Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Arrivants/ correction

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Arrivants/ correction
    Message de anna24 posté le 17-04-2011 à 12:14:32 (S | E | F)
    Bonjour à tous,
    Voici mon écriture d'invention et je voudrais vous demander si ce qui est mis à l'intérieur est correct (orthographe, bon français..)
    Je vous remercie d'avance !


    Il y avait, loin des espaces les plus industrialisés de cette époque, un pays qui s'affirmait néanmoins et portait le nom particulier de "Lurce". Un jeune couple fraichement débarqué du pays de Islakim, de caractère très doux et toujours près à apprendre de leur prochain, se nommaient, Attentif et Liberté. 1)Ils eurent le désir de quitter leur pays pour découvrir la région de Lurce et s'y installer définitivement, et ce, pour découvrir les nouveautés du pays voisin, goûter une culture différente et pour trouver des emplois stables, avoir d autres opportunites de travail. Ils avaient décidés de laisser leurs amis à Islakim, mais ne semblaient pas bouleversés plus que cela, peut être la découverte de ce pays qu'ils adoraient depuis toujours pour sa culture, son mode de vie et son peuple qui leur permettaient d'oublier leur tristesse.

    2)Ils pensaient tout deux trouver un travail dans le pays de Lurce, car à Islakim, une forte hausse de chômage était apparu suite à un changement des progrès techniques, à cause des machines qui réduisent le coup de main d'oeuvre, et tout deux avaient été licenciés.

    3)De plus, en raison de ces problèmes d'emplois, ils remarquèrent très vite de nombreuses personnes dans les villages enfouient sous des journaux, endormis dans leur boite en carton, où certains était accompagné d'un sac de couchage, et que d'autres déjà levé fouillaient dans les poubelles pour répondre à leur faim, ils ne voulaient point finir comme eux.

    4)Il y avait surtout beaucoup de femmes dans ces rues, à cause d'une grande inégalité de l'emploi en effet, les femmes avaient un salaire bien inférieur aux hommes, pour chaque heure travaillée, elles gagnaient en moyenne 25% de moins que les hommes. Pour eux, un salaire supérieur donne bien sûr un avantage en terme de pouvoir d'achat, mais aussi en terme de prestige social. Par cette différence de salaire, la société valorise plus le travail des hommes que celui des femmes, et institue une hiérarchie sociale implicite. D'autre part, les retraitées femmes âgées percevaient une pension mensuelle moyenne de retraite deux fois plus infèrieur à celle des hommes, et des inégalités en terme de type d'emplois occupés, par exemple, les lanternes rouges de la féminisation sont les ingénieurs, traditionnellement, mais aussi les gros agriculteurs et les chefs d’entreprise. Notre jeune couple, Autonome et Liberté, constatèrent étonnés cette injustice vis à vis des femmes et les malheurs de la région. Ils leur étaient impossible de continuer à vivre dans un endroit si injuste, et ne voulaient plus percevoir l'union de la famille disparaitre.

    5)Effectivement, dans leur village, les familles se retrouvent de moins en moins unis en raison des ménages recomposées et des nombreux divorces, qui mènent à la décomposition de la famille. Ils constatèrent aussi, qu'antant que croyants et pratiquants, beaucoup de personnes n'allaient plus à la messe, ce qui les dérangeait fortement puisqu'ils ne comprenaient pas, comment les habitants pouvaient vivre sans leur guide. Cependant, en arrivant dans leur "eldorado", il n'y avait point de gardes aux entrées de Lurce, les portes étaient grandes ouvertes... à l'heure où le soleil touchait à son zénit, ils entrèrent, fiers, dans cet espace pensant y construire des liens avec des habitants, forts appréciables et sociables. En effet, la région de Lurce était réputée pour sa profonde croyance, ses recherches d'employés et son attachement sans failles aux biens êtres de ces habitants. Elle vivait paisible, protégée du reste du monde par des frontières gardées avec zèle. Elle était également très morale, respectant pieusement la doctrine chrétienne, ce qui plut fortement à nos deux compères.
    -------------------
    Modifié par bridg le 17-04-2011 12:18
    +titre



    Réponse: Arrivants/ correction de aneth-estragon, postée le 17-04-2011 à 14:44:49 (S | E)

    Bonjour,

    voici quelques améliorations à apporter, en bleu, le plus urgent, surtout la concordance des temps (à la première lecture, j'avais compris que vous décriviez Lurce ! Il est impératif de mettre au plus-que-parfait tout ce qui décrit la vie passée de vos héros !), l'orthographe, les accords, et la simplification des phrases, en vert, les tournures maladroites :

    Il y avait, loin des espaces les plus
    industrialisés de cette époque, un pays qui s'affirmait néanmoins et
    portait le nom particulier de 'Lurce'. Un jeune couple fraichement
    débarqué du pays de Islakim, de caractère très doux et toujours près (homophone : pour repérer votre erreur, mettez cet adjectif au féminin) à
    apprendre de leur prochain, se nommaient accord, erreur de ponctuation Attentif et Liberté. Mal dit : l'information principale, c'est qu'ils viennent d'arriver : c'est ça qu'il faut garder en proposition principale. Un jeune couple, (Attentif et son épouse, Liberté), de caractère.... était fraichement débarqué du pays de Islakim.

