Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction/ Histoire d'horreur

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction/ Histoire d'horreur
    Message de jeanphan posté le 24-12-2014 à 05:42:41 (S | E | F)
    Bonjour !
    Tout d'abord, je voudrais souhaiter un joyeux noël et un nouvel an aux administrateurs, professeurs, et tous les membres.
    Je suis entrain de preparer un texte pour raconter une histoire dans ma classe. Si vous n'êtes pas en vacances, j'apprécierais votre aide à corriger les fautes. Merci beaucoup d'avance.
    Joyeux Noël à tous!
    ----------------------
    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter mon histoire d’échecs. C’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’ai été selectionné pour representer ma faculté à participer à un concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un de meilleurs étudiants en ville parce que j’avais la confiance à parler en public. En outre, j’avais de plusieurs histoires intéressantes à raconter, par example des humeurs, des fables, des romances, etc. En réflechissant, j’ai choisi une histoire d’horreur que j’ai crue dur comme fer attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, j’ai apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a riré en me regardant et ma panique grandissait. J’avais reçu toujours les applaudissements avant et c’était le première fois que je mentais comme si j’étais un clown. Cependant, je m’ai pu calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’ai fini and été heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour marquer les concurrents et j’ai eu hâte de recevoir les résultats. Et voilà, le maître de cérémonie est venu l'étape pour annoncer les gagnants. Je n’en ai croyé pas mes oreilles, mon nom n’était pas dans le liste. À ma grande surprise, j’avais été dit que j’avais été disqualifié de violation des règles. J’aurais porté mon uniforme universitaire et mon histoire aurait dû être moins de 30 minutes. Évidemment, je n’avais pas su les règles avant de participer le concours. La leçon apprise était très cher pour moi.
    -------------------
    Modifié par bridg le 25-12-2014 09:42


    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de ernest62, postée le 24-12-2014 à 09:46:25 (S | E)
    Bonjour Jean et bravo pour la qualité de votre texte.
    Je vais vous mettre sur la voie pour quelques erreurs qu'il vous faudra reprendre:
    Tout d'abord, je voudrais souhaiter un joyeux noël et un nouvel an aux administrateurs, professeurs, et tous les membres.

    Je suis entrain (2 mots)de preparer (accent)un texte pour raconter une histoire dans ma classe. Si vous n'êtes pas en vacances, j'apprécierais votre aide à (trouver une autre préposition)corriger les fautes. Merci beaucoup d'avance.

    Joyeux Noël à tous!

    Jean
    ----------------------

    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter mon histoire d’échecs (si vous l'exprimez comme ça, on comprend que vous jouez aux échecs ). C’est (employez cela et n'oubliez pas le pronom) passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’ai été selectionné pour representer ma faculté à participer à un concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un de (modifier)meilleurs étudiants en (modifier)ville parce que j’avais la confiance à parler ( essayez d'employer l'expression: "je faisais preuve de.."ou bien "être à l'aise...")en public. En outre, j’avais de (supprimer) plusieurs histoires intéressantes à raconter, par example (orthographe) des humeurs (on ne comprend pas, trouvez un autre nom), des fables, des romances, etc. En réflechissant (accent), j’ai choisi une histoire d’horreur (employez dont)que j’ai crue dur comme fer attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, j’ai (auxiliaire) apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a riré (participe passé) en me regardant et ma panique grandissait. J’avais reçu toujours (employez "jusque-là") les applaudissements avant et c’était le (genre)première fois que je mentais (trouvez un autre verbe)comme si j’étais un clown. Cependant, je m’ai pu (place du pronom)calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’ai fini and (ça, c'est de l'anglais)été heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour marquer (trouver un autre infinitif)les concurrents et j’ai eu hâte de recevoir (trouver un autre infinitif) les résultats. Et voilà, le maître de cérémonie est venu l'étape (trouvez un autre substantif : "sur ...")pour annoncer les gagnants. Je n’en ai croyé (participe passé) pas mes oreilles, mon nom n’était pas dans le liste. À ma grande surprise, j’avais été dit que j’avais (supprimez des mots inutiles) été disqualifié de (essayez "à cause de, ou en raison de, pour cause de, parce que...") violation des règles. J’aurais (verbe devoir)porté mon uniforme universitaire et mon histoire aurait dû être (un autre verbe)moins de 30 minutes. Évidemment, je n’avais (verbe connaître à l'imparfait)pas su les règles avant de participer le (au) concours. La leçon apprise était très cher pour moi (formulez autrement en employant le passé simple, attention à l'accord de l'adjectif).
    Joyeux Noël!
    Ernest.

    ---------------------------



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de jeanphan, postée le 25-12-2014 à 03:59:50 (S | E)
    Bonjour Ernest,

    Quel cadeau de Noël! Je vous remercie de m'accorder du temps précieux pour corriger mon texte. Voici ma révision et questions. Joyeux Noël!

    Jean
    -------------

    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une histoire de mon échec. Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’ai été selectionné pour representer ma faculté à participer à un concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants dans la ville parce que j’étais à l’aise de parler en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des drôles, des fables, des romances, etc. En réfléchissant, j’ai choisi une histoire d’horreur dont j’ai crue dur comme fer attirerait l'attention (Avec le pronom « dont » utilisé avant, peux-je éviter « de » ici?) l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. J’avais reçu jusque-là les applaudissements avant et c’était la première fois que je resemblais comme si j’étais un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’ai fini et été heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’ai eu hâte de savoir les résultats. Et voilà, le maître de cérémonie est retouné sur l'étape pour annoncer les gagnants. Je n’en ai cru pas mes oreilles, mon nom n’était pas dans le liste. À ma grande surprise, j’avais été dit d’être disqualifié à cause de violation des règles. J’aivais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire aurait dû durer pas plus de 30 minutes. Évidemment, je ne connaissais pas (En fait, j’aimerais utiliser un passé « connaître » avant un autre passé « participer », pourquoi je ne peux pas utiliser le temps plus-que parfait « je n’avais pas connu »?) les règles avant de participer au concours. La leçon appriseé fut très cher pour moi (Pourquoi pas l’imparfait de la verbe « être »? Je crois que le passé simple n’est pas encore utilisé dans la langue parlée moderne. Merci d’avance pour votre explication).



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de ernest62, postée le 25-12-2014 à 11:41:33 (S | E)
    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une histoire de mon échec (dit comme cela, on comprend que c'est toute votre vie qui est un échec, alors qu'il ne s'agit que d'une aventure cuisante et même amusante -avec le temps- non? essayez d'employer un adjectif, ou bien un groupe nominal comme "une bonne leçon". Je vous laisse chercher dans le dictionnaire ce qui serait le plus pertinent). Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’ai été ( plus que parfait) selectionné pour representer ma faculté à participer (allégez votre phrase)à un concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants dans (remplacez par "de") la ville parce que j’étais à l’aise de parler (utilisez "pour..." à la place de "de" ou bien un groupe nominal qui pourrait commencer avec "lors de"...ou bien "dans mes") en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des drôles (cherchez un nom qui conviendrait), des fables, des romances, etc. En réfléchissant (vous devriez utiliser un groupe nominal tel que "après mûre réflexion" ou une proposition infinitive "après avoir ...", )j’ai choisi ( le plus que parfait) une histoire d’horreur dont j’ai crue (plus que parfait + vérifiez l'accord du participe passé)dur comme fer (vous devez employer le pronom relatif "que" )attirerait l'attention (Avec le pronom « dont » utilisé avant, peux-je éviter « de » ici? ah non alors! ) l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. J’avais reçu jusque-là (utilisez l'expression "ne recevoir que..." en gardant le plus que parfait)les applaudissements avant et c’était la première fois que je resemblais comme si j’étais (trouvez une préposition toute simple à la place de "comme si j'étais")un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et (ici, il faut un pronom)pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’ai fini (plus que parfait)et été (concordance des temps) heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’ai eu (imparfait)hâte de savoir les résultats. Et voilà , le maître de cérémonie est retouné sur l'étape (regardez dans le dictionnaire pour trouver un autre nom, celui-là est incompréhensible) pour annoncer les gagnants. Je n’en ai cru pas mes oreilles, mon nom n’était pas dans le liste. À ma grande surprise, j’avais été (dit d’être: supprimez) disqualifié à cause (utilisez "pour avoir...")de violation des règles. J’aivais (passé du conditionnel)dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire aurait dû durer pas (voyez la forme négative) plus de 30 minutes. Évidemment, je ne connaissais pas (En fait, j’aimerais utiliser un passé « connaître » avant un autre passé « participer », pourquoi je ne peux pas utiliser le temps plus-que parfait « je n’avais pas connu »?le plus que parfait est correct aussi, mais en écrivant"je n'avais pas eu connaissance de...". Vous trouverez sur le site d'excellentes leçons sur le plus que parfait, bien mieux exprimées que je ne pourrais le faire.) les règles avant de participer au concours. La leçon appriseé (orthographe) fut très cher pour moi (cette expression est dramatique, pourriez-vous en trouver une autre plus humoristique, en disant par exemple que cette expérience vous a été profitable?)(Pourquoi pas l’imparfait de la verbe « être »? Je crois que le passé simple n’est pas encore utilisé dans la langue parlée moderne. là encore, vous pouvez voir les leçons du site sur le passé simple. Merci d’avance pour votre explication).
    C'est un plaisir. A bientôt. Ernest.




    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de jeanphan, postée le 25-12-2014 à 15:28:41 (S | E)

    Bonjour Ernest,

    Merci beaucoup pour la deuxième correction. J’ai corrigé le texte ci-dessous. Je vais revoir aussi les cours du passé simple sur le site par votre conseils.

    Bon journée,
    Jean
    ------------------------

    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retenais. Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour representer ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur que j’avais crue dur comme fer attirerait l'attention de l'auditoire. (Si je remplace « dont » avec « que », la phrase est la même que celle originale. Donnez-moi un autre indice comment refaire le phrase, s’il vous plaît. Merci)

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que les applaudissements et c’était la première fois que je resemblais comme un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de savoir les résultats. Et voilà , le maître de cérémonie est retouné sur l'étape (regardez dans le dictionnaire pour trouver un autre nom, celui-là est incompréhensible) pour annoncer les gagnants. Je n’en ai cru pas mes oreilles, mon nom n’était pas dans le liste. À ma grande surprise, j’avais dit être disqualifié pour avoir de violation (ou « violé »?) des règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprisée fut inoubliable pour moi et je me rappelle toujours de bien connaître les règles avant de jouer n’importe quel jeu et quels compétences.



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de ernest62, postée le 25-12-2014 à 17:05:51 (S | E)
    Bonjour Jean et bravo: votre rédaction avance à grands pas!
    Encore quelques indices:
    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retenais (présent de l'indicatif). Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour representer ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur que (dont)j’avais crue (attention à l'accord du participe passé) dur comme fer (qu'elle) attirerait l'attention de l'auditoire. (Si je remplace « dont » avec « que », la phrase est la même que celle originale. Donnez-moi un autre indice comment refaire le phrase, s’il vous plaît. Merci)

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que les (utilisez un article indéfini) applaudissements et c’était la première fois que je resemblais ("ressembler à" ou bien "se comporter comme"), comme un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de savoir les résultats. Et voilà (peut-être pourriez-vous trouvez un autre connecteur: "et voilà" est plutôt utilisé à l'oral) , le maître de cérémonie est retouné sur l'étape (regardez dans le dictionnaire pour trouver un autre nom, celui-là est incompréhensible) pour annoncer les gagnants. Je n’en ai cru pas mes oreilles, mon nom n’était pas dans le (attention au genre du nom "liste")liste. À ma grande surprise, j’avais (verbe être au plus que parfait)(dit être: supprimer) disqualifié pour avoir de violation (ou « violé »?"pour avoir violé les...") des règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprisée (revoyez le participe passé de "apprendre") fut inoubliable pour moi et ( essayez d'employer: "aujourd'hui encore..." )je me rappelle (utilisez le verbe falloir "qu'il faut" )toujours (de: supprimer)bien connaître les règles avant de jouer (jouer à) (n’importe quel)(article) jeu quel qu'il soit. (et quels compétences.supprimer).

    Enfin, et bien voilà, pour finir, (je vous laisse corriger.
    A bientôt. Ernest.



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de alienor64, postée le 25-12-2014 à 22:48:17 (S | E)
    Bonsoir Jeanphan
    Trois petites erreurs supplémentaires :
    -c’était la première fois que je resemblais(orthographe)
    -le maître de cérémonie est retouné(orthographe) sur...
    -Je n’en ai cru pas( erreur de construction : mettre ' pas' après l'auxiliaire) mes oreilles

    Bonne soirée !



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de jeanphan, postée le 26-12-2014 à 03:17:17 (S | E)

    Bonjour Alienor et Ernest,

    Je vous remercie pour vos corrections. Ma révision est ci-dessous.

    Bonne fêtes!
    ----------------------------------------

    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retiens. Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour representer ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur que j’avais cru dur comme fer qu'elle attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que des applaudissements et c’était la première fois que je ressemblais à un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de savoir les résultats. Finalement, le maître de cérémonie est retourné sur la scène pour annoncer les gagnants. Je n’en ai pas cru mes oreilles, mon nom n’était pas dans la liste. À ma grande surprise, j’avais été disqualifié pour avoir violé les règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprise fut inoubliable pour moi et aujourd'hui encore je me rappelle qu'il faut toujours bien connaître les règles avant de jouer à un jeu quel qu'il soit. (Je ne suis pas clair s’il faut utiliser « quel » avant « qu’il soit » ou l’éviter. Pourriez-vous m’expliquer? Merci.)



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de ernest62, postée le 26-12-2014 à 17:05:06 (S | E)
    Bonjour Jeanphan.
    Je vois que votre texte devient de plus en plus précis, bravo!
    Encore quelques corrections et vous serez fin prêt:
    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retiens. (allez à la ligne)Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour representer (accent) ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur que ("que" ne convient pas: voyez sur le site la leçon sur l'utilisation de "dont") j’avais cru dur comme fer qu'elle attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que des applaudissements et c’était la première fois que je ressemblais à un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et (pronom)étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de savoir les résultats. Finalement, le maître de cérémonie est retourné sur la scène pour annoncer les gagnants. Je n’en ai pas cru mes oreilles, mon nom n’était pas dans la liste. À ma grande surprise, j’avais été disqualifié pour avoir violé les règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprise fut inoubliable pour moi et aujourd'hui encore je me rappelle qu'il faut toujours bien connaître les règles avant de jouer à un jeu quel qu'il soit. (Je ne suis pas clair s’il faut utiliser « quel » avant « qu’il soit » ou l’éviter. Pourriez-vous m’expliquer? Merci.Là encore, je vous renvoie aux leçons de ce site qui est une mine d'or)

    Voilà, vous y êtes presque. Bon courage et à bientôt. Ernest.



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de jeanphan, postée le 27-12-2014 à 02:23:36 (S | E)
    Bonjour Ernest,

    Merci beaucoup pour votre correction et conseils. J'ai le révisé ci-dessous.

    A bientôt.

    Jean
    -------------

    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retiens.

    Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour représenter ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur et (J'ai révisé l'utilisation du prénom "dont" mais je crois qu'il ne convient pas non plus dans ce cas. Donc, j'ai utilisé le conjonction "et" ici) j’avais cru dur comme fer qu'elle attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que des applaudissements et c’était la première fois que je ressemblais à un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et j'étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de savoir les résultats. Finalement, le maître de cérémonie est retourné sur la scène pour annoncer les gagnants. Je n’en ai pas cru mes oreilles, mon nom n’était pas dans la liste. À ma grande surprise, j’avais été disqualifié pour avoir violé les règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprise fut inoubliable pour moi et aujourd'hui encore je me rappelle qu'il faut toujours bien connaître les règles avant de jouer à un jeu quel qu'il soit. (D'accord. Ce site est vraiment l'île au trésor pour moi et c'est pourquoi je suis là. Il faul que je prenne plus de temps et j'aie beaucoup de patience pour trouver de l'or. Merci pour votre encouragement.)



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de ernest62, postée le 27-12-2014 à 08:28:44 (S | E)
    Bravo Jean! je pense que votre texte est prêt.
    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retiens.

    Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour représenter ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur et (J'ai révisé l'utilisation du prénom "dont" mais je crois qu'il ne convient pas non plus dans ce cas. Donc, j'ai utilisé le conjonction "et" ici: très bien! "dont" conviendrait aussi mais "et" est tout à fait acceptable, ça aurait aussi marché avec "car") j’avais cru dur comme fer qu'elle attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que des applaudissements et c’était la première fois que je ressemblais à un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et j'étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de savoir (une expression plus idiomatique serait :"connaître les résultats" ) les résultats. Finalement, le maître de cérémonie est retourné sur la scène pour annoncer les gagnants. Je n’en ai pas cru mes oreilles, mon nom n’était pas dans la liste. À ma grande surprise, j’avais été disqualifié pour avoir violé les règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprise fut inoubliable pour moi et aujourd'hui encore je me rappelle qu'il faut toujours bien connaître les règles avant de jouer à un jeu quel qu'il soit. (D'accord. Ce site est vraiment l'île au trésor pour moi et c'est pourquoi je suis là. Il faul que je prenne plus de temps et j'aie beaucoup de patience pour trouver de l'or. Merci pour votre encouragement.)
    Une dernière chose: sur l'emploi du passé composé, nous sommes d'accord que c'est un exposé oral. Si vous aviez comme objectif une narration écrite, le passé simple eût été de rigueur)!Bravo pour votre niveau de français, et bon courage pour la suite de votre apprentissage.
    A bientôt. Ernest.




    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de jeanphan, postée le 28-12-2014 à 06:33:13 (S | E)
    Bonjour Ernest,

    Merci beaucoup pour votre aide et encouragement. Ce texte est vraiment un exposé oral. Si j'ai une narration écrite la prochaine fois, j'employerai le passé simple comme vous m'avez conseillé. Voici mon texte révisé. Merci encore et bonne journée.

    Jean

    -----------------

    Comme promis la semaine dernière, je voudrais vous raconter une leçon importante que je retiens.

    Cela s’est passé il y a vingt ans quand j’étais étudiant à l’université. J’avais été selectionné pour représenter ma faculté aux concours de narration en anglais. Mes professeurs croyaient toujours que j’étais l’un des meilleurs étudiants de la ville parce que j’étais à l’aise dans ma présentation en public. En outre, j’avais plusieurs histoires intéressantes à raconter, par exemple des blagues, des fables, des romances, etc. Après mûre réflexion, j’avais choisi une histoire d’horreur car j’avais cru dur comme fer qu'elle attirerait l'attention de l'auditoire.

    Après deux semaines de préparation, j’étais prêt à gagner un prix pour ma faculté. Dès que le maître de cérémonie m'a présenté, je suis apparu devant l’auditoire dans un costume de fantôme. Tout le monde a ri en me regardant et ma panique grandissait. Je n’avais reçu jusque-là que des applaudissements et c’était la première fois que je ressemblais à un clown. Cependant, j’ai pu me calmer après quelques minutes et j’ai commencé mon histoire « Croyez-vous aux fantômes?... ». Je continuais à parler et je pouvais voir que l’auditoire faisait attention à moi. 45 minutes après, j’avais fini et j'étais heureux de recevoir les applaudissements du public.

    Les juges ont pris 15 minutes pour évaluer les concurrents et j’avais hâte de connaître les résultats. Finalement, le maître de cérémonie est retourné sur la scène pour annoncer les gagnants. Je n’en ai pas cru mes oreilles, mon nom n’était pas dans la liste. À ma grande surprise, j’avais été disqualifié pour avoir violé les règles. J’aurais dû porter mon uniforme universitaire et mon histoire n’aurait dû durer que 30 minutes maximum. Évidemment, je n'avais pas eu connaissance des règles avant de participer au concours. La leçon apprise fut inoubliable pour moi et aujourd'hui encore je me rappelle qu'il faut toujours bien connaître les règles avant de jouer à un jeu quel qu'il soit.



    Réponse: Correction/ Histoire d'horreur de ernest62, postée le 28-12-2014 à 17:46:27 (S | E)

    Bonjour Jean.
    pour ma part, je le trouve pas mal du tout!
    Bon courage dans votre apprentissage et à bientôt. Ernest.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.