Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite par email // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Ex 209/August 2021: climate disruption

    Cours gratuits > Forum > Exercices du forum || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Ex 209/August 2021: climate disruption
    Message de here4u posté le 15-08-2021 à 22:11:08 (S | E | F)
    Hello, dear co-workers,

    Notre histoire a une suite, bien sûr. Nous avançons vers elle ...
    J'espère que vous serez nombreux à vous essayer à ce "travail de vacances" ... Merci à tous ceux qui vont lui consacrer un peu de temps ...
    Cet exercice est un et le corrigé sera en ligne le lundi 30 août 2021. Courage à tous !

    I) Translate into French:

    His name is in there on the first page, along with the names of his friends. I close my eyes and hold on to the sink. Then I rake my arms across the drainboard and send the dishes to the floor.
    He doesn’t move… I know he’s heard. He lifts his head as if still listening. But he doesn’t move otherwise. He doesn’t turn around.
    He and Gordon Johnson and Mel Dorn and Vern Williams, they play poker and bowl and fish. They fish every spring and early summer before visiting relatives can get in the way. They are decent men, family men, men who take care of their jobs. They have sons and daughters who go to school with our son, Dean.
    Last Friday these family men left for the Naches River. They parked the car in the mountains and hiked to where they wanted to fish. They carried their bedrolls, their food, their playing cards, their whiskey.
    They saw the girl before they set up camp. Mel Dorn found her. No clothes on her at all. She was wedged into some branches that stuck out over the water.
    He called the others and they came to look. They talked about what to do. One of the men – my Stuart didn’t say which – said they should start back at once. The others stirred the sand with their shoes, said they didn’t feel inclined that way. They pleaded fatigue, the late hour, the fact that the girl wasn’t going anywhere.
    In the end they went ahead and set up the camp. They built a fire and drank their whiskey. When the moon came up, they talked about the girl. Someone said they should keep the body from drifting away. They took their flashlights and went back to the river.

    Raymond CARVER, Short Cuts.

    II) Optional expression: "Peer pressure"*: what’s your opinion about the influence of a group on individuals? (130 words)
    * Lien internet


    THE FORCE is with You!


    Réponse : Ex 209/August 2021: climate disruption de magie8, postée le 19-08-2021 à 20:05:35 (S | E)
    Hello 😺😥🤩 ready to correct

    I) Translate into French:
    His name is in there on the first page, along with the names of his friends. I close my eyes and hold on to the sink. Then I rake my arms across the drainboard and send the dishes to the floor.
    He doesn’t move… I know he’s heard. He lifts his head as if still listening. But he doesn’t move otherwise. He doesn’t turn around.
    He and Gordon Johnson and Mel Dorn and Vern Williams, they play poker and bowl and fish. They fish every spring and early summer before visiting relatives can get in the way. They are decent men, family men, men who take care of their jobs. They have sons and daughters who go to school with our son, Dean.
    Last Friday these family men left for the Naches River. They parked the car in the mountains and hiked to where they wanted to fish. They carried their bedrolls, their food, their playing cards, their whiskey.
    They saw the girl before they set up camp. Mel Dorn found her. No clothes on her at all. She was wedged into some branches that stuck out over the water.
    He called the others and they came to look. They talked about what to do. One of the men – my Stuart didn’t say which – said they should start back at once. The others stirred the sand with their shoes, said they didn’t feel inclined that way. They pleaded fatigue, the late hour, the fact that the girl wasn’t going anywhere.
    In the end they went ahead and set up the camp. They built a fire and drank their whiskey. When the moon came up, they talked about the girl. Someone said they should keep the body from drifting away. They took their flashlights and went back to the river.

    Raymond CARVER, Short Cuts.

    MA TRADUCTION
    Son nom est là en première page, étalé avec le nom de ses amis. Je ferme les yeux et je m'accroche à l'évier. Ensuite, je passe mes bras sur l'égouttoir et j'envoie la vaisselle par terre. Il ne bouge pas.. Je sais qu'il a entendu. Il lève la tête comme s'il écoutait toujours. Mais à part cela il ne bouge pas. Il ne se retourne pas.
    Lui, et Gordon Johnson, et Mel Don et Vern Williams, ils jouent au poker, au bowling et vont à la pêche. Ils pêchent au printemps et au début de l'été avant que des parents en visite ne viennent les déranger. Ce sont des hommes honnêtes, des pères de famille, des hommes qui s'occupent de leur travail. Ils ont des fils et des filles qui vont à l'école avec notre fils Dean. Vendredi dernier ils sont partis à la rivière Natches. Ils garèrent la voiture dans les Montagnes et se rendirent à pieds jusqu'à l'endroit où ils voulaient pêcher. Ils portaient leur sac de couchage, leur nourriture, leurs cartes à jouer, leur whisky.
    Ils virent la fille avant d'installer le campement. Mel Dorn l'a trouva. Pas de vêtements du tout sur elle. Elle était coincée dans des branches qui dépassaient de l'eau.
    Il appela les autres et ils vinrent voir. Ils parlèrent de ce qu'il fallait faire. Un des hommes -Mon Stuart ne m'a pas dit lequel- a dit qu'ils devraient rebrousser chemin tout de suite. Les autres remuèrent le sable avec leurs chaussures , dirent qu'ils ne se sentaient pas enclins à ça. Ils ont plaidé la fatigue, l'heure tardive, le fait que la fille n'irait nulle part.
    En fin de compte, ils avancèrent et installèrent le campement. Ils firent un feu et burent leur whisky. Quand la lune se leva, ils discutèrent au sujet de la fille. Quelqu'un dit qu'ils devraient empêcher le corps de dériver. Ils prirent leur lampe de poche et retournèrent à la rivière.


