Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction/Révolution Française

    << Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction/Révolution Française
    Message de touati posté le 03-01-2010 à 17:25:33 (S | E | F)

    Bonjour
    veuillez pourriez-vous s'il vous plait corriger mes fautes et reformuler si cela est mal dit.
    Merci.

    Durant les années mil sept cent quatre-vingt-douze, dans un contexte de Révolution Française, Jean-Paul Marat, philosophe écrit Les Chaînes de l'esclavage. Le texte étudié est le discours d'un homme politique. Parmi les nombreux thèmes que l'auteur travaille dans ce discours argumentatif, Jean-Paul Marat s'attache ici à rapporter les conséquences de l'ignorance du peuple. Nous nous proposerons d'étudier comment l'argumentation de Marat arrive t-elle à convaincre les destinataires ? Pour cela, nous verrons dans un premier temps les différents arguments utilisés par Jean-Paul Marat. Et dans un deuxième temps les procédés de l'éloquence au service de l'argumentation.


    Ce texte nous montre à la première lecture, le discours d'un homme politique. Chaque paragraphe est consacré à un aspect particulier du problème de l'ignorance. L'auteur choisit donc de mettre en place un argumentation exhaustive. Effectivement, au premier paragraphe, Jean-Paul Marat expose un argument politique. Pour cela, il emploie le mot "despotisme " l2. Le despotisme étant une forme de gouvernement où l'autorité exercer par un individu qui règne avec un pouvoir politique absolu. Il évoque le fait que l'ignorance avantage le despotisme. Dans ce paragraphe, Jean-Paul Marat présente de manière répéter l'expression "ignorance"l1. L'ignorance étant le principal sujet du texte, il cherche de manière volontaire à accentuer cette dernière à travers l'anaphore ainsi que l'utilisation du mot "extrêmement"l1. Au deuxième paragraphe, l'écrivain des Lumières expose un argument juridique puisque il donne présence au mot "droits"l4 . L'auteur définie l'ignorance comme étant un obstacle puisque il emploie le verbe "empêche"l3. Elle est symboliser par un bandeau : "le bandeau sur les yeux"l. L'ignorance rend les peuples vulnérables puisque ils ne disposent pas de droits: "les empêche de connaître leur droits, d'en sentir les prix et de les défendre.". En droit, le bandeau représente l'impérialisme. Au troisième paragraphe, il explique que l'ignorance dissimule les complots menés par les princes, empêchant ainsi les peuples de se révolter: "C'est elle qui, leur voilant les projets ambitieux des princes"l5. Jean-Paul Marat accentue cette dernière avec l'utilisation de la gradation ascendante: "prévenir" "arrêter" "renverser "l6. L'auteur met donc en place un ordonnancement de verbes selon une progression qui provoquent un effet d'amplification. Au quatrième paragraphe, il décrit également comment elle contribue à majorer la soumission exercée par les dirigeants rendant ainsi les peuples esclaves des despotes. Il utilise un argument militaire puisque il fait apparaître l'expression "les profonds artifices". Cette expression est un euphémisme qui désigne le combat, la guerre. La guerre n'est pas habituel puisque elle se tourne contre une valeur qui est la liberté: "les profonds artifices des princes contre la liberté"l8-9. L'auteur explicite la naïveté des peuples par la présence du mot "perpétuellement"l10.
    Les peuples sont rendus naïves par l'ignorance. Au cinquième paragraphe,


    -------------------
    Modifié par lucile83 le 03-01-2010 18:00


    Réponse: Correction/Révolution Française de dolfine56, postée le 03-01-2010 à 19:03:27 (S | E)
    Bonsoir,

    Durant les années mil sept cent quatre-vingt-douze, dans un contexte de Révolution Française, Jean-Paul Marat, philosophe écrit Les Chaînes de l'esclavage. Le texte étudié est le discours d'un homme politique. Parmi les nombreux thèmes que l'auteur travaille dans ce discours argumentatif, Jean-Paul Marat s'attache ici à rapporter les conséquences de l'ignorance du peuple. Nous nous proposerons d'étudier comment l'argumentation de Marat arrive t-elle à convaincre les destinataires ? Pour cela, nous verrons dans un premier temps les différents arguments utilisés par Jean-Paul Marat. Et dans un deuxième temps les procédés de l'éloquence au service de l'argumentation.


    Ce texte nous montre à la première lecture, le discours d'un homme politique. Chaque paragraphe est consacré à un aspect particulier du problème de l'ignorance. L'auteur choisit donc de mettre en place un argumentation exhaustive. Effectivement, au premier paragraphe, Jean-Paul Marat expose un argument politique. Pour cela, il emploie le mot "despotisme " l2. Le despotisme étant une forme de gouvernement où l'autorité il manque un verbeexercer par un individu qui règne avec un pouvoir politique absolu. Il évoque le fait que l'ignorance avantage le despotisme. Dans ce paragraphe, Jean-Paul Marat présente de manière répéter l'expression "ignorance"l1. L'ignorance étant le principal sujet du texte, il cherche de manière volontaire à accentuer cette dernière à travers l'anaphore ainsi que l'utilisation du mot "extrêmement"l1. Au deuxième paragraphe, l'écrivain des Lumières expose un argument juridique puisque il donne présence au mot "droits"l4 . L'auteur définie l'ignorance comme étant un obstacle puisque il emploie le verbe "empêche"l3. Elle est symboliser par un bandeau : "le bandeau sur les yeux"l. L'ignorance rend les peuples vulnérables puisque ils ne disposent pas de droits: "les empêche de connaître leur droits, d'en sentir les prix et de les défendre.". En droit, le bandeau représente l'impérialisme. Au troisième paragraphe, il explique que l'ignorance dissimule les complots menés par les princes, empêchant ainsi les peuples de se révolter: "C'est elle qui, leur voilant les projets ambitieux des princes"l5. Jean-Paul Marat accentue cette dernière avec l'utilisation de la gradation ascendante: "prévenir" "arrêter" "renverser "l6. L'auteur met donc en place un ordonnancement de verbes selon une progression qui provoquent un effet d'amplification. Au quatrième paragraphe, il décrit également comment elle contribue à majorer la soumission exercée par les dirigeants rendant ainsi les peuples esclaves des despotes. Il utilise un argument militaire puisque il fait apparaître l'expression "les profonds artifices". Cette expression est un euphémisme qui désigne le combat, la guerre. La guerre n'est pas habituel puisque elle se tourne contre une valeur qui est la liberté: "les profonds artifices des princes contre la liberté"l8-9. L'auteur explicite la naïveté des peuples par la présence du mot "perpétuellement"l10.
    Les peuples sont rendus naïves par l'ignorance. Au cinquième paragraphe,

    un premier regard pour corriger les fautes d'orthographe: à vous.


    Réponse: Correction/Révolution Française de touati, postée le 04-01-2010 à 21:31:30 (S | E)


    -------------------
    Modifié par touati le 04-01-2010 22:04


    Réponse: Correction/Révolution Française de dolfine56, postée le 04-01-2010 à 21:38:43 (S | E)
    Bonsoir,

    Ce texte nous montre à la première lecture, le discours d'un homme politique. Chaque paragraphe est consacré à un aspect particulier du probléme de l'ignorance. L'auteur choisit donc de mettre en place une argumentation exhaustive. Effectivement, au premier paragraphe, Jean-Paul Marat expose un argument politique. Pour cela, il employe le mot "despotisme " l2. Le despotisme étant une forme de gouvernement où l'autorité est exercée par un individu qui règne avec un pouvoir politique absolu. Il évoque le fait que l'ignorance avantage le despotisme. Dans ce paragraphe, Jean-Paul Marat présente de manière répété l'expression "ignorance"l1. L'ignorance étant le principal sujet du texte, il cherche de manière volontaire à accentuer cette derniere à travers l'anaphore ainsi que l'utilisation du mot "extrêmement"l1. Au deuxième paragraphe, l'écrivain des Lumières expose un argument juridique qui donne présence au mot "droits"l4 . L'auteur définie l'ignorance comme étant un obstacle puisqu'il employe le verbe "empêche"l3. Elle est symboliser par un bandeau : "le bandeau sur les yeux"l. L'ignorance rend les peuples vulnérables puisqu'ils ne disposent pas de droits: "les empêche de connaître leurs droits, d'en sentir le prix et de les défendre.". En droit, le bandeau représente l'impartialité. Au troixième paragraphe, il explique que l'ignorance dissimule les complots menés par les princes, empêchant ainsi les peuples de se révolter: "C'est elle qui, leur voilant les projets ambitieux des princes"l5. Jean-Paul Marat accentue cette dernière avec l'utilisation de la gradation ascendante: "prévenir" "arrêter" "renverser "l6. L'auteur met donc en place un ordonnancement de verbes selon une progression qui provoque un effet d'amplification. Au quatrième paragraphe, il décrit également comment elle contribue à majorer la soumission exercée par les dirigeants rendant ainsi les peuples esclaves des despotes. Il utilise un argument militaire puisque il fait apparaître l'expression "les profonds artifices". Cette expression est un euphémisme qui désigne le combat, la guerre. La guerre n'est pas habituelle puisque elle se tourne contre une valeur qui est la liberté: "les profonds artifices des princes contre la liberté"l8-9. L'auteur explicite la naiveté des peuples par la présence du mot "perpetuellement"l10.

    il reste quelques fautes à corriger.

    --------------------------------------------------------------------------------




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    << Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.