Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Essai Argumenté – L'éducation

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Essai Argumenté – L'éducation
    Message de rafaelix posté le 23-03-2017 à 13:44:19 (S | E | F)
    Bonjour.

    Voilà un essai argumenté que j’ai écrit sous la forme d’un article.

    Pourriez-vous corriger mes fautes ?

    Merci.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
    Consigne :
    Vous êtes parent d’élève, et vous souhaitez expliquer les différences entre le système scolaire en France et celui de votre pays afin d montrer les points forts mais aussi les points faibles dans l’espoir que la ministre de l’éducation nationale s’oriente vers d’autres modèles. (250 mots environ)

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un enfant français passe par quatre niveau jusqu’à son arrivé à l’université. Tout commence avec l’école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue auprès de l’école élémentaire ( 6-11 ans ) cela qui est désigné comme l’école primaire. Plus tard, le jeune entrera dans le collège ( 11-15 ans ) d’où il sortira après l’obtention du brevet. Ayant conclu l’étape obligatoire, ceux qui veuillent assister à l’université iront au lycée ( 15-18 ans) pour recevoir le baccalauréat.

    Donc, la différence la plus notable est la finalisation de l’école obligatoire une année avant qu’en Espagne. D’ailleurs, les noms des successifs niveaux espagnols sont plus simples (et claires) que ceux que la tradition les a donnés à l’Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d’une façon toujours croissante, suivant l’âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. L’étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement là-bas. Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre peu mûrs collégiens et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n’est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec le plus petits élèves de secondaire. Un majeur effort d’investissement promis par notre actuelle ministre de l’éducation, pourrait redresser cette situation. L’exemple français doit bien être tenu en compte pour améliorer la formation et le bonheur de nos futures générations.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    -------------------
    Modifié par rafaelix le 23-03-2017 19:19




    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de alienor64, postée le 24-03-2017 à 01:10:01 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    ---Les pronoms démonstratifs : Lien internet


    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un enfant français passe par quatre niveau(pluriel) jusqu’à son arrivé (orthographe)à l’université. Tout commence avec l’école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue auprès de(à remplacer par une préposition, celle qui indique un accompagnement) l'école élémentaire ( 6-11 ans ) cela(autre pronom démonstratif neutre devant un pronom relatif : voir lien ci-dessus) qui est désigné comme l’école primaire. Plus tard, le jeune entrera dans le(déterminant contracté : contraction de 'à + le') collège ( 11-15 ans ) d’où il sortira après l’obtention du brevet. Ayant conclu l’étape obligatoire, ceux qui veuillent (orthographe : indicatif présent et non subjonctif) assister(autre verbe : on n'assiste pas à l'université, mais on y entre) à l’université iront au lycée ( 15-18 ans) pour recevoir(autre verbe ; on ne reçoit pas le baccalauréat, ni tout autre examen ou concours)) le baccalauréat.

    Donc, la différence la plus notable est la finalisation(autre mot qui indique une notion de temps ; vous devrez alors modifier votre phrase en mettant une subordonnée relative introduite par le pronom 'qui' après 'école obligatoire' suivie d'un verbe qui permettra de retrouver le sens de votre mot 'finalisation') de l’école obligatoire une année avant qu'(incorrect ; mettez un pronom démonstratif accordé au nom qui remplacera 'finalisation')) en Espagne. D’ailleurs, les noms des successifs niveaux espagnols sont plus simples (et claires(accord avec 'noms')) que ceux que la tradition les(enlever) a donnés à (ici, pronom démonstratif mis pour 'les noms', suivi d'une préposition)l’Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d’une façon toujours croissante, suivant l’âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. L’étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement là-bas(en début de phrase). Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre peu mûrs(autre adjectif à placer après le nom) collégiens et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n’est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec le(pluriel) plus petits élèves de(déterminant contracté : contraction de 'de + le') secondaire. Un majeur(après le nom) effort d’investissement promis par notre actuelle ministre de l’éducation,(pas de virgule) pourrait redresser cette situation. L’exemple français doit bien être tenu en compte pour améliorer la formation et le bonheur de nos futures générations.

    Bonne correction



    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de rafaelix, postée le 24-03-2017 à 12:03:23 (S | E)
    Bonjour.

    Oui. Il semble que le texte gire autour les démonstratifs !

    Je vous remercie, comme toujours, alienor64. Pourtant, vous verrez que je défends quelques de mes positions initialles :-) Merci de votre sage contre-argumentation.

    D'ailleurs, un aspect différent: trouvez-vous que ma production écrite est opportune selon la consigne ?

    Cordialement.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un enfant français passe par quatre niveaux jusqu’à son arrivée à l’université. Tout commence avec l’école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue avec (de fait, j'ai préféré "auprès de" pour ne pas répéter "avec" dans la même phrase. Ne sont pas échangeables ici?) l'école élémentaire ( 6-11 ans ) ce qui est désigné comme l’école primaire. Plus tard, le jeune entrera au collège ( 11-15 ans ) d’où il sortira après l’obtention du brevet. Ayant conclu l’étape obligatoire, ceux qui veulent assister ( je comprends que "entrer" est le verbe le plus précis mais, est-ce qu' "assister" est si inapproprié? ne marcherait pas métaphoriquement? ) à l’université iront au lycée ( 15-18 ans ) pour recevoir le diplôme de baccalauréat.

    Donc, la différence la plus notable est la duration de l’école obligatoire qui finit une année avant celle (??) en Espagne. D’ailleurs, les noms des successifs niveaux espagnols sont plus simples ( et clairs ) que ceux que la tradition leur a donnés (à mon avis: ceux= les noms, les (ou, peut-être COI leur = les nivaux. N'est pas comme ça?) dans l’Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d’une façon toujours croissante, suivant l’âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. Là-bas, l’étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement. Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre collégiens peu matures et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n’est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec les plus petits élèves du secondaire. Un effort majeur d’investissement promis par notre actuelle ministre de l’éducation pourrait redresser cette situation. L’exemple français doit bien être tenu en compte pour améliorer la formation et le bonheur de nos futures générations.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de alienor64, postée le 24-03-2017 à 19:19:28 (S | E)
    Bonsoir rafaelix

    Il semble que le texte gire('gire' ? ¡ No ! 'Girar' = tourner ! autour les démonstratifs !

    '... vous verrez que je défends quelques-unes de mes positions initialles initiales :-)

    D'ailleurs, un aspect différent : trouvez-vous que ma production écrite est opportune selon la consigne ? Nous vous aidons pour corriger l'orthographe, la syntaxe et le vocabulaire mais n'intervenons pas sur le fond. Cela dit, votre texte fait bien le parallèle entre les deux systèmes éducatifs.



    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un enfant (mieux : un écolier) français passe par quatre niveaux jusqu'à son arrivée à l'université. Tout commence avec l'école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue avec (de fait, j'ai préféré "auprès de" pour ne pas répéter "avec" dans la même phrase. Ne sont pas échangeables ici? Non ! La répétition de 'avec' n'est pas choquante, mais vous pouvez très bien remplacer le premier 'avec' par une préposition : ainsi, il n'y aura pas de répétition !)) l'école élémentaire ( 6-11 ans ) ce qui est désigné comme l'école primaire. Plus tard, le jeune entrera au collège ( 11-15 ans ) d'où il sortira après l'obtention du brevet. Ayant conclu l'étape obligatoire de ce cycle, ceux qui veulent assister ( je comprends que "entrer" est le verbe le plus précis mais, est-ce qu' "assister" est si inapproprié? ne marcherait pas métaphoriquement? Même métaphoriquement, 'assister' à l'université ne convient pas ; si 'entrer' n'a pas votre faveur, vous pouvez employer 'être admis')) à l'université iront au lycée ( 15-18 ans ) pour recevoir('recevoir' ne convient pas. Avant d'obtenir un diplôme, on passe un examen... ce qui ne garantit pas l'obtention de diplôme !) le diplôme de(autre déterminant) baccalauréat.

    Donc, la différence la plus notable est la duration( ce mot n'existe pas en français ; traduire :'duración') de l'école obligatoire qui finit(correct, mais mieux : 'se terminer' à conjuguer) une année avant celle (??)(soit vous mettez le verbe 'avoir cours' au participe présent, vous laissez ainsi 'en' ; soit vous mettez 'de' à élider. Je préfère la première option) en Espagne. D'ailleurs, les noms des successifs(après 'niveaux') niveaux espagnols sont plus simples ( et clairs ) que ceux que la tradition leur a donnés (à mon avis:(espace devant deux points) ceux = les noms, les (ou, peut-être COI leur = les nivaux(orthographe) Posez-vous la question : 'les noms que la tradition a donnés' à qui ? ; réponse : 'aux niveaux' : COI). N'est pas comme ça?) dans l'Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d'une façon toujours croissante, suivant l'âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. Là-bas, l'étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement. Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre collégiens peu matures et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n'est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec les plus petits élèves du secondaire. Un effort majeur d'investissement promis par notre actuelle ministre de l'éducation pourrait redresser cette situation. L'exemple français doit bien être tenu en compte pour améliorer la formation et (ici, mettez un verbe infinitif, car 'améliorer', qui est très adapté à 'la formation', ne convient pas pour 'le bonheur') le bonheur de nos futures générations.

    Bonne soirée





    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de rafaelix, postée le 27-03-2017 à 10:12:32 (S | E)
    Bonjour.

    Umm ! Duration, girer... Comme je déteste m'inventer des mots en français ! C'est ce qu'on appele l'effet "Tortillé de Pataté" :-)

    Bon. Je rentre à l'orthodoxie ( et ça existe ! )

    D'ailleurs, un aspect différent : trouvez-vous que ma production écrite est opportune selon la consigne ? Nous vous aidons pour corriger l'orthographe, la syntaxe et le vocabulaire mais n'intervenons pas sur le fond. Cela dit, votre texte fait bien le parallèle entre les deux systèmes éducatifs. Oui, je comprends. Je ne voulais qu'une opinion simple sur cet aspect. Finalement, je dois écrire sur ce que on me demande.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un écolier français passe par quatre niveaux jusqu'à son arrivée à l'université. Tout commence par l'école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue avec l'école élémentaire ( 6-11 ans ) ce qui est désigné comme l'école primaire. Plus tard, le jeune entrera au collège ( 11-15 ans ) d'où il sortira après l'obtention du brevet. Ayant conclu l'étape obligatoire de ce cycle, ceux qui veulent être admis à l'université iront au lycée ( 15-18 ans ) pour obtenir ( encore, je essayais ne pas répéter obtenir/obtention ) le diplôme de (en??) baccalauréat.

    Donc, la différence la plus notable est la durée de l'école obligatoire qui se termine une année avant celle (je choisi la première option, qui est celle dont je vais me souvenir dans le futur) d'Espagne. D'ailleurs, les noms des niveaux successifs espagnols sont plus simples ( et clairs ) que ceux que la tradition leur a donnés dans l'Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d'une façon toujours croissante, suivant l'âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. Là-bas, l'étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement. Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre collégiens peu matures et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n'est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec les plus petits élèves du secondaire. Un effort majeur d'investissement promis par notre actuelle ministre de l'éducation pourrait redresser cette situation. L'exemple français doit bien être tenu en compte pour améliorer la formation et assurer le bien-être (ce n'était pas tout à fait "bonheur" le concept que je voulais exprimer...) de nos futures générations.

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%

    Cordialement.


    -------------------
    Modifié par rafaelix le 27-03-2017 22:58





    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de alienor64, postée le 27-03-2017 à 11:12:29 (S | E)
    Bonjour rafaelix

    Avec les quelques rectifications suivantes, votre texte est maintenant très correct . Il n'est donc pas nécessaire de l'envoyer de nouveau.

    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un écolier français passe par quatre niveaux jusqu'à son arrivée à l'université. Tout commence par l'école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue avec l'école élémentaire ( 6-11 ans ) ce qui est désigné comme l'école primaire. Plus tard, le jeune entrera au collège ( 11-15 ans ) d'où il sortira après l'obtention du avoir passé le brevet. Ayant conclu l'étape obligatoire de ce cycle, ceux qui veulent être admis à l'université iront au lycée ( 15-18 ans ) pour obtenir ( encore, je(élision : j' ) essayais ne pas répéter obtenir/obtention : dans ce cas, il suffit de remplacer 'l'obtention du brevet' par une autre formulation )) le diplôme de (en??)(ni l'un ni l'autre ! déterminant contracté : 'du') baccalauréat. (à la place 'd'obtenir', on dit aussi, mais familièrement donc à éviter à l'écrit : 'décrocher' ! Il a décroché le bac !('le bac' : terme familier pour 'baccalauréat', à ne pas employer à l'écrit). Ce qui implique une idée d'effort et surtout d'agréable surprise ! 'Il a décroché le bac' ! Il y est quand même arrivé !' = 'acabó por obtener el bac ( = el bachillerato)' )

    Donc, la différence la plus notable est la durée de l'école obligatoire qui se termine une année avant celle qui a cours(je choisi la première option, qui est celle dont je vais me souvenir dans le futur) d' en Espagne. D'ailleurs, les noms des niveaux successifs espagnols sont plus simples ( et clairs ) que ceux que la tradition leur a donnés dans l'Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d'une façon toujours croissante, suivant l'âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. Là-bas, l'étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement. Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre collégiens peu matures et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n'est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec les plus petits élèves du secondaire. Un effort majeur d'investissement promis par notre actuelle ministre de l'éducation pourrait redresser cette situation. L'exemple français doit bien être tenu pris en compte (on dit : 'tenir compte de' quelque chose ' ou 'prendre en compte' quelque chose) pour améliorer la formation et assurer le bien-être (ce n'était pas tout à fait "bonheur" le concept que je voulais exprimer...) de nos futures générations.

    Bonne continuation









    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de rafaelix, postée le 27-03-2017 à 23:10:00 (S | E)
    Version finale:

    Merci alienor64 !

    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%
    Le système scolaire français présente des similitudes et des différences avec notre bien connu système espagnol. Si on ne considère pas la crèche, un écolier français passe par quatre niveaux jusqu'à son arrivée à l'université. Tout commence par l'école maternelle ( 2-5 ans ) qui constitue avec l'école élémentaire ( 6-11 ans ) ce qui est désigné comme l'école primaire. Plus tard, le jeune entrera au collège ( 11-15 ans ) d'où il sortira après avoir passé le brevet. Ayant conclu l'étape obligatoire de ce cycle, ceux qui veulent être admis à l'université iront au lycée ( 15-18 ans ) pour obtenir le diplôme du baccalauréat.

    Donc, la différence la plus notable est la durée de l'école obligatoire qui se termine une année avant celle (je choisi la deuxième option...) d'Espagne. D'ailleurs, les noms des niveaux successifs espagnols sont plus simples ( et clairs ) que ceux que la tradition leur a donnés dans l'Hexagone. Sans arriver à la simplicité du système nord-américain, les niveaux du modèle espagnol sont numérotés d'une façon toujours croissante, suivant l'âge des élèves.

    Néanmoins, il y a quelques aspects très remarquables chez nos voisins du nord. Là-bas, l'étape secondaire est divisée, pas seulement administrativement, mais aussi physiquement. Les collèges et les lycées sont des centres différents et cela empêche les incidents évidents et bien connus entre collégiens peu matures et presque adultes de Terminale.

    À mon avis, cette réalité n'est pas bien gérée en Espagne où les lycéens partagent souvent le bâtiment avec les plus petits élèves du secondaire. Un effort majeur d'investissement promis par notre actuelle ministre de l'éducation pourrait redresser cette situation. L'exemple français doit bien être pris en compte pour améliorer la formation et assurer le bien-être de nos futures générations.
    %%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%



    Réponse : Essai Argumenté – L'éducation de alienor64, postée le 27-03-2017 à 23:52:53 (S | E)

    Bonpoir rafaelix

    Votre texte est maintenant très correct.

    Bonne continuation





    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.