Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Cendrillon : Correction

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cendrillon : Correction
    Message de laclartedelaplu posté le 03-05-2020 à 20:02:40 (S | E | F)
    Bonjour
    Pouvez-vous m'aider à corriger mon texte s’il vous plaît ?
    Merci d’avance

    Ayant l’air le plus beau possible, les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle se déprima, regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, en faisant un geste de main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Tu voudrais participer au bal, Cendrillon ? demanda-t-il.
    - Oui, bien sûr ! exclama-t-elle. Mais comment ce serait possible ?
    Un carrosse va t'y emporter et te rapporter à minuit, expliqua-t-elle. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’apporta au bal avant que la porte se soit fermée. Portant un masque pour que personne ne la connût pas, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince se soit aperçu d'elle. Après s’être approché de lui, il l’invita de danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon se soit souvenu qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut pour se rendre dans le carrosse, laissant involontairement un de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il l'a cherché partout dans la ville en tentant de trouver la fille dont la taille de pied correspondrait à celle de la chaussure à talon laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être en vain car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Avoir trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.

    ------------------
    Modifié par bridg le 03-05-2020 21:07
    + titre
    NB : Il n'y a pas d'ange dans Cendrillon. C'est sa marraine, la fée qui apparaît et lui permet d'aller au bal.



    Réponse : Cendrillon : Correction de gerold, postée le 03-05-2020 à 21:08:28 (S | E)
    Bonjour

    Ayant l’air le plus beau possible modèle à adapter : s'étant fait le plus discret possible ..., les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle se déprima ce n'est pas un verbe pronominal regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, en faisant un geste de xx ajoutez un article main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Tu voudrais participer mieux : employez la tournure interrogative avec inversion au bal, Cendrillon ? demanda-t-il.
    - Oui, bien sûr ! exclama-t-elle c'est un verbe pronominal. Mais comment ce serait tournure interrogative possible ?
    Un carrosse va t'y emporter et te rapporter Cendrillon n'étant pas une marchandise, les dérivés du verbe "porter" ne conviennent pas à minuit, expliqua-t-elle c'est l'ange qui parle. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’apporta au bal avant que la porte se la porte ne se ferme pas toute seule ne (explétif) soit fermée. Portant un masque pour que personne ne la connût ajoutez un préfixe pas à enlever, il y a déjà "personne" dans la phrase, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince se soit aperçu d'elle on ne s'aperçoit pas de quelqu'un, mais de la présence de quelqu'un. Après s’être approché il faudrait accorder au féminin, mais il y a un problème de syntaxe : vous ne pouvez employer l'infinitif que si le sujet de la principale est en même temps celui de l'infinitif, ce qui n'est pas le cas ici ; il faut une subordonnée conjonctive de lui, il l’invita de autre préposition danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon se soit souvenu subjonctif présent (ou imparfait si vous voulez) qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut pour se rendre dans un peu maladroit, une préposition suffit le carrosse, laissant involontairement un accord de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il l'a cherché il faudrait accorder le participe avec "l'" représentant Cendrillon, mais le passé simple conviendrait mieux partout dans la ville en tentant de trouver la fille dont la taille de le pied correspondrait à la taille celle de la chaussure à talon laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être en vain adjectif à accorder avec "recherche" car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Avoir trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.


    -------------------
    Modifié par gerold le 03-05-2020 21:11



    -------------------
    Modifié par gerold le 03-05-2020 22:58





    Réponse : Cendrillon : Correction de laclartedelaplu, postée le 04-05-2020 à 09:33:54 (S | E)
    Bonjour
    Merci beaucoup

    S’étant fait le plus discret possible, les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle déprima, regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, en faisant un geste de la main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Voudrais-tu participer au bal, Cendrillon ? demanda-t-il [Bien que « ange » soit un nom masculin, est-ce qu’il y a un cas où on peut utiliser la forme féminine si l’ange est une femme ?].
    - Oui, bien sûr ! s’exclama-t-elle. Mais comment serait-ce possible ?
    Un carrosse va t'y emmener et te ramener à minuit, expliqua-t-il. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’amena au bal avant que la porte ne fût fermée. Portant un masque pour que personne ne la reconnût, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince se soit aperçu de sa présence. Après s’être approché de Cendrillon [ici, par "lui", je voulais dire "Cendrillon", mais je comprends que ça constitue un manque de précision. Si, par « lui », je voulais dire « le prince », pourrait-je dire : « Après que Cendrillon se fut approchée du prince, il l’invita à danser » ?], il l’invita à danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon se souvînt qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut pour [vers ?] le carrosse, laissant involontairement une de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il la chercha [on peut dire « cherchait » aussi ?] partout dans la ville en tentant de trouver la fille dont le pied correspondrait à la taille de la chaussure à talon laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être vaine car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Avoir trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.

    -------------------
    Modifié par laclartedelaplu le 04-05-2020 09:36





    Réponse : Cendrillon : Correction de gerold, postée le 04-05-2020 à 11:42:11 (S | E)
    Bonjour

    S’étant fait le plus discret possible ce n'est qu'un modèle, à adapter à la situation avec l'adjectif "beau" et les accords nécessaires, puisqu'il y a "deux sœurs", les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle déprima, regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, en faisant un geste de la main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Voudrais-tu participer au bal, Cendrillon ? demanda-t-il [Bien que « ange » soit un nom masculin, est-ce qu’il y a un cas où on peut utiliser la forme féminine si l’ange est une femme ? Non, l'ange est toujours traditionnellement représenté par un homme.
    - Oui, bien sûr ! s’exclama-t-elle. Mais comment serait-ce possible ?
    Un carrosse va t'y emmener et te ramener à minuit, expliqua-t-il. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’amena au bal avant que la porte ne fût fermée. Portant un masque pour que personne ne la reconnût, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince se soit/se fût aperçu/s'aperçût (ici, l'imparfait ou le plus-que-parfait du subjonctif conviennent) aperçu de sa présence. Après s’être approché de Cendrillon [ici, par "lui", je voulais dire "Cendrillon", mais je comprends que ça constitue un manq"ue de précision. Ce n'est pas un manque de précision, c'est faux. Le pronom "lui" n'est masculin ou féminin que lorsqu'il est COI sans préposition ; sinon, il est seulement masculin : il lui a parlé" (à un homme ou à une femme), mais "c'est à elle qu'il a parlé, pas à lui !")Si, par « lui », je voulais dire « le prince », pourrait-je dire : « Après que Cendrillon se fut approchée du prince, il l’invita à danser » ? oui], il l’invita à danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon se souvînt qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut pour vers le carrosse, laissant involontairement une de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il la chercha [on peut dire « cherchait » aussi ? non, il n'y a pas d'idée de durée, ou de survenue d'un événement, par exemple : il la cherchait partout quand on l'informa que la jeune fille avait été retrouvée" partout dans la ville en tentant de trouver la jeune fille dont le pied correspondrait à la taille de la chaussure à talon précision déjà mentionnée laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être vaine car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Avoir ce n'est pas un infinitif qu'il faut ici trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.



    -------------------
    Modifié par gerold le 04-05-2020 11:47





    Réponse : Cendrillon : Correction de laclartedelaplu, postée le 04-05-2020 à 23:08:39 (S | E)
    Merci beaucoup pour les explications complètes
    Je vois. En le moment où je l’écrivais, j’avais oublié que le pronom tonique « lui » n’est pas la seul forme pour la troisième personne singulière.

    S’étant faites les plus belles possibles, les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle déprima, regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, en faisant un geste de la main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Voudrais-tu participer au bal, Cendrillon ? demanda-t-il.
    - Oui, bien sûr ! s’exclama-t-elle. Mais comment serait-ce possible ?
    Un carrosse va t'y emmener et te ramener à minuit, expliqua-t-il. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’amena au bal avant que la porte ne fût fermée. Portant un masque pour que personne ne la reconnût, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince s’aperçût de sa présence. Après s’être approché d’elle, il l’invita à danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon se souvînt qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut vers le carrosse, laissant involontairement une de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il la chercha partout dans la ville en tentant de trouver la jeune fille dont le pied correspondrait à la taille de la chaussure laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être vaine car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Ayant/Après avoir trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.

    Est-ce que l'on peut toujours remplacer "après avoir fait qc" par "ayant fait qc" et vice versa ?

    -------------------
    Modifié par laclartedelaplu le 04-05-2020 23:09





    Réponse : Cendrillon : Correction de gerold, postée le 05-05-2020 à 09:29:36 (S | E)
    Bonjour

    S’étant faites les plus belles possibles (possible = qu'il est possible, pas d'accord), les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle déprima je trouve ce terme un peu trop "moderne", il est en décalage avec la tonalité de votre texte regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, en faisant un geste de la main correct, mais vous pouvez alléger la phrase en enlevant "en faisant" et en mettant une préposition devant "un", habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Voudrais-tu participer au bal, Cendrillon ? demanda-t-il.
    - Oui, bien sûr ! s’exclama-t-elle. Mais comment serait-ce possible ?
    Un carrosse va t'y emmener et te ramener à minuit, expliqua-t-il. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’amena au bal avant que la porte ne fût fermée. Portant un masque pour que personne ne la reconnût, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince s’aperçût de sa présence. Après s’être approché d’elle, il l’invita à danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon (ne)* se souvînt qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut vers le carrosse, laissant involontairement une de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il la chercha partout dans la ville en tentant de trouver la jeune fille dont le pied correspondrait à la taille de la chaussure laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être vaine car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Ayant/Après avoir trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.

