En effet, mon parcours scolaire s'est effectué dans ce cadre.
    La pléthore des effectifs est un phénomène réel qu'il est possible de constater dans tout établissement public ou communautaire, en ville ou dans les villages.
    C'est aussi d'actualité. Depuis bon nombre d’années, on assiste à un accroissement régulier de l'effectif des classes. Nous sommes partis d'un constat selon lequel, dans nos établissements scolaires, les effectifs sont très élevés. Ce phénomène se voit dans tous les ordres d'enseignements. Ce qui me touche beaucoup est celui du premier cycle de l'enseignement fondamental. Ensuite, en tant qu'intellectuel, il est de notre devoir de nous intéresser aux problèmes de la nation, plus particulièrement ceux de l'école car le développement de chaque pays passe par celui de l'éducation.
    En gros, les résultats de cette étude permettront d'attirer l'attention des autorités politiques, scolaires et de la société civile sur un phénomène qui joue négativement sur la qualité de l'éducation. Ainsi c'est le moment opportun pour étudier les causes de ce phénomène afin de faire des propositions de solutions.

    Justification
    Le choix de ce sujet est pertinent. L'effectif pléthorique est en effet un mal qui gangrène aujourd'hui le système éducatif malien. Si vraiment on n'arrive pas à combattre ce mal, l'avenir de nombreux élèves sera menacé à travers les abandons, les exclusions et redoublements. La pléthore des effectifs a un impact négatif sur l'apprentissage scolaire des élèves qui ne pourront pas être de grande utilité pour la nation, car ils n'auront pas assez de compétences. Ils seront obligés dans le futur de se contenter de travaux subalternes. Tout cela conduit au sous-développement et à l'élévation du taux d'analphabétisme...
    Bonne nuit à vous!

    -------------------
    Modifié par daou10 le 29-12-2016 02:16





    Réponse : Correction mémoire de jij33, postée le 29-12-2016 à 19:53:42 (S | E)
    Bonsoir
    Il reste une seule erreur que vous corrigerez facilement, sans qu'il soit nécessaire de renvoyer votre texte.

    [...]Depuis très longtemps, le système éducatif malien connaît de nombreux problèmes tels que:
    L'insuffisance de salle de classe ;(vous m'avez mal comprise : le pluriel n'est pas nécessaire pour classe, mais il l'est pour le nom qui précède...)

    Bonne chance pour la suite.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.