Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Leçon de code - correction

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Leçon de code - correction
    Message de jeanphan posté le 21-02-2015 à 09:34:47 (S | E | F)
    Bonjour,
    J'ai écrit la résumé ci-dessous pour un autre conte dans le livre "Nicolas a des ennuis". J'espère que vous pourrez m'aider à la corriger, s'il vous plaît.
    Merci beaucoup pour vos réponses.
    Bonne journée.

    Leçon de code
    Pour les enfants, le voyage entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a pas de parents, ni les maîtres, ou personne qu’ils doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains rigolèrent toujours bien en route pour l’école en regardant les vitrines emsemble, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courrant drôlement vers l’école. Mais si il n’avait pas eu des carrefours où ils durent traverser, ça n’aurait fait des histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur conduite mauvaise en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent prendre la leçon de code de la route au lieu de la leçon grammaire comme d’habitude.

    Avec les dessins bien illustrés, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu fut vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les niveaux différents des élèves, elle et le directeur avaient l’air content de leur connaissance de code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le pratiquer serieusement en rentrant à la maison.

    A la sorti ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup la maîtresse, le directeur et même l’agent de police. Peut-être, ils surent que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait qu’est qui se passerait le lendemain et les jour après. Sauf l’agent de police qui pouvait leur donner au hasard des ennuis, le temps dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée scolaire.
    -------------------
    Modifié par bridg le 21-02-2015 09:38


    Réponse: Leçon de code - correction de jeanphan, postée le 21-02-2015 à 17:42:00 (S | E)
    Bonjour misseva,
    Merci pour votre aide. Voici ma révision selon les fautes que vous avez trouvées et corrigées.
    Bonne journée.

    Pour les enfants, le trajet entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni parents, ni maîtres, ni qui que se soit à qui ils doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains chahutaient toujours sur le chemin de l'école, en regardant les vitrines, en se faisant des croche-pieds, en faisant tomber les cartables, et surtout en courant dangereusement vers l’école. Mais si il n’y avait pas eu de carrefours où ils durent traverser, cela n’aurait pas fait d'histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent suivre un cours sur le code de la route au lieu de la leçon de grammaire habituelle.

    À l'aide de dessins bien illustrés, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu passe au vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. À la fin du cours, malgré les niveaux différents des élèves, elle et le directeur avaient l’air satisfaits de leurs connaissances du code. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être, savaient t-il que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite dans la rue. Personne ne pouvait savoir comment cela se passerait le lendemain et les jours suivants. Sauf l’agent de police qui pouvait leur causer des ennuis.

    Le temps qu'il passaient dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante de leur journée scolaire.
    -------------------
    Modifié par bridg le 21-02-2015 18:13
    Correction intégrale, interdite sur le site, qui précédait, retirée. Membre avisé.




    Réponse: Leçon de code - correction de alienor64, postée le 21-02-2015 à 18:19:36 (S | E)
    Bonjour Jeanphan
    Je vois que vous avez recopié le texte de misseva. Ma ' correction' ne concerne donc que votre premier devoir.

    Leçon de code
    Pour les enfants, le voyage(autre mot pour une plus courte distance) entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a pas de(article défini) parents, ni les maîtres, ou personne (ici, il faut une préposition pour la construction du verbe 'obéir')qu’ils doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains rigolèrent ( autre verbe :' s'amuser'/ 'rire' à l'imparfait) toujours bien( autre adverbe) en route pour l’école en regardant les vitrines ensemble(inutile : à enlever), se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courrant(orthographe) drôlement( cet adverbe ne convient pas) vers l’école. Mais si il( élision de ' si ' devant un mot commençant par 'i '+ mettre le pronom au pluriel ) n'avait( au pluriel) pas eu des carrefours où ils durent(à enlever)à traverser, ça n’aurait (ici, il manque un mot, élément de la négation avec 'ne 'ou 'n' )fait des( élision + apostrophe) histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur conduite mauvaise(devant le nom) en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent prendre(autre verbe ) la leçon de code de la route au lieu de la leçon (ici, préposition)grammaire comme d’habitude.

    Avec les(article indéfini) dessins bien illustrés( autre adjectif), la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu fut(autre temps) vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les niveaux différents(devant le nom) des élèves, elle et le directeur avaient l’air content (pluriel + autre adjectif : 'satisfaits')de leur connaissance de( enlever : 'du' ) code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le pratiquer (mieux : 'mettre en pratique ') serieusement(accent) en rentrant à la maison.

    A la sorti(orthographe) ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup (ici, préposition pour la construction du verbe 'plaire')la maîtresse, le(article contracté = préposition + article défini) directeur et même (ici, préposition) l’agent de police. Peut-être(après le verbe ou bien, placé en début de phrase, 'Peut-être' doit être suivi de l'inversion sujet/verbe sans oublier le trait d'union), ils surent que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait qu'est(enlever car incorrect ; mettre ' ce ' ) qui se passerait( mieux : futur) le lendemain et les jour(pluriel) après(autre adjectif + termeiner la phrase par un point d''interrogation). Sauf( mieux : ' Si ce n'était'/ 'excepté') l’agent de police qui pouvait leur donner(autre verbe) au hasard(pourquoi 'au hasard'?) des ennuis, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée scolaire (mieux : 'd'école').

    Bonne soirée !



    Réponse: Leçon de code - correction de jeanphan, postée le 21-02-2015 à 18:58:26 (S | E)
    Bon après-midi alienor64,
    Merci d'avoir me montré les fautes. Voici ma révision et j'ai aussi une question.
    Bonne journée.

    Pour les enfants, la route entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne qu’ils y doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours tout heureux en route pour l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’ils n'avaient pas eu (Est-ce que je peux écrire : «s’il n’y avait pas eu ») des carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre (Pourriez-vous me suggérer un autre verbe? Merci.) la leçon de code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec des dessins bien visualisés, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents (Pourriez-vous m’expliquer pourquoi l’accord ne se fait pas avec « l’air »? Merci) de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passerai le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire au hasard (pourquoi 'au hasard'? --> Je voudrais dire «d’une façon aléatoire », pas toujours, pas logiquement) des ennuis, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.



    Réponse: Leçon de code - correction de alienor64, postée le 21-02-2015 à 19:45:25 (S | E)
    Bonsoir Jeanphan

    Pour les enfants, la route( correct ; ou bien 'le trajet') entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne (ici, la préposition est 'à ' car le verbe 'obéir ' se construit avec 'à' : 'obéir à quelqu'un')qu’ils y doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours tout heureux( vous pouvez enlever) en route pour( mieux : 'sur le chemin de ') l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’ils n'avaient pas eu (Est-ce que je peux écrire : «s’il n’y avait pas eu » Oui !) des carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre (Pourriez-vous me suggérer un autre verbe? Merci. ('Apprendre' est le bon verbe ; 'prendre ' ne l'était pas !)) la leçon de(' sur le ') code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec des dessins bien visualisés( au lieu de ce mot, insistez sur la simplicité et la précision de ces dessins), la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents (Pourriez-vous m’expliquer pourquoi l’accord ne se fait pas avec « l’air »? Merci L'accord peut se faire ou ne pas se faire ; ' avoir l'air 'est une locution verbale qui équivaut à 'paraître' et donc suivie d'un attribut s'accordant avec le sujet. Toutefois, l'adjectif s'accorde avec 'l'air'( synonyme d'aspect du visage) quand il forme avec ce nom ' air' un groupe nominal COD du verbe ' avoir': ' Elle a l'air content d'une étudiante ayant obtenu le premier prix !')) de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passerai( Futur, 3ème personne singulier) le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire au hasard (pourquoi 'au hasard'? --> Je voudrais dire «d’une façon aléatoire », pas toujours, pas logiquement Ah bon ! Alors, on peut dire : ' selon son humeur ')) des ennuis, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.

    Bonne soirée !



    Réponse: Leçon de code - correction de jeanphan, postée le 22-02-2015 à 08:01:54 (S | E)
    Bonjour alienor64,
    Merci pour votre explication. Voici ma composition corrigée. Toutefois, j'ai encore une question de vous poser sur le sujet de l'accord.
    Bonne journée.

    Pour les enfants, la route entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne à qu’ils doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours sur le chemin de l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’il n’y avait pas eu des carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre la leçon sur le code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec des simples dessins des carrefours sur le tableau, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents (*) de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passera le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire des ennuis selon son humeur, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.

    (*) Pourriez-vous m’expliquer la différence encore une fois. Dans votre exemple, est-ce que je peux aussi le récrire comme « Elle paraît contente d'une étudiante ayant obtenu le premier prix! »? Si oui, on peut l’écrire comme « Elle a l’air contente… »? Merci.




    Réponse: Leçon de code - correction de alienor64, postée le 22-02-2015 à 15:11:36 (S | E)
    Bonjour Jeanphan


    Pour les enfants, la route( mieux: 'le trajet') entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne à qu'( pas d'élision de ce pronm relatif)ils doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours sur le chemin de l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’il n’y avait pas eu des( 'de') carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre la leçon sur le code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec des('de') simples dessins des('de' car il s'agit de carrefours en général) carrefours sur le tableau, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents (*) de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passera le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire des ennuis selon son humeur, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.

    (*) Pourriez-vous m’expliquer la différence encore une fois. Dans votre exemple, est-ce que je peux aussi le récrire comme « Elle paraît contente d'une( comme une ) étudiante ayant obtenu le premier prix! »? Si oui, on peut l’écrire comme « Elle a l’air contente… »? Merci. Oui ! 'Elle a l'air contente comme une étudiante ....' = 'Elle paraît contente comme une étudiante...' = ' Elle a l'air content d'une étudiante..." )

    Bonne journée !



    Réponse: Leçon de code - correction de jeanphan, postée le 22-02-2015 à 16:06:15 (S | E)
    Bon après-midi alienor64,
    Merci beaucoup pour votre aide. C'est une très bonne explication sur l'accord avec "avoir l'air". Ma révision est ci-dessous et j'ai encore une autre question. J'espère que ça ne vous dérange pas trop.


    Pour les enfants, le trajet entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne à qu'ils y doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours sur le chemin de l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’il n’y avait pas eu de carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre la leçon sur le code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec de simples dessins de (**) carrefours sur le tableau, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passera le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire des ennuis selon son humeur, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.

    (**) Dans le titre du film "La guerre des boutons", on utilise "des" ici parce que les boutons seront retirés des chemises des adversaires, n'est ce pas?
    Merci.
    -------------------
    Modifié par bridg le 23-02-2015 06:01



    Réponse: Leçon de code - correction de alienor64, postée le 22-02-2015 à 17:50:53 (S | E)
    Bonjour Jeanphan
    C'est presque parfait !

    Pour les enfants, le trajet entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne à qu'( pas d'élision, écrire le pronom en entier : 'qui ')ils y doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours sur le chemin de l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’il n’y avait pas eu de carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre la leçon sur le code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec de simples dessins de (**) carrefours sur le tableau, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passera le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire des ennuis selon son humeur, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.

    (**) Dans le titre du film "La guerre des boutons", on utilise "des" ici parce que les boutons seront rétirés des chemises des adversaires, et aussi des pantalons ! n'est ce pas? Merci.. L'article est un des déterminants du nom. L'article défini contracté 'des'( contraction de : de + les ) dans ' La guerre des boutons ' indique que le nom, 'les boutons , est clairement identifié ; ce ne sont pas n'importe quels boutons mais ceux des vêtements des écoliers : vestes, chemises, pantalons....

    Bonne soirée !



    Réponse: Leçon de code - correction de jeanphan, postée le 23-02-2015 à 01:30:38 (S | E)
    Bonjour alienor64,
    Voici ma révision. Merci beaucoup pour votre explication de nouveau.
    Passez une très bonne semaine.

    Pour les enfants, le trajet entre la maison et l’école est peut-être le moment où ils s’amusent le plus dans la journée. Il n’y a ni les parents, ni les maîtres, ou personne à qui (Je n'ai pas compris votre correction dans le dernier poste. Je la comprends maintenant. Merci.) ils y doivent obéir comme en classe ou à la maison. Nicolas et ses copains s’amusaient toujours sur le chemin de l’école en regardant les vitrines, se faisant des croche-pieds, faisant tomber les cartables, et surtout en courant rapidement vers l’école. Mais s’il n’y avait pas eu de carrefours à traverser, ça n’aurait pas fait d’histoires avec l’agent de police responsable. Il s’était plaint au directeur au sujet de leur mauvaise conduite en traversant la rue. Par conséquent, tous les élèves durent apprendre la leçon sur le code de la route au lieu de la leçon de grammaire comme d’habitude.

    Avec de simples dessins de carrefours sur le tableau, la maîtresse apprit aux enfants à traverser la rue quand le feu était vert pour eux, à regarder prudemment à droite et à gauche, et surtout à ne jamais courir. Malgré les différents niveaux des élèves, elle et le directeur avaient l’air contents de leur connaissance du code à la fin de la leçon. Ils leur demandèrent de le mettre en pratique sérieusement en rentrant à la maison.

    A la sortie ce jour-là, les garçons se conduisirent très bien dans la rue, ce qui plut beaucoup à la maîtresse, au directeur et même à l’agent de police. Peut-être surent-ils que les adultes étaient en train de surveiller leur conduite au milieu de la rue. Qui sait ce qui se passera le lendemain et les jours suivants? Excepté l’agent de police qui pouvait leur faire des ennuis selon son humeur, le temps passé dans la rue était vraiment la récré la plus longue et plus amusante dans leur journée d'école.



    Réponse: Leçon de code - correction de alienor64, postée le 23-02-2015 à 11:57:58 (S | E)
    Bonjour Jeanphan

    Cette fois-ci, c'est très bien !

    Bonne semaine à vous aussi !




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.