    II) Optional expression: "Peer pressure"*: what’s your opinion about the influence of a group on individuals? (130 words)
    A person in a group will indulge in performing certain acts that she would never have dared or even thought to do alone.
    Unless she has enough strength of character to assert her opinion, she will be influenced by the group, often according to the own will of a single leader.
    Group boosts energy, gives impetus and eliminates fears
    A better performance will make by a great sportman if a big fan-club follows him.
    In theater, some people are paid to applaud,all it is some clapping of hands and all the whole room starts.
    Socially organised humans groups are capable of the best and the worst
    They can join forces in defence or protection association, to change the traditions but also push crime, denunciation, destroy.(127)



    Réponse : Ex 209/August 2021: climate disruption de maxwell, postée le 25-08-2021 à 12:16:21 (S | E)
    READY TO BE CORRECTED

    Hello Here4U
    That's funny how far I was with my story They seem totally innocent. Or will there be a twist in the end?
    Thanks a lot!

    I) Translate into French:

    His name is in there on the first page, along with the names of his friends. I close my eyes and hold on to the sink. Then I rake my arms across the drainboard and send the dishes to the floor.
    He doesn’t move… I know he’s heard. He lifts his head as if still listening. But he doesn’t move otherwise. He doesn’t turn around.
    He and Gordon Johnson and Mel Dorn and Vern Williams, they play poker and bowl and fish. They fish every spring and early summer before visiting relatives can get in the way. They are decent men, family men, men who take care of their jobs. They have sons and daughters who go to school with our son, Dean.
    Last Friday these family men left for the Naches River. They parked the car in the mountains and hiked to where they wanted to fish. They carried their bedrolls, their food, their playing cards, their whiskey.
    They saw the girl before they set up camp. Mel Dorn found her. No clothes on her at all. She was wedged into some branches that stuck out over the water.
    He called the others and they came to look. They talked about what to do. One of the men – my Stuart didn’t say which – said they should start back at once. The others stirred the sand with their shoes, said they didn’t feel inclined that way. They pleaded fatigue, the late hour, the fact that the girl wasn’t going anywhere.
    In the end they went ahead and set up the camp. They built a fire and drank their whiskey. When the moon came up, they talked about the girl. Someone said they should keep the body from drifting away. They took their flashlights and went back to the river.

    Raymond CARVER, Short Cuts.


    Son nom y figure en première page avec les noms de ses amis. Je ferme les yeux et me tient fermement à l'évier. Puis avec les bras, je ratisse l'égouttoir et envoie la vaisselle par terre.
    Il ne bouge pas... Je sais qu'il a entendu. Il lève la tête comme s'il était toujours en train d'écouter. Mais sinon, il ne bouge pas. Il ne se retourne pas.
    Avec Gordon Johnson, Mel Dorn et Vern Williams, ils jouent au poker, au bowling et partent à la pêche. Ils vont à la pêche chaque printemps et en début d'été avant que la visite des proches ne s'interpose. Ce sont des hommes convenables, des pères de famille, des hommes qui s'occupent de leur travail. Ils ont des garçons et des filles qui vont à l'école avec notre fils Dean.
    Vendredi dernier, ces pères de famille partirent pour la rivière Naches. Ils garèrent la voiture dans les montagnes et allèrent à pied jusqu'à l'endroit où ils voulaient pêcher. Ils emportèrent leurs sacs de couchage, leur nourriture, leurs cartes à jouer, leur whisky. Ils virent la fille avant d'installer leur campement. Mel Dorn la trouva. Sans aucun habit sur elle. Elle était coincée dans des branches qui sortaient de l'eau.
    Il appela les autres et ils vinrent voir. Ils discutèrent de ce qu'il fallait faire. Un des hommes - mon Stuart n'a pas dit lequel- dit qu'ils feraient mieux de rebrousser chemin immédiatement. Les autres remuèrent le sable avec les chaussures et dirent qu'ils n'étaient pas enclin à le faire. Ils invoquèrent la fatigue, l'heure tardive, le fait que la fille n'allait nulle part.
    Finalement, ils continuèrent et installèrent le campement. Ils firent un feu et burent leur whisky. Quand la lune apparut, ils parlèrent de la fille. Quelqu'un dit qu'ils devraient empêcher le corps de partir à la dérive. Ils prirent leurs lampes de porche et retournèrent à la rivière.

