Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Production écrite

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Production écrite
    Message de souad123 posté le 06-05-2014 à 21:34:55 (S | E | F)
    Bonjour tout le monde.
    Pourriez-vous m'aider à corriger ce texte, s'il vous plaît ?
    Dans le Dernier Jour D'un Condamné, le condamné à mort a tant souffert. Cette souffrance est due à son incarcération. Ainsi Sidi Mohammed et Antigone souffrent-ils beaucoup ? Quels traits communs a-t-il avec Sidi Mohammed, avec Antigone? Que peut-on déduire?. La question vaut d'être posée.

    Le condamné à mort et Sidi Med sont solitaires: si Sidi Med est seul puisqu'il n'a pas d'amis, il n'en demeure pas moins que le condamné reste seul dans la prison. Aussi ils ont tant souffert: quand Moulay Abdeslam a abandonné sa famille pour moissonner aux environs de Fès, son fils a dû boire son calice jusqu'à la lie. Autrement dit, il a enduré les souffrances jusqu'au retour de retour de son père. Aussi Sidi Mohamed souffre dans l'école coranique. Cette souffrance est due à la sévérité du fqih, un homme redoutable dont le seul regard paralyse les élèves. Et pour le condamné, il a laissé une petite fille qui serait orpheline, une mère et une femme.
    Pour le condamné à mort et Antigone ont des traits communs.
    Tout d'abord, le condamné est obsédé par sa condamnation à mort et Antigone est obsédée par sa mort.
    Ensuite, Antigone résiste devant Créon. Ce dernier, comptant éviter tout dérive anarchique et sanguinaire, a dû de Polynice, son neveu un bouc émissaire et il veut réhabiliter l'image de Thèbes laquelle image atrocement ternie par l'acte vilain de Polynice et tout cela ne veut le comprendre Antigone. Le condamné résiste aussi comme Antigone de sa pensée à savoir la condamnation à mort.
    De là, on peut constater que le condamné à mort a incarné le rôle d'un être qui souffre beaucoup.
    En premier lieu, il ne dort pas toujours car il est obsédé par sa condamnation de mort et parce qu'il s’inquiète pour sa famille, sa chère famille et s'il a dormi, il va passer indéniablement des nuits cauchemardesques.
    En deuxième lieu, il veut exhorter les lecteurs et les gens à gagner sa cause d'où la présence des arguments qui visent les sentiments. En d'autre termes, il tente de nous persuader et il envisage de nous amener à s’apitoyer sur son sort tragique.
    Personnellement, je vois que c'est la fin d'Antigone qui me parait tragique car elle ne peut en aucun cas s'évader. Par contre le condamné pourrait vivre au cas où le Roi Charles a décidé de le délivrer et le sauver.
    Je suis sûr et certain qu'une politique sécuritaire peut baisser le taux de criminalité de notre société contemporaine.
    ------------------
    Modifié par bridg le 06-05-2014 21:37


    Réponse: Production écrite de jij33, postée le 06-05-2014 à 23:13:13 (S | E)
    Bonsoir, souad123
    Dans le Dernier Jour D'un Condamné, le condamné à mort a tant (autre adverbe de quantité) souffert. Cette souffrance est due à son incarcération. Ainsi (inutile) Sidi Mohammed et Antigone souffrent-ils beaucoup (autre adverbe : autant) ? Quels traits communs (ajouter un pronom adverbial) a-t-il avec (autre préposition : entre) Sidi Mohammed, avec (remplacer la virgule et ce qui est souligné par une conjonction de coordination toute simple) Antigone? Que peut-on déduire?. La question vaut d'être posée.

    Le condamné à mort et Sidi Med sont solitaires: si Sidi Med est seul puisqu'il n'a pas d'amis, il n'en demeure pas moins que (cette expression n'apporte rien à votre raisonnement, puisque vous n'exprimez pas de restriction mais une comparaison. Remplacer par 'tout comme') le condamné reste seul dans la prison. Aussi (à supprimer) ils ont tant (même remarque : autre adverbe) souffert: quand Moulay Abdeslam a abandonné sa famille pour moissonner aux environs de Fès, son fils a dû boire son calice jusqu'à la lie. Autrement dit, il a enduré les souffrances jusqu'au retour de retour de son père. Aussi Sidi Mohamed souffre (l'adverbe placé en début de phrase trouvera mieux sa place ici) dans l'école coranique. Cette souffrance est due à la sévérité du fqih, un homme redoutable dont le seul regard paralyse les élèves. Et pour le condamné, il a laissé une petite fille qui serait (plutôt un futur simple) orpheline, une mère et une femme.
    Pour (à supprimer) le condamné à mort et Antigone ont des traits communs.
    Tout d'abord, le condamné est obsédé par sa condamnation à mort et Antigone est obsédée par sa mort.
    Ensuite, Antigone résiste devant Créon. Ce dernier, comptant éviter tout (accord avec dérive) dérive anarchique et sanguinaire, a dû faire ? de Polynice, son neveu (virgule) un bouc émissaire et il veut réhabiliter l'image de Thèbes laquelle image (lourd et inutile) atrocement ternie par l'acte vilain (autre mot : répréhensible, impie, criminel ? ces trois adjectifs conviendraient dans le contexte) de Polynice et tout cela ne veut le comprendre Antigone (revoir l'ordre des mots : Antigone, sujet du verbe, doit être placé avant 'ne veut'). Le condamné résiste aussi comme Antigone de sa pensée à savoir la condamnation à mort. Mal exprimé : clarifiez l'expression.
    De là, on peut constater que le condamné à mort a incarné le rôle d'un être qui souffre beaucoup.
    En premier lieu, il ne dort pas toujours car il est obsédé par sa condamnation de (autre préposition) mort et parce qu'il s’inquiète pour sa famille, sa chère famille (virgule) et s'il a dormi (au présent), il va passer indéniablement des nuits cauchemardesques.
    En deuxième lieu, il veut exhorter les lecteurs et les gens à gagner (autre verbe : épouser) sa cause (virgule) d'où la présence des arguments qui visent les sentiments. En d'autre (accord) termes, il tente de nous persuader et il envisage de nous amener à s’ (autre pronom personnel ) apitoyer sur son sort tragique.
    Personnellement, je vois que (inutile) c'est la fin d'Antigone qui me paraît tragique car elle ne peut en aucun cas s'évader. Par contre le condamné pourrait vivre au cas où le Roi Charles a décidé (conditionnel présent) de le délivrer et (répéter la préposition employée devant le verbe précédent) le sauver.
    Je suis sûr et certain (vous exprimez-vous en votre nom ? Ne faudrait-il pas écrire ces adjectifs au féminin ?) qu'une politique sécuritaire peut (ajouter un infinitif) baisser le taux de criminalité de (autre préposition) notre société contemporaine.

    Bonne première correction.



    Réponse: Production écrite de souad123, postée le 06-05-2014 à 23:47:41 (S | E)
    Merci beaucoup à vous également. Voici le texte corrigé. Je pense qu'il y a des répétions non ? Aidez moi à le simplifier pour qu'il soit cohérent. Merci pour la 2ème fois !
    Dans le Dernier Jour D'un Condamné, le condamné à mort a assez souffert. Cette souffrance est due à son incarcération. Sidi Mohammed et Antigone souffrent-ils autant ? Quels traits communs y a-t-il entre Sidi Mohammed et avec Antigone? Que peut-on déduire?. La question vaut d'être posée.

    Le condamné à mort et Sidi Med sont solitaires: si Sidi Med est seul puisqu'il n'a pas d'amis, tout comme le condamné reste seul dans la prison. ils ont beaucoup souffert: quand Moulay Abdeslam a abandonné sa famille pour moissonner aux environs de Fès, son fils a dû boire son calice jusqu'à la lie. Autrement dit, il a enduré les souffrances jusqu'au retour de son père. Sidi Mohamed souffre (l'adverbe placé en début de phrase trouvera mieux sa place ici ? « J’ai pas compris votre vouloir dire «) dans l'école coranique. Cette souffrance est due à la sévérité du fqih, un homme redoutable dont le seul regard paralyse les élèves. Et pour le condamné, il a laissé une petite fille qui sera orpheline, une mère et une femme.
    Le condamné à mort et Antigone ont des traits communs.
    Tout d'abord, le condamné est obsédé par sa condamnation à mort et Antigone est obsédée par sa mort.
    Ensuite, Antigone résiste devant Créon. Ce dernier, comptant éviter toute dérive anarchique et sanguinaire, a dû faire de Polynice (que dois-je faire là ?) , son neveu, un bouc émissaire et il veut réhabiliter l'image de Thèbes atrocement ternie par l'acte répréhensible de Polynice et Antigone ne veut le comprendre Le condamné résiste aussi comme Antigone car il essaye de ne pas songer à sa pensée à savoir la condamnation à mort qui le dérange toujours et qui l’empêche de penser à autres choses.
    De là, on peut constater que le condamné à mort a incarné le rôle d'un être qui souffre beaucoup.
    En premier lieu, il ne dort pas toujours car il est obsédé par sa condamnation à mort et parce qu'il s’inquiète pour sa famille, sa chère famille, et s'il dort, il va passer indéniablement des nuits cauchemardesques.
    En deuxième lieu, il veut exhorter les lecteurs et les gens à épouser sa cause, d'où la présence des arguments qui visent les sentiments. En d'autres termes, il tente de nous persuader et il envisage de nous amener à nous apitoyer sur son sort tragique.
    Personnellement, c'est la fin d'Antigone qui me paraît tragique car elle ne peut en aucun cas s'évader. Par contre le condamné pourrait vivre au cas où le Roi Charles déciderait de le délivrer et de le sauver.
    Je suis sure et certaine qu'une bonne éducation et une politique sécuritaire basée sur la prévention peuvent baisser le taux de criminalité dans notre société contemporaine.


    -------------------
    Modifié par souad123 le 07-05-2014 08:34





    Réponse: Production écrite de jij33, postée le 07-05-2014 à 10:37:47 (S | E)
    Bonjour souad123

    Vous avez-vous-même remarqué vos répétitions. Je vous propose de retravailler votre texte de façon à en éviter un certain nombre et vous donne un lien utile à la fin.

    Dans le Dernier Jour D'un Condamné, le condamné à mort a assez (autre adverbe : voir ci-dessous) souffert. Cette souffrance est due à son incarcération. Sidi Mohammed et Antigone souffrent-ils autant ? Quels traits communs y a-t-il entre Sidi Mohammed et avec (à supprimer : on dit quelle différence y a-t-il entre... et...) Antigone? Que peut-on déduire?. La question vaut d'être posée.

    Le condamné à mort et Sidi Med sont solitaires: si (à supprimer) Sidi Med est seul puisqu'il n'a pas d'amis, tout comme le condamné reste seul dans la prison. ils ont beaucoup (pour éviter la répétition de "beaucoup" dans ce contexte, vous avez le choix entre : énormémént, intensément, terriblement, extrêmement...) souffert: quand Moulay Abdeslam a abandonné sa famille pour moissonner aux environs de Fès, son fils a dû boire son calice jusqu'à la lie. Autrement dit, il a enduré les souffrances jusqu'au retour de son père. Sidi Mohamed souffre (l'adverbe placé en début de phrase trouvera mieux sa place ici ? "J’ai pas compris votre vouloir dire ")Vous aviez commencé votre phrase par "aussi" : je voulais vous faire dire : Sidi Mohammed souffre aussi (ou également) dans...) dans l'école coranique. Cette souffrance (beaucoup de répétitions, effectivement. Douleur ou tourment conviendraient) est due à la sévérité du fqih, un homme redoutable dont le seul regard paralyse les élèves. Et pour le ("quant à" est plus explicite) condamné, il a laissé une petite fille qui sera orpheline, une mère et une femme.
    Le condamné à mort et Antigone ont des traits communs.
    Tout d'abord, le condamné est obsédé par sa condamnation à mort et Antigone est obsédée (vous pouvez supprimer le verbe souligné sans changer le sens de la phrase et vous supprimez ainsi une répétition) par sa mort.
    Ensuite, Antigone résiste devant Créon. Ce dernier, comptant éviter toute dérive anarchique et sanguinaire, a dû faire de Polynice (que dois-je faire là ? rien, supprimer toute cette parenthèse, c'est tout )) , son neveu, un bouc émissaire (virgule) et il veut (à remplacer par le gérondif de vouloir) réhabiliter l'image de Thèbes atrocement ternie par l'acte répréhensible de Polynice ; et (à remplacer par une conjonction de coordination exprimant l'opposition) Antigone ne veut (ajouter la seconde partie de la négation) le comprendre. Le condamné résiste aussi comme Antigone car il essaye de ne pas songer à sa pensée à savoir la (à supprimer) condamnation à mort qui le dérange (tourmenter, désespérer,hanter...) toujours et qui l’empêche de penser à autres choses (au singulier).
    De là, on peut constater que le condamné à mort a incarné (le présent conviendrait mieux) le rôle d'un être qui souffre beaucoup.
    En premier lieu, il ne dort pas toujours car il est obsédé par sa condamnation à mort et parce qu'il s’inquiète pour sa famille, sa chère famille, et s'il dort, il va passer indéniablement des nuits cauchemardesques.
    En deuxième lieu, il veut exhorter les lecteurs et les gens à épouser sa cause, d'où la présence des arguments qui visent les sentiments. En d'autres termes, il tente de nous persuader et il envisage de nous amener à nous apitoyer sur son sort tragique.
    Personnellement, c'est la fin d'Antigone qui me paraît tragique car elle ne peut en aucun cas s'évader. Par contre le condamné pourrait vivre au cas où le Roi Charles déciderait de le délivrer et de le sauver.
    Je suis sure (il manque un accent) et certaine qu'une bonne éducation et une politique sécuritaire basée sur la prévention peuvent faire baisser le taux de criminalité dans notre société contemporaine.

    Voici le lien pour trouver tous les synonymes dont vous pouvez avoir besoin : Lien internet
    Bien sûr, il faut vérifier le sens du mot choisi dans un dictionnaire normal car le synonyme doit s'adapter au contexte
    Bonne continuation.



    Réponse: Production écrite de souad123, postée le 07-05-2014 à 11:45:37 (S | E)
    Bonjour,
    Merci encore fois
    Dans le Dernier Jour D'un Condamné, le condamné à mort a terriblement souffert. Cette souffrance est due à son incarcération. Sidi Mohammed et Antigone souffrent-ils autant ? Quels traits communs y a-t-il entre Sidi Mohammed et Antigone? Que peut-on déduire?. La question vaut d'être posée.

    Le condamné à mort et Sidi Med sont solitaires: Sidi Med est seul puisqu'il n'a pas d'amis, tout comme le condamné reste seul dans la prison. Ils ont intensément souffert: quand Moulay Abdeslam a abandonné sa famille pour moissonner aux environs de Fès, son fils a dû boire son calice jusqu'à la lie. Autrement dit, il a enduré les souffrances jusqu'au retour de son père. Sidi Mohamed souffre aussi dans l'école coranique. Ce tourment est dû à la sévérité du fqih, un homme redoutable dont le seul regard paralyse les élèves. Quant au condamné, il a laissé une petite fille qui sera orpheline, une mère et une femme.
    Le condamné à mort et Antigone ont des traits communs.
    Tout d'abord, le condamné est obsédé par sa condamnation à mort et Antigone par sa mort.
    Ensuite, Antigone résiste devant Créon. Ce dernier, comptant éviter toute dérive anarchique et sanguinaire, a dû faire de Polynice, son neveu, un bouc émissaire, en voulant réhabiliter l'image de Thèbes atrocement ternie par l'acte répréhensible de Polynice ; mais Antigone ne veut pas le comprendre. Le condamné résiste aussi comme Antigone car il essaye de ne pas songer à sa condamnation à mort qui le désespère toujours et qui l’empêche de penser à autre chose.
    De là, on peut constater que le condamné à mort incarne le rôle d'un être qui souffre beaucoup.
    En premier lieu, il ne dort pas toujours car il est obsédé par sa condamnation à mort et parce qu'il s’inquiète pour sa famille, sa chère famille, et s'il dort, il va passer indéniablement des nuits cauchemardesques.
    En deuxième lieu, il veut exhorter les lecteurs et les gens à épouser sa cause, d'où la présence des arguments qui visent les sentiments. En d'autres termes, il tente de nous persuader et il envisage de nous amener à nous apitoyer sur son sort tragique.
    Personnellement, c'est la fin d'Antigone qui me paraît tragique car elle ne peut en aucun cas s'évader. Par contre le condamné pourrait vivre au cas où le Roi Charles déciderait de le délivrer et de le sauver.
    Je suis sûre et certaine qu'une bonne éducation et une politique sécuritaire basée sur la prévention peuvent faire baisser le taux de criminalité dans notre société contemporaine.

    Bon matin



    Réponse: Production écrite de souad123, postée le 07-05-2014 à 19:31:54 (S | E)
    Et maintenant ? Qu'en pensez-vous ?



    Réponse: Production écrite de jij33, postée le 07-05-2014 à 19:51:57 (S | E)
    J'en pense du bien, Souad.
    On peut toujours améliorer la formulation, chercher une tournure plus élégante ou un mot plus précis, développer une idée, corriger sans fin de façon à obtenir un texte quasiment parfait. Mais le vôtre est déjà correct et se lit aisément. C'est l'essentiel.
    Bonne continuation.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.