Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Monsieur J

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Monsieur J
    Message de fatiati51 posté le 21-03-2020 à 12:26:28 (S | E | F)
    Bonjour,
    Je remercie infiniment alienor64 de son aide à la correction de la première partie de mon texte, s’il vous plaît, pouvez-vous m’aider à la correction de la deuxième partie ?
    Dans ses comportements, ses paroles et ses habits se voyaient la noblesse et le respect, son image de soi était un précieux trésor pour lui, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de blesser son image morale, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, en adoptant sa posture habituelle, le dos dressé sur dossier, les mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front, pour s’en débarrasser il remua la tête plusieurs fois mais en vain. Ensuite, la mouche se posa sur son nez, le professeur fit des grimaces continuelles que tous les étudiants les qualifiaient de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue, le professeur fit tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. Quand il voyait les yeux des élèves fixer droitement sur lui, il se sentit embarrasser, son visage devint si rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation défavorable et dans l’espoir de vaincre la mouche, il fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre, toutes ses tentatives de la chasser étaient sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, elle se déplaça rapidement afin d’éviter ses coups. Le professeur devint gêné et énervé, il se sentit que son image était abimée, il n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation si délicate comme celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf celui-ci. Pour garder le reste de sa fierté, il s’éleva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quitta la classe.


    Réponse : Monsieur J de alienor64, postée le 21-03-2020 à 18:49:34 (S | E)
    Bonjour fatiati51

    et pour votre sympathique remarque


    Conjonctions de subordination et locutions conjonctives : Lien internet
    Comparatifs : Lien internet


    Dans(autre préposition : 'de')) ses comportements(au singulier), ses paroles et ses habits se voyaient(autre verbe : 'émaner') la noblesse et le respect,(point-virgule) son image de soi(enlever) était un précieux trésor pour lui, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de blesser(autre verbe 'douter de'/ mettre en doute) son image(autre mot au pluriel : 'qualités') morale, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, en adoptant(incorrect car ce gérondif doit avoir le même sujet que le verbe principal de la proposition ; ce n'est pas le cas, car le sujet du verbe est 'une mouche'. Mettez alors la locution conjonctive qui indique la simultanéité dans le temps - voir lien - suivie du verbe 'être' à l'imparfait, sujet 'il')(préposition indiquant l'intérieur d'un endroit) sa posture habituelle, le(enlever) dos dressé sur(autre préposition : 'contre') (déterminant défini) dossier,(pas de virgule, mais conjonction de coordination) les(enlever) mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front,(autre ponctuation) pour s’en débarrasser(virgule) il remua la tête plusieurs fois(virgule) mais en vain. Ensuite,(après le verbe et sans la virgule) la mouche se posa sur son nez, le professeur fit des grimaces continuelles(enlever) que tous les étudiants les(pourquoi ce pronom personnel COD ??? Le COD est déjà représenté par le pronom relatif 'que') qualifiaient de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue,(autre ponctuation) le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. Quand il voyait les yeux des élèves fixer(à la forme pronominale) droitement(cet adverbe n'existe pas ; en revanche, 'droit' existe) sur lui, il se sentit embarrasser(participe passé), son visage devint si(enlever) rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation défavorable (autre adjectif : 'gênante') et dans l’espoir de vaincre la mouche, il(enlever) fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre,(autre ponctuation) toutes ses tentatives de(préposition indiquant le but) la chasser étaient(autre temps : passé simple) sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, elle(enlever) se déplaça(continuez avec l'imparfait) rapidement afin d’éviter ses(déterminant défini) coups. Le professeur devint(autre verbe et autre temps : imparfait de 'être') gêné et énervé, il se sentit(autre temps : imparfait + ce verbe n'est pas ici à la forme pronominale) que son image était abimée(accent circonflexe), il n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation si(autre adverbe pour la construction du comparatif d'égalité) délicate comme(ici, conjonction de subordination pour la construction du comparatif d'égalité : voir lien) celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf (ici, préposition) celui-ci. Pour garder le reste de sa fierté, il s'éleva(ce verbe n'a pas de sens ici : il n'a pas lévité, ne s'est pas élevé dans les airs ! Conjuguez 'se lever') et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quitta(subjonctif) la classe.

    Bonne correction







    Réponse : Monsieur J de fatiati51, postée le 21-03-2020 à 21:49:43 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide, voici un essai de correction.

    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était un précieux trésor pour lui, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, pendant qu’il était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et les mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s’en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, mais en vain. la mouche se posa ensuite sur son nez, le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifiaient de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. Quand il voyait les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l’espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre ; toutes ses tentatives pour la chasser furent sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d’éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée, il n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf de celui-ci. Pour garder le reste de sa fierté, il se leva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quitte la classe.



    Réponse : Monsieur J de alienor64, postée le 21-03-2020 à 23:45:47 (S | E)

    Bonsoir fatiati51

    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était un précieux trésor pour lui(mieux : après le verbe), il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, pendant qu’il(autre locution conjonctive pour mettre l'accent sur la situation et non sur le temps) était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et les(enlever) mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s’en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, mais(enlever) en vain. (majuscule après un point)la mouche se posa ensuite sur son nez,(pas de virgule, mais conjonction de coordination) le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifiaient(autre temps : passé simple) de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. Quand il voyait(à remplacer par le gérondif de 'voir') les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l’espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre ; toutes ses tentatives pour la chasser furent(mieux, autre verbe : 'demeurer') sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d’éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée, il(à remplacer par une conjonction de coordination) n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf de(autre préposition, la même que la précédente) celui-ci. Pour garder le reste de sa fierté, il se leva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quitte(grammaticalement préférable avec le subjonctif imparfait, mais accepté avec le subjonctif présent) la classe.

    Bonne soirée



    Réponse : Monsieur J de fatiati51, postée le 22-03-2020 à 12:04:51 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide, voici le texte après la correction.

    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était pour lui un précieux trésor, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, quand il était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s’en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, en vain. La mouche se posa ensuite sur son nez et le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifièrent de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. En voyant les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l’espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre ; toutes ses tentatives pour la chasser demeurèrent sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d’éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée et n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf pour celui-ci. Pour garder le reste de sa fierté, il se leva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quittât la classe.



    Réponse : Monsieur J de alienor64, postée le 22-03-2020 à 14:47:56 (S | E)
    Bonjour fatiati51

    Juste un dernier effort !

    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était pour lui un précieux trésor, il s'efforçait de la garder intacte. Personne n'avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l'emportait sur tout.
    Un jour, quand('quand' n'est pas une locution conjonctive, mais une conjonction de subordination. Une locution conjonctive est un groupe de mot qui forme une conjonction ; dans le cas présent, il s'agit de deux mots : voir lien dans la correction précédente) il était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s'en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, en vain. La mouche se posa ensuite sur son nez et le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifièrent de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. En voyant les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l'espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d'un côté à l'autre ; toutes ses tentatives pour la chasser demeurèrent sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d'éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée et n'avait jamais pensé qu'un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf pour celui-ci. Pour garder le reste de sa fierté(correct, mais mieux : ce qu'il lui restait de fierté), il se leva et abandonna le cours dans l'espoir que la mouche quittât la classe.

    Bonne journée



    Réponse : Monsieur J de fatiati51, postée le 22-03-2020 à 19:01:25 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide inconditionnelle, j'ai corrigé le texte, et voici le résultat.
    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était pour lui un précieux trésor, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, du moment qu’il était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s’en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, en vain. La mouche se posa ensuite sur son nez et le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifièrent de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. En voyant les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l’espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre ; toutes ses tentatives pour la chasser demeurèrent sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d’éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée et n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf pour celui-ci. Pour garder ce qu’il lui restait de fierté, il se leva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quittât la classe.



    Réponse : Monsieur J de alienor64, postée le 22-03-2020 à 23:33:06 (S | E)

    Bonsoir fatiati51

    Lien internet


    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était pour lui un précieux trésor, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, du moment qu’(ici, cette locution conjonctive n'a pas de sens. Il faut celle qui indique la simultanéité avec une nuance d'opposition : voir lien) il était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s’en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, en vain. La mouche se posa ensuite sur son nez et le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifièrent de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. En voyant les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l’espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre ; toutes ses tentatives pour la chasser demeurèrent sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d’éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée et n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf pour celui-ci. Pour garder ce qu’il lui restait de fierté, il se leva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quittât la classe.







    Réponse : Monsieur J de fatiati51, postée le 23-03-2020 à 12:20:27 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide inconditionnelle, j'espère qu'il soit le mot exacte.

    De son comportement, ses paroles et ses habits émanaient la noblesse et le respect ; son image était pour lui un précieux trésor, il s’efforçait de la garder intacte. Personne n’avait le droit de mettre en doute ses qualités morales, sa dignité l’emportait sur tout.
    Un jour, alors qu’il était dans sa posture habituelle, dos dressé contre le dossier et mains sur les jambes, une mouche vint atterrir sur son front ; pour s’en débarrasser, il remua la tête plusieurs fois, en vain. La mouche se posa ensuite sur son nez et le professeur fit des grimaces que tous les étudiants qualifièrent de ridicules. Comme si la mouche voulait explorer son visage, elle se plaça sur sa joue. Le professeur fit encore tous les types de grimaces possibles, malheureusement sans succès. En voyant les yeux des élèves se fixer droit sur lui, il se sentit embarrassé, son visage devint rouge de honte. Monsieur J, en voulant mettre un terme à cette situation gênante et dans l’espoir de vaincre la mouche, fit bouger sa main dans tous les sens en suivant la mouche d’un côté à l’autre ; toutes ses tentatives pour la chasser demeurèrent sans effet. La mouche bourdonnait, frottait ses pattes, se déplaçait rapidement afin d’éviter les coups. Le professeur était gêné et énervé, il sentait que son image était abîmée et n’avait jamais pensé qu’un jour il serait exposé à une situation aussi délicate que celle-ci. Il avait des solutions pour tous les problèmes, sauf pour celui-ci. Pour garder ce qu’il lui restait de fierté, il se leva et abandonna le cours dans l’espoir que la mouche quittât la classe.



    Réponse : Monsieur J de alienor64, postée le 23-03-2020 à 12:58:10 (S | E)


    Bravo, fatiati51 ! Votre texte est désormais correct.

    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.