Cours de français gratuitsRecevoir 1 leçon gratuite chaque semaine // Créer un test
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !

    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Antigone

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Antigone
    Message de souad123 posté le 16-05-2014 à 22:37:16 (S | E | F)
    Bonjour tout le monde.
    Pourriez-vous m'aider à corriger ce texte, s'il vous plaît ? Et d'avance
    Face à la décision prise par son oncle Créon, Antigone se trouve tiraillée entre deux choix défavorables l'un que l'autre: le premier consiste à braver l'édit royal quitte à y laisser sa vie, le deuxième, c'est de garder le silence, de se résigner. La jeune héroïne, sans tarder, a opté pour le deuxième choix. Rageusement, obstinément elle envisage d'aller jusqu'au bout quels que soient les obstacles. Cette décision d'Antigone est-elle sage Ou, au contraire suicidaire ? Autrement dit, l'acte d'Antigone est-il une preuve d’héroïsme ou un geste suicidaire insensé ?

    Il va sans dire que la vie est donnée pour être vécu. C'est une faveur dont Dieu nous a gratifiés. En conséquence, se donner la mort est un acte vilain, lâche que toutes les religions prohibent. C'est un acte attentatoire à cette faveur dont nous sommes dépositaires, responsables. Par ailleurs, le tout puissant nous a exhortés à sacrifier cette faveur devant certaines situations. Lorsqu'il s'agit, par exemple, de défendre une cause juste, lorsqu'il s'agit de faire valoir des valeurs nobles, sacrifier sa vie devient un geste d’héroïsme généreusement récompensé.

    Il en est ainsi pour Antigone. La princesse intrépide, a opté pour cette décision non pas parce qu'elle refuse la vie mains parce qu'elle veut s'acquitter d'un devoir vis-à-vis elle même. Elle a préféré mourir pour conserver sa pureté intacte. Elle est soucieuse de ne pas se salir les mains, de ne pas être complice, de ne pas trahir.

    Pour toutes ces considérations, je vois que la décision d'Antigone est fort louable car lorsque la vie devient salissante, lorsqu'elle devient compromettante, la mort n'est plus un suicide, c'est un salut, une délivrance, un acte de bravoure.




    Réponse: Antigone de alienor64, postée le 16-05-2014 à 23:23:26 (S | E)
    Bonsoir Souad123

    .
    Face à la décision prise par son oncle Créon, Antigone se trouve tiraillée entre deux choix aussi défavorables l'un que l'autre: le premier consiste à braver l'édit royal quitte à y laisser sa vie, le deuxième, c'est de garder le silence, de se résigner. La jeune héroïne, sans tarder, a opté pour le deuxième choix. Rageusement, obstinément elle envisage d'aller jusqu'au bout quels que soient les obstacles. Cette décision d'Antigone est-elle sage Ou(pas de majuscule), au contraire suicidaire ? Autrement dit, l'acte d'Antigone est-il une preuve d’héroïsme ou un geste suicidaire insensé ?

    Il va sans dire que la vie est donnée pour être vécu(accord). C'est une faveur dont Dieu nous a gratifiés. En conséquence, se donner la mort est un acte vilain(autre adjectif), lâche que toutes les religions prohibent. C'est un acte attentatoire à cette faveur dont nous sommes dépositaires, responsables. Par ailleurs, le tout puissant(majuscules pour ces deux mots + trait d'union) nous a exhortés à sacrifier cette faveur devant certaines situations. Lorsqu'il s'agit, par exemple, de défendre une cause juste, lorsqu'il s'agit de faire valoir des valeurs nobles, sacrifier sa vie devient un geste d’héroïsme généreusement récompensé( ah bon !).

    Il en est ainsi pour Antigone. La princesse intrépide,(virgule à enlever) a opté pour cette décision non pas parce qu'elle refuse la vie mains(orthographe) parce qu'elle veut s'acquitter d'un devoir vis-à-vis (ici, préposition)elle même(trait d'union entre ces deux derniers mots). Elle a préféré mourir pour conserver sa pureté intacte(à placer après l'infinitif). Elle est soucieuse de ne pas se salir les mains, de ne pas être complice, de ne pas trahir.

    Pour toutes ces considérations, je vois(autre verbe : "penser " ) que la décision d'Antigone est fort louable car lorsque la vie devient salissante(autre terme), lorsqu'elle devient compromettante, la mort n'est plus un suicide, c'est un salut, une délivrance, un acte de bravoure.

    Bonne soirée !





    Réponse: Antigone de souad123, postée le 16-05-2014 à 23:41:29 (S | E)
    Merci beaucoup à vous et maintenant qu'en pensez-vous ?
    Face à la décision prise par son oncle Créon, Antigone se trouve tiraillée entre deux choix aussi défavorables l'un que l'autre: le premier consiste à braver l'édit royal quitte à y laisser sa vie, le deuxième, c'est de garder le silence, de se résigner. La jeune héroïne, sans tarder, a opté pour le deuxième choix. Rageusement, obstinément elle envisage d'aller jusqu'au bout quels que soient les obstacles. Cette décision d'Antigone est-elle sage ou , au contraire suicidaire ? Autrement dit, l'acte d'Antigone est-il une preuve d’héroïsme ou un geste suicidaire insensé ?

    Il va sans dire que la vie est donnée pour être vécue. C'est une faveur dont Dieu nous a gratifiés. En conséquence, se donner la mort est un acte répréhensible, lâche que toutes les religions prohibent. C'est un acte attentatoire à cette faveur dont nous sommes dépositaires, responsables. Par ailleurs, le Tout- Puissant nous a exhortés à sacrifier cette faveur devant certaines situations. Lorsqu'il s'agit, par exemple, de défendre une cause juste, lorsqu'il s'agit de faire valoir des valeurs nobles, sacrifier sa vie devient un geste d’héroïsme généreusement récompensé (ah oui !).

    Il en est ainsi pour Antigone. La princesse intrépide a opté pour cette décision non pas parce qu'elle refuse la vie mais parce qu'elle veut s'acquitter d'un devoir vis-à-vis à elle-même. Elle a préféré mourir pour conserver intacte sa pureté. Elle est soucieuse de ne pas se salir les mains, de ne pas être complice, de ne pas trahir.

    Pour toutes ces considérations, je pense que la décision d'Antigone est fort louable car lorsque la vie devient salissante, lorsqu'elle devient compromettante, la mort n'est plus un suicide, c'est un salut, une délivrance, un acte de bravoure.
    Que pourrai-je faire à la place de « salissante » ?






    Réponse: Antigone de sophie51, postée le 17-05-2014 à 00:59:20 (S | E)
    Bonsoir Souad et Aliénor dont je viens juste de voir la correction .Je poste quand même la mienne car elle est faite . Elle est différente et de petites erreurs m'ont échappé .J'ai aussi été étonnée par "le sacrifice de la vie généreusement récompensé"

    Face à la décision prise par son oncle Créon, Antigone se trouve Antigone se trouve face à un dilemme ou Antigone se trouve confrontée à un dilemme ou bien encore Antigone se trouve tiraillée entre deux choix plus difficiles l'un que l'autre tiraillée entre deux choix défavorables l'un que l'autre : le premier consiste à braver l'édit royal quitte à y laisser sa ou " la vie " vie, le deuxième, s'il n'y a pas de troisième , on dit " second " c' supprimer c' est de garder le silence, de se résigner. La jeune héroïne, sans tarder, a opté présent pour le deuxième choix elle opte pour ce dernier , ça évite la répétition . Rageusement, obstinément elle envisage d'aller jusqu'au bout quels que soient les obstacles. Cette décision d'Antigone est-elle sage Ou minuscule, au contraire suicidaire ? Autrement dit, l'acte d'Antigone est-il une preuve d’héroïsme ou un geste suicidaire insensé ?

    Il va sans dire que la vie est donnée pour être vécu accord. C'est une faveur dont Dieu nous a gratifiés. En conséquence, se donner la mort est un acte vilain méprisable, lâche que toutes les religions prohibent. C'est un acte attentatoire à cette faveur dont nous sommes dépositaires, responsables. Par ailleurs, le tout puissant nous a exhortés à sacrifier cette faveur devant certaines situations. Lorsqu'il s'agit, par exemple, de défendre une cause juste, lorsqu'il s'agit de faire valoir des valeurs nobles, sacrifier sa vie devient un geste d’héroïsme généreusement récompensé.
    pour le paragraphe suivant , mets tout au présent ou bien tout au passé
    Il en est ainsi pour Antigone. La princesse intrépide, a opté pour cette décision non pas parce qu'elle refuse la vie mains orthographe parce qu'elle veut s'acquitter d'un devoir vis-à-vis préposition elle même. Elle a préféré mourir pour conserver sa pureté intacte intacte ne me semble pas utile . Elle est soucieuse de ne pas se salir les mains, de ne pas être complice, de ne pas trahir.

    Pour toutes ces considérations, je vois que la décision d'Antigone est fort louable car lorsque la vie devient salissante, lorsqu'elle devient compromettante, la mort n'est plus un suicide, c'est un salut, une délivrance, un acte de bravoure.



    Réponse: Antigone de jij33, postée le 17-05-2014 à 01:37:19 (S | E)
    Bonsoir Souad
    Je suis un peu étonnée de vous voir parler, à propos d'Antigone, de Dieu et du Tout-Puissant. Les Grecs de l'Antiquité étaient polythéistes. Il faudrait donc parler des dieux, au pluriel. En outre, si vous faites référence à l'Antigone d'Anouilh, ou même à celle de Sophocle, il n'y a aucune volonté suicidaire chez elle : au contraire, elle affirme souvent qu'elle aime la vie, mais qu'elle ira jusqu'au bout de son devoir sacré envers son frère mort. Enfin, le suicide n'était pas prohibé par les religions polythéistes de l'Antiquité. Quoi qu'il en soit, Antigone ne se suicide pas : elle est condamnée à mort par Créon.
    Bonne nuit.



    Réponse: Antigone de alienor64, postée le 17-05-2014 à 22:53:04 (S | E)
    Bonsoir Souad123

    " Que pourrai-je faire( incorrect ; autre verbe : "mettre " / écrire" ) à la place de « salissante » ?
    --- Je vous propose " déshonorante" .
    ".... parce qu'elle veut s'acquitter d'un devoir vis-à-vis à(autre préposition) elle-même"( "vis-à-vis de quelque chose ou de quelqu'un")

    Bonne soirée !





    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français




    Publicité :





     


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Recevez une leçon par semaine | Exercices | Aide/Contact

    > INSEREZ UN PEU DE FRANÇAIS DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE ! Rejoignez-nous gratuitement sur les réseaux :
    Instagram | Facebook | Twitter | RSS | Linkedin | Email

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours de mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'italien | Cours d'allemand | Cours de néerlandais | Tests de culture générale | Cours de japonais | Rapidité au clavier | Cours de latin | Cours de provencal | Moteur de recherche sites éducatifs | Outils utiles | Bac d'anglais | Our sites in English

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès. | Livre d'or | Partager sur les réseaux