    Est-ce que l'on peut toujours remplacer "après avoir fait qc" par "ayant fait qc" et vice versa ? Je dirais que non, sans doute parce que, dans votre phrase, la causalité l'emporte sur la postériorité : C'est parce qu'il a trouvé son amour qu'il se marie. "Ayant fini/Après avoir fini mon travail, je suis allé me coucher", dans cette phrase les deux sont possibles et naturels

    * "Ne" dit explétif, il n'a pas de sens négatif et est facultatif, mais ajoute une "touche" d'élégance à la phrase. On le trouve souvent après certaines conjonctions comme "avant que".

    -------------------
    Modifié par gerold le 05-05-2020 09:31





    Réponse : Cendrillon : Correction de laclartedelaplu, postée le 05-05-2020 à 11:04:49 (S | E)
    Bonjour
    Merci beaucoup

    S’étant faites les plus belles possible, les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle est devenue triste, regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, avec/d’un geste de la main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Voudrais-tu participer au bal, Cendrillon ? demanda-t-il.
    - Oui, bien sûr ! s’exclama-t-elle. Mais comment serait-ce possible ?
    Un carrosse va t'y emmener et te ramener à minuit, expliqua-t-il. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’amena au bal avant que la porte ne fût fermée. Portant un masque pour que personne ne la reconnût, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince s’aperçût de sa présence. Après s’être approché d’elle, il l’invita à danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon ne se souvînt qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut vers le carrosse, laissant involontairement une de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il la chercha partout dans la ville en tentant de trouver la jeune fille dont le pied correspondrait à la taille de la chaussure laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être vaine car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Ayant trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.

    -------------------
    Modifié par laclartedelaplu le 05-05-2020 11:05






    Réponse : Cendrillon : Correction de gerold, postée le 05-05-2020 à 11:59:36 (S | E)
    Votre texte est maintenant qusiment parfait :

    S’étant faites les plus belles possible, les deux sœurs partirent au bal, laissant Cendrillon toute seule. Après un moment, elle est devenue triste suggestion : "se languir", littéraire, conjugué comme "finir", regrettant de ne pas avoir pu y aller. Tout d'un coup, un bel ange souriant et gentil apparut et, avec/d’un ("avec" n'est pas faux, mais "d'un" est plus recherché) geste de la main, habilla Cendrillon tout comme une princesse.
    - Voudrais-tu participer/aller* au bal, Cendrillon ? demanda-t-il.
    - Oui, bien sûr ! s’exclama-t-elle. Mais comment serait-ce possible ?
    Un carrosse va t'y emmener** et te ramener à minuit, expliqua-t-il. Dépêche-toi ! Le bal a déjà commencé.
    Cendrillon monta dans le carrosse, qui l’amena au bal avant que la porte ne fût fermée. Portant un masque pour que personne ne la reconnût, elle s’est promenée jusqu'à ce que le prince s’aperçût de sa présence. Après s’être approché d’elle, il l’invita à danser avec lui. Ils dansèrent pendant un moment avant que Cendrillon ne se souvînt qu'il fallait partir avant minuit. Comme il n'y avait plus de temps, elle courut vers le carrosse, laissant involontairement une de ses chaussures à talon sur les marches.
    Bien que le prince n’eût pas même vu*** son visage, il ne lui fallut que ce court moment de danse pour tomber amoureux de Cendrillon. Il la chercha partout dans la ville en tentant de trouver la jeune fille dont le pied correspondrait à la taille de la chaussure laissée par Cendrillon. Cette recherche, cependant, semblait être vaine car la chaussure n’allait à personne, jusqu'à ce qu'on l’essayât sur Cendrillon. Ayant trouvé son amour, le prince se maria avec elle, et ils vécurent heureux.

    * C'est subjectif, sans doute, mais je n'imagine pas un ange employant un verbe comme "participer".
    ** "Amener" me semble meilleur qu'"emmener", à cause du "y" peut-être (mais beaucoup de Français emploient ces verbes indifféremment).
    *** "Même pas" est plus courant que "pas même", mais ici cela n'a pas d'importance.



    Réponse : Cendrillon : Correction de laclartedelaplu, postée le 05-05-2020 à 12:27:17 (S | E)
    Merci beaucoup

    ... elle s'est languie...
    ... aller au bal...
    ... va t'y amener...

    -------------------
    Modifié par laclartedelaplu le 05-05-2020 12:31





    Réponse : Cendrillon : Correction de gerold, postée le 06-05-2020 à 09:01:20 (S | E)
    C'est parfait ! Félicitations et à bientôt !



    Réponse : Cendrillon : Correction de laclartedelaplu, postée le 07-05-2020 à 15:03:27 (S | E)
    Meciii 😍 À bientôt !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux