Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Rédaction niveau 3ème

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Rédaction niveau 3ème
    Message de tomlat posté le 16-03-2012 à 02:42:23 (S | E | F)
    Bonsoir à toutes et tous,
    J'ai besoin d'un avis sérieux concernant cette rédaction,les consignes imposées sont à la fin.
    Je vous remercie par avance d'être le plus sincère possible et de m'apporter votre aide, si
    possible xxx
    Merci et bonne soirée.

    CONSIGNES IMPORTANTES : (on nous a donné un texte de J.C. Mourlevat "La rivière à l'envers" tome 1
    Raconte la rencontre que tu as faite avec une personne qui t'est chère ou qui l'a été.
    Tu préciseras le lieu et le moment où cet évnement s'est passé et tu introduiras dans ton récit un cours dialogue entre les personnages.
    Il sera tenu compte de la langue, de l'orthographe ainsi que de la présentation 'alinéas et paragraphes)
    - Emploi de la 1ère personne du singulier
    - Système de temps cohérents pour raconter des évènements passés (présent/passé composé: imparfait ou : passé simple/imparfait/présent d'énonciation)
    - Cadre spatio-temporel défini
    - Présence d'un dialogue correctement présenté
    - Texte avec des recherches d'idées et la qualité de l'expression
    - ponctuation, alinéas et paragraphe.


    REDACTION

    Depuis mon plus jeune âge, environ quatre ans, j’ai passé mes vacances d’été avec mes grands-parents, dans leur grande demeure familiale située dans un petit village de montagne ou plutôt un hameau.
    Cet un endroit fantastique, d’une beauté extraordinaire, envahit par une multitude d’arbres, de fleurs aux couleurs multicolores ou les odeurs m’ont comblé de bonheur chaque été et m’on permis de me ressourcer loin du stress et de la pollution de la ville.

    Au bout de quelques mois, j’ai pu me faire de nombreux amis de mon âge, autant garçons que filles et depuis, à la même période durant deux mois, nous nous sommes toujours retrouvés dans ce petit coin de paradis tout en grandissant à la même allure jusqu’à ce qu’arrive le moment de l’adolescence ou là, nous avons commencé à faire bons nombres de bêtises, un peu normal à notre âge ! Ensuite, après un long moment passé ensemble, et un tendre baiser inévitablement, ce fus le moment du départ, Margot rentra chez sa cousine et moi chez mes grands-parents.

    Depuis, nous nous appelons tous les jours car nous n'avons guère le temps de nous voir en ce moment, elle aussi passe le brevet et travaille beaucoup. Toutefois, nous étions fait pour nous rencontrer ce jour là, nous en sommes certains car une telle osmose se dégageant de nos êtres nous laisse encore songeurs.
    -------------------
    Modifié par bridg le 16-03-2012 06:57



    Réponse: Rédaction niveau 3ème de bridg, postée le 16-03-2012 à 11:25:33 (S | E)



     Bonjour.
    Il y a un souci avec votre rédaction. En effet si dans le fond l'idée est bonne et mérite d'être développée, le travail tel qu'il est là, ne peut convenir et nécessite une réécriture intégrale, je suis désolée.
    Bon courage

    Depuis mon plus jeune âge, environ quatre ans, j'ai passé mes vacances d'été avec mes grands-parents, dans leur grande demeure familiale située dans un petit village de montagne ou plutôt un hameau.
    1/ Vous commencez par "depuis mon plus jeune âge", cette notion est incompatible avec le passé composé que vous employez en suivant "j'ai passé".
    2/"mon plus jeune âge" + "environ quatre ans" -> ça ne va pas. C'est soit l'un soit l'autre -> à reformuler.
    3/ "avec mes grands-parents" -> à priori, c'est chez eux.
    4/Une "grande demeure familiale" par définition appartient à toute la famille, le terme n'est pas du meilleur emploi ici.



    Cet un endroit fantastique, d'une beauté extraordinaire, envahit par une multitude d'arbres,  de fleurs aux couleurs multicolores ou les odeurs m'ont comblé de bonheur chaque été et m'on permis de me ressourcer loin du stress et de la pollution de la ville.
    1/ en rouge les fautes
    2/ " Cet un endroit fantastique, d'une beauté extraordinaire" C'est lourd.
    3/ L'emploi de "envahir" n'a pas de sens ici. Les mauvaises herbes envahissent un jardin, mais les arbres n'envahissent pas un endroit fantastique.
    4/ On ne dit pas "couleurs multicolores". Être multicolore c'est déjà avoir plusieurs couleurs.
    5/ "ou les odeurs m'ont comblé de bonheur" -> Le "ou/où" ne veut rien dire. Il faut refaire une phrase complète et développer cette notion à part.
    6/ Dans ce que vous dites, on lit que les fleurs et l'odeur des fleurs...ont permis de vous ressourcer ...
    L'enchaînement des idées n'est pas réaliste et ne veut pas dire grand-chose.



    Au bout de quelques mois, j'ai pu me faire de nombreux amis de mon âge, autant garçons que filles et depuis, à la même période durant deux mois, nous nous sommes toujours retrouvés dans ce petit coin de paradis tout en grandissant à la même allure jusqu'à ce qu'arrive le moment de l'adolescence ou là, nous avons commencé à faire bons nombres de bêtises, un peu normal à notre âge ! Ensuite, après un long moment passé ensemble, et un tendre baiser inévitablement, ce fus le moment du départ, Margot rentra chez sa cousine et moi chez mes grands-parents.

    Depuis, nous nous appelons tous les jours car nous n'avons guère le temps de nous voir en ce moment, elle aussi passe le brevet et travaille beaucoup. Toutefois, nous étions fait pour nous rencontrer ce jour là, nous en sommes certains car une telle osmose se dégageant de nos êtres nous laisse encore songeurs.
    Ces parties n'ont aucune cohérence, ni dans la chronologie, ni dans le choix des mots, des connecteurs, ni dans l'emploi des temps.
    On ne peut pas corriger, il faut tout revoir.





    Réponse: Rédaction niveau 3ème de tomlat, postée le 16-03-2012 à 16:16:53 (S | E)
    Bonjour,

    Merci pour votre sincèrité et effectivement, je voulais un avis sérieux car je vous l'avoue, c'était une première ébauche.
    J'ai beaucoup de travail et j'avaiss besoin d'un sérieux coup de main.
    J'ai pris vos remarques en considération : correction des fautes et modifié la tournure.
    Dans l'attente d'un nouvel avis, c'est trés important et je dois le rendre demain.
    Encore merci.


    REDACTION

    Depuis mon plus jeune âge, je passe mes vacances d’été chez mes grands-parents, située dans un petit village de montagne ou plutôt un hameau, ce qui me permet de me ressourcer loin du stress et de la pollution de la ville.

    C'est un endroit fantastique est d’une beauté extraordinaire. On y trouve une multitude d’arbres tels que des pommiers, (les habitants sont essentiellement des agriculteurs) de fleurs multicolores dont les odeurs me comblent de bonheur chaque été.

    Au bout de quelques séjours, j’ai réussi à m’y faire de nombreux copains et copines de mon âge. Depuis, chaque été durant les deux mois de vacances scolaires, nous nous retrouvons toujours dans ce petit coin de paradis où nous avons grandi à la même allure.

    Au moment de l’adolescence, nous avons commencé à faire bon nombres de bêtises, ce qui est somme toute normal à notre âge ! Comme par exemple, aller sonner chez les voisins le soir, casser quelques carreaux en jouant au ballon, jeter des pommes ….

    Puis, un soir, lors de la soirée traditionnelle qui marque la fin de l’été, j’ai fait la rencontre inoubliable d’une superbe jeune fille aux magnifiques aux yeux noirs et à la longue chevelure brune. Il faut que vous sachiez que j’ai toujours été un garçon assez réservé et timide, mais là, voyant qu’elle aussi m’observait intensément, pour la première fois de ma vie, j’ai osé et je suis allé m’asseoir près d’elle.

    Profitant alors d’un moment où la musique était moins bruyante, j’ai amorcé une conversation :

    - « Bonsoir charmante jeune fille, je me prénomme Tom. C’est bien la première fois que je vous vois dans cet endroit un peu particulier que très peu de personnes connaissent. Puis-je resté assis près de vous ? »
    La jeune fille, ravie que j’aie le courage de l’aborder, me répondit sur un ton jovial et amusé :
    - « Bonsoir, charmant jeune homme ! Je me nomme Margot. Le tutoiement n’est-il pas préférable à notre âge ? »
    Sur le moment, je compris que ma compagnie ne lui déplaisait pas et qu’elle avait un certain sens de l’humour, ce que j’adorais chez une fille.
    - « Bien sûr, Margot, avec plaisir ! Es-tu en vacances ici ? »
    - « Non, pas du tout, répondit-elle. Ma cousine Alex, qui vient à la fête chaque année, m’a invitée et me voilà ! J’habite à Saint Martin donc cela ne faisait pas trop loin pour venir et il paraît qu’on s’amuse bien ici, que les fêtes sont très bien organisées ».
    - « C’est vrai, il y a toujours une très bonne ambiance et nous sommes entourés de gens très joyeux ».
    - « Et toi, tu habites me demanda-t-elle ? »
    - « Non, pas du tout. J’habite depuis peu au même endroit que toi, à Saint Martin ».
    - « Génial, alors on aura l’occasion de se rencontrer plus souvent si tu le souhaites ? », me proposa-t-elle.
    - « Ce serait avec un immense plaisir… »

    Nous échangions nos numéros de téléphone, quand, soudain le DJ changea de musique, et passa une série de slows. On se sentait tellement bien ensemble. Avec Margot, on se regarda dans les yeux et là, tout naturellement, nous partîmes main dans la main danser. Ce fut un réel moment de bonheur. Je pouvais sentir son odeur. Sa peau était douce comme une peau de pêche. Il me semblait être sur une autre planète, dans un autre monde. Je ressentis que nous étions tous les deux sur la même longueur d’ondes : Les mots étaient presque inutiles.

    Puis, après un long moment passé ensemble, au cours duquel nous échangeâmes inévitablement un tendre baiser, ce fut le moment du départ : Margot rentra chez sa cousine et moi chez mes grands-parents.
    Depuis lors, nous nous appelons quotidiennement même si nous n’avons guère le temps de nous voir en ce moment, étant donné que tous deux nous avons le brevet à passer et travaillons beaucoup. Toutefois, nous étions fait pour nous rencontrer ce jour là, nous en sommes certains : une telle osmose se dégagent de nos êtres et, nous laissent encore rêveurs.




    Réponse: Rédaction niveau 3ème de proglearner, postée le 16-03-2012 à 16:27:06 (S | E)
    Bonjour, Tomlat
    Dans le second paragraphe: "C'est un endroit fantastique est d°une beauté extraordinaire", il y a une faute de grammaire .Essai de la trouver toi même. si tu ne la trouve pas, va voir ce site : Lien internet





    Réponse: Rédaction niveau 3ème de proglearner, postée le 16-03-2012 à 16:57:51 (S | E)
    Re bonjour
    Toujours dans le second paragraphe, "On y trouve une multitude d°arbres tels que des pommiers, (les habitants sont essentiellement des agriculteurs) multicolores dont les odeurs ." ,je pense qu'il serait judicieux de remplacer la virgule par un "ou", de mettre la phrase entre parenthèses avant ce "ou" pour éviter une coupure entre cette phrase et ce qu'elle explique et de rajouter le "s" que tu a oublié à "de fleurs".
    Ceci n'est qu'une appréciation personnel et tu devras demander son avis à un autre mais "me comblent de bonheur chaque été" me semble être un peut trop fort.
    Le mot "copains" est assez familier et est donc a bannir dans une rédaction ("nombreux copains et copines").Tu peut utiliser la mot "amis et amies" à la place.
    "chaque été durant les deux mois de vacances scolaires" me semble aussi mal dit, mais en rajoutant une virgule entre "été" et "durant", cela passera sûrement mieux ( pour éviter ce genre d'erreurs, lit ton texte à voix haute et vérifie quand tu t'arrêtes instinctivement et mets y une virgule.
    Je ne sait pas ce que tu veux dire par "grandir à la même allure." mais cela me parait bizarre.
    La phrase "fille aux magnifiques aux yeux noirs" est aussi incorrecte syntaxiquement, je pense que l'un des 2 "aux" est de trop, à toi de voir si "magnifique" se rapporte à la fille ou aux yeux.
    Le verbe oser est un verbe transitif, tu es obligé de préciser ce que tu as osé avec un verbe à l'infinitif : ta phrase devrais donner : " mais alors il faudrait enlever le paragraphe suivant : "je suis allé m°asseoir près d°elle et j'ai osé lui parler, profitant d°un moment où la musique était moins bruyante".
    Je n'ai pas le temps de finir de vérifier ton texte mais cela devrait t'aider un peu.
    N'oublie pas que ceci est un avis personnel et que ce n'est pas la seule façon de modifier ton texte.
    Cordialement, Proglearner






