Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction d'un texte !

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction d'un texte !
    Message de datchay91 posté le 17-07-2018 à 02:47:42 (S | E | F)
    Bonsoir. Aidez-moi, s'il vous plaît, à corriger mon texte suivant.

    Il y avait, dans un village, un berger qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse. Et l'homme ne lui léguait pas le chatiment. L'âne, son voisin, lui démanda s'il avait un moyen pour se débarasser de cet enfer. Il le conseilla de se passer pour un malade. Ainsi, le berger serait contraint d'en acheter un autre qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se passa pour un malade. Le berger décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du boeuf. Chaque jour, ce dernier accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta du conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen pour le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui démanda ce qui n'allait pas. Il lui répondut : " Aujourd'hui, j'ai entendu le berger dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il avait décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette désagréable information. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se débarassa des tâches multiples.

    Merci d'avance ! A bientôt !


    Réponse : Correction d'un texte ! de gerold, postée le 17-07-2018 à 08:02:53 (S | E)
    Bonjour Datchay91

    Il y avait, dans un village, un berger qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse. reliez les deux phrases Et l'homme ne lui léguait ce verbe n'a pas de sens ici, cherchez une expression avec "épargner" pas le chatiment orthographe. L'âne, son voisin, lui démanda s'il avait un moyen pour autre préposition se débarasser orthographe, et un autre verbe conviendrait mieux de cet enfer. Il le conseilla conseiller à quelqu'un de se xxx ajoutez un verbe à l'infinitif ici passer pour un enlevez l'article malade. Ainsi, le berger serait contraint d'en"en" est trop loin de "bœuf", il vaut mieux employer le substantif acheter un autre qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se passa pour un malade . Le berger décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du boeufœ. Chaque jour, ce dernier logiquement, "ce dernier", c'est le bœuf accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta du regretter est transitif direct conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen pour autre préposition le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui démanda ce qui n'allait pas. Il lui répondut erreur de conjugaison: " Aujourd'hui, j'ai entendu le berger dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il avait passé composé décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette désagréable information je commencerais plutôt par "Cette information ... et un adjectif plus fort que "désagréable". Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se débarassa orthographe mieux : employez le verbe "se trouver" suivi d'un participer passé des tâches multiples mieux : employez un adjectif possessif et placez "multiples" avant le substantif.



    Réponse : Correction d'un texte ! de datchay91, postée le 18-07-2018 à 05:26:51 (S | E)
    Bonsoir gerold.
    Il y avait, dans un village, un berger qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas le châtiment. L'âne, son voisin, lui démanda s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se passer pour malade. Ainsi, le berger serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se passa pour malade. Le berger décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui démanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le berger dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette information. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se délivra de ses multiples(sinon j'ai lu une régle grammaticale qui dit que, quand l'hépithète était plus longue que le nom, elle se plaçait après)tâches. Merci bien ! A bientôt !



    Réponse : Correction d'un texte ! de gerold, postée le 18-07-2018 à 18:39:28 (S | E)
    Bonsoir Datchay91

    Bonsoir gerold.
    Il y avait, dans un village, un berger*voir remarque qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas le châtiment mettre au pluriel. L'âne, son voisin, lui démanda orthographe (cela m'avait échappé) s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se il faut ajouter un verbe à l'infinitif (tournure factitive) passer pour malade. Ainsi, le berger serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se passa corrigez d'après la remarque précédente pour malade. Le berger décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui démanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le berger dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette information je vous suggère "sinistre" pour remplacer désagréable, qui n'est pas assez fort . Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se délivra de ses multiples(sinon j'ai lu une régle grammaticale qui dit que, quand l'hépithète était plus longue que le nom, elle se plaçait après c'est plutôt c'est plutôt une tendance qu'une règle, multiples tâches me semble plus courant que tâches multiples)tâches. Merci bien ! A bientôt !

    * D'après la définition du Larousse en ligne, le berger est une "personne qui garde les moutons et les chèvres, qui prend soin du troupeau". Il ne cultive pas la terre, ce n'est donc pas le nom qui convient ici.



    Réponse : Correction d'un texte ! de datchay91, postée le 19-07-2018 à 01:40:26 (S | E)
    Bonsoir gerold. Merci bien de votre aide !
    Il y avait, dans un village, un cultivateur qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se faire se passer pour malade. Ainsi, le cultivateur serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit se passer pour malade. Le cultivateur décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le cultivateur dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette sinistre information. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se délivra de ses multiples tâches.

    Je vous souhaite une excellente soirée !



    Réponse : Correction d'un texte ! de gerold, postée le 19-07-2018 à 17:00:41 (S | E)
    Bonjour Datchay91

    Il y avait, dans un village, un cultivateur pour le sens, c'est correct, mais c'est un mot qui fait un peu trop "savant" pour un conte populaire qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se faire se passer il y a un "se" de trop pour malade. Ainsi, le cultivateur serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit se passer idem pour malade. Le cultivateur décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le cultivateur dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette sinistre information. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se ajoutez un verbe (le contraire de "perdre") et adaptez la suite délivra de ses multiples tâches.

    Bonne soirée !

    -------------------
    Modifié par gerold le 19-07-2018 17:01





    Réponse : Correction d'un texte ! de datchay91, postée le 20-07-2018 à 03:10:53 (S | E)
    Bonsoir gerold.
    Il y avait, dans un village, un cultivateur qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se faire passer pour malade. Ainsi, le cultivateur serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit passer pour malade. Le cultivateur décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le cultivateur dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette sinistre information. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne gagna et se délivra de ses multiples tâches.

    Je vous souhaite une excellente soirée !



    Réponse : Correction d'un texte ! de gerold, postée le 20-07-2018 à 20:35:20 (S | E)
    Bonsoir Datchay91

    l y avait, dans un village, un cultivateur vous pouvez laisser "cultivateur", qui n'est pas faux, mais on rencontre plutôt dans ce type de texte des mots comme "paysan" ou "fermier" qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se faire passer pour malade. Ainsi, le cultivateur serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit passer pour malade. Le cultivateur décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et autre possibilité: en plus de celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le cultivateur dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Le bœuf s'inquiéta de cette sinistre information ou (peut-être plus naturel) cette sinistre information inquiéta le bœuf. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne gagna et se délivra désolé, je vous ai induit en erreur, je pensais à "trouver" comme contraire de perdre, Et l'âne se trouva ainsi libéré de ses multiples tâches (délivré de ses tâches ne se dit guère, je ne saurais pas expliquer pourquoi, c'est une question d'usage).


    Sinon, votre texte est très bien maintenant. Félicitations, votre niveau de français est tout à fait remarquable.



    Réponse : Correction d'un texte ! de datchay91, postée le 22-07-2018 à 02:03:35 (S | E)
    Bonsoir gerold.

    Il y avait, dans un village, un paysan qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il avait un moyen d'éviter cet enfer. Il lui conseilla de se faire passer pour malade. Ainsi, le paysan serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit passer pour malade. Le paysan décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et en plus de celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le paysan dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Cette sinistre information inquiéta le bœuf. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se trouva ainsi libéré de ses multiples tâches.

    Merci beaucoup ! A bientôt !



    Réponse : Correction d'un texte ! de gerold, postée le 22-07-2018 à 17:21:15 (S | E)
    Bonjour datchay91

    Il y avait, dans un village, un paysan qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il avait mieux : connaissait un moyen d'éviter cet enfer. à la relecture, je me demande si c'est bien logique, c'est plutôt le bœuf qui demanda à l'âne ... Il L'âne (ce sera plus clair) lui conseilla de se faire passer pour malade. Ainsi, le paysan serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit passer pour malade. Le paysan décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches et en plus soit "et", soit "en plus de" de celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le paysan dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Cette sinistre information inquiéta le bœuf. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se trouva ainsi libéré de ses multiples tâches.



    Réponse : Correction d'un texte ! de datchay91, postée le 23-07-2018 à 01:20:11 (S | E)
    Bonsoir gerold.

    Il y avait, dans un village, un paysan qui possédait un bœuf qui lui labourait sa terre. Le pauvre animal travaillait dur et sans cesse, et l'homme ne lui épargnait pas les châtiments. L'âne, son voisin, lui demanda s'il connaissait un moyen d'éviter cet enfer et lui conseilla de se faire passer pour malade. Ainsi, le paysan serait contraint d'acheter un autre bœuf qui lui labourerait son champ. Le bœuf suivit son conseil et se fit passer pour malade. Le paysan décida que l'âne effectuerait désormais ses propres tâches en plus de celles du bœuf. Chaque jour, l'âne accomplissait des travaux tellement pénibles qu'il devint maigre. Il regretta le conseil qu'il avait donné au bœuf et chercha un moyen de le faire revenir à son travail. Le soir, fatigué, il se mit à crier très fort au point que le bœuf lui demanda ce qui n'allait pas. Il lui répondit : " Aujourd'hui, j'ai entendu le paysan dire à sa femme que tu ne servais plus à rien. C'est pourquoi il a décidé qu'il allait t'égorger. " Cette sinistre information inquiéta le bœuf. Il guérit aussitôt et, le lendemain, il reprit son travail. Et l'âne se trouva ainsi libéré de ses multiples tâches.



    Réponse : Correction d'un texte ! de gerold, postée le 23-07-2018 à 07:15:27 (S | E)
    Bonjour Datchay91

    Votre texte me semble parfait maintenant.

    Bonne journée et à bientôt.



    Réponse : Correction d'un texte ! de lucyfer, postée le 23-07-2018 à 17:32:59 (S | E)
    Bonjour,
    Je viens de m'inscrire sur le site, et ceci est ma toute première correction. Peut-être n'est-elle pas assez explicative ?

    L'homme ne lui épargnait "en remplacement de léguait" pas les châtiments avec un accent circonflexe sur le a de châtiments au pluriel
    Lui demanda : il n'y a pas d'accent sur le e de demanda
    Se débarrasser : s'écrit avec 2 r et 2 s
    Il lui conseilla de se passer pour un malade : manque le mot faire, se faire passer pour un malade.
    Le boeuf suivit son conseil et se fit passer pour un malade et non se passa pour un malade
    Il regretta le conseil et non du conseil
    Le boeuf lui demanda : pas d'accent sur le e de demanda
    Il lui répondit et non répondut.
    Et l'âne se débarrassa "définitivement" de ses tâches multiples : en rajoutant le mot"définitivement" cela clôt vraiment l'histoire et cette fable.

    En espérant d'avoir rien oublié.
    Cordialement.
    P.S. J'ai réalise à la fin de ma correction, celle de gerold, très pertinente tant sur la forme que sur le fond. Merci Gerold.



    Réponse : Correction d'un texte ! de alienor64, postée le 23-07-2018 à 18:50:28 (S | E)
    Bonsoir lucyfer

    Avez-vous lu ce qui précède ? Il semblerait que non car grâce à l'aide de gerold, datchay a pu terminer la correction de son texte. Toute intervention supplémentaire est alors inutile.

    Bonne soirée




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.