    II) Optional expression: "Peer pressure"*: what’s your opinion about the influence of a group on individuals? (130 words)

    Undoubtedly, some people are a bad influence. If you don't know how to spot them beforehand, you may get involved in a group that might pressure you into doing unpleasant things later. And you, too nice for your own good, you don't dare to say no, not to be rejected by the group.
    Some sects can even push you to suicide. They can be so persuasive!
    I acknowledge it's easy to say, but you have to be very careful, keep a cool head and put things into perspective when you are urged to do something that isn't right. In some cases, leaving the group for good would definitely be better... if not too late... (118 W)



    Réponse : Ex 209/August 2021: climate disruption de swan85, postée le 26-08-2021 à 20:45:10 (S | E)
    Hello Here4U
    Thank you for this exercise.

    Ready to be corrected


    I) Translate into French:

    His name is in there on the first page, along with the names of his friends. I close my eyes and hold on to the sink. Then I rake my arms across the drainboard and send the dishes to the floor.
    He doesn’t move… I know he’s heard. He lifts his head as if still listening. But he doesn’t move otherwise. He doesn’t turn around.
    He and Gordon Johnson and Mel Dorn and Vern Williams, they play poker and bowl and fish. They fish every spring and early summer before visiting relatives can get in the way. They are decent men, family men, men who take care of their jobs. They have sons and daughters who go to school with our son, Dean.
    Last Friday these family men left for the Naches River. They parked the car in the mountains and hiked to where they wanted to fish. They carried their bedrolls, their food, their playing cards, their whiskey.
    They saw the girl before they set up camp. Mel Dorn found her. No clothes on her at all. She was wedged into some branches that stuck out over the water.
    He called the others and they came to look. They talked about what to do. One of the men – my Stuart didn’t say which – said they should start back at once. The others stirred the sand with their shoes, said they didn’t feel inclined that way. They pleaded fatigue, the late hour, the fact that the girl wasn’t going anywhere.
    In the end they went ahead and set up the camp. They built a fire and drank their whiskey. When the moon came up, they talked about the girl. Someone said they should keep the body from drifting away. They took their flashlights and went back to the river.

    Raymond CARVER, Short Cuts.

    Son nom est là sur la première page, avec ceux de ses amis. Je ferme les yeux et me cramponne à l’évier.
    Puis je ratisse l’égouttoir avec mes bras et j’envoie les plats au sol.
    Il ne bouge pas……je sais qu’il a entendu. Il lève la tête comme s’il écoutait encore. Mais il ne bouge toujours pas. Il ne se retourne pas.
    Lui, Gordon Johnson Mel Dorn et Vern Williams, ils jouent au poker au bowling et vont à la pêche. Ils pêchent
    chaque printemps et en début d’été avant que la visite de parents ne viennent les perturber. Ce sont des hommes respectables, des pères de famille, des hommes sérieux dans leur travail. Ils ont des garçons et des filles qui vont à l’école avec notre fils Dean.
    Vendredi dernier ces pères de famille partirent pour la Rivière Naches. Ils garèrent la voiture dans les montagnes et marchèrent jusqu’à l’endroit où ils voulaient pêcher. Ils transportaient leurs sacs de couchage, leur nourriture, leurs jeux de cartes, leur whisky.
    Ils virent la fille avant d’installer leur campement. Mel Dorn l’a trouva. Elle ne portait aucun vêtement. Elle était coincée dans quelques branches qui dépassaient de l’eau.
    Il appela les autres et ils vinrent voir. Ils discutèrent de ce qu’il fallait faire. Un des hommes – mon Stuart n’a pas dit lequel – dit qu’ils devraient rebrousser chemin immédiatement. Les autres ont remué le sable avec leurs chaussures, en disant qu’ils ne se sentaient pas prêts à faire quelque chose. Ils ont plaidé la fatigue, l’heure tardive, le fait que la fille ne pouvait aller nulle part. Finalement ils sont repartis et ont installé le campement. Ils ont fait un feu et ont bu leur whisky. Lorsque la lune s’est levée, ils ont parlés de la fille. Quelqu’un dit qu’ils devraient empêcher le corps de dériver. Ils prirent leurs lampes de poche et retournèrent à la rivière.



    Réponse : Ex 209/August 2021: climate disruption de here4u, postée le 31-08-2021 à 00:00:10 (S | E)
    Hello, dearest workers!

    Voici le corrigé de votre exercice. Dommage que je n'aie eu que peu de travaux ... Je comprends vos raisons et sais que des vacances après ces périodes troublées que nous vivons étaient les bienvenues ... Merci à ceux qui ont fourni le travail proposé. Ils l'ont très bien fait et je les en félicite.

    I) Translate into French:

    His name is in there on the first page, along with the names of his friends. I close my eyes and hold on to the sink. Then I rake my arms across the drainboard and send the dishes to the floor.
    He doesn’t move… I know he’s heard. He lifts his head as if still listening. But he doesn’t move otherwise. He doesn’t turn around.
    He and Gordon Johnson and Mel Dorn and Vern Williams, they play poker and bowl and fish. They fish every spring and early summer before visiting relatives can get in the way. They are decent men, family men, men who take care of their jobs. They have sons and daughters who go to school with our son, Dean.
    Last Friday these family men left for the Naches River. They parked the car in the mountains and hiked to where they wanted to fish. They carried their bedrolls, their food, their playing cards, their whiskey.
    They saw the girl before they set up camp. Mel Dorn found her. No clothes on her at all. She was wedged into some branches that stuck out over the water.
    He called the others and they came to look. They talked about what to do. One of the men – my Stuart didn’t say which – said they should start back at once. The others stirred the sand with their shoes, said they didn’t feel inclined that way. They pleaded fatigue, the late hour, the fact that the girl wasn’t going anywhere.
    In the end they went ahead and set up the camp. They built a fire and drank their whiskey. When the moon came up, they talked about the girl. Someone said they should keep the body from drifting away. They took their flashlights and went back to the river.
    Raymond CARVER, Short Cuts.


    Son nom s’étale en première page avec celui de ses amis. Je ferme les yeux et me cramponne à l’évier. Puis avec les bras, je ratisse l’égouttoir et envoie la vaisselle par terre. Il ne bouge pas. Je sais qu’il a entendu. Il lève la tête comme s’il écoutait encore, mais ne bouge pas par ailleurs. Il ne se retourne pas.
    Lui et Gordon Johnson et mel Dorn et Vern Williams jouent ensemble au poker, au bowling et vont à la pêche. Ils y vont chaque printemps et au début de l’été avant d’être dérangés par la famille en visite. Ce sont tous des hommes bien, de bons pères de famille, des hommes qui font attention à leur travail ; Ils ont des fils et des filles qui fréquentent l’école avec notre fils Dean.
    Vendredi dernier, ces bons pères de famille (*) sont partis vers la rivière Naches. Ils ont garé leur voiture dans les montagnes et ont marché jusqu’au point de pêche. Ils ont apporté leurs sacs de couchage, leur nourriture, leurs jeux de cartes, leur whisky. Ils ont découvert la fille avant d’installer leur campement. Mel Dorn l’a trouvée. Elle ne portait aucun vêtement. Elle était coincée dans des branches qui dépassaient de l’eau.
    Il a appelé les autres et ils sont venus voir. Ils ont discuté de ce qu’il fallait faire. L’un des hommes – mon Stuart n’a pas précisé lequel – a dit qu’ils devraient faire demi-tour tout de suite. Les autres ont remué le sable avec leurs chaussures (**) et ont dit qu’ils n’avaient pas envie de faire cela. Ils ont prétexté la fatigue, l’heure tardive, et le fait que la fille n’irait nulle part
    Finalement, ils ont avancé et ont monté le camp. Ils ont fait un feu et ont bu leur whisky. Lorsque la lune est sortie, ils ont parlé de la fille. Quelqu’un a suggéré d’empêcher le corps de dériver dans le courant. Ils ont pris leurs lampes de poche et sont retournés à la rivière.



    (*) La principale difficulté de ce texte était le choix des temps du passé à partir du troisième paragraphe. (choisir entre le passé simple et le passé composé.) Vous avez été tentés de considérer l’événement comme appartenant au passé révolu (ce qui était vrai ...) et de mettre des passés simples partout. A la lecture, cela ne « passait pas » ! J’ai fait le choix du passé composé, qui montre que ce qui s’est passé a un retentissement sur le vécu du locuteur. Ce retentissement est évident et est même notre "problème" de cette séquence d’extraits.
    (**) par ce geste, les hommes se montraient peu concernés, hésitant à sacrifier leur routine habituelle pour un « non-événement » dont ils se sentaient bien innocents.

    II) Optional expression: Peer pressure : what’s your opinion about the influence of a group on individuals? (130 words)
    Les auteurs ont reçu leur correction individuelle. Bravo pour ce très bon travail, bravo aussi pour votre courage et votre dévouement.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Exercices du forum

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.