Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Production

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Production
    Message de bissi posté le 10-04-2017 à 19:04:21 (S | E | F)
    Bonjours à toutes et tous,
    Je vous presente mon production ecrite qui est la suite d'un document declencheur à propos du troc de service.
    Si vous pourriez corriger mes faute,n'hesitez pas a me les presenter
    Merci d'avance

    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui déroule récemment dans les pays développés et surement ceux qui sont en crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelque type de partage pratiqué dans le monde comme le système de vélo en libre-service qui se passe à Paris, le mandragon en Espagne et en ce qui concerne les pays en développement le partage fait des habitudes quotidiennes.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causé par l'obsolescence programmée qui est un ensemble de techniques destiné à réduire la vie d'un produit pour en consommer de plus.
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales créant une injustice en matière de consommation. Comme le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous les besoins à la différence des pauvres, qui ne peuvent pas, même parfois, contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu sur le niveau personnel, économique et sociétale.
    Avant tout, le troc de service qui est basé sur l'échange démonétisé valorise les compétences et le savoir-faire de la personne. Ce qui permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède comme(biens, savoirs et compétences) et en profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, la covoiture est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protege également l'environnement.
    En fin de compte, la consommation de la fonctionnalité renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes sociaux permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle consommation donnerait naissance à des nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Est-ce toujours le partage contribuerait à faciliter notre vie quotidienne?



    Réponse : Production de alienor64, postée le 11-04-2017 à 00:41:44 (S | E)
    Bonjours Bonjour à toutes et à tous,
    Je vous présente mon ma production écrite qui est la site suite d'un document déclencheur à propos du troc de services.
    Si vous pourriez pouviez corriger mes fautes, n'hésitez pas a à me les présenter.
    Merci d'avance


    Bonsoir bissi
    J'ai mis la couleur noire pour ce texte que vous aviez écrit en bleu.

    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui déroule(autre verbe ; ici, celui-ci ne veut rien dire) récemment dans les pays développés et surement(accent circonflexe + devant cet adverbe, mettez un mot, un adverbe de degré, pour exprimer l'intensité) (ici, préposition)ceux qui sont en crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelque type(pluriel pour ces deux mots) de partage pratiqué(accord pluriel) dans le monde(virgule) comme le système de vélo(pluriel) en libre-service qui se passe(enlever) à Paris, le mandragon(quel est ce mot ? que veut-il dire ?) en Espagne et (virgule) en ce qui concerne les pays en développement(virgule) le partage fait(enlever) des habitudes quotidiennes.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causé(accord) par l'obsolescence(correct ; toutefois, ce mot est employé dans un langage soutenu) programmée qui est un ensemble de techniques destiné(accord avec 'techniques') à réduire la vie d'un produit pour en consommer de plus(incorrect ; mettez un adverbe exprimant la quantité).
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales (virgule)créant une injustice en matière de consommation. Comme le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous les(déterminant possessif) besoins (virgule) à la différence des pauvres, qui ne peuvent pas(enlever), même parfois(entre ces deux mots, mettez le mot négatif 'pas'), contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu sur(déterminant contracté, contraction de 'à + le' ; enlevez le déterminant défini qui suit) le niveau personnel, économique et sociétale(accord).
    Avant tout, le troc de service(pluriel)(virgule) qui est basé sur l'échange démonétisé (virgule)valorise les compétences et le savoir-faire de la personne. Ce qui permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède comme(enlever) (biens, savoirs et compétences) et(enlever) en profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, la covoiture( 'le covoiturage') est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protege(accent + accord) également l'environnement.
    En fin de compte, la consommation de la fonctionnalité(expression un peu obscure ! à reformuler) renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes sociaux(répétition du mot à éviter) (virgule)permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle consommation donnerait naissance à des(mieux : préposition. Devant un adjectif, on emploie de préférence 'de') nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Est-ce toujours le partage (ici, pronom relatif sujet)contribuerait à faciliter notre vie quotidienne?