    1)Ils
    eurent (concordance des temps : c'est AVANT de débarquer que le désir était apparu : il faut le plus-que-parfait) le désir de quitter leur pays pour découvrir la région de Lurce
    et s'y installer définitivement, et ce, pour découvrir les nouveautés du
    pays voisin vous l'avez déjà dit, goûter une culture différente et (pour) trouver des emplois
    stables, avoir d autres opportunites de travail. Ils avaient décidés accord de
    laisser leurs amis à Islakim, mais ne semblaient pas bouleversés plus
    que cela,un point serait le bienvenu pour éviter les phrases à rallonge peut être la découverte de ce pays qu'ils adoraient depuis
    toujours pour sa culture, son mode de vie et son peuple qui leur
    permettaient d'oublier leur tristesse. construction : peut-être que la découverte... leur permettait... ou bien : peut-être la découverte.... leur permettait-elle.... ou bien : c'est peut-ête la découverte.... qui leur permettait...



    2)Ils pensaient tous deux trouver un travail dans le pays de Lurce, car à
    Islakim, une forte hausse de chômage était apparu accord suite à un changement
    des progrès un changement des progrès ? Pourquoi pas 'des progrès' tout simplement ? techniques, à cause des Commencez plutôt une nouvelle phrase par, par exemple, 'En effet, les machines... machines qui réduisent le coup homophones ! il s'agit ici de ce que la main d'oeuvre coûte, non d'un 'coup de main'
    de la 
    main d'oeuvre, et tous deux avaient été licenciés.



    3)De plus, en raison de ces problèmes d'emplois, ils remarquèrent (utilisez le plus-que-parfait, sinon, vous situez ces événements à Lurce, APRES leur arrivée) très
    vite de nombreuses personnes dans les villages enfouient accord de l'adjectif sous des
    journaux, endormis dans leur boite en carton, où certains était
    accord accompagné accord + vocabulaire : on n'est pas 'accompagné' d'un sac de couchage d'un sac de couchage, et que d'autres déjà levé accord fouillaient
    dans les poubelles pour répondre à leur faim, Nouvelle phrase ils ne voulaient point
    finir comme eux.



    4)Il y avait surtout beaucoup de femmes dans ces rues, à cause d'une
    grande inégalité de l'emploi nouvelle phrase en effet, les femmes avaient un salaire
    bien inférieur aux hommes, (pour chaque heure travaillée), elles gagnaient
    en moyenne 25% de moins que les hommes. (Pour eux), un salaire supérieur
    donne bien sûr un avantage en terme de pouvoir d'achat, mais aussi en
    terme de prestige social. Par cette différence de salaire, la société
    valorise (retour au récit : imparfait nécessaire) plus le travail des hommes que celui des femmes, et institue (idem)
    une hiérarchie sociale implicite. D'autre part, les retraitées femmes
    âgées percevaient une pension de retraite mensuelle moyenne de retraite deux fois
    plus infèrieur accord à celle des hommes, et construction : la phrase que vous avez écrite veut dire que les femmes percevaient des pensions et des inégalités des inégalités en terme de type
    d'emplois occupés, par exemple, les lanternes rouges de la féminisation
    sont (imparfait nécessaire : vous décrivez la société de Islakim) les ingénieurs, traditionnellement, mais aussi les gros
    agriculteurs et les chefs d’entreprise. Notre jeune couple, Autonome et
    Liberté, constatèrent (plus-que-parfait : c'était AVANT le début de votre récit) étonnés cette injustice vis à vis des femmes et
    les malheurs de la région. Ils leur étaient (plus-que-parfait puisque l'action se situe avant le début de votre récit) impossible de continuer à
    vivre dans un endroit si injuste, Nouvelle phrase pour exposer la nouvelle idée : et ne voulaient plus percevoir l'union
    de la famille disparaitre (mal dit : essayez peut-être : 'Ils n'avaient plus pu supporter la disparition....'.



    5)Effectivement, dans leur village, les familles se retrouvent (imparfait nécessaire) de moins
    en moins unis accord en raison des ménages recomposées accord et des nombreux
    divorces, qui mènent à la décomposition de la famille. C'est ce qu'on appelle une 'logique qui se mord la queue' Ils constatèrent (plus-que-parfait nécessaire)
    aussi, qu'antant que bien que croyants et pratiquants, beaucoup de personnes
    n'allaient plus à la messe, ce qui les dérangeait (plus-que-parfait) fortement puisqu'ils
    ne comprenaient pas, comment les habitants pouvaient vivre sans leur
    guide. Cependant, en arrivant dans leur 'eldorado', il n'y avait point
    de gardes aux entrées de Lurce, les portes étaient grandes ouvertes... à
    l'heure où le soleil touchait à son zénith, ils entrèrent (plus-que-parfait), fiers, dans
    cet espace pensant y construire des liens avec des habitants, forts ne pas accorder cet adverbe
    appréciables aimables et sociables. En effet, la région de Lurce était réputée
    pour sa profonde croyance, ses recherches d'employés et son attachement
    sans failles aux biens êtres Même des millions d'habitants ne se partagent qu'un seul bien-être ! de ces possessif habitants. Elle vivait paisible,
    protégée du reste du monde par des frontières gardées avec zèle je ne peux m'empêcher un hors sujet (Bridg me le permettra-t-elle ?) débordant du cadre de ma correction 'orthographique et du bon usage du Français' pour souligner que, quelques lignes plus haut, vous avez affirmé le contraire, insistant sur l'absence de gardes et les portes grandes ouvertes... . Elle
    était également très morale, respectant pieusement la doctrine
    chrétienne, ce qui plut fortement à nos deux compères.

    Bon courage !






    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux