Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Message de fatiati51 posté le 02-04-2020 à 23:05:28 (S | E | F)
    Bonjour,
    S'il sous plait, pouvez vous m'aider à corriger ce texte ? Merci d'avance.
    Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le Coronavirus, appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations dans le monde entier. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe inaperçue dans le corps. Les mass médias et principalement les réseaux sociaux nous renseignent chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de coronavirus, ainsi que le nombre de décès. Les nombres en augmentation sans cesse laissent présager une catastrophe humaine, qui aura effectivement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements ne soient pas prêts à une telle crise, ils avaient démontré une impuissance dans la gestion de la crise. Ce virus a paralysie la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les unités touristiques et autres sont fermés, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants du monde, sans ressource budgétaires notamment ceux qui travaillent dans le secteur informel.
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le déficit considérable dans les appareils respiratoires ainsi que la pénurie des casques de protections sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit, qu’un grand nombre de cas atteints par le Coronavirus n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui menace leur vie. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a pas de pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins avaient ôté les appareils respiratoires aux vieillards en faveur des jeunes, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes. Est-ce que les procédures adoptées contre le covid-19 sont les plus pertinentes ? N’est-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? De transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors des prochaines crises que ce soit pandémie ou catastrophe naturelle.


    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de alienor64, postée le 03-04-2020 à 00:51:25 (S | E)
    Bonsoir fatiati51

    Le Coronavirus(pas de majuscule), une pandémie incontrôlée
    Le Coronavirus(idem), appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations dans le monde entier(enlever). C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe inaperçue(accord, mais autre mot, mieux : un adverbe) dans le corps. Les mass médias(invariable) et principalement les réseaux sociaux nous renseignent (ici, préposition) chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de coronavirus, ainsi que (ici, préposition) le nombre de décès. Les(déterminant démonstratif) nombres en augmentation sans cesse(après 'Les nombres') laissent présager une catastrophe humaine, qui aura effectivement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements ne soient pas prêts à une telle crise, ils avaient démontré une impuissance dans la gestion de la crise( proposition à reformuler pour que la phrase aient du sens + autre temps pour le verbe) . Ce virus a paralysie(participe passé) la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les unités(autre nom) touristiques et autres sont fermés, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants du monde, sans ressource(pluriel) budgétaires(virgule) notamment ceux qui travaillent dans le secteur informel(autres termes).
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le déficit(mieux : 'manque') considérable dans les(enlever ; préposition à élider) appareils respiratoires ainsi que la pénurie des casques(autre mot : 'masques') de protection(singulier) sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit, qu’(enlever, ainsi que la virgule) un grand nombre de cas atteints par le Coronavirus(voir plus haut) (ici, pronom relatif sujet) n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui menace leur vie. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a pas de(déterminant possessif) pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins avaient ôté(pourquoi ce plus-que-parfait ? Êtes-vous sûr de la véracité de ce que vous dites avec le verbe 'ôter' ? ) les appareils respiratoires aux vieillards en faveur des jeunes, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé(virgule) voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le covid-19 sont les plus pertinentes ? N’est-il(autre verbe à la forme impersonnelle et interrogative : 'exister') pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? De transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors des(préposition : 'de') prochaines crises(virgule) que ce soit(à remplacer par 'agir' à la forme impersonnelle et au subjonctif présent, suivi d'une préposition ; vous ferez l'élision de la conjonction de subordination 'que') pandémie ou catastrophe naturelle.

    Bonne correction





    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de fatiati51, postée le 03-04-2020 à 13:03:16 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de l'intérêt porté à mon sujet, voici une correction du texte en suivant vos recommandations.
    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine, qui aura effectivement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements ne soient pas prêts à une telle crise, ils démontraient une impuissance dans sa gestion. Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants du monde, sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent dans l’économie non structurée.
    Le covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d’appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par le coronavirus qui n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui menace leur vie. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a pas sa pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins ôtaient les appareils respiratoires aux vieillards en faveur des jeunes, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le covid-19 sont les plus pertinentes ? N’existe-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? De transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu’il s’agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.



    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de alienor64, postée le 03-04-2020 à 20:39:43 (S | E)
    Bonsoir fatiati51

    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi covid-19(majuscule : il existe plusieurs sortes de coronavirus, mais un seul identifié comme étant à l'origine de cette pandémie et à qui on a donné ce nom), est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de (ici, déterminant démonstratif) coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine,(pas de virgule) qui aura effectivement(autre adverbe pour indiquer une certitude) des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements ne soient(autre temps : subjonctif passé) pas prêts(mieux : 'préparés') à une telle crise, ils démontraient(autre temps : passé composé) une(déterminant possessif) impuissance dans sa gestion(une remarque : il s'agit, à mon avis, plutôt d'une impuissance face à la gestion de l'urgence, qu'à la crise elle-même ; mais c'est votre idée qui compte, non la mienne). Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants du monde(mieux, autre mot : planète), sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent dans l’économie non structurée.(qu'appelez-vous 'l'économie non structurée' ?)
    Le covid-19(voir plus haut) a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d’appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par le(déterminant démonstratif) coronavirus qui n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui menace leur vie(enlever ; autre temps et autre verbe : conjuguer 'mettre en péril' + COD) . Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n'a(autre temps : passé composé) pas sa pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins ôtaient(êtes-vous vraiment sûr de l'exactitude de ce que vous affirmez ? N'est-ce pas plutôt un choix pénible que le personnel soignant s'est vu obligé de faire ?) les appareils respiratoires aux vieillards en faveur des jeunes, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le covid-19 (voir plus haut) sont les plus pertinentes ? N’existe-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? (Ici, répétez la forme interrogative négative d'un verbe impersonnel différent des précédents : 'être urgent', par exemple) De transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu’il s’agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.

    Bonne soirée





    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de fatiati51, postée le 03-04-2020 à 22:37:07 (S | E)
    Bonjour,
    Merci alienor64 de votre aide inconditionnelle, voici une autre correction.
    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine qui aura certainement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements n’aient été pas préparés à une telle crise, ils ont démontré son manque de réactivité dans l'urgence et son impuissance dans sa gestion. Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants de la planète, sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent dans le noir.
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d’appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par le coronavirus qui n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui les mettra en péril. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a eu pas sa pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins se trouvaient obliger d’ôter les appareils respiratoires aux vieillards en faveur des jeunes, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le Covid-19 sont les plus pertinentes ? N’existe-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? N’est-il pas urgent de transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu’il s’agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.



    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de alienor64, postée le 03-04-2020 à 23:29:24 (S | E)
    Bonsoir fatiati51

    La forme négative : Lien internet


    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C'est une pandémie qui se propage d'une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de (ici, déterminant démonstratif) coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine qui aura certainement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements n'aient été pas(forme négative incorrecte : voir lien pour placer correctement les mots négatifs dans un verbe à un temps composé) préparés à une telle crise, ils ont démontré son(autre déterminant défini) manque de réactivité dans l'urgence et son(même remarque) impuissance dans sa gestion. Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants de la planète, sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent dans le(enlever ; on dit : 'travailler au noir'/ 'le travail au noir' ; c'est donc ça, 'l'économie non structurée'... et pour tout dire, illégale, dont vous parliez ! ) noir.
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d'appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S'ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par le(déterminant démonstratif) coronavirus qui n'ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui les(enlever) mettra(autre temps : futur antérieur) en péril(ici, COD ; parlez de 'vie'/ de chances de guérison,... en faisant précéder le mot que vous aurez choisi d'un déterminant possessif). Pour remédier à cette crise, les chefs d'hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n'a eu pas sa pareille dans l'histoire contemporaine de l'humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins se trouvaient obliger(incorrect, car 'se trouver' est un verbe attributif, comme l'est le verbe 'être'. Un verbe attributif relie un attribut à un sujet ; c'est pourquoi l'infinitif 'obliger' est incorrect) d'ôter(pourquoi encore et toujours 'ôter' ? Ils étaient obligés de choisir qui mettre sous respirateurs. Merci de reformuler votre phrase) les appareils respiratoires aux vieillards en faveur des jeunes, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s'interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le Covid-19 sont les plus pertinentes ? N'existe-il pas d'autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N'est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? N'est-il pas urgent de transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu'il s'agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.

    Bonne soirée



    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de fatiati51, postée le 04-04-2020 à 12:59:02 (S | E)
    Bonjour,
    Merci infiniment alienor64 de votre aide, j'ai corrigé le texte en suivant vos conseils.
    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de ce coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine qui aura certainement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements n’aient pas été préparés à une telle crise, ils ont démontré le manque de réactivité dans l'urgence et l’impuissance dans sa gestion. Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants de la planète, sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent au noir.
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d’appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par ce coronavirus qui n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui aura mis en péril leur vie. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a eu pas sa pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins se trouvaient obligé de transgresser le principe d’égalité de traitement par l’adoption d’une discrimination positive en faveur des jeunes, en privant les vieillards des appareils respiratoires, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le Covid-19 sont les plus pertinentes ? N’existe-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? N’est-il pas urgent de transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu’il s’agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.



    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de alienor64, postée le 04-04-2020 à 14:28:50 (S | E)
    Bonjour fatiati51

    Juste une correction à faire, celle de la place de la négation dans un verbe à un temps composé et votre texte sera parfait.

    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de ce coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine qui aura certainement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements n’aient pas été préparés à une telle crise, ils ont démontré le leur (je corrige mon étourderie et vous demande de m'excuser : je pensais, bien sûr, à 'déterminant possessif', mais ai écrit déterminant défini) manque de réactivité dans l'urgence et l' leur impuissance dans sa gestion. Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants de la planète, sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent au noir.
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d’appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par ce coronavirus qui n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui aura mis en péril leur vie. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a eu pas(erreur ; place de la négation dans un verbe à un temps composé : ne/n' + auxiliaire +pas + participe passé ; le mot négatif 'pas' est toujours placé entre l'auxiliaire et le participe passé) sa pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins se trouvaient obligé de transgresser le principe d’égalité de traitement par l’adoption d’une discrimination positive en faveur des jeunes, en privant les vieillards des appareils respiratoires, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le Covid-19 sont les plus pertinentes ? N’existe-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? N’est-il pas urgent de transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu’il s’agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.

    Bonne fin de semaine




    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de fatiati51, postée le 04-04-2020 à 19:06:19 (S | E)
    Bonjour,
    Merci infiniment alienor64 de votre aide inconditionnelle, en voici le fruit.
    Le coronavirus, une pandémie incontrôlée
    Le coronavirus, appelé aussi Covid-19, est devenu la préoccupation primordiale de toutes les nations. C’est une pandémie qui se propage d’une manière incontrôlée, comme un cancer qui se développe rapidement dans le corps. Les mass média et principalement les réseaux sociaux nous renseignent à chaque instant sur le bilan des cas enregistrés de ce coronavirus, ainsi que sur le nombre de décès. Ces nombres sans cesse en augmentation laissent présager une catastrophe humaine qui aura certainement des répercussions néfastes sur le plan économique et social.
    Bien que les gouvernements n’aient pas été préparés à une telle crise, ils ont démontré leur manque de réactivité dans l'urgence et leur impuissance dans sa gestion. Ce virus a paralysé la vie dans le monde entier. Les établissements scolaires, les usines, les stations touristiques et autres sont fermées, plus de trois milliards de personnes sont obligées de rester chez elles, soit la moitié des habitants de la planète, sans ressources budgétaires, notamment ceux qui travaillent au noir.
    Le Covid-19 a révélé la fragilité des systèmes sanitaires dans tous les pays, même dans ceux supposés modernes. Le manque considérable d’appareils respiratoires ainsi que la pénurie des masques de protection sont des aspects majeurs de cette fragilité. S’ajoute à tout ce qui a été dit un grand nombre de cas atteints par ce coronavirus qui n’ont pas trouvé de lit pour une hospitalisation urgente, ce qui aura mis en péril leur vie. Pour remédier à cette crise, les chefs d’hôpitaux ont priorisé les jeunes et les enfants aux soins médicaux au détriment des plus âgés. Dans une pratique machiavélique qui n’a pas eu sa pareille dans l’histoire contemporaine de l’humanité, à la fois choquante et inhumaine, les médecins se trouvaient obligé de transgresser le principe d’égalité de traitement par l’adoption d’une discrimination positive en faveur des jeunes, en privant les vieillards des appareils respiratoires, comme si les vieillards avaient épuisé leur durée de vie. Une telle pratique est considérée comme une atteinte au droit à la santé, voire au droit à la vie.
    En ce moment, tous les gouvernements doivent s’interroger sur la fiabilité des systèmes de protections actuelles contre les catastrophes sanitaires. Est-ce que les procédures adoptées contre le Covid-19 sont les plus pertinentes ? N’existe-il pas d’autres moyens que le confinement pour arrêter la contamination ? N’est-il pas temps de penser à créer des centres à qui incombe la gestion des crises ? N’est-il pas urgent de transférer les budgets colossaux investis dans la production des armes au profit des domaines de la santé et de la recherche scientifique ? Il est indispensable aux gouvernements de répondre à ces questions pour ne pas répéter ce drame lors de prochaines crises, qu’il s’agisse de pandémie ou de catastrophe naturelle.



    Réponse : Le Coronavirus, une pandémie incontrôlée de alienor64, postée le 04-04-2020 à 23:12:29 (S | E)
    Bonsoir fatiati51

    Un seul mot : Bravo !

    Bonne continuation




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.