Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Corriger le texte - superstitions

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Corriger le texte - superstitions
    Message de anasdarai posté le 26-04-2018 à 19:21:34 (S | E | F)
    Bonjour,

    J'ai trouvé cette forme appelée Le plan analytique, j'ai donc décidé d'essayer d'écrire un sujet sur la superstition.
    Pouvez-vous m'aider à corriger les erreurs ?
    Merci beaucoup pour votre travail .


    Mon texte :
    Force est de constater que constant nul ne peut ignorer l'état grave des choses attaut par la superstition, cependant il s'avère clairement que certains personnes quand-elles sont malades recourent a des guerisseurs et des sanctuaires au lieu de consulter de médecins.
    Pour comprendre ce fléau nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui encadrent un tel ce comportent, ensuite nous dégageons les consequences avant mettre l'accent sur des solutions prposees pour y remedier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance, la plupart des gents qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance, par les sanctuaires. Ensuite, on peut manquera pas de signaler la pauvreté : qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin si cher ou au-delà de la ville. Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, il a tendance à aller dans un sanctuaire qui ne nécessite pas de suivi quotidien ou des chèques gênants ou même beaucoup d'argent en contrairement un médecin.

    Pour peu qu'on ne pallie pas à ce problème les conséquences pourraient jailli d'un la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience et le succès des stupides ignorants (guerisseurs), d'un côté les maladies restent et ne guérissent pas et le patient souffre toujours, de surcroît une société arriérée dominée par l'ignorance et randomisation.

    pein y remédier les solutions suivantes saverient indispensable, premièrement l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier les pauvres, deuxièmement les gens devraient être mis au courant de la futilité de ces actes qui vendent l'illusion, finalement les sanctuaires doivent être fermées et les guerisseurs arrêtés.



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 26-04-2018 à 23:35:57 (S | E)
    Bonsoir anasdarai

    Force est de constater que constant(enlever) nul ne peut ignorer l'état grave des choses(mal exprimé : à remplacer par 'la gravité' suivi d'un complément du nom pour indiquer de quelle gravité il s'agit) attaut(ce mot n'existe pas) par la superstition,(autre signe de ponctuation) cependant (virgule) il s'avère clairement que certains(accord avec 'personnes') personnes (virgule) quand-elles(pourquoi ce trait d'union ?) sont malades (virgule) recourent a(préposition, donc : accent) des guerisseurs(accent) et (ici, préposition, identique à la précédente) des sanctuaires (on ne recourt pas à des sanctuaires, mais on recourt à des pèlerinages, des prières, des invocations... dans des sanctuaires. Vous modifierez les expressions contenant ce mot dans la suite de ce texte) au lieu de consulter de(déterminant indéfini pluriel) médecins.
    Pour comprendre ce fléau (virgule) nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui encadrent(pourquoi 'encadrent' ? Autre verbe) un tel ce('un tel ce' est incorrect : enlevez soit le déterminant démonstratif, soit 'un tel') comportent(orthographe),(autre signe de ponctuation plus fort que la virgule) ensuite nous (ici, il manque un pronom personnel COI représentant la proposition précédente. Lisez ceci et corrigez : Lien internet
    dégageons(autre temps : le même que le précédent) les consequences(accent) avant (ici, préposition pour que la locution prépositive avec 'avant' soit correcte)) mettre l'accent sur des(déterminant défini) solutions prposees(orthographe et accent) pour y remedier(accent).

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance,(autre signe de ponctuation) la plupart des gents(orthographe) qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance,(remplacez la virgule par une conjonction de coordination) par les sanctuaires. Ensuite, on peut(pourquoi ce verbe ? Enlevez-le et mettez l'élément négatif qui manque pour former correctement la négation avec 'pas') manquera pas de signaler la pauvreté :(enlevez ce double-point) qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin si cher( ce n'est pas le médecin qui est cher, mais sa consultation ; à reformuler correctement) ou au-delà de la ville. Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, il a (accord du pronom avec le mot qu'il représente et accord du verbe) tendance à aller dans un sanctuaire qui ne nécessite pas de suivi quotidien ou des chèques gênants ou même beaucoup d'argent en contrairement un médecin. ( de à ; à reformuler car incorrect et incompréhensible)

    Pour peu qu'on ne pallie pas à('pallier' est un verbe transitif : donc non suivi de préposition) ce problème (virgule) les(déterminant indéfini) conséquences pourraient jailli(infinitif et ponctuation) d'un( 'd'un' quoi ? Il manque un mot) la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience et le succès des stupides(enlever) ignorants(après le nom qu'il qualifie) guerisseurs)(accent),(autre signe de ponctuation) d'un côté( pourquoi 'd'un côté' ?) les maladies restent et(à remplacer par une virgule) ne guérissent pas et le patient souffre toujours, de surcroît une société arriérée dominée par l'ignorance et randomisation (de à : à reformuler avec un verbe pour rendre cette proposition intelligible).

    pein(quel est ce mot ???) y remédier (virgule) les solutions suivantes saverient(orthographe de ce verbe pronominal) indispensable(accord),(signe de ponctuation fort : point) premièrement(virgule) l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier (ici, préposition, identique à celle qui précède 'tous') les pauvres,(enlevez la virgule ; point-virgule) deuxièmement(virgule) les gens devraient être mis au courant de la futilité de ces(à remplacer par un déterminant indéfini) actes(autre mot) qui vendent (ici, préposition) l'illusion,(autre signe de ponctuation) finalement les sanctuaires doivent être fermées(accord) et les guerisseurs(accent) arrêtés.

    Bonne correction





    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 27-04-2018 à 17:25:13 (S | E)
    Merci beaucoup pour votre travail.


    Ma tentative :

    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité *(je ne savais pas quoi mettre ici, pouvez-vous m'aider ?) atteint par la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des sanctuaires au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui entourent ce comportement ; ensuite nous y dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance, la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par les sanctuaires. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin si au-delà de la ville ou sa consultation est chère. Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller dans un sanctuaire au lieu d'un médecin : car la première place ne nécessite pas de suivi quotidien ou des chèques gênants ou même beaucoup d'argent.

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences pourraient jaillir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience et le succès des guérisseurs ignorants. En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu une société arriérée dominée par l'ignorance et randomisation où il ne comprend pas les causes réelles des maladies.

    Plein y remédier, les solutions suivantes saverient indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des comportements qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires doivent être fermés et les guérisseurs arrêtés.














    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 28-04-2018 à 00:14:04 (S | E)

    Bonsoir anasdarai


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité *(je ne savais pas quoi mettre ici, pouvez-vous m'aider ?De quelle gravité parlez-vous ? En réfléchissant, vous pouvez penser aux conséquences que peut entraîner la superstition. En vous aidant de cette indication, formulez correctement cette phrase ; le verbe qui suit devra donc être supprimé et remplacé)) atteint par la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des sanctuaires(merci de lire l'indication donnée à ce sujet dans la correction précédente et de modifier ce qui doit l'être, dans cette phrase et dans celles où apparaît ce mot dans le texte : déjà signalé) au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui entourent(ce verbe ne convient pas ; mettez celui qui signifie 'occasionner' : s'il vous plaît, ne recopiez pas cette indication) ce comportement ; ensuite nous y(autre pronom COI) dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance,(autre signe de ponctuation : déjà signalé) la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par les sanctuaires. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin si (il manque un verbe et un pronom personnel sujet) au-delà(enlever ; mettre 'à l'extérieur') de la ville ou(pronom relatif introduisant le lieu : accent) sa(déterminant défini) consultation est chère. Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller dans un sanctuaire au lieu d' (préposition sans l'élision suivie du verbe 'consulter') un médecin :(pourquoi ce double-point ? Enlevez-le !) car la première place( incorrect : à mieux exprimer pour désigner ce que vous citez) ne nécessite pas de suivi quotidien ou des chèques gênants(autre adjectif) ou ici, mettez un adverbe de temps) même beaucoup d'argent.

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences (ici, mettez un adjectif pour qualifier 'conséquences') pourraient jaillir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience et le succès des guérisseurs ignorants. En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu une société arriérée dominée par l'ignorance et (déterminant défini)randomisation(autre mot)il(que représente ce pronom ?) ne comprend pas les causes réelles des maladies (cette phrase est incorrecte car il manque le verbe de la proposition principale 'une société arriérée et dominée par l'ignorance').

    Plein(ici, ce mot ne veut rien dire) y remédier, les solutions suivantes saverient(erreur déjà signalé dans la correction précédente) indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des comportements qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires doivent(mieux au conditionnel) être fermés et les guérisseurs arrêtés.

    Bonne soirée



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 28-04-2018 à 13:47:26 (S | E)

    Merci beaucoup pour vos efforts.


    S'il vous plaît excusez-moi, parce que je trouve difficile de comprendre les instructions


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité globale résultant de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui occasionnent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.


    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance : la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par les pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin soit Il se trouve à l'extérieur de la ville ou sa consultation est chère.(Je trouve difficile d'exprimer cela : je veux dire que la pauvreté empêche le patient dans les deux cas: 1. Existence en dehors de la ville. 2. Peut être un médecin proche mais le coût est élevé.) . Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller dans un pèlerinage au lieu de consulter un médecin qui nécessite de suivi quotidien ou des chèques agaçants ou même parfois beaucoup d'argent.


    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences mauvaises pourraient jaillir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience et le succès des guérisseurs ignorants. En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu une société arriérée dominée par l'ignorance et la chance de guérison où les gens qui visitent les pèlerinages ne comprennent pas les causes réelles des maladies.


    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des comportements qui vendent de l'illusion ; finalement les pèlerinages devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.


     


     


     





    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 28-04-2018 à 18:43:17 (S | E)

    Bonjour anasdarai

    Les conjonctions de subordination : Lien internet
    Les prépositions : Lien internet



    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité globale(enlever ; il s'agit des 'conséquences' de la superstition) résultant de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui occasionnent(c'est le mot que je vous avez indiqué pour vous guider et que vous ne deviez pas recopier ; trouvez un synonyme de ce verbe) ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance :(pas de double-point, mais point-virgule) la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par les(déterminant indéfini) pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin (ici, double-point)soit Il(pas de majuscule : ce mot ne commence pas une phrase) se trouve à l'extérieur de la ville (virgule) ou(enlever ; remettez 'soit' pour marquer une alternative) sa consultation est chère (ici, complétez par une proposition introduite par une conjonction de subordination de temps (voir lien) pour préciser où sa consultation est chère)).(Je trouve difficile d'exprimer cela : je veux dire que la pauvreté empêche le patient dans les deux cas: 1. Existence en dehors de la ville. 2. Peut être un médecin proche mais le coût est élevé.Avec les indications qui précèdent, vous pouvez sans problème exprimer tout cela !)) . Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller dans(incorrect ; on ne 'va pas dans' un pèlerinage, mais 'on fait un pèlerinage') un pèlerinage au lieu de consulter un médecin qui nécessite de(déterminant indéfini) suivi quotidien ou(préposition qui indique le moyen : voir lien) des chèques agaçants(autre adjectif ; un chèque peut être important et grever le budget de certaines familles. Lisez ceci : ) Lien internet
    ou même parfois beaucoup d'argent.

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences mauvaises(mieux : 'néfastes') pourraient jaillir(autre verbe ; mettez un synonyme de 'advenir' et, s'il vous plaît, ne recopiez pas cette indication) : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience(virgule) et le succès des guérisseurs ignorants(mieux : 'sans compétences médicales'). En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu (virgule) une société arriérée dominée par l'ignorance et la chance de guérison(supprimer) où les gens qui visitent(autre verbe : 's'en remettre à' les(avec le verbe 's'en remettre' : déterminant contracté, contraction de 'à + les') pèlerinages ne comprennent pas les causes réelles des maladies(vous n'avez pas corrigé cette phrase ; elle est incorrecte car incomplète. Vous n'avez mis que deux propositions subordonnées relatives introduites par 'où' et par 'qui', mais n'avez pas mis la proposition principale dont le sujet est : 'une société arriérée dominée par l'ignorance' ; il faut donc que vous mettiez un verbe à ce sujet ('être' à conjuguer) et un adjectif pour qualifier cette 'société') .

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des comportements qui vendent de l'illusion(en fait, ceux qui 'vendent de l'illusion' sont des charlatans) ; finalement les pèlerinages (ici, il fallait laisser 'sanctuaire' qui est un lieu et qui peut donc être fermé, tandis qu'un pèlerinage n'est pas un lieu mais un voyage fait dans un lieu de dévotion, dans un lieu saint.) devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.

    Bonne fin de semaine



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 28-04-2018 à 22:58:23 (S | E)

    Merci beaucoup pour votre travail.


    Je suis pendant deux heures, et j'essaie de corriger, mais malheureusement je suis stupide.


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.


    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit il se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère (j'ai essayé mais en vain je n'ai rien trouvé) . Enfin facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller dans un sanctuaire ( dans notre culture: le sanctuaire est une zone qui comprend la tombe d'une bonne personne, visitée par les gens afin de réaliser leurs souhaits ou d'obtenir la bénédiction. La phrase est correcte ou nécessite un changement de 'à aller dans' ? ) au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques aggravant ou même parfois beaucoup d'argent.


    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales . En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, une société est arriérée et dominée par l'ignorance où les gens qui visitent les sanctuaire ne comprennent pas les causes réelles des maladies.


    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.


     


     


     





    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 28-04-2018 à 23:39:10 (S | E)

    Bonsoir anasdarai

    C'est déjà mieux !

    Les pronoms démonstratifs : Lien internet


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit il(à remplacer par un pronom démonstratif désignant le dernier élément cité : voir lien) se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère (j'ai essayé mais en vain je n'ai rien trouvé : lisez le lien sur les conjonctions de subordination dans la correction précédente et mettez une locution conjonctive qui introduit la cause pour pouvoir dire pourquoi cette consultation est chère)) . Enfin(virgule) facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller dans un sanctuaire ( dans notre culture:(espace devant un double-point) le sanctuaire est une zone qui comprend la tombe d'une bonne personne, visitée par les gens afin de réaliser leurs souhaits ou d'obtenir la bénédiction. La phrase est correcte ou nécessite un changement de 'à aller dans' Dans ce cas, après 'aller' ajoutez 'prier')? ) au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques aggravant(autre verbe : mettez, au participe présent, celui que je vous ai indiqué et dont je vous ai mis le lien, suivi du COD : relisez l'indication dans la correction précédente) ou même parfois beaucoup d'argent.

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales . En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, une société est arriérée et dominée par l'ignorance(à placer en fin de phrase) où les gens qui visitent les sanctuaire(accord avec son déterminant : 'les') ne comprennent pas les causes réelles des maladies.

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.

    Bonne soirée



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 29-04-2018 à 01:04:08 (S | E)
    Merci beaucoup pour votre travail.


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère puisqu'elle prend beaucoup de temps pour se terminer. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant le patient ou même parfois beaucoup d'argent.


    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales . En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, les gens qui visitent les sanctuaires ne comprennent pas les causes réelles des maladies où une société est arriérée et dominée par l'ignorance.

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.




    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 29-04-2018 à 11:10:16 (S | E)

    Bonjour anasdarai

    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui(incorrect : il manque à 'celui' un petit mot pour en faire le pronom démonstratif désignant le dernier élément cité : si vous aviez lu jusqu'à la dernière ligne la leçon dans le lien proposé dans la dernière correction, vous y auriez trouvé le pronom démonstratif correct et n'auriez pas fait cette erreur) se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère puisqu'elle prend beaucoup de temps pour se terminer('puisque' indique davantage une justification, une conséquence qu'une cause : autre locution conjonctive ; vous la trouverez en lisant la leçon dans le lien déjà proposé sur les conjonctions de subordination au chapitre : 'grandes classes de conjonctions de subordination' ; dans un des exemples donnés, elle s'y trouve. Ensuite, ce que vous avez écrit ne correspond pas à l'explication que vous aviez donnée à ce sujet ; vous aviez parlé de distance pour aller au cabinet du médecin lorsqu'il se trouve en dehors de la ville et non de temps passé à la consultation). Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant le patient(autre mot : c'est le budget du patient qui est grevé !) ou même parfois beaucoup d'argent(cela revient à dire la même chose ; il est donc inutile de répéter sous une autre forme ce qui a été dit).


    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales .(pas d'espace devant un point) En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, les gens qui visitent les sanctuaires ne comprennent pas les causes réelles des maladies où une société est arriérée et dominée par l'ignorance. Cette dernière phrase est encore plus incompréhensible qu'auparavant ; vous n'avez pas compris ce que j'avais indiqué. Il ne fallait déplacer que ce que j'avais souligné ; revenez à la correction précédente et construisez, à partir des indications, une phrase correcte.)

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.

    Bonne journée



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 29-04-2018 à 11:50:51 (S | E)
    Merci beaucoup.

    Merci beaucoup pour vos efforts.


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-là se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère (je suis confus : la consultation peut être coûteux pour plusieurs raisons : - Une maladie comme le cancer nécessite beaucoup de recherches et de tests ...
    - Ou des médicaments coûteux... ). Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budgets.

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales. En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, une société où les gens qui visitent les sanctuaires ne comprennent pas les causes réelles des maladies est arriérée et dominée par l'ignorance.

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.






    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 29-04-2018 à 15:03:34 (S | E)

    Bonjour anasdarai



    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-là(autre pronom démonstratif pour désigner le dernier et plus proche élément cité, car 'celui-là' désigne le plus éloigné) se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère (je suis confus : la consultation peut être coûteux(accord avec 'consultation') pour plusieurs raisons : - Une maladie comme le cancer nécessite beaucoup de recherches et de tests. - Ou des médicaments coûteux... ) Bien sûr, mais ce n'est pas ce que vous aviez expliqué auparavant et que je vous remets ici en copier-coller : 'je veux dire que la pauvreté empêche le patient dans les deux cas: 1. Existence en dehors de la ville. (on peut comprendre alors qu'avec des moyens de locomotion limités, la distance puisse être un problème) 2. Peut être un médecin proche mais le coût est élevé'. Il ne s'agit pas, dans le second cas, de durée des traitements mais de localisation du cabinet en ville, ce qui majore le coût de la consultation, surtout si elle concerne un spécialiste (puisque vous venez d'ajouter le cas de maladies dont les soins sont longs et coûteux). À vous de l'exprimer correctement.. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budgets(accord).

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales. En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, une société où les gens qui visitent les sanctuaires et ne comprennent pas les causes réelles des maladies est arriérée et dominée par l'ignorance.

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.

    Bon après-midi



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 30-04-2018 à 21:27:50 (S | E)
    bonjour,

    Merci beaucoup pour votre correction continue.


    Force est de constater que nul ne peut ignorer la gravité des conséquences de la superstition ; cependant, il s'avère clairement que certaines personnes, quand elles sont malades, recourent à des guérisseurs et à des pèlerinages dans des lieux saints au lieu de consulter des médecins.
    Pour comprendre ce fléau, nous nous arrêterons d'abord sur les raisons qui provoquent ce comportement ; ensuite nous en dégagerons les conséquences avant de mettre l'accent sur les solutions proposées pour y remédier.

    Plusieurs raisons participent de concert à ce qui précède : tout d'abord, on peut citer l'ignorance ; la plupart des gens qui recourent à la superstition ne comprennent pas complètement le sens de la maladie puisqu'ils pensent pouvoir s'en débarrasser à distance et par des pèlerinages. Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-ci se trouve à l'extérieur de la ville, soit sa consultation est chère, surtout si elle concerne un spécialiste. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budgets (Je l'ai liés avec 'les gens'. Cela est vrai? ).

    Pour peu qu'on ne pallie pas ce problème, des conséquences néfastes pourraient survenir : en premier lieu, la banqueroute des médecins qui ont la connaissance et l'expérience, et le succès des guérisseurs sans compétences médicales. En deuxième lieu les maladies restent, ne guérissent pas et le patient souffre toujours. En troisième lieu, une société où les gens qui visitent les sanctuaires et ne comprennent pas les causes réelles des maladies est arriérée et dominée par l'ignorance.

    Pour y remédier, les solutions suivantes s'avèrent indispensables. Premièrement, l'accès à un médecin devrait être facilité pour tous, en particulier pour les pauvres ; deuxièmement, les gens devraient être mis au courant de la futilité des charlatans qui vendent de l'illusion ; finalement, les sanctuaires devraient être fermés et les guérisseurs arrêtés.



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 30-04-2018 à 23:27:02 (S | E)
    Bonsoir anasdarai

    Encore quelques corrections !

    Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-ci se trouve à l'extérieur de la ville( c'est incomplet ; pourquoi donc les gens ne peuvent-ils aller à l'extérieur de la ville ? Vous devez en écrire la raison), soit sa consultation est chère, surtout si elle concerne un spécialiste. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budgets(erreur déjà signalée) (Je l'ai liés(erreur d'accord) avec 'les gens'. Cela est-il vrai exact ? Non ! Si je vous ai signalé une erreur, c'est qu'elle existe. Lisez ceci sur l'accord des déterminants (= adjectifs) possessifs et corrigez : Lien internet


    Bonne soirée






    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 01-05-2018 à 13:29:58 (S | E)

    Merci beaucoup pour vos efforts.

    Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-ci se trouve à l'extérieur de la ville lorsque le coût de la mobilité est élevé, soit sa consultation est chère, surtout si elle concerne un spécialiste. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budget.



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 01-05-2018 à 16:49:16 (S | E)

    Bonjour anasdarai

    Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-ci se trouve à l'extérieur de la ville lorsque(enlever ; conjonction de coordination) le coût de la mobilité(incorrect, car 'la mobilité' est le fait de pouvoir se déplacer à pied, de marcher, de se mouvoir. Il s'agit ici des transports) est élevé, soit sa consultation est chère, surtout si elle concerne un spécialiste. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budget.

    Bonne journée



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 01-05-2018 à 20:32:50 (S | E)
    Merci beaucoup pour vos efforts.

    Ensuite, on ne manquera pas de signaler la pauvreté qui ne permet pas aux gens d'aller chez le médecin : soit celui-ci se trouve à l'extérieur de la ville car le coût du transport est élevé, soit sa consultation est chère, surtout si elle concerne un spécialiste. Enfin, facilité et simplicité : les gens aiment toujours les choses faciles, donc, ils ont tendance à aller prier dans un sanctuaire au lieu de consulter un médecin qui nécessite un suivi quotidien avec des chèques grevant leur budget.



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 01-05-2018 à 22:03:42 (S | E)

    Bonsoir anasdarai

    Votre texte est à présent tout à fait correct.

    Bonne continuation






    Réponse : Corriger le texte - superstitions de anasdarai, postée le 01-05-2018 à 22:39:32 (S | E)
    Merci beaucoup pour votre travail.



    Réponse : Corriger le texte - superstitions de alienor64, postée le 01-05-2018 à 23:22:40 (S | E)


    Avec plaisir, anasdarai !


    Bonne soirée




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.