Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Correction d'un petit texte

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Correction d'un petit texte
    Message de doc97 posté le 31-08-2015 à 12:58:22 (S | E | F)
    Bonjour,

    Pourriez-vous m'aider à corriger les fautes de ce texte. je l'ai écrit moi-même. je vous présente mes remerciements.

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours visé les choses de manière exhaustives ; dans toutes leur universalité. Un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas sur terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrai être un abîme de science, comme Rabelais le souhaiterait, mais je suis déçu par cette loi. Étant un homme têtu, j'étais allé loin d'ici, dans un endroit serein, pour réfléchir à cela. En regardant de loin, l'index replié sur ma bouche, j'ai posé à moi-même un tas de questions à lesquelles les réponses étaient difficiles ; j'étais tissé de déboire. Passant un vieux au cheveux blancs, visage ridé, un livre de philosophie dans sa main. Il m'a salué et est assis à la proximité de mon siège. Restant quelques minutes sans rien dire, toujours en observant de loin ; de la même manière qu'avant. il a tourné sa face pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pouvais-je vous aider ? (avec de la gentillesse)
    - D'abord, je pense qu'il soit préférable de faire connaissance (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de la philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de te faire connaissance mon enfant !
    - Tous le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Absolument non parce que je le sais pas encore.
    - J'ai un tas de questions qui me tracasse la tête, et j'essaie de trouver des solutions mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile à trouver une réponse. Combien de temps faudra-il un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état, ta question aurait peut-être une réponse définitive après la mort entière des vivants. Je ne dirai pas qu'il est impossible parce que c'était pas ça ta question. Donc, il te faudra beaucoup de temps...
    - Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer dans ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Bonne journée !

    -------------------
    Modifié par doc97 le 31-08-2015 12:59




    Réponse: Correction d'un petit texte de trost, postée le 31-08-2015 à 14:47:47 (S | E)

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours visé les choses de manière exhaustives(attention à l'accord) ; dans toutes(erreur d'accord) leur universalité.

    Un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves.

    Il est évident qu'ici-bas sur terre(les noms des planètes sont en majuscule), un homme ne peut être omniscient.

    Je voudrai(on utilise ici le conditionnel présent) être un abîme de science, comme Rabelais le souhaiterait, mais je suis déçu par cette loi. Étant un homme têtu, j'étais allé loin d'ici, dans un endroit serein(maladroit), pour réfléchir à cela.

    En regardant de loin, l'index replié sur ma bouche, j'ai posé à moi-même(mal dit) un tas de questions à lesquelles(il faut faire la contraction) les réponses étaient difficiles ; j'étais tissé de déboire(peu clair, à reformuler).

    Passant (autre temps) ,  un vieux au(accord) cheveux blancs, visage ridé, un livre de philosophie dans sa main . Il m'a salué et est assis (incorrect, il faut utiliser le verbe pronominal 's'asseoir') à la (inutile) proximité de mon siège.

    Restant quelques minutes sans rien dire, toujours en observant de loin(maladroit) ; de la même manière qu'avant. il a tourné sa face(maladroit) pour me regarder et m'a dit :

    '' Quelle solitude ! Comment pouvais-je(Il faut utiliser le conditionnel) vous aider ? xxx manque un morceau de phrase (avec de la gentillesse) (sans 'de la'))
    - D'abord, je pense qu'il soit préférable de faire connaissance xxx manque un morceau de phrase avec un sourire
    - Je suis Frédéric, professeur de la philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de te faire (mal dit)   connaissance mon enfant !
    - Tous (Attention à la terminaison) le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Absolument non( autre mot) parce que je ne le sais pas encore.
    - J'ai un tas de questions qui me tracasse (accord) (la tête) inutile, et j'essaie de trouver des solutions mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile à trouver une réponse. Combien de temps faudra-il(utilise le présent de l'indicatif et ajoute 'à') un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état, ta question aurait(le futur me semble plus judicieux) peut-être une réponse définitive après la mort entière des vivants. Je ne dirai pas qu'il est impossible parce que c'était pas ça ta question(à clarifier). Donc, il te faudra beaucoup de temps...'
    - Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer dans(autre préposition) ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.


    -------------------
    Modifié par bridg le 31-08-2015 20:55
    Correction revue et retrait des réponses données et de la couleur rouge.




    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 31-08-2015 à 21:38:59 (S | E)
    Bonsoir,
    Je suis désolé de n'avoir pas répondu.

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours visé les choses de manière exhaustive ; dans toute leur universalité. Un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais le souhaiterait, mais je suis déçu par cette loi. Étant un homme têtu, j'étais allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour réfléchir à cela. En regardant de loin, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions auxquelles les réponses étaient difficiles ; j'étais chargé de problème. Passait un vieux aux cheveux blancs, visage ridé, un livre de philosophie dans sa main. Il m'a salué et s'est assis à proximité de mon siège. Restant quelques minutes sans rien dire, toujours en regardant de loin ; de la même manière qu'avant. il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il soit préférable de faire connaissance, avec un sourire.
    - Je suis Frédéric, professeur de la philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Absolument non parce que je le sais pas encore.
    - J'ai un tas de questions qui me tracassent, et j'essaie de trouver des solutions mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état, ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort entière des vivants. Je ne voudrais pas hors de question, c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    - Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie

    Je vous remercie vivement...

    Bonne soirée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 01-09-2015 à 11:54:37 (S | E)
    Bonjour Doc97
    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours visé(autre verbe que 'viser' qui n'a pas de sens, ici : 'considérer'/'examiner') les choses de manière exhaustive ;(autre ponctuation : virgule) dans toute leur universalité.(enlevez ce point, la phrase continue) Un(pas d'article mais une préposition indiquant une manière d'être, synonyme de 'en tant que' ) homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas (virgule)sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais le souhaiterait(conditionnel passé), mais je suis déçu par cette loi. Étant un homme têtu, j'étais allé(autre temps) loin d'ici, dans un endroit calme, pour réfléchir à cela(à remplacer par un pronom personnel complément ). En regardant de loin( Que voulez-vous dire ? Autre expression ), l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions auxquelles(erreur : ce pronom relatif composé doit être suivi d'un verbe et non d'un nom ; mettez un pronom relatif simple complément du nom 'questions') les réponses étaient difficiles ; j'étais chargé de problème(si vous en êtes 'chargé', c'est qu'il y en a plusieurs). Passait un vieux aux cheveux blancs, (ici, article contracté)visage ridé, un livre de philosophie dans sa main. Il m'a salué et s'est assis à proximité(pourquoi ne pas dire plus simplement : 'près de'/ 'à côté de' ?) de mon siège. Restant quelques minutes sans rien dire, toujours en regardant de loin( à mieux exprimer);(virgule) de la même manière qu'avant. il(majuscule en début de phrase) a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il soit( conditionnel présent ou indicatif présent, mais pas subjonctif ) préférable de faire connaissance, avec un sourire.
    - Je suis Frédéric, professeur de la(enlever) philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance (virgule)mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Absolument non(autre mot exprimant la négation ) parce que je le sais pas(forme négative incorrecte) encore.
    - J'ai un tas de questions qui me tracassent, et j'essaie de trouver des solutions(ce n'est pas le mot qui convient) mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état, ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort entière( 'entière' pour qualifier la mort ??? à supprimer car ne veut rien dire) des vivants. Je ne voudrais pas( ici, il manque un verbe) hors de question,(autre ponctuation plus marquée) c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    - (Enlevez ce tiret : le dialogue est terminé)Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie(point final)

    Bonne journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 01-09-2015 à 13:52:13 (S | E)
    Bonjour,

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comparativement à un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour en réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais chargé de problèmes. Passait un vieux aux cheveux blancs, du visage ridé, un livre de philosophie dans sa main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Restant quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance, avec un sourire.
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Pas vraiment parce que je ne le sais pas encore.
    - J'ai un tas de questions qui me tracassent, et j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état, ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort des vivants. Je ne voudrais pas être hors de question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Je vous remercie...

    Bonne journée !

    -------------------
    Modifié par doc97 le 01-09-2015 13:52





    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 01-09-2015 à 16:06:05 (S | E)
    Bonjour Doc97
    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comparativement à(incorrect ; 'en'/ 'en tant que'/ 'comme') un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi( à compléter). Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour en(erreur : consultez les cours sur les pronoms personnels compléments) réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais chargé de problèmes. Passait un vieux aux cheveux blancs, du(autre article contracté) visage ridé, un livre de philosophie dans sa(mieux : article défini) main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Restant quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant ( Cette phrase n'a ni sujet ni verbe ! De qui s'agit-il ?). Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance , avec un sourire(point à la place de la virgule . Entre parenthèses, comme pour la phrase précédente.).
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Pas vraiment parce que je ne le sais pas encore.(pour être compréhensible, cette phrase est à compléter car on ignore ce qu'il 'ne sait pas encore' pour pouvoir vous aider ou ne pas le faire)
    - J'ai un tas de questions qui me tracassent(correct mais mieux autre verbe : 'préoccuper'/ 'tourmenter'), et(enlever et mettre un pronom relatif composé se rapportant à 'questions') j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état( 'cet état' de quoi ? à compléter car il manque un complément à 'cet état'), ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort des vivants. Je ne voudrais pas être hors de question( mal dit : à reformuler avec d'autre mots ou une autre expression) ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Bonne après-midi !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 01-09-2015 à 17:20:25 (S | E)
    Bonjour,

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette mauvaise loi. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour me réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais chargé de problèmes. Passait un vieux aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restais quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un tas de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de solitude, ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort des vivants. Je ne voudrais pas être en dehors de ta question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.


    Bonne journée !




    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 01-09-2015 à 18:59:05 (S | E)
    Bonsoir Doc97
    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette mauvaise loi( pourquoi 'mauvaise'? Cette loi n'est ni bonne ni mauvaise mais inhérente à notre condition d'humains. Essayez de l'exprimer en quelques mots). Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour me(erreur : pas de pronom personnel réfléchi, mais un pronom personnel complément : voir les liens au bas de ce texte) réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais chargé(autre terme plus adapté au mot : 'problèmes') de problèmes. Passait un vieux (ce serait bien d'ajouter 'monsieur')aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restais quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un tas de questions qui me préoccupent auxquelles(C'est le bon pronom relatif composé) j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de solitude(pourquoi ' de solitude'? La solitude ne justifie pas cet état qui vous rend perplexe, interrogateur ; autre mot), ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort des vivants. Je ne voudrais pas être en dehors de ta question( la formulation n'est pas claire ! Que voulez-vous dire ? 'Donner une réponse inexacte'?/'Répondre à côté du sujet '?); c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Lien internet

    Lien internet


    Bonne soirée !




    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 02-09-2015 à 09:38:40 (S | E)
    Bonjour,

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais rempli de problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restais quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un tas de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort des vivants. Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Je vous remercie...

    Bonne journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 02-09-2015 à 11:27:11 (S | E)
    Bonjour Doc97
    Grammaticalement, c'est déjà beaucoup mieux !

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais rempli(mieux : 'préoccupé par'/ 'confronté à ') de problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restais(autre temps : passé simple ) quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un tas de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être une réponse définitive après la mort des vivants(A reformuler. Qui aura donc la réponse si tous les vivants sont morts ??? ). Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question(espace avant un point-virgule); c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Bonne journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 02-09-2015 à 11:41:16 (S | E)
    Bonjour,

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais confronté à de problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je resta quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un tas de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps où on ne connaît pas encore, voire plus. Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Je vous remercie...

    Bonne journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 02-09-2015 à 12:57:59 (S | E)
    Bonjour Doc97
    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais confronté à de nombreux problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je resta(erreur ; passé simple à la 1ère personne du singulier) quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un tas de (autre expression car vous avez déjà employé celle-ci) questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps où on ne connaît pas encore(incorrect : parlez plutôt d'échéance : 'pronom relatif + 'on' + verbe forme négative(celui que vous avez mis) + COD)voire plus(à enlever car n'a pas de sens, ici). Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Bonne journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 02-09-2015 à 18:23:27 (S | E)
    Bonjour,

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais confronté à de nombreux problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restai quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un bon nombre de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps qu'on ne connaît pas encore la date. Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Merci beaucoup

    bonne fin de journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 02-09-2015 à 19:41:25 (S | E)
    Bonsoir Doc97
    Il ne reste qu'une erreur à corriger !

    '... ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps qu'( incorrect : ce n'est pas ce pronom relatif qu'il faut mettre)on ne connaît pas encore la date.'

    Pour vous aider, voici deux liens portant sur l'emploi des pronoms relatifs :
    Lien internet

    Lien internet


    Bonne soirée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 02-09-2015 à 21:58:16 (S | E)
    Bonsoir,
    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais confronté à de nombreux problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restai quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un bon nombre de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps où on ne connaît pas encore la date. Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Merci beaucoup...

    Bonne soirée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 03-09-2015 à 00:05:43 (S | E)
    Bonsoir Doc97
    Vous aviez déjà fait la même erreur dans cette même phrase.
    '... ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps (erreur : autre pronom relatif)on ne connaît pas encore la date.'
    ---Ce n'est pas parce qu'il y a le mot 'temps' qu'il faut systématiquement employer le pronom relatif 'où'. Pour savoir quel pronom employer, vous devez connaître sa fonction dans la phrase. En considérant la proposition que doit introduire ce pronom relatif : 'on ne connaît pas la date', posez-vous la question : 'on ne connaît pas la date' de quoi ?' Réponse : 'du temps'. La fonction du pronom relatif de cette phrase est donc complément du nom 'temps'. A vous, maintenant, de mettre le pronom qui convient !

    Bonne soirée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 03-09-2015 à 14:32:09 (S | E)
    Bonjour,
    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours examiné les choses de manière exhaustive, dans toute leur universalité comme un homme curieux, têtu, qui veut aller jusqu'au bout de ses rêves. Il est évident qu'ici-bas, sur Terre, un homme ne peut être omniscient. Je voudrais être un abîme de science, comme Rabelais l'aurait souhaité, mais je suis déçu par cette loi naturelle. Étant un homme têtu, je suis allé loin d'ici, dans un endroit calme, pour y réfléchir. Regardant le ciel, l'index replié sur ma bouche, je me posais un tas de questions dont les réponses étaient difficiles ; j'étais confronté à de nombreux problèmes. Passait un vieux monsieur aux cheveux blancs, au visage ridé, un livre de philosophie dans la main. Il m'a salué et s'est assis à côté de mon siège. Je restai quelques minutes sans rien dire, de la même manière qu'avant. Il a tourné son visage pour me regarder et m'a dit :
    '' Quelle solitude ! Comment pourrais-je vous aider ? (gentiment)
    - D'abord, je pense qu'il serait préférable de faire connaissance. (avec un sourire)
    - Je suis Frédéric, professeur de philosophie, actuellement en retraite.
    - Moi, c'est Doc97, je suis en seconde générale.
    - Heureux de faire ta connaissance, mon enfant !
    - Tout le plaisir est pour moi M. Frédéric... Pensez-vous que vous pouvez m'aider ?
    - Oui, je t'écoute mon garçon.
    - J'ai un bon nombre de questions qui me préoccupent auxquelles j'essaie de trouver des réponses mais je n'y parviens pas. Je vais vous poser celle qui me paraît la plus facile. Combien de temps faut-il à un homme pour être omniscient ?
    - Tu as raison d'être dans cet état de perplexité, ta question aura peut-être définitivement une réponse dans un temps dont on ne connaît pas encore la date. Je ne voudrais pas donner une réponse inexacte à ta question ; c'est la raison pour laquelle je ne dirai pas que c'est impossible. Donc, il te faudra beaucoup de temps.
    Je prends quelques secondes et je lui dis merci...
    La leçon que nous pouvons tirer de ce texte est la suivante : vivre la vie sans savoir ce qu'est la vie.

    Merci infiniment...

    Bonne journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de alienor64, postée le 03-09-2015 à 23:30:20 (S | E)
    Bonsoir Doc97
    Cette fois-ci, c'est très bien ! Que de progrès depuis le premier texte !

    Bonne continuation !



    Réponse: Correction d'un petit texte de doc97, postée le 04-09-2015 à 17:09:49 (S | E)
    Bonjour,
    Je ne sais pas comment vous remercier.

    Bonne fin de journée !



    Réponse: Correction d'un petit texte de petter20, postée le 10-09-2015 à 05:35:49 (S | E)
    Il faut que tu saches quand Le verbe doit être à l'imparfait ou plus-que-parfait.Dans votre texte la première phrase est eronnée:j'ai toujours visé,on emploie plutôt le plus-que-parfait.



    Réponse: Correction d'un petit texte de petter20, postée le 10-09-2015 à 05:36:23 (S | E)
    Il faut que tu saches quand Le verbe doit être à l'imparfait ou plus-que-parfait.Dans votre texte la première phrase est eronnée:j'ai toujours visé,on emploie plutôt le plus-que-parfait.




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.