Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Autobiographie1

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Autobiographie1
    Message de bestcomment24 posté le 22-07-2018 à 00:57:36 (S | E | F)
    Bonsoir,
    Pouvez-vous m'aider s'il vous plaît à corriger ce texte ? Et merci d'avance
    Je me rappelle la première fois où je suis tombée amoureuse d’une fille, j’ai vécu des moments difficiles. J’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non réciproque. J’ai trouvé des difficultés pour l’oublier. Cela m’a pris cinq mois pour que je me réveille d’un cauchemar amer. La fille sait très bien que je l’aime trop. Je lui ai demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école mais elle a fait ce qu’elle a voulu, elle a raconté cette histoire à plusieurs personnes qui appartiennent à la même école. La faute que j’ai commise c’est que je lui ai dit tout cela sur les réseaux sociaux et pas face à face. Pendant tous ces cinq mois, je me connecte sur internet, je la vois en ligne, je prends l’initiative de parler avec elle. Mais elle répond toujours lentement et se montre indifférente vis-à-vis de mes sentiments envers elle. Elle n’est pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable du ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas des intentions trompeuses, je voulais faire une relation avec elle et aller jusqu’au bout mais le vent ne souffle jamais au bon grès des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me parait plus belle qu’au début. Un jour, on s’est disputé à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon, elle n’a pas accepté. Elle a senti que je ne me suis plus tombée amoureuse d’elle, c’est pour cela qu’elle a fait un protocole pour qu’elle ne parle plus avec moi. Depuis ce jour, on ne parle plus. Avec le temps, ma personnalité devient forte et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai dû écrire cette histoire car cela fait partie de mon histoire et que j’aime bien parler de ma vie personnelle. J’ai raconté honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu on s’est séparé car la personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses au fil des jours.
    Je suis très content maintenant car je suis à mon état normal et qu’il n’y a plus de pensées négatives. Je remercie tous qui m’ont soutenu pendant cette situation délicate et que, grâce à eux, j’ai pu surmonter ces moments défavorables.



    Réponse : Autobiographie1 de claratatouille, postée le 22-07-2018 à 14:34:36 (S | E)
    Je me rappelle la première fois où je suis tombée amoureuse ( si vous êtes un homme, c'est "tombé amoureux" au masculin ) d’une fille, j’ai vécu des moments difficiles. J’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non réciproque. J’ai trouvé des difficultés pour l’oublier. Cela m’a pris cinq mois pour que je me réveille d’un cauchemar amer. La fille sait très bien que je l’aime trop. Je lui ai demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école mais elle a fait ce qu’elle a voulu, elle a raconté cette histoire à plusieurs personnes qui appartiennent à la même école. La faute que j’ai commise c’est que je lui ai dit tout cela sur les réseaux sociaux et pas face à face. Pendant tous (répétitif) ces cinq mois , je me connecte sur internet, je la vois en ligne, je prends l’initiative de parler avec elle. Mais elle répond toujours lentement et se montre indifférente vis-à-vis de mes sentiments envers elle. Elle n’est pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable du de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas des intentions d'intentions trompeuses, je voulais faire entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout mais le vent ne souffle jamais au bon grès des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me parait plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s’est disputé à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon, elle n’a pas accepté. Elle a senti que je ne me suis plus tombée amoureuse je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu’elle a fait un protocole pour qu’elle ne parle plus avec moi ( ça n'a pas beaucoup de sens, peut-être " qu'elle a pris la décision de ne plus parler avec moi" ? ). Depuis ce jour, on ne parle plus. Avec le temps, ma personnalité devient forte et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai dû écrire cette histoire car cela fait partie de mon histoire et que j’aime bien parler de ma vie personnelle. J’ai raconté honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés (avec l'auxiliaire être au passé composé, on accorde avec le COD, qui ici est "on", donc on met au pluriel ) car la personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses au fil des jours.
    Je suis très content maintenant car je suis à dans mon état normal et qu’il n’y a plus de pensées négatives ( "qu'il n'y a plus de pensées négatives dans ma tête", ou "que je n'ai plus de pensées négatives" ). Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette situation délicate et que, grâce à eux, grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.

    J'ai fait au mieux, n'hésitez pas à me demander des précisions ( ou si quelqu'un veut compléter ma correction allez y )



    Réponse : Autobiographie1 de bestcomment24, postée le 22-07-2018 à 14:53:59 (S | E)
    Merci beaucoup claratatouille
    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille, j’ai vécu des moments difficiles. J’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non réciproque. J’ai trouvé des difficultés pour l’oublier. Cela m’a pris cinq mois pour que je me réveille d’un cauchemar amer. La fille sait très bien que je l’aime trop. Je lui ai demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école mais elle a fait ce qu’elle a voulu, elle a raconté cette histoire à plusieurs personnes qui appartiennent à la même école. La faute que j’ai commise c’est que je lui ai dit tout cela sur les réseaux sociaux et pas face à face. Pendant cinq mois, je me connecte sur internet, je la vois en ligne, je prends l’initiative de parler avec elle. Mais elle répond toujours lentement et se montre indifférente vis-à-vis de mes sentiments envers elle. Elle n’est pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout mais le vent ne souffle jamais au bon grès des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me parait plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s’est disputé à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon, elle n’a pas accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne plus parler avec moi. Depuis ce jour, on ne parle plus. Avec le temps, ma personnalité devient forte et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai dû écrire cette histoire car cela fait partie de mon histoire et que j’aime bien parler de ma vie personnelle. J’ai raconté honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car la personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses au fil des jours.
    Je suis très content maintenant car je suis dans mon état normal et qu'il n'y a plus de pensées négatives dans ma tête. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette situation délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.



    Réponse : Autobiographie1 de alienor64, postée le 22-07-2018 à 23:14:08 (S | E)
    Bonsoir claratatouille

    Ce n'est pas en donnant à bestcomment un texte tout corrigé et des phrases prêtes à l'emploi que vous l'aidez à comprendre ses erreurs . Vous n'expliquez rien ! Sur ce forum d'apprentissage du français, c'est au demandeur de corriger lui-même son texte en suivant les indications grammaticales que nous lui proposons, mais en aucun cas nous ne faisons le travail à sa place.
    Avant de vous lancer dans une aide à la correction, lisez les autres sujets et les réponses des différents intervenants pour savoir comment procéder de façon pédagogique et utile.

    Bonne soirée



    Réponse : Autobiographie1 de alienor64, postée le 23-07-2018 à 00:01:09 (S | E)
    Bonsoir bestcomment24

    En nous demandant de l'aide, vous vous engagez à envoyer votre texte autant de fois qu'il le faudra jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'erreurs. C'est ainsi que fonctionne ce forum ; tout travail commencé doit être mené à son terme.

    Exprimer le temps : Lien internet
    - Le plus-que-parfait de l'indicatif : Lien internet


    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille,(autre signe de ponctuation plus marqué que la virgule) j’ai vécu des moments difficiles.(remplacez le point par une conjonction de coordination) J’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non réciproque(mieux : autre adjectif ou participe passé adjectivé pour exprimer cette idée de réciprocité). J’ai trouvé des difficultés pour l’oublier. Cela m’a pris cinq mois pour que(autre locution conjonctive qui indique l'antériorité dans le temps : voir lien) je me réveille d'un(à remplacer par : préposition 'de' suivie d'un déterminant démonstratif) cauchemar amer. La fille sait(il s'agit d'un fait passé) très bien que je l’aime(même remarque) trop. Je lui ai demandé(autre temps : plus-que-parfait : voir lien) de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école mais elle a fait ce qu’elle a voulu , elle(à remplacer par une conjonction de coordination) a raconté cette histoire à plusieurs personnes qui appartiennent(à remplacer par un participe présent) à la même école(répétition à éviter ; autre formulation). La faute que j’ai commise (virgule) c’est que je lui ai dit tout cela('tout cela '? Que représente 'tout cela' dans ce qui précède ? À première vue, rien ! À reformuler pour que le récit soit cohérent) sur les réseaux sociaux et pas face à face(traits d'union). Pendant cinq mois, je me connecte(pourquoi ce présent ? Ce fait se situe dans le passé, tout comme lorsque vous parlez de vous à cette même époque et que vous avez correctement conjugué les verbes : 'Quant à moi, je n'avais pas... ) sur internet, je la vois(même remarque) en ligne, je prends(idem) l’initiative de parler avec elle. Mais elle répond(idem) toujours lentement et se montre(idem) indifférente vis-à-vis de mes sentiments envers elle. Elle n’est (idem) pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout mais le vent ne souffle jamais au bon grès((orthographe) des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me parait(accent circonflexe) plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s’est disputé(verbe pronominal de sens réciproque : accord car le COD s' mis pour 'on' qui est ici l'équivalent de 'nous', est placé avant le verbe) à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon,(autre signe de ponctuation : point-virgule) elle n'a pas(il manque ici un pronom personnel COD mis pour 'le pardon') accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne plus parler avec moi. Depuis ce jour, on ne parle plus(ce verbe doit être à la forme pronominale de sens réciproque, car si cette personne et vous ne vous parlez plus, je suppose que l'un et l'autre avez toujours l'usage de la parole !) . Avec le temps, ma personnalité devient forte(à remplacer par un verbe pronominal de sens réfléchi au passé composé) et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai dû écrire cette histoire car cela fait partie de mon histoire(à enlever et à reformuler car trop long et la répétition du mot 'histoire' est à éviter) et que j’aime bien parler de ma vie personnelle. J’ai raconté honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car la(déterminant indéfini) personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses (quelles coulisses ? Il manque un complément) au fil des jours.
    Je suis très content maintenant(en début de phrase) car je suis(autre verbe pour éviter trop de 'je suis') dans mon état normal et qu'il n'y a(subjonctif) plus de pensées négatives dans ma tête (de à : enlevez la conjonction 'et' et placez cette proposition après 'je suis très content') . Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette situation( à reformuler car incorrect : 'pendant' et 'situation' sont incompatibles ; l'un indique une durée, une période au cours de laquelle se déroule un fait et l'autre un état à un moment donné) délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.

    Bonne correction



    Réponse : Autobiographie1 de bestcomment24, postée le 23-07-2018 à 20:56:04 (S | E)
    Merci
    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille ; j’ai vécu des moments difficiles et j’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non partagé. J’ai trouvé des difficultés pour l’oublier. Cela m’a pris cinq mois pour me réveiller de ce cauchemar amer. La fille savait très bien que je l’aimais trop. Je lui avait demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école mais elle a fait ce qu’elle a voulu et a raconté cette histoire à plusieurs personnes appartenant à la même institution. Mais la faute que j’ai commise, c’est que je lui avait avoué mon amour envers elle hâtivement et sur les réseaux sociaux et pas face-à-face. Pendant cinq mois, je me connectais internet, je la voyais en ligne, je prenais l’initiative de parler avec elle. Mais elle répondait toujours lentement et se montrait indifférente vis-à-vis de mes sentiments envers elle. Elle n’était pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout mais le vent ne souffle jamais au bon grès des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me paraît plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s’est disputés à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon ; elle ne l’a pas accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne plus parler avec moi. Depuis ce jour, on ne se parle plus. Avec le temps, ma personnalité s’est renforcée et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai dû écrire cette histoire car j’aime bien parler de ma vie personnelle. J’ai raconté honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car une personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses de l’amitié au fil des jours.
    Maintenant, je suis très content car je suis revenu à mon état normal et qu'il n'y ait plus de pensées négatives dans ma tête. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette période délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.




    Réponse : Autobiographie1 de alienor64, postée le 23-07-2018 à 23:50:15 (S | E)
    Bonsoir bestcomment24

    L'élision : Lien internet
    - Les pronoms personnels sujets et compléments : Lien internet
    - Les adjectifs démonstratifs (= déterminants démonstratifs) : Lien internet


    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille ; j’ai vécu des moments difficiles et j’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non partagé. J'ai trouvé des difficultés pour l'oublier(expression maladroite ; à reformuler en commençant la phrase par : 'L'oublier', qui va être le sujet de cette proposition, suivi du verbe 'être' au passé composé précédé du pronom personnel COI élidé (voir liens sur les pronoms personnels et l'élision) représentant le locuteur, donc vous, 1ere personne + adjectif qualificatif de la même famille que le nom 'difficultés'). Cela m’a pris cinq mois pour me réveiller de ce cauchemar amer(mieux : devant le nom ; n'oubliez pas de modifier le déterminant démonstratif : voir lien) ( de à : enlevez 'pour' et mettez ce groupe de mots en début de phrase et sujet de la proposition, le verbe étant : 'm'a pris'... ; vous enlèverez le pronom démonstratif neutre 'cela'). La fille savait très bien que je l’aimais trop. Je lui avait(1ere personne) demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école(virgule) mais elle a fait ce qu’elle a voulu et a raconté cette histoire à plusieurs personnes appartenant à(trop long ! à remplacer par une préposition) la même (à remplacer par un déterminant démonstratif) institution. Mais la faute que j’ai commise, c’est que je lui avait(1ere personne) avoué mon amour envers(autre préposition indiquant l'attribution) elle (virgule)hâtivement et(à enlever ; mettez une virgule) sur les réseaux sociaux et pas(à remplacer par 'non') face-à-face. Pendant cinq mois, je me connectais (ici, préposition) internet, je la voyais en ligne , je(à enlever ainsi que la virgule et à remplacer par une conjonction de coordination) prenais l’initiative de parler avec elle(à remplacer par le pronom personnel COI). Mais elle répondait toujours lentement et se montrait indifférente vis-à-vis de(cela alourdit la phrase ; à remplacer par une préposition signifiant 'face à') mes sentiments envers(autre préposition indiquant l'attribution) elle. Elle n’était pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout (virgule) mais le vent ne souffle jamais au bon grès(orthographe : déjà signalé) des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me paraît plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s’est disputés à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon ; elle ne l’a pas accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne plus parler avec moi(à remplacer par un pronom personnel COI et à mettre devant l'infinitif). Depuis ce jour, on ne se parle plus. Avec le temps, ma personnalité s’est renforcée et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ ai dû(autre verbe au passé composé : 'vouloir') écrire cette histoire car j’aime bien parler de ma vie personnelle. J'ai raconté(ici, il manque un pronom personnel COD mis pour 'cette histoire' et à placer correctement) honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car une personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses de l'amitié au fil des jours(expression qui manque de clarté dans une phrase où la 'volonté divine' côtoie les coulisses de 'l'amitié' ; à reformuler) .
    Maintenant, je suis très content car je suis revenu à mon état normal et qu'il n'y ait plus de pensées négatives dans ma tête (de à : à placer après 'je suis très content'). Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette période délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.

    Bonne soirée





    Réponse : Autobiographie1 de bestcomment24, postée le 24-07-2018 à 00:36:50 (S | E)
    Merci beaucoup alienor64
    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille ; j’ai vécu des moments difficiles et j’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non partagé. L’oublier m’a été très difficile. Mon réveil de cet amer cauchemar amer m’a pris cinq mois. La fille savait très bien que je l’aimais trop. Je lui avais demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école, mais elle a fait ce qu’elle a voulu et a raconté cette histoire à plusieurs personnes dans cette institution. Mais la faute que j’ai commise, c’est que je lui avais avoué mon amour à elle, hâtivement, sur les réseaux sociaux et non face-à-face. Pendant cinq mois, je me connectais sur internet, je la voyais en ligne et prenais l’initiative de parler à elle. Mais elle répondait toujours lentement et se montrait indifférente devant mes sentiments à elle. Elle n’était pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout, mais le vent ne souffle jamais au bon gré des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me paraît plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s’est disputés à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon ; elle ne l’a pas accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne me plus parler. Depuis ce jour, on ne se parle plus. Avec le temps, ma personnalité s’est renforcée et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ ai voulu écrire cette histoire car j’aime bien parler de ma vie personnelle. Je l’ai racontée honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car une personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses de la vie.
    Maintenant, je suis très content qu'il n'y ait plus de pensées négatives dans ma tête car je suis revenu à mon état normal. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette période délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.



    Réponse : Autobiographie1 de alienor64, postée le 24-07-2018 à 01:06:31 (S | E)

    Bonsoir bestcomment24

    C'est beaucoup mieux !

    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille ; j’ai vécu des moments difficiles et j’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non partagé. L’oublier m’a été très difficile. Mon(déterminant défini) réveil de cet amer cauchemar amer m’a pris cinq mois. La(déterminant démonstratif) fille savait très bien que je l’aimais trop. Je lui avais demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école, mais elle a fait ce qu’elle a voulu et a raconté cette histoire à plusieurs personnes dans(préposition 'de') cette institution. Mais la faute que j’ai commise, c’est que je lui avais avoué mon amour à(autre préposition indiquant l'attribution) elle, hâtivement,(pas de virgule) sur les réseaux sociaux et non face-à-face. Pendant cinq mois, je me connectais sur internet, je la voyais en ligne et prenais l’initiative de parler à elle(à remplacer par le pronom personnel COI). Mais elle répondait toujours lentement et se montrait indifférente devant mes sentiments à(autre préposition indiquant l'attribution) elle. Elle n’était pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout, mais le vent ne souffle jamais au bon gré des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me paraît plus aussi belle qu’au début. Un jour, on s'est disputés(pour plus d'élégance dans l'expression, conjuguez ce verbe à la 1ere personne du pluriel) à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon ; elle ne l’a pas accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne me plus parler. Depuis ce jour, on ne se parle plus(même remarque). Avec le temps, ma personnalité s’est renforcée et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai voulu écrire cette histoire car j’aime bien parler de ma vie personnelle. Je l’ai racontée honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car une personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses de la vie.
    Maintenant, je suis très content qu'il n'y ait plus de pensées négatives dans ma tête car je suis revenu à mon état normal. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette période délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.

    Bonne soirée



    Réponse : Autobiographie1 de bestcomment24, postée le 25-07-2018 à 00:51:41 (S | E)
    Merci alienor et désolé pour le retard
    Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille ; j’ai vécu des moments difficiles et j’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non partagé. L’oublier m’a été très difficile. Le réveil de cet amer cauchemar m’a pris cinq mois. Cette fille savait très bien que je l’aimais trop. Je lui avais demandé de ne pas divulguer ce secret parce que nous étions dans la même école, mais elle a fait ce qu’elle a voulu et a raconté cette histoire à plusieurs personnes de cette institution. Mais la faute que j’ai commise, c’est que je lui avais avoué mon amour pour elle, hâtivement sur les réseaux sociaux et non face-à-face. Pendant cinq mois, je me connectais sur internet, je la voyais en ligne et prenais l’initiative de lui parler. Mais elle répondait toujours lentement et se montrait indifférente devant mes sentiments pour elle. Elle n’était pas du tout gentille, je confirme cela et je suis responsable de ce jugement car tout le monde parle mal de cette fille. Quant à moi, je n’avais pas d'intentions trompeuses, je voulais entretenir une relation avec elle et aller jusqu’au bout, mais le vent ne souffle jamais au bon gré des navires. J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle ne me paraît plus aussi belle qu’au début. Un jour, nous nous sommes disputés à cause d’un simple événement et je lui ai demandé pardon ; elle ne l’a pas accepté. Elle a senti que je n'étais plus amoureux d’elle, c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne me plus parler. Depuis ce jour, nous ne nous parlons plus. Avec le temps, ma personnalité s’est renforcée et j’ai compris que le coup de foudre n’est qu’un simple flash passager.
    J’ai voulu écrire cette histoire car j’aime bien parler de ma vie personnelle. Je l’ai racontée honnêtement et avec franchise. J’ai compris que c’est grâce à Dieu que l'on s’est séparés car une personne honnête ne mérite pas d’être en compagnie d’une personne méchante, cupide, lunatique et ayant des intentions trompeuses.
    L’Homme doit accepter la situation dans laquelle il vit et ne doit pas se révolter contre la volonté divine car on ne sait pas ce qui est caché dans les coulisses de la vie.
    Maintenant, je suis très content qu'il n'y ait plus de pensées négatives dans ma tête car je suis revenu à mon état normal. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu pendant cette période délicate et grâce à qui j’ai pu surmonter ces moments défavorables.



    Réponse : Autobiographie1 de alienor64, postée le 25-07-2018 à 14:19:54 (S | E)

    Bonjour bestcomment24

    Voici quelques améliorations à apporter sur un texte par ailleurs très correct. Il est inutile de l'envoyer de nouveau.


    -Je me rappelle la première fois où je suis tombé amoureux d’une fille ; j’ai vécu des moments difficiles et j’ai terriblement souffert car il s’agissait d’un amour non partagé. L’oublier m’a été très difficile(autre adjectif pour éviter une répétition : 'douloureux/pénible').

    -J’ai accepté difficilement cette situation. Avec le temps, elle( qui est 'elle' ? La situation ou la jeune personne ? Pour éviter toute ambigüité, désignez-la ! 'celle que j'aimais') ne me paraît plus aujourd'hui aussi belle qu’au début.

    -'... c’est pour cela qu'elle a pris la décision de ne me plus('de ne me plus': tournure un peu trop littéraire et recherchée. Mieux pour ce texte : mettez 'plus' entre la négation et le pronom COI : 'de ne plus me parler') parler.'


    Bonne continuation



    Réponse : Autobiographie1 de bestcomment24, postée le 25-07-2018 à 16:05:57 (S | E)
    Merci beaucoup alienor64
    Bonne soirée



    Réponse : Autobiographie1 de alienor64, postée le 25-07-2018 à 23:46:38 (S | E)

    Avec plaisir, bestcomment24

    Bonnes vacances !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux