Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction / à l'université

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction / à l'université
    Message de rabi3a posté le 26-01-2013 à 21:38:08 (S | E | F)
    Bonsoir à tous!
    Quelqu'un peut-il m'aider à corriger mon texte, s'il vous plaît ?
    Merci d'avance.

    A' l'université de B. trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ils sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se rencontrent pour un dernier au revoir. Dans cette occasion ils se rappellent comment était difficile pour leurs amie chinoise, Jiyau, s'adapter à la culture française et ,surtout, apprendre la langue . Dans leur premier rencontre la jeune française fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se rencontrer à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter avec soi quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais, elle avait apporté des baguettes chinoises. En plus les deux françaises ne trouvèrent pas la chinoise devant la mer. Ils décidèrent, donc, de l'appeler. La jeune fille française: Allô, Jayou, tu es où? J: Je suis devant la mairie, dans la vielle ville! Et vous? Vous êtes où?... La jeune française: Ah, tu est à la mairie! Qu'est ce que tu fais là? Attends là, ne bouges pas!"La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre! Et encore, une autre foi, Jiayu avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisé pour désodoriser la toilette! Finalement,après ses expériences, à leur dernier rencontre ,Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle est devenue une vraie française ,même si elle ne comprends pas le mot "qui pro quo"!.

    -------------------
    Modifié par bridg le 27-01-2013 12:12


    Réponse: Correction / à l'université de alienor64, postée le 26-01-2013 à 23:21:18 (S | E)

    Bonsoir Rabi



    "A' l'université de B. trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ils sont( mal dit : " Ce sont " ) une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se rencontrent( ici, le verbe '" se retrouver " serait mieux ) pour un dernier au revoir. Dans ( autre préposition )cette occasion (ici , mettre une virgule ) ils se rappellent comment(autre adverbe ) était( autre temps : soit passé simple , soit passé composé ) difficile pour leurs( accord singulier ) amie chinoise, Jiyau, ( préposition devant cet infinitif ) s'adapter à la culture française et ,surtout, ( préposition ) apprendre la langue . Dans( mal dit : " Dès leur ....." ) leur premier( accord féminin ) rencontre( virgule ) la jeune française fait( à conjuguer au passé composé) la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se rencontrer( mettre " se retrouver " ) à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter avec soi( enlever " avec soi " ; le verbe " apporter " suffit ) quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais,( enlever cette virgule ) elle avait apporté des baguettes chinoises. En plus( " De plus ",suivi d'une virgule ) ) les deux françaises ne trouvèrent pas la chinoise devant la mer( à formuler différemment ). Ils décidèrent, donc, de l'appeler. La jeune fille française:( mettre des guillemets en début et en fin de conversation ) Allô, Jayou, tu es où? J: Je suis devant la mairie, dans la vielle( orthographe ) ville! Et vous? Vous êtes où?... La jeune française: ( guillemets )Ah, tu est( 2ème personne du singulier ) à la mairie! Qu'est( trait d'union ) ce que tu fais là? Attends là, ne bouges ( orthographe : impératif ) pas!"La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre! Et encore( à enlever ), une autre foi( orthographe ), Jiayu avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisé ( accord ) pour désodoriser la toilette( pluriel ; on dit : " les toilettes " )! Finalement,après ses expériences, à( autre préposition ) leur dernier( accord ) rencontre ,Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle est devenue une vraie française ,même si elle ne comprends( 3ème personne du singulier ) pas le mot "qui pro quo"( en un seul mot )!. "

    Bonne soirée !



    Réponse: Correction / à l'université de rabi3a, postée le 26-01-2013 à 23:53:33 (S | E)
    Bonsoir!

    Merci pour votre correction. Est-ce que comme ça c'est mieux? merci d'avance!

    A' l'université de B. trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A' cette occasion, ils se rappellent comment était difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et ,surtout, d' apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent, donc, de l'appeler. La jeune fille française: "Allô, Jayou, tu es où?" J:" Je suis devant la mairie, dans la vieille ville! Et vous? Vous êtes où?"... La jeune française:" Ah, tu es à la mairie! Qu'est-ce que tu fais là? Attends là, ne bouge pas!" La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre! Une autre fois, Jiayu avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes! Finalement,après ses expériences, dans leur dernière rencontre ,Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle est devenue une vraie française ,même si elle ne comprend pas le mot "quiproquo"!.



    Réponse: Correction / à l'université de bernard02, postée le 27-01-2013 à 03:48:23 (S | E)
    Bonjour,

    je vous repère quelques fautes en bleu.

    Cordialement.

    A' (pourquoi cette apostrophe) l'université de B. trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A' (idem, mais je commence à croire que c'est simplement une faute) cette occasion, ils se rappellent comment (comment ne convient pas, il faut le remplacer par une autre expression) était difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et ,( pas d'espace devant une virgule) surtout, d' apprendre (pas d'espace derrière l'apostrophe) la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun quelque chose (il manque quelque chose) à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent, donc, (les virgules sont en trop) de l'appeler. La jeune fille française: "Allô, Jayou (elle a changé de prénom!), tu es où?" J:" Je suis devant la mairie, dans la vieille ville! Et vous? Vous êtes où?"... La jeune française:" Ah, tu es à la mairie! Qu'est-ce que tu fais là? Attends là, ne bouge pas!" La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre! Une autre fois, Jiayu (elle a encore changé de prénom!) avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes! Finalement,après ses (ses ou ces!) expériences, dans (à remplacer par une autre préposition ou un adverbe) leur dernière rencontre ,Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle est devenue une vraie française ,même si elle ne comprend pas le mot "quiproquo"!.



    Réponse: Correction / à l'université de rabi3a, postée le 27-01-2013 à 12:10:42 (S | E)
    Bonjour!
    Merci beaucoup pour votre correction. J'ai fait des erreurs de distraction(s)! A votre avis comme ça c'est mieux?
    Merci d'avance!

    A l'université de B. trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A cette occasion, ils se rappellent combien était difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et, surtout, d'apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent donc de l'appeler. La jeune fille française: "Allô, Jiyau, tu es où?" J:" Je suis devant la mairie, dans la vieille ville! Et vous? Vous êtes où?"... La jeune française:" Ah, tu es à la mairie! Qu'est-ce que tu fais là? Attends là, ne bouge pas!" La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre! Une autre fois, Jiyau avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes! Finalement,après ses expériences, à leur dernière rencontre ,Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle est devenue une vraie française ,même si elle ne comprend pas le mot "quiproquo"!.

    -------------------
    Modifié par bridg le 27-01-2013 12:12



    Réponse: Correction / à l'université de komiks, postée le 27-01-2013 à 13:55:41 (S | E)
    Bonjour rabi3a,
    Il reste encore quelques erreurs, même si votre texte est très agréable à lire .
    Bon courage

    A l'université de B., trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A cette occasion, ils se rappellent combien xx (manque un pronom impersonnel) était difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et, surtout, d'apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent donc de l'appeler. La jeune fille française: "Allô, Jiyau, tu es où ? (dans un texte écrit, on doit faire l'inversion sujet-verbe)" J:" Je suis devant la mairie, dans la vieille ville ! Et vous ? Vous êtes où ?" (même remarque)... La jeune française:" Ah, tu es à la mairie ! Qu'est-ce que tu fais là ? Attends là (répétition), ne bouge pas !" La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre! Une autre fois, Jiyau avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes ! Finalement, après ses expériences, à leur dernière rencontre, Jiyau avait apporté des baguettes françaises : elle est (mettre à l'imparfait) devenue une vraie française, même si elle ne comprend (mettre à l'imparfait) pas le mot "quiproquo"!

    Attention à la ponctuation :
    - Il n'y a pas d'espace avant une virgule ou un point, mais il y en a un après.
    - Il y a un espace avant et après les points d'exclamation, d'interrogation.
    Voici un lien intéressant (les règles typographiques sont à la page 2, dans le tableau) : Lien internet




    Réponse: Correction / à l'université de rabi3a, postée le 27-01-2013 à 15:16:55 (S | E)
    Bonjour! Merci beaucoup pour votre aide!
    A votre avis comme ça c'est mieux? Merci d'avance.

    A l'université de B., trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A cette occasion, ils se rappellent combien c'était difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et, surtout, d'apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent donc de l'appeler. La jeune fille française: "Allô, Jiyau, où es-tu ?" J:" Je suis devant la mairie, dans la vieille ville! Et vous ? Vous-êtes où ?"... La jeune française:" Ah, tu es à la mairie! Qu'est-ce que tu fais là? Attends là, ne bouge pas!" La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre ! Une autre fois, Jiyau avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes ! Finalement, après ses expériences, à leur dernière rencontre,Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle était devenue une vraie française, même si elle ne comprenait pas le mot "quiproquo"!.



    Réponse: Correction / à l'université de rabi3a, postée le 27-01-2013 à 15:22:38 (S | E)
    J'ai fait des autres corrections de ponctuation. Merci.


    A l'université de B., trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A cette occasion, ils se rappellent combien c'était difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et, surtout, d'apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour ils avaient décidé de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent donc de l'appeler. La jeune fille française: " Allô, Jiyau, où es-tu ? " J : " Je suis devant la mairie, dans la vieille ville ! Et vous ? Vous-êtes où ? "... La jeune française :" Ah, tu es à la mairie ! Qu'est-ce que tu fais là ? Attends là, ne bouge pas ! " La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre ! Une autre fois, Jiyau avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes ! Finalement, après ses expériences, à leur dernière rencontre, Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle était devenue une vraie française, même si elle ne comprenait pas le mot "quiproquo" !.



    Réponse: Correction / à l'université de alienor64, postée le 27-01-2013 à 15:54:18 (S | E)

    Bonjour Rabi

    Encore quelques ajustements ! Mais c'est beaucoup mieux .

    " A l'université de B., trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Ce sont( " Ce sont" est exact mais il vaut mieux écrire " Il s'agit d'une ....." en n'oubliant pas le " d'" devant chaque article) une jeune fille chinoise, un jeune français et une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A cette occasion, ils se rappellent combien c'était( ici , un passé simple serait plus adapté au récit ) difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et, surtout, d'apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour( virgule ) ils avaient décidé ( à conjuguer au passé simple ) de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent donc de l'appeler. La jeune fille française: " Allô, Jiyau, où es-tu ? " J : " Je suis devant la mairie, dans la vieille ville ! Et vous ? Vous-êtes où ? "... La jeune française :" Ah, tu es à la mairie ! Qu'est-ce que tu fais là ? Attends là, ne bouge pas ! " La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre ! Une autre fois, Jiyau avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes ! Finalement, après ses( pourquoi pas " ces " ?) expériences( " péripéties " ), à( "pour " ) leur dernière rencontre, Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle était devenue une vraie française, même si elle ne comprenait pas le mot "quiproquo" !.

    Bon dimanche !






    Réponse: Correction / à l'université de rabi3a, postée le 27-01-2013 à 16:36:49 (S | E)
    Bonsoir! Merci pour votre correction! Comme ça c'est mieux? Merci d'avance!
    Cordialement.


    A l'université de B., trois étudiants se rencontrent pour la première fois. Il s'agit d'une jeune fille chinoise, d'un jeune français et d'une jeune fille française. Ils sont devenus immédiatement amis. Après leur première année à la faculté de B., ils se retrouvent pour un dernier au revoir. A cette occasion, ils se rappellent combien fut difficile pour leur amie chinoise, Jiyau, de s'adapter à la culture française et, surtout, d'apprendre la langue . Dès leur première rencontre, la jeune française a fait la bise à la chinoise qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça. Un jour, ils décidèrent de se retrouver à la mer pour déjeuner ensemble. Chacun devait apporter quelque chose à manger. Jiyau devait apporter des baguettes, mais elle avait apporté des baguettes chinoises. De plus, les deux françaises ne trouvèrent pas Jiyau à la mer. Ils décidèrent donc de l'appeler. La jeune fille française: " Allô, Jiyau, où es-tu ? " J : " Je suis devant la mairie, dans la vieille ville ! Et vous ? Vous-êtes où ? "... La jeune française :" Ah, tu es à la mairie ! Qu'est-ce que tu fais là ? Attends là, ne bouge pas ! " La pauvre chinoise avait pris un mot pour un autre ! Une autre fois, Jiyau avait acheté de l'eau de toilette et elle l'avait utilisée pour désodoriser les toilettes ! Finalement, après ces "péripéties", pour leur dernière rencontre, Jiyau, avait apporté des baguettes françaises : elle était devenue une vraie française, même si elle ne comprenait pas le mot "quiproquo" !.




    Réponse: Correction / à l'université de alienor64, postée le 27-01-2013 à 20:27:29 (S | E)

    Bonsoir Rabi

    Vous avez fait du bon travail ! Juste un point à modifier :

    ".....qui était étonnée parce que dans son pays on ne fait pas comme ça . "

    --- " on ne fait pas comme ça " : c'est grammaticalement correct mais la formulation n'est pas très heureuse . On dira :" ...parce que dans son pays , cela ne se fait pas " .

    Bonne soirée !






    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.