    Réponse: Rédaction niveau 3ème de tomlat, postée le 16-03-2012 à 20:25:25 (S | E)
    Bonsoir,

    voici une nouvelle modification de ma rédaction.
    Qu'en pensez-vous ? dois-je faire un retrait pour chaque paragraphe ?

    Cordialement.
    P.S. je fais un copier coller donc parfois il y a des bugs !

    REDACTION

    Depuis mon plus jeune âge, je passe mes vacances d’été chez mes grands-parents, située dans un petit village de montagne ou plutôt un hameau, ou les habitants sont essentiellement des agriculteurs.

    C’est un endroit au paysage fantastique ou la nature est omniprésente ; il regorge de nombreuses variétés d’arbres tels que des pommiers, frênes, chênes …, de fleurs multicolores aux odeurs rafraîchissantes, de ruisseaux…. Chaque été, je suis comblé de bonheur de retrouver tous mes amis, ce qui de plus, me ressource, me détend avant chacune de mes rentrées scolaires en septembre.

    J’ai mis du temps, mais au bout de quelques séjours, j’ai réussi à m’y faire de nombreux amis et amies de mon âge. Depuis, pendant les vacances scolaires, nous nous retrouvons tous dans ce petit coin de paradis.

    Au moment de l’adolescence, nous avons commencé à faire bon nombres de bêtises, ce qui est somme toute normal à notre âge ! Comme par exemple, aller sonner chez les voisins le soir, casser quelques carreaux en jouant au ballon, jeter des pommes ….
    Puis, un soir, lors de la soirée traditionnelle qui marque la fin de l’été, j’ai fait la rencontre de mon existence !
    Une superbe jeune fille aux magnifiques yeux noirs et à la longue chevelure brune. De temps à autres, nos regards se croisaient c’est ainsi que je remarquai que je ne lui étais pas indifférent. Il faut que vous sachiez que j’ai toujours été un garçon assez réservé et timide. Alors, profitant d’un moment où la musique était moins bruyante, pour la première fois de ma vie, je suis allé m’asseoir près d’elle et j’ai amorcé une conversation :

    - « Bonsoir charmante jeune fille, je me prénomme Tom. C’est bien la première fois que je vous vois dans cet endroit un peu particulier que très peu de personnes connaissent. Puis-je resté assis près de vous ? »
    La jeune fille, ravie que j’aie le courage de l’aborder, me répondit sur un ton jovial et amusé :
    - « Bonsoir, charmant jeune homme ! Je me nomme Margot. Le tutoiement n’est-il pas préférable à notre âge ? »
    -
    - « Sur le moment, je compris que ma compagnie ne lui déplaisait pas et qu’elle avait un certain sens de l’humour, ce que j’adorais chez une fille.
    - « Bien sûr, Margot, avec plaisir ! Es-tu en vacances ici ? »
    - « Non, pas du tout, répondit-elle. Ma cousine Alex, qui vient à la fête chaque année, m’a invitée et me voilà ! J’habite à Saint Martin donc cela ne faisait pas trop loin pour venir et il paraît qu’on s’amuse bien ici, que les fêtes sont très bien organisées ».
    - « C’est vrai, il y a toujours une très bonne ambiance et nous sommes entourés de gens très joyeux ».
    - « Et toi, tu habites me demanda-t-elle ? »
    - « Non, pas du tout. J’habite depuis peu au même endroit que toi, à Saint Martin ».
    - « Génial, alors on aura l’occasion de se rencontrer plus souvent si tu le souhaites ? », me proposa-t-elle.
    - « Ce serait avec un immense plaisir… »

    Nous échangions nos numéros de téléphone, quand, soudain le DJ changea de musique, et passa une série de slows. On se sentait tellement bien ensemble. Avec Margot, on se regarda dans les yeux et là, tout naturellement, nous partîmes main dans la main danser. Ce fut un réel moment de bonheur. Je pouvais sentir son odeur. Sa peau était douce comme une peau de pêche. Il me semblait être sur une autre planète, dans un autre monde. Je ressentis que nous étions tous les deux sur la même longueur d’ondes : Les mots étaient presque inutiles.

    Puis, après un long moment passé ensemble, au cours duquel nous échangeâmes inévitablement un tendre baiser, ce fus le moment du départ : Margot rentra chez sa cousine et moi chez mes grands-parents.
    Depuis lors, nous nous appelons quotidiennement même si nous n’avons guère le temps de nous voir en ce moment, étant donné que tous deux nous avons le brevet à passer et travaillons beaucoup. Toutefois, nous étions fait pour nous rencontrer ce jour là, nous en sommes certains : une telle osmose se dégagent de nos êtres et, nous laissent encore rêveurs.




    Réponse: Rédaction niveau 3ème de delci, postée le 17-03-2012 à 18:18:50 (S | E)
    Bonjour Tomlat,
    je me permets de vous apporter quelques éléments. Ce n'est évidemment qu'un avis personnel.

    1) il y a un petit problème de cohérence dans ce récit :
    - le ton que vous employez est très décalé : le récit est supposé être celui d'un ado, mais le vocabulaire et les tournures de phrases sont assez vieillottes. Les expressions comme : "je suis comblé de bonheur", "Bonsoir, charmante jeune fille", "bon nombre de ...", "puis-je ...", "je me prénomme...", "je me nomme..."
    - "...quand, soudain le DJ changea de musique, et passa une série de slows" : cette phrase est grammaticalement correcte (me semble-t-il), mais dans ma compréhension, "soudain" apporte une notion d'instantanéité, alors que "une série" suggère la durée dans le temps, ce qui rend la phrase un peu curieuse
    - la phrase "Chaque été ..." serait plus à sa place après celle qui commence par "Depuis, pendant les vacances"

    2) il reste quelques problèmes de relecture ou de grammaire
    - "je passe mes vacances d’été chez mes grands-parents, située dans un petit village de montagne" : enlever le mot "située", il ne fait référence à rien, ou alors ajouter quelquechose comme "...dont la maison est située ...

    - "un petit village de montagne ou plutôt un hameau, ou les habitants sont essentiellement des agriculteurs." : confusion classique entre "ou" et "où", le premier "ou un hameau" est bon, le deuxième "où les habitants sont ..." doit être remplacé

    - "Au moment de l’adolescence, nous avons commencé à faire bon nombres de bêtises, ce qui est somme toute normal à notre âge !" : il y a confusion dans les temps (remplacer "est" par "était" serait un début de solution). Veillez également à accorder "bon" et "nombres"

    - "Une superbe jeune fille aux magnifiques yeux noirs et à la longue chevelure brune." : cette phrase n'a pas de verbe.

    - « Et toi, tu habites me demanda-t-elle ? » : il me semble que cette phrase doit être revue/relue, ainsi que sa ponctuation.

    - "Puis-je resté assis près de vous" : "rester"

    - "ce fus le moment " : "fut"

    - "nous étions fait pour nous rencontrer" : "faits"

    - "une telle osmose se dégagent de nos êtres et, nous laissent encore rêveurs." : accord sujet verbe à revoir

    - "- « Sur le moment,..." : la ponctuation de début de phrase doit être retirée (- «)

    Il reste quelques autres points à revoir mais vous êtes sur une bonne voie. Bon courage








    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.