    Bonne soirée





    Réponse : Production de bissi, postée le 11-04-2017 à 11:00:44 (S | E)
    Bonjour Alienor,
    Merci beaucoups pour votre correction


    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui s'est répandu récemment dans beaucoups de pays développés et sûrement plus à ceux qui sont en crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelques types de partage pratiqués dans le monde, comme le système de vélos en libre-service à Paris, et l'usage des applications webs et mobiles qui facilite le partage à San Francisco.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causée par l'obsolescence programmée qui est un ensemble de techniques destinés à réduire la vie d'un produit pour en consommer plus.
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales, créant une injustice en matière de consommation. Comme le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous leurs(déterminant possessi besoins, à la différence des pauvres, qui ne peuvent, même pas parfois, contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu au niveau personnel, économique et sociétal.
    Avant tout, le troc de services, qui est basé sur l'échange démonétarisé, valorise les compétences et le savoir-faire de la personne. Ce qui permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède(biens, savoirs et compétences) en profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, le covoiturage est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protègent également l'environnement.
    En fin de compte, l'économie de fonctionnalité renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes communautaires, permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle consommation donnerait naissance à de nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Est-ce toujours le partage qui contribuerait à faciliter notre vie quotidienne?

    Bonne journée



    Réponse : Production de alienor64, postée le 11-04-2017 à 12:00:11 (S | E)

    Bonjour bissi

    Merci beaucoups beaucoup pour votre correction


    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui s'est répandu récemment dans beaucoups(orthographe) de pays développés et sûrement plus à(autre préposition ; la même que celle après le verbe) ceux qui sont(mieux ' traverser' quand il s'agit d'une crise. C'est un verbe transitif, donc non suivi de préposition) en crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelques types de partage pratiqués dans le monde, comme le système de vélos en libre-service à Paris, et l'usage des applications webs et mobiles qui facilite le partage à San Francisco.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causée par l'obsolescence programmée qui est un ensemble de techniques destinés(accord avec 'techniques') à réduire la vie d'un produit pour en consommer plus.
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales, créant une injustice en matière de consommation. Comme(enlever ; mettez le présentatif : 'C'est') le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous leurs(déterminant possessi besoins(autre mot pour éviter une répétition ; celui mis plus loin est plus adapté à la situation que celui-ci), à la différence des pauvres,(enlevez la virgule) qui ne peuvent, même pas parfois, contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu au niveau personnel, économique et sociétal.
    Avant tout, le troc de services, qui est basé sur l'échange démonétarisé(orthographe : 'démonétisé' : erreur qui m'avait échappée) . Ce qui(à enlever, car la phrase, qui ne comprendrait qu'une proposition relative, serait incorrecte.) permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède(biens, savoirs et compétences) en(à enlever ; mettez une virgule) profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, le covoiturage est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protègent également l'environnement.
    En fin de compte, l'économie de fonctionnalité renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes communautaires, permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle forme de / pratique de consommation donnerait naissance à de nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Est-ce toujours le partage qui contribuerait à faciliter notre vie quotidienne?(espace devant un point d'interrogation)


    Bonne journée



    Réponse : Production de bissi, postée le 16-04-2017 à 23:42:01 (S | E)
    Bonsoir alienor,
    Merci pour votre aide

    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui s'est répandu récemment dans beaucoup de pays développés et sûrement dans ceux qui traversent une crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelques types de partage pratiqués dans le monde, comme le système de vélos en libre-service à Paris, et l'usage des applications webs et mobiles qui facilite le partage à San Francisco.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causée par l'obsolescence programmée qui est un ensemble de techniques destinéss à réduire la vie d'un produit pour en consommer plus.
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales, créant une injustice en matière de consommation. C'est le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous leurs désirs, à la différence des pauvres qui ne peuvent, même pas parfois, contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu au niveau personnel, économique et sociétal.
    Avant tout, le troc de services, qui est basé sur l'échange démonétisé(est-ce que ça veut dire échange sans argent ?). Ceci permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède(biens, savoirs et compétences), profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, le covoiturage est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protègent également l'environnement.
    En fin de compte, l'économie de fonctionnalité renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes communautaires, permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle forme de consommation donnerait naissance à de nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Le partage ne provoque-t-il pas parfois de contrainte à notre vie quotidienne ?

    Bonne soirée.



    Réponse : Production de alienor64, postée le 17-04-2017 à 01:04:30 (S | E)
    Bonsoir bissi


    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui s'est répandu récemment dans beaucoup de pays développés et sûrement(devant cet adverbe, mettez un autre adverbe marquant un degré d'intensité : déjà signalé) dans ceux qui traversent une crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelques types de partage pratiqués dans le monde, comme le système de vélos en libre-service à Paris,(pas de virgule) et l'usage des applications webs(mieux : singulier) et mobiles qui facilite le partage à San Francisco.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causée par l'obsolescence programmée qui est un ensemble de techniques destinéss(orthographe) à réduire la vie d'un produit pour en consommer plus.
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales, créant une injustice en matière de consommation. C'est le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous leurs désirs, à la différence des pauvres qui ne peuvent, même pas parfois, contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu au niveau personnel, économique et sociétal.
    Avant tout, le troc de services, qui est basé sur l'échange démonétisé(est-ce que ça veut dire échange sans argent ? Lien internet
    - Lien internet
    Démonétiser' = retirer de la circulation monétaire)
    . Ceci(à enlever, ainsi que le point pour que votre phrase soit correctement construite avec une proposition principale et non avec une simple subordonnée relative : déjà signalé ) permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède(biens, savoirs et compétences), profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, le covoiturage est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protègent également l'environnement.
    En fin de compte, l'économie de fonctionnalité renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes communautaires, permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle forme de consommation donnerait naissance à de nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Le partage ne provoque-t-il pas parfois de contrainte(pluriel pour ces deux mots) à (autre préposition)notre vie quotidienne ? Vous avez remanié cette dernière phrase. La première mouture était nettement meilleure.

    Bonne soirée






    Réponse : Production de bissi, postée le 18-04-2017 à 17:49:43 (S | E)
    Bonsoir Alienor,


    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui s'est répandu récemment dans beaucoup de pays développés et sûrement plus dans ceux qui traversent une crise économique. Anne-Sophie Novel a présenté quelques types de partage pratiqués dans le monde, comme le système de vélos en libre-service à Paris et l'usage des applications web et mobiles qui facilite le partage à San Francisco.

    Ce qui me mène personnellement à penser à des problèmes qui nous poussent vers cette nouvelle tendance de consommation.
    Au niveau financier, la surconsommation dans notre société contemporaine est causée par l'obsolescence programmée qui est un ensemble de techniques destinées à réduire la vie d'un produit pour en consommer plus.
    Quant aux enjeux environnementaux, les ressources naturelles vont commencer à manquer dans les prochaines décennies. Ce concept de rejeter et d'acheter contribuera à la perte des matières premières.
    Pour finir, un fossé se creuse de plus en plus entre les classes sociales, créant une injustice en matière de consommation. C'est le cas des riches qui ont la capacité de satisfaire tous leurs désirs, à la différence des pauvres qui ne peuvent, même pas parfois, contenter leurs besoins élémentaires.
    En contrepartie, la consommation collaborative apporte des bénéfices à l'individu au niveau personnel, économique et sociétal.
    Avant tout, le troc de services, qui est basé sur l'échange démonétisé, permet à l'individu de mettre à la disposition des autres ce qu'il possède(biens, savoirs et compétences), profitant en retour de ce qui lui manque.
    Par ailleurs, cet échange collaboratif aide à lutter contre la crise financière mondiale et contre la pauvreté dans les quartiers populaires des grandes villes. Par exemple, le covoiturage est l'un des systèmes collaboratifs qui limitent les dépenses et protègent également l'environnement.
    En fin de compte, l'économie de fonctionnalité renoue les liens sociaux entre les gens et augmente la solidarité dans les groupes communautaires, permettant aux personnes de s'éloigner de l'égoïsme et de la solitude.

    En guise de conclusion, cette nouvelle forme de consommation donnerait naissance à de nouveaux concepts positifs au service de l'homme et de la planète.
    Est-ce toujours le partage qui contribuerait à faciliter notre vie quotidienne ?

    Merci et bonne soirée



    Réponse : Production de alienor64, postée le 18-04-2017 à 19:10:30 (S | E)

    Bonsoir bissi

    Votre texte est maintenant très correct.

    Une simple remarque :
    L'auteur de ce document parle de l'échange de savoir-faire qui s'est répandu récemment dans beaucoup de pays développés et sûrement plus(mieux : 'plus sûrement' ou 'de façon certaine') dans ceux qui traversent une crise...'

    Il n'est pas nécessaire de nous envoyer à nouveau ce texte.

    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.