Accueil du site pour apprendre le français Créer un test / 1 leçon par semaine
Connectez-vous !

Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]

  • Accueil
  • Accès rapides
  • Imprimer
  • Livre d'or
  • Plan du site
  • Recommander
  • Signaler un bug
  • Faire un lien

  • Comme des milliers de personnes, recevez gratuitement chaque semaine une leçon de français !





    > Publicités :




    > Recommandés:
    -Jeux gratuits
    -Nos autres sites
       



    Fidélité

    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Fidélité
    Message de gls posté le 30-06-2017 à 16:46:00 (S | E | F)
    Bonsoir
    Pouvez-vous m'aider à corriger ce texte,svp ?
    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié avec une femme d’une beauté particulière. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils participaient dans la fête de leur mariage qui durait sept jours. C’est l’un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années du mariage, la femme tombait malade et son visage devenait moche et horrible, elle n’avait pas osé à regarder dans le miroir. Les petits enfants se moquaient de lui. Le même jour, son mari fit un accident et entra dans le coma pendant trois jours. Finalement il se guérit mais il perdit la vue. Le mari entendit les gens parlaient sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n’avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne vit pas son visage mais aussi triste sur son état. Les quarante ans ont passés, tout le monde était stupéfié de cette relation. Dans un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle «ma maman est morte » dit l’un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils vécurent ensemble des moments inoubliables. Son ami l’attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais la surprise était forte. Le mari n’était pas privé de la vue. « Je prétendais de cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j’avais aimée ». Dit le mari à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu vois chaque jour son visage, c’est ça le vrai amour et la fidélité».
    Merci.


    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 01-07-2017 à 16:22:19 (S | E)
    Bonjour gls

    - Lisez ceci sur les temps du récit : Lien internet
    -- Lien internet


    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié avec(mieux : autre préposition) une femme d’une beauté particulière(autre adjectif à placer devant le nom). Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils participaient(autre temps : plus-que-parfait ; lire le lien ci-dessus) dans(autre préposition) la fête de leur mariage qui durait(plus-que-parfait) sept jours. C’est l’un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années du(préposition) mariage, la femme tombait(autre temps : passé simple ; lire le lien sur les temps du récit ) malade et son visage devenait(même remarque) moche et horrible(un seul adjectif, différent des ces deux-là, suffira ; 'évitez' moche' qui est trop familier), elle n'avait pas osé(imparfait et non plus-que-parfait, forme négative) à ('oser' est un verbe transitif : donc, non suivi de préposition)regarder(mettez ce verbe à la forme pronominale) dans le miroir. Les petits enfants se moquaient de lui( se moquaient-ils du mari ou de sa femme ?). Le même jour, son mari fit(autre verbe : 'avoir') un accident et entra(autre verbe : 'tomber') dans le coma pendant trois jours. Finalement il se guérit(ici, ce verbe n'est pas pronominal) mais il(enlever) perdit la vue. Le mari entendit(à l'imparfait) les gens parlaient( pour conserver cet imparfait, vous devez le précéder d'un pronom relatif sujet ; ou alors, appliquez la règle qui dit que quand deux verbes se suivent, le second se met à l'infinitif (ici, le premier verbe est 'entendre') ) sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n’avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne vit(à l'imparfait) pas son visage(virgule) mais (ici, il manque un pronom personnel sujet suivi du verbe 'être' à l'imparfait) aussi triste sur son état. Les quarante ans ont passés(invariable ; ce verbe avec l'auxiliaire 'avoir' n'a pas de COD placé devant lui), tout le monde était stupéfié de cette relation. Dans(enlever) un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle (ici, mettez deux points : )«ma(majuscule) maman est morte » dit l’un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils vécurent(autre temps : plus-que-parfait) ensemble des(mieux : 'tant de', pour marquer l'intensité) moments inoubliables. Son ami l’attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais la(déterminant possessif) surprise était(autre temps : passé simple) forte(autre adjectif). Le mari n’était pas privé de la vue. « Je prétendais de(autre verbe : 'prétexter', qui est transitif, donc non suivi de préposition) cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j’ avais aimée(à l'imparfait)».(enlevez le point, la phrase n'est pas terminée) Dit le mari à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu vois(autre temps : imparfait) chaque jour son visage, c’est ça le vrai amour et la fidélité».

    Bonne correction





    Réponse : Fidélité de gls, postée le 02-07-2017 à 20:59:44 (S | E)
    Bonsoir alienor et merci b
    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d’une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C’est l’un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années de mariage, la femme tomba malade et son visage devint affreux, elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Les petits enfants se moquaient de cette femme. Le même jour, son mari eut un accident et tomba dans le coma pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Le mari entendait les gens parler sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n’avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais elle était aussi triste sur son état. Les quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l’un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l’attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut puissante. Le mari n’était pas privé de la vue. 
    « Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j’aimais» dit le mari à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c’est ça le vrai amour et la fidélité».
    ***



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 03-07-2017 à 00:34:46 (S | E)

    Bonsoir gls

    -Lisez ce lien sur les pronoms personnels toniques : Lien internet


    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années de mariage(à enlever), la femme tomba malade et son visage devint affreux(ou encore 'repoussant'/'hideux'),(enlevez la virgule ; mettez un point-virgule) elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Les petits enfants se moquaient de cette femme(à remplacer par le pronom personnel tonique correspondant, précédé d'une préposition : voir lien ci-dessus). Le même jour, son mari eut un accident et tomba dans le coma (ici, il manque un pronom relatif indiquant le lieu suivi du verbe 'rester' à conjuguer au passé simple, car le verbe 'tomber' marque un moment précis et non une durée) pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Le mari(mieux : à remplacer par le pronom personnel sujet) entendait les gens parler sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais elle était aussi(à enlever, car n'exprime pas la simultanéité. Pour l'exprimer, mettez après 'mais' et entre deux virgules, la locution signifiant de 'simultanément') triste sur son(ce déterminant possessif prête à confusion : on ne sait si elle est triste à cause de son propre état ou de celui de son mari. Donc, après 'état' précisez de qui il s'agit) état. Les(enlever) quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut puissante(autre adjectif). Le mari n'était pas privé de la vue.
    « Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j'aimais» dit le mari(à remplacer par le pronom personnel correspondant, pour éviter des répétitions du mot) à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité».

    Bonne soirée



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 03-07-2017 à 10:47:15 (S | E)

    Bonjour gls

    Un dernier petit effort... et votre texte sera parfait !

    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Les petits enfants se moquaient d'elle. Le même jour, son mari eut un accident et tomba dans le coma où il resta pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, aussi(déjà signalé : 'aussi' n'indique pas la simultanéité : à enlever et à remplacer par une locution signifiant ' simultanément', pour faire comprendre au lecteur qu'elle est à la fois rassurée et triste) , elle était triste sur l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut agréable(entre' agréable 'et 'puissante', il y a un différence ! Pourquoi ne pas mettre simplement 'grande' pour qualifier cette surprise ; vous pouvez lui ajouter 'et agréable'). Le mari n'était pas privé de la vue. " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j'aimais» dit il(trait d'union) à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité».

    Bonne journée



    Réponse : Fidélité de gls, postée le 03-07-2017 à 11:10:23 (S | E)
    Bonjour alienor et merci.
    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari était en voyage, ne sut rien. En retour à sa ville, chez sa femme et ses enfants, le mari eut un accident et tomba dans le coma où il resta pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, aussi, elle était triste sur l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut agréable. Le mari n'était pas privé de la vue. " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit il à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité». 
    ***



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 03-07-2017 à 14:15:28 (S | E)

    Bonjour gls

    Pourquoi avoir modifié votre texte en y ajoutant des phrases et des erreurs sans avoir corrigé celles qui vous étaient signalées ?

    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté (ici, préposition)jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari (ici, pronom relatif sujet)était en voyage,(enlevez la virgule) ne sut rien. En(il faut une préposition) retour à(autre préposition) sa ville, chez( 'chez sa femme' signifie que le domicile est celui de sa femme et non le sien. Remplacez 'chez' par une locution prépositive signifiant ' à côté de') sa femme et ses enfants, le mari eut un accident(point-virgule) et(enlever ; mettez un pronom personnel sujet) tomba dans le coma où il resta pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, aussi(incorrect, déjà signalé : lisez ou relisez les indications précédentes pour mettre la locution signifiant : 'simultanément'/ 'à la fois'), elle était triste sur l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut agréable(avez-vous lu l'indication dans la correction précédente ? Essayez d'en tenir compte). Le mari n'était pas privé de la vue. " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le c?ur de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit il(trait d'union : déjà signalé) à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité».

    Bonne journée



    Réponse : Fidélité de gls, postée le 03-07-2017 à 15:48:21 (S | E)
    Bonsoir alienor et merci beaucoup.
    j'ai fait des modifications avant de voir votre correction. J'ai ajouté ces phrases pour donner un peu de raisonnement à mon texte.
    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté de jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari qui était en voyage ne sut rien. De retour à sa ville, pour rejoindre sa femme et ses enfants, le mari eut un accident ; il tomba dans le coma où il resta pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler sur sa femme qui était laide, mais il les négligea. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, à la fois, elle était triste sur l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut grande. Le mari n'était pas privé de la vue. " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le coeur de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit-il à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité». 
    ***



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 04-07-2017 à 00:07:17 (S | E)
    Bonsoir gls

    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté de jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari qui était en voyage ne sut rien. De retour à(autre préposition qui indique le lieu où l'on entre) sa ville,(pas de virgule) pour rejoindre sa femme et ses enfants, le mari eut un accident ; il tomba dans le coma où il resta pendant(enlever) trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler sur sa femme qui était laide(peut être mieux formulé : mettez le substantif ( = le nom) qui correspond à l'adjectif 'laide' précédé d'un déterminant défini et suivi du complément du nom), mais il les négligea( mieux, autre verbe : 'ignorer'). Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, à la fois(vous n'avez fait que recopier mon indication ! Cherchez donc son synonyme) , elle était triste sur(à remplacer par une locution prépositive signifiant 'en raison de'. Ne recopiez pas cette indication !) l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut grande. Le mari n'était pas privé de la vue ( mieux et moins long : conjuguez 'voir'). " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le coeur(orthographe : œ ; cliquez sur la case grise 'Accents' pour écrire le 'œ') de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit-il à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité».

    Bonne soirée

    N.B. : lefuongthuy vient de me faire une remarque très pertinente ; lisez-la ainsi que ma réponse et servez-vous-en pour modifier la phrase ne question.






    Réponse : Fidélité de lefuongthuy, postée le 04-07-2017 à 09:26:44 (S | E)
    Bonjour
    Que signifie "parler sur..." ? Je cherche sur le dictionnaire et je ne vois que la combination "parler à" et "parler de".

    " Il entendait les gens parler sur sa femme qui était laide..."

    Merci

    Thuy.



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 04-07-2017 à 10:53:56 (S | E)

    Bonjour lefuongthuy

    Vous avez raison de faire cette remarque.

    -- 'Parler sur' est d'un emploi familier, équivalant à 'parler de' qui, bien sûr, lui est préférable. Pour être plus correctement exprimée, la phrase doit alors être modifiée : ' Toutes les conversations tournaient autour de ce couple'/ 'Tous les habitants parlaient de ce couple'.

    Bonne journée



    Réponse : Fidélité de gls, postée le 04-07-2017 à 12:51:24 (S | E)
    Bonjour alienor et merci.
    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté de jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari qui était en voyage ne sut rien. De retour dans sa ville pour rejoindre sa femme et ses enfants, le mari eut un accident ; il tomba dans le coma où il resta pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler de la laideur de sa femme, mais il les ignora. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, en même temps, elle était triste à cause de l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut grande. Le mari vit. " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit-il à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité». 
    ***



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 04-07-2017 à 23:15:54 (S | E)

    Bonsoir gls

    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient sur(mieux : 'de') ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté de jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari qui était en voyage ne sut rien. De retour dans sa ville pour rejoindre sa femme et ses enfants, le mari(à remplacer par le pronom personnel) eut un accident ; il (à enlever et à remplacer par une conjonction de coordination) tomba dans le coma où il resta pendant trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler de la laideur de sa femme, mais il les ignora. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, en même temps ( c'est bien cette locution qui convient ici), elle était triste à cause de l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut grande. Le mari vit(à l'imparfait ; vous ferez suivre ce verbe d'un point d'exclamation pour marquer la surprise). " Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit-il à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité».

    Bonne soirée



    Réponse : Fidélité de gls, postée le 05-07-2017 à 10:19:04 (S | E)
    Bonjour alienor et merci
    Dans une petite ville où la vie était calme et douce, un homme était marié à une femme d'une grande beauté. Tous les habitants de cette ville parlaient de ce couple, ils avaient participé à la fête de leur mariage qui avait duré sept jours. C'est l'un de ses enfants qui me raconta cette histoire. Après quelques années, la femme tomba malade et son visage devint hideux ; elle n'osait pas se regarder dans le miroir. Elle perdait sa beauté de jour en jour. Les petits enfants se moquaient d'elle. Son mari qui était en voyage ne sut rien. De retour dans sa ville pour rejoindre sa femme et ses enfants, il eut un accident et tomba dans le coma où il resta trois jours. Finalement il guérit, mais perdit la vue. Il entendait les gens parler de la laideur de sa femme, mais il les ignora. Leur amour était solide, personne n'avait pu les séparer. La femme était rassurée car son homme ne voyait pas son visage, mais, en même temps, elle était triste à cause de l'état de son mari. Quarante ans ont passé, tout le monde était stupéfié de cette relation. Un matin, la ville se réveilla sur une mauvaise nouvelle : « Ma maman est morte » dit l'un de ses enfants aux habitants. Le mari pleurait comme un bébé devant son tombeau, ils avaient vécu ensemble tant de moments inoubliables. Son ami l'attendait devant le cimetière pour le guider vers la maison, car il était aveugle, mais sa surprise fut grande. Le mari voyait!" Je prétextais cette maladie pour ne pas briser le cœur de la femme que j'aimais, elle avait de bonnes qualités» dit-il à son ami qui lui répondit : « Ta femme est morte sans savoir que tu voyais chaque jour son visage, c'est ça le vrai amour et la fidélité». 
    ***



    Réponse : Fidélité de alienor64, postée le 05-07-2017 à 11:11:58 (S | E)

    Bonjour gls

    Bravo ! Votre texte est maintenant tout à fait correct.
    N'oubliez pas de laisser une espace devant un point d'exclamation : Le mari voyait!(espace devant ! )
    Il n'est pas nécessaire de nous l'envoyer de nouveau.

    Bonne continuation



    Réponse : Fidélité de gls, postée le 05-07-2017 à 12:52:58 (S | E)
    Bonjour
    alienor




    [POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


    Cours gratuits > Forum > Apprendre le français










    Partager : Facebook / Twitter / ... 


    > INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Les fiches les plus populaires | Une leçon par email par semaine | Aide/Contact

    > COURS ET EXERCICES : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Français Langue Etrangère / Langue Seconde |Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Méthodologie | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Orthographe | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous/Tout | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements

    > NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Cours de maths | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

    > INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] [Plan du site] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies.
    | Cours et exercices